Principal

L'arthrite

Causes, types, symptômes et traitement de l'épicondylite du coude

L'épicondylite du coude est une inflammation du site de fixation des tendons des muscles de l'avant-bras à l'humérus. En raison de l'action de facteurs indésirables, le périoste de l'humérus s'enflamme dans la région de l'épicondyle (un ou deux), puis les tissus du tendon et du cartilage sont détruits.

Dans 80% des cas, la maladie a des antécédents professionnels (c’est-à-dire que les personnes atteintes de certaines professions qui portent constamment l’épaule sont malades) et dans 75% des cas, elle saisit la main droite. En raison d'une douleur intense à l'avant-bras et au coude et d'une faiblesse des muscles, la personne perd sa capacité de travail et, sans traitement en temps voulu, ses muscles s'atrophient.

Le traitement de l'épicondylite du coude est assez long (de 3-4 semaines à plusieurs mois), mais la maladie est généralement traitée avec succès. Les principales méthodes de traitement sont la physiothérapie et l’adaptation au mode de vie. Un orthopédiste ou un chirurgien s'occupe de cette maladie.

Vous apprendrez plus loin dans l'article pourquoi: la maladie survient, quels sont les types d'épicondylite, comment distinguer l'épicondylite des autres maladies du coude et comment la traiter correctement.

Causes de développement; qu'est-ce qui se passe quand tu tombes malade

L'épicondyle se situe à l'extrémité inférieure de l'humérus. Il s'agit d'endroits où des tendons musculaires sont attachés et qui n'entrent pas directement dans l'articulation. Avec une surtension constante ou une microtraumatisation de ces zones, une inflammation survient dans celles-ci - épicondylite.

Par épicondylite, on entend généralement le processus inflammatoire. Cependant, un certain nombre d'études ont montré que des modifications dégénératives (destructives) se développent plus souvent aux aisselles et aux tendons: par exemple, le collagène est détruit, les fibres des tendons sont relâchées. Par conséquent, il est plus exact d'appeler l'épicondylite le stade initial de la maladie, au cours duquel une inflammation du périoste et des tendons est observée dans la zone des épicondyles. Les processus ultérieurs, beaucoup d'auteurs appellent l'épicondylose.

Les mouvements les plus fréquents - tels que porter et enlever l'avant-bras avec flexion et extension simultanées du coude - sont les causes les plus courantes de la maladie. Ces actions sont caractéristiques des maçons, des plâtriers, des musiciens, des athlètes ("tennis elbow"). L'épicondylite du coude appartient donc à la catégorie des maladies professionnelles.

Contribuer également au développement de l'épicondylite ulnaire:

  • ostéochondrose de la colonne cervicale,
  • arthrose déformante du coude,
  • trouble de la conduction (neuropathie) du nerf cubital,
  • blessures au coude.

Deux types de pathologie

L'épicondylite du coude peut être externe (latérale) et interne (médiale). Le plein air se développe 15 fois plus souvent, est plus long et difficile.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Un extenseur radial court de la main est affecté.

Le fléchisseur de brosse est affecté

La douleur donne dans l'aisselle latérale avec l'extension active des doigts

La douleur survient dans l'épicondyle médial lors de la flexion des doigts (poignées de main)

Se produit avec une charge lourde prolongée

Développe avec une charge monotone sur les muscles de l'avant-bras

Plus commun chez les hommes

Plus commun chez les femmes

Symptômes et stades de développement de l'épicondylite du coude

L'épicondylite du coude peut avoir un début aigu ou subaigu. Avec l’inefficacité ou l’absence de traitement, la maladie peut se transformer en phase chronique. Les symptômes de ces trois formes de la maladie sont décrits dans le tableau:

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Épicondylite subaiguë

La douleur survient d'abord lorsque la charge sur la brosse

Une douleur aux aisselles et à l'avant-bras apparaît après un mois à compter du début de la maladie.

Épicondylite aiguë

La douleur est constante, intense, s'étend le long de l'avant-bras

Lorsque vous essayez de rassembler vos doigts dans un poing, lorsque vous tendez le bras, vous ressentez une douleur (symptôme de Thomson).

Faiblesse à la main, incapacité à tenir la charge (symptôme de fatigue)

Épicondylite chronique

Douleur sourde, constante

La douleur augmente la nuit et réagit aux conditions météorologiques changeantes.

Muscles fortement affaiblis.

Autres symptômes possibles d'épicondylite:

  • rougeur de la peau (cyanose),
  • augmentation de la température locale du coude et de l'avant-bras,
  • transpiration affaiblie
  • spasmes des capillaires.

Diagnostic différentiel

Les symptômes de l'épicondylite sont similaires à la myosite (inflammation musculaire) de l'avant-bras, à une arthrose déformante et à une bursite du coude. Par conséquent, avant la nomination du traitement est effectué diagnostic différentiel.

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Traitement conservateur

Le traitement conservateur de l'épicondylite du coude n'est que complexe. Appliquez 3 méthodes:

poser un pneu sur le coude et prendre des médicaments (les médicaments sont pris conformément aux indications),

correction de style de vie.

Le massage et la thérapie physique ne sont pas utilisés pour la thérapie.

En cas d'épicondylite, en tant que complication de l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la maladie principale est traitée.

1. Pneus superposés et médicaments

  • Afin de ne pas blesser l'articulation - pendant le traitement, une attelle est appliquée sur le bras blessé, légèrement pliée au niveau de l'articulation du coude à un angle de 25-30 degrés. Dans le même temps, le blocage de Novocain est placé dans les points douloureux.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS: ibuprofène, indométhacine et autres) sont prescrits pour soulager l'inflammation et éliminer la douleur.
  • En période aiguë, en cas de douleur et d'inflammation très graves, des injections d'hydrocortisone avec des analgésiques (novocaïne ou lidocaïne) sont administrées à des intervalles de 3 à 4 jours. Au stade subaigu, la pommade à l’hydrocortisone est utilisée à la place des injections (pour la phonophorèse).

2. Physiothérapie

Dans la période aiguë et subaiguë de la maladie, les méthodes physiothérapeutiques seront différentes.

La liste ci-dessous contient les méthodes utilisées au stade aigu de l'épicondylite (toutes les procédures sont effectuées quotidiennement, le nombre de séances nécessaires est indiqué entre parenthèses):

  • magnétothérapie pulsée à haute intensité (5-8),
  • thérapie diadynamique (6-7),
  • électroanalgésie percutanée (8–10),
  • rayonnement laser infrarouge (10-15).

Méthodes utilisées au stade subaigu:

(si la table n'est pas complètement visible - faites-la défiler vers la droite)

Considérons plus en détail deux méthodes efficaces et intéressantes de traitement de l'épicondylite.

Thérapie par ondes de choc extracorporelles

La base de cette méthode de traitement est l'utilisation d'ondes acoustiques: ondes de choc dirigées avec un applicateur spécial sur le site de l'inflammation, éliminer la douleur sans endommager les tissus.

Les médecins utilisent cette thérapie depuis plus de 20 ans, mais son mécanisme d’action sur les tissus n’a pas été complètement étudié. Dans le même temps, les résultats du traitement indiquent sans équivoque: l'impact des vagues conduit à la résorption des tissus morts, à la croissance de nouveaux vaisseaux sanguins, à la restauration des fonctions musculaires et articulaires. L'épicondylite du coude est parfaitement traitable par cette méthode.

Utilisation de la papaïne

L'utilisation de l'électrophorèse avec une enzyme végétale - la papaïne (cette enzyme est contenue en quantité significative dans le papayer) donne de bons résultats en traitement. Sous l'action du courant, ce composé favorise la division des tendons et des cartilages morts, ce qui réduit les risques de pincement des nerfs et des vaisseaux sanguins. Une telle thérapie réduit considérablement la douleur et arrête les processus destructeurs.

Un traitement à long terme à la papaïne nécessite 2 à 3 cours par an (un cours dure 30 jours). C'est un moyen très efficace de traiter l'épicondylite du coude.

3. Changements de mode de vie

En cours de traitement, suivez les 5 règles de vie suivantes:

doser la charge sur les muscles de l'avant-bras, combiner rationnellement la charge et le mouvement de l'articulation du coude;

masser quotidiennement l'avant-bras et le coude - si votre travail est lié à la charge exercée sur ces zones;

choisissez une position confortable pour le travail;

aux athlètes: utilisez des coudières et des bandages de fixation sur le coude, choisissez le bon équipement (par exemple, une raquette de tennis);

traiter en temps opportun l'ostéochondrose de la colonne cervicale (si disponible).

Suivez les mêmes mesures pour la prévention de la maladie: après le traitement ou si vous êtes sujet à une épicondylite (supposez que vous êtes un joueur de tennis ou que vous souffrez d'arthrite au coude).

Traitement chirurgical

Si le traitement conservateur ne donne pas les résultats adéquats, effectuez l'opération.

Quatre types de chirurgie:

myofasciotomie (retrait de la partie du périoste à laquelle le tendon est attaché);

ténotomie (dissection d'un tendon attaché à un épicondyle);

allonger ou couper le tendon extenseur du fléchisseur du poignet;

neurotomie (section) de la branche du nerf radial.

La chirurgie de l'épicondylite du coude est rarement pratiquée en raison de la probabilité élevée de récidive, du développement de processus adhésifs dans les tissus et de l'augmentation de la douleur.

  • Vkontakte
  • Facebook
  • Twitter
  • Camarades de classe
  • Mon monde
  • Google+

Les 25 derniers blocs de questions-réponses se trouvent en haut du flux de commentaires. Je ne réponds qu'aux questions pour lesquelles je peux donner des conseils pratiques par contumace - souvent, sans consultation personnelle, c'est impossible.

Bonjour Je travaille comme plâtrier. Pendant l'exercice, mon bras a commencé à me faire mal. Je me suis tourné vers le chirurgien, il a dit que rien ne pourrait aider sauf le blocus. Fait de Diprospan. Je pensais que ce serait plus facile, mais cela devenait encore plus douloureux. Je pense qu'ils l'ont fait sans crème glacée ou autres analgésiques. Dit rien à prendre plus. J'ai grimpé le mur toute la nuit de douleur. Dis-moi, le blocus doit continuer comme ça ou avoir fait quelque chose de mal. A bu 2 comprimés de Ketorol. Diagnostic d'épicondylite (externe) Merci d'avance!

Bonjour Oksana. Diprospan appartient au groupe des glucocorticoïdes. Son action principale est associée à une activité glucocorticoïde prononcée, l’action minéralocorticoïde n’est pratiquement pas exprimée. L'action de Diprospana vise à supprimer l'inflammation, les réactions allergiques et l'immunosuppression. Inhibe la fonction de l'hypophyse. Il est indiqué pour une utilisation dans de nombreuses maladies, y compris l'épicondylite. Il est introduit dans les tissus entourant l'articulation, parfois avec de la lidocaïne. Après l'introduction d'une douleur aussi intense, comme vous ne devriez pas l'être. Vous pouvez vous familiariser indépendamment avec les effets secondaires sur Internet.

Bonjour On m'a diagnostiqué une épicondylite externe, mais j'ai une thrombose veineuse profonde du membre supérieur et, par conséquent, des contre-indications à la physiothérapie et au blocage. Pouvez-vous me dire si quelque chose d'autre peut être traité à l'exception du blocage et de la physiothérapie? ils vont écrire de l’hôpital car je n’ai rien à soigner, mon bras me fait mal, il me reste deux mains qui ne travaillent pas, je ne sais pas quoi faire. Merci d'avance!

Bonjour, Tatiana. Le syndrome de la douleur dans l'épicondylite est causé par le processus inflammatoire dans les tissus mous, par conséquent, cette maladie a un certain effet sur les anti-inflammatoires non stéroïdiens. Les AINS sont appliqués par voie topique, sous forme de pommades et de gels (Diclofenac, Ibuprofen), car l'inflammation de l'épicondylite est locale.
En cas de douleur persistante, sans affaiblissement pendant 1 à 2 semaines, effectuez un blocage thérapeutique avec des glucocorticoïdes: bétaméthasone, méthylprednisolone ou hydrocortisone. Cependant, il convient de garder à l’esprit que lors de l’utilisation de méthylprendizolone et d’hydrocortisone le premier jour, la douleur augmentera en raison de la réponse tissulaire à ces médicaments.

Épicondylite au coude: comment soigner le coude d'un joueur de tennis

L'épicondylite du coude est un processus dégénératif, également appelé tennis elbow. Ne vous laissez pas berner par le nom. Des études ont établi que les menuisiers, par exemple, sont plus sujets à cette maladie que les joueurs de tennis. La raison de ce nom inhabituel est la suivante - la première description majeure de la maladie a été compilée à l'aide de l'exemple de joueurs de tennis.

Qu'est-ce qu'une épicondylite?

L'épicondylite (coude du joueur de tennis, coude du tennis) est une maladie qui repose sur des lésions dégénératives des muscles au niveau desquels elles s'attachent à l'os. L'épicondylite est une maladie chronique qui, si elle est mal traitée, peut progresser et causer de plus en plus les symptômes douloureux de l'exacerbation.

Au niveau de l'articulation du coude sur l'humérus, il y a des protubérances, appelées épicondyles ou épicondyles. Ils ne participent pas au travail de l'articulation, mais servent à attacher des muscles et des tendons. Dans certaines circonstances, une inflammation des tendons se développe dans la zone de l'épicondyle. Cette maladie a été appelée «l'épicondylite de l'articulation du coude», bien que l'articulation elle-même ne soit généralement pas affectée par l'inflammation.

Les muscles et les tendons sont impliqués dans le processus pathologique à l'endroit où ils sont attachés à l'os. Cette maladie est assez courante, en particulier après 35 ans. Cependant, de nombreux patients ne consultent pas leur médecin car l’inflammation est légère et disparaît généralement rapidement. Selon les statistiques, les hommes et les femmes sont également touchés par cette inflammation. En outre, l'épicondylite du coude droit la plus répandue, car il y a plus de droitiers que de gauchers et que la maladie se développe à la suite d'un stress accru.

L'épicondylite ulnaire est essentiellement un microtrauma. Une petite rupture du tendon se produit dans la région du coude, qui est encore enflammée. La plupart du temps, cela est dû à un mouvement infructueux ou soudain du bras, ainsi qu’à la charge constante exercée sur ce groupe de muscles. Le patient peut même ne pas remarquer la blessure, parfois même à ce moment-là, il n’ya même pas de douleur. Mais au fil du temps, le gonflement augmente, cet endroit devient enflammé. C'est comment l'épicondylite se développe.

Mais tous les médecins ne reconnaissent pas que la maladie survient à la suite de blessures aux muscles et aux tendons. Beaucoup pensent qu'une telle inflammation peut être due à l'ostéochondrose. Mais dans tous les cas, cette maladie ne se développe jamais d'elle-même, l'inflammation étant toujours secondaire, il est donc important de comprendre la cause d'un traitement efficace. Après l'élimination des facteurs provoquants, la maladie passe plus rapidement.

Causes de l'épicondylite du coude

Le plus souvent, l'inflammation se développe en raison d'un stress accru, par exemple avec une flexion et une extension constantes du coude ou de la main. Par conséquent, il existe un certain groupe de risque, les personnes qui souffrent le plus souvent de cette maladie. Ce sont des athlètes qui soulèvent des poids ou un bar, qui pratiquent le tennis, l’aviron, la lutte.

Les peintres, les maçons, les laitières, les masseurs, les violonistes, les coiffeurs et les dactylographes sont également sensibles à cette maladie. Souvent, l'inflammation se développe en raison du port constant de poids, tels que des sacs. Par conséquent, une pathologie peut survenir chez les femmes au foyer. Il y a aussi d'autres causes d'épicondylite du coude:

  • Lésions des tissus mous ou du coude;
  • Faiblesse congénitale des ligaments;
  • Troubles circulatoires ou processus métaboliques;
  • Ostéochondrose de la colonne vertébrale, ostéoporose ou périarthrite de l'épaule à l'épaule.

Sport Comme nous l'avons déjà noté, la cause la plus fréquente d'épicondylite latérale est le surmenage des muscles attachés à l'épicondyle latéral (extenseur radial court de la main, extenseur des doigts, extenseur du petit doigt et extenseur du coude de la main attachés avec un tendon commun à la partie inférieure de l'épicondyle; légèrement supérieurs et séparés de l'humérus. attacheur long extenseur attaché).

Des études scientifiques ont montré que parmi tous ces muscles, un rôle particulièrement important est attribué au court dilatateur radial de la main, qui stabilise toute la main dans une position étendue avec le coude redressé. Cette stabilisation est particulièrement importante lorsque vous pratiquez un sport. Lorsque ce muscle est surchargé, des micro-fractures surviennent dans la zone d'attachement de l'épicondyle de l'humérus. Des micro-fractures apparaissent, provoquant à leur tour une inflammation et une douleur.

Dans tous les cas, l’entraîneur devrait jouer un rôle important dans la prévention de l’épicondylite latérale chez les athlètes, car une technique de frappe inadéquate augmente considérablement le risque de contracter cette maladie. De plus, le court extenseur radial de la main est positionné de manière à blesser la partie supérieure du muscle. Cela conduira également à l'inflammation et à la douleur.

Activité professionnelle. C'est une erreur de penser que l'épicondylite latérale ne peut toucher que les joueurs de tennis ou les athlètes en général. Les mouvements monotones, en particulier lorsque vous devez suivre une leçon assez longtemps pour supporter le poids, peuvent également endommager les muscles qui se fixent à l'épicondyle latéral. Artistes, peintres, jardiniers, menuisiers... la liste s'allonge encore et encore.

Les scientifiques ont même étudié l'incidence de cette maladie, qui s'est avérée statistiquement beaucoup plus fréquente chez les mécaniciens d'automobiles, les cuisiniers et les bouchers que chez les autres professions. Dans tous ces cas, la profession est une chose en commun: la nécessité de soulever plusieurs fois avec une brosse redressée.

Âge Les modifications des muscles et des tendons liées à l’âge sont une autre cause d’inflammation dans le domaine de l’attachement musculaire. Parfois, la maladie peut se développer sans aucune raison apparente, auquel cas il s’agit d’une épicondylite latérale «soudaine».

Symptômes d'épicondylite

En règle générale, la maladie se développe progressivement. Au début, la douleur est faible et instable, mais sur plusieurs semaines ou mois, elle progresse progressivement et peut devenir permanente. Souvent, l'apparition de la douleur n'est précédée d'aucune blessure. Les symptômes les plus courants d'épicondylite latérale sont:

  • Douleur ou sensation de brûlure à l'extérieur du coude;
  • Diminution de la force des muscles de l'avant-bras, extension de la main et des doigts.

Ces symptômes sont aggravés par la charge exercée sur les muscles qui se fixent sur le pincement digital de l'humérus (maintien de la raquette, serrage des vis à l'aide d'un tournevis, etc.). Le plus souvent, la douleur survient du côté droit (droitier et gauche), mais la maladie peut survenir des deux côtés.

La surmenage des muscles et des tendons au niveau du coude est la principale cause du développement de l'épicondylite. Des mouvements de force répétitifs dans l'articulation du coude peuvent contribuer à une surétirement des tendons du coude. Il n’est pas nécessaire que les charges soient exorbitantes dans le tennis professionnel. Clouer des ongles, transporter des seaux d'eau dans le pays, couper les arbustes peuvent tous conduire au développement du coude d'un joueur de tennis.

Lorsque des lésions tissulaires développent une inflammation, il s'agit d'une réaction protectrice du corps. Les leucocytes migrent vers le foyer de l'inflammation, le nettoyant des tissus endommagés et favorisant la guérison. Dans la terminologie médicale, les maladies accompagnées d'inflammation ont la fin - il. Par exemple, l'inflammation des tendons est appelée tendinite. En conséquence, l’inflammation des tissus proches de l’épicondyle latéral est appelée épicondylite latérale.

Il convient de noter que le coude du joueur de tennis n’est pas toujours accompagné d’une inflammation des tissus. En l'absence de changements inflammatoires dans les tendons, la maladie s'appelle tendinose. En cas de tendinose, les étirements et les micro-fractures entraînent des modifications dégénératives du tendon.

Dans un tel tendon, l'arrangement des fibres de collagène est perturbé. Les cellules tendineuses commencent à être remplacées par des fibroblastes, des cellules qui produisent un type de collagène légèrement différent, moins puissant et sans arrangement ordonné des fibres. Une dégénérescence tendineuse se produit progressivement: elle devient plus épaisse en raison de la croissance du tissu conjonctif défectueux. Naturellement, un tel tendon peut être endommagé même avec des blessures mineures.

Le mécanisme exact du développement de l'épicondylite n'est toujours pas connu. Selon une hypothèse commune, des micro-aiguilles apparaissent dans le tendon en se fixant à l'épicondyle latéral en raison d'une surcharge. Les charges continues empêchent l'intégrité du tendon d'interférer, ce qui peut également conduire à de nouvelles lésions. La prolifération du tissu conjonctif sur le site de la lésion entraîne un affaiblissement du tendon et la survenue de douleur.

Peu de gens savent ce qu'est l'épicondylite, bien que beaucoup de gens soient confrontés à cette pathologie. Mais certains soulagent seuls la douleur au coude, sans consulter le médecin. Une telle attitude peut entraîner des complications et une perte de mobilité de la main. Par conséquent, il est important de connaître les principaux symptômes pour que le traitement de l'épicondylite du coude commence à l'heure prévue.

Le symptôme principal de la maladie est la douleur. Habituellement, il est douloureux, localisé dans la région du coude, mais peut donner à l'épaule ou à l'avant-bras. La douleur devient vive, voire brûlante, lorsque vous effectuez des mouvements actifs avec la main. Une réaction particulièrement forte se produit lors de la flexion et de l’extension du coude, du poignet et lorsqu’on serre la main dans le poing. Au début, la douleur ne survient que lors des mouvements, elle devient permanente avec le développement de l'inflammation.

Une enflure au coude et une rougeur surviennent généralement si l'épicondylite est compliquée par l'arthrite. Avec le développement de l'inflammation, la mobilité de l'articulation est sévèrement limitée. Au fil du temps, développer une faiblesse musculaire, fatigue des mains. Avec une épicondylite externe, le patient ne peut même pas prendre une tasse de thé sur la table. Cette forme de la maladie peut également être identifiée par la douleur lors d'une poignée de main. Une épicondylite médiale est caractérisée par une faiblesse et une douleur lors de la flexion de l'avant-bras ou du déplacement de la main.

Types d'épicondylite

Cette maladie est de deux types: l'épicondylite médiale et latérale. Cette classification prend en compte le site de fixation des muscles et des tendons affectés. L'épicondylite latérale de l'articulation du coude se produit le plus souvent chez les athlètes. Par conséquent, cette pathologie est également appelée "le coude du joueur de tennis". Après tout, l'inflammation se développe de l'extérieur, à la place de l'attachement des muscles à l'humérus épicaméral.

La maladie peut apparaître lors de tout travail monotone à la main, par exemple le sciage de bois de chauffage, la peinture du mur ou le soulèvement soudain de poids. L'épicondylite externe survient environ 10 à 15 fois plus souvent que la deuxième espèce. L'épicondylite interne ou interne se développe moins fréquemment et coule plus facilement. Dans ce cas, les tendons s'enflamment de l'intérieur de l'articulation du coude au site de fixation à l'os de l'avant-bras. Le plus souvent, il est causé par des mouvements de brosse monotones. Par conséquent, récemment, des personnes qui travaillent sur un ordinateur depuis longtemps souffrent d’une telle pathologie.

L'épicondylite médiale acquiert très souvent une évolution chronique, car les douleurs ne sont pas si intenses et tous les patients ne décident pas de consulter un médecin à ce sujet. Parfois, ils distinguent également l'épicondylite post-traumatique, qui se développe en raison du non-respect des recommandations du médecin au cours de la période de rééducation après une blessure. Une forme chronique de la maladie est très courante car elle ne peut être complètement guérie que si vous consultez un médecin à temps et suivez toutes ses recommandations.

Diagnostics

Pour récupérer plus rapidement, vous devez savoir quel médecin traite l’épicondylite. Les patients consultent généralement un traumatologue ou un chirurgien pour la douleur au coude. Le spécialiste peut établir un diagnostic uniquement sur la base d'une conversation et d'un examen externe.

Le diagnostic de la maladie est simplifié en raison de sa spécificité. Après tout, la douleur ne survient que lors de mouvements actifs de la main. Et avec des mouvements passifs, lorsque le médecin plie le bras du patient, il n’ya aucune douleur. En cela, l'épicondylite est différente de l'arthrite, de l'arthrose et de diverses blessures. Un signe caractéristique de la maladie est également le fait que les tissus mous de la région du coude sont très douloureux à la palpation.

Lors du diagnostic, le médecin peut demander au patient de réaliser plusieurs tests. Le test de Thompson se déroule comme suit: vous devez poser votre main sur la table, la paume en l'air, et essayer de faire un poing. Chez un patient souffrant d'épicondylite, la paume se déplie rapidement. Pour tester Welt, vous devez lever vos mains au niveau de votre menton et les plier et les plier au niveau du coude. Dans ce cas, la main malade sera sensiblement en retard sur la santé. Il est possible de déterminer la maladie en fonction de cette caractéristique: si le patient tente de tenir sa main par derrière en la plaçant au bas du dos, la douleur augmentera.

Des méthodes de diagnostic supplémentaires ne sont pas couramment utilisées. Ce n'est que si le médecin soupçonne une autre maladie qu'il peut renvoyer le patient à un examen. Une radiographie est réalisée en cas de suspicion de fracture ou d'ostéoporose, une IRM afin d'éliminer le syndrome du tunnel. Si une arthrite aiguë ou une bursite est suspectée, un test sanguin biochimique peut être effectué.

Informez votre médecin de l'évolution de la maladie, de son début, de la rapidité avec laquelle la douleur ou d'autres symptômes ont progressé. Portez une attention particulière aux caractéristiques de vos activités physiques - avec qui travaillez-vous, avec quel type de sport et à quelle fréquence faites-vous de l'exercice?

Traitement d'épicondylite

Le traitement de l'épicondylite se produit dans un complexe, en fonction de la durée de la maladie, du niveau de dysfonctionnement de l'articulation, ainsi que des modifications des tendons et des muscles dans la région de la main et de l'avant-bras. Les objectifs principaux du traitement de l'épicondylite du coude peuvent être formulés d'une certaine manière:

  • Éliminer la douleur sur le site de la blessure;
  • Restaurer ou améliorer la circulation sanguine régionale;
  • Restaurez l'amplitude de mouvement dans l'articulation du coude;
  • Prévenir l'atrophie des muscles de l'avant-bras.

La solution du premier problème dans le traitement de l'épicondylite est réalisée en appliquant des méthodes traditionnelles et chirurgicales. Le traitement de l'épicondylite latérale au stade aigu s'effectue par une méthode comme l'immobilisation du membre supérieur pendant 7 à 8 jours avec l'avant-bras courbé au niveau de l'articulation (à 80 degrés) et l'articulation radiocarpienne - avec une petite extension dorsale. En cas d'évolution chronique, les médecins recommandent de bander l'avant-bras et l'articulation du coude avec un bandage élastique, mais de l'enlever la nuit.

Injection de corticostéroïdes. L'administration locale unique (moins souvent - double) de médicaments tels que le diprospan, le kénalogue ou l'hydrocortisone vous permet d'éliminer très efficacement la douleur, mais vous devez comprendre que la corticothérapie sans modifier les charges et en rechercher les causes n'est pas la meilleure solution.

De plus, à notre avis, le traitement de l’épicondylite latérale devrait commencer par des modifications de la charge, des exercices, des orthèses, des enregistrements et, dans le cas contraire, lors de l’injection de corticostéroïdes.

Thérapie extracorporelle par ondes de choc. L'essence de cette méthode est que les vibrations sonores provoquent des microtraumatismes qui, à leur tour, stimulent le processus de guérison. À certains égards, le principe d’action est similaire à l’approche homéopathique - le traitement est comparable.

Malheureusement, cette technique a encore un statut expérimental et la plupart des recherches sont de nature publicitaire ou sont généralement effectuées avec de graves défauts. D'autre part, il existe un certain nombre d'études scientifiques sérieuses dans lesquelles la thérapie par ondes de choc s'est avérée efficace. En tout état de cause, il ne peut actuellement être considéré comme un traitement de première intention.

Les ultrasons ont un bon effet analgésique dans le traitement de l'épicondylite du coude, mais la phonophorèse (dite échographie à l'hydrocortisone) est encore meilleure. Les courants de Bernard, les bains d'ozocérite et de paraffine sont également largement utilisés. Afin d’anesthésier le site et d’améliorer le trophisme local, des blocus sont maintenus à la place de la fixation des extenseurs des doigts et de la main avec de la novocaïne ou de la lidocaïne, souvent associées à de l’hydrocortisone.

Quatre à six blocages sont effectués sur toute la période de traitement de l'épicondylite du coude (un intervalle de quelques jours). Lorsque vous retirez une attelle en plâtre, utilisez des compresses chauffantes contenant de la vaseline, de l’esprit de camphre ou des paquets de vodka ordinaires. Pour améliorer la circulation sanguine régionale dans la zone touchée, une thérapie UHF, une électrophorèse avec de l'acétylcholine, de la novocaïne ou de l'iodure de potassium sont utilisées. En outre, des médicaments tels que le nikoshpan et l'aspirine sont prescrits pour le traitement de l'épicondylite médiale de l'articulation du coude.

Pour modifier le trophisme des tissus sur le site de fixation du tendon, un blocus utilisant de l’eau bidistillée est utilisé. Bien que ces blocages aient un effet positif, il convient de noter que le processus d'administration du médicament lui-même est très douloureux. En cas d'évolution chronique de la maladie, des injections de vitamines telles que B1, B2, B12 sont prescrites.

Pour prévenir et traiter l’atrophie musculaire et rétablir les articulations, on utilise un massage des muscles de l’avant-bras et de l’épaule, une thérapie par la boue, une thérapie par l’exercice et des bains à l’air sec. De plus, des exercices spéciaux pour l'épicondylite du coude aident bien.

En cas d'évolution chronique de la maladie avec des exacerbations fréquentes et un traitement infructueux, les patients doivent changer la nature du travail. Dans la plupart des cas, un traitement conservateur (non chirurgical) est possible. Il est efficace dans 80 à 95% des cas.

Intervention chirurgicale

Dans les cas où il n'y a pas d'effet acceptable d'un traitement conservateur pendant 6 à 12 mois, la solution est utilisée en traitement chirurgical. Presque toutes les méthodes de traitement du tennis elbow sont réduites au fait que les muscles sont séparés de la zone de fixation au condyle de l'humérus, que les tissus chroniquement enflammés et altérés sont enlevés et que les muscles sont rattachés à l'os.

Le traitement chirurgical de l'épicondylite médiale du coude est utilisé avec un traitement conservateur infructueux pendant 3 à 4 mois. La soi-disant opération de Goman est largement utilisée. En 1926, il proposa d'exciser certains tendons des extenseurs des doigts et de la main.

À ce jour, une telle excision est faite non pas au point de transition dans le muscle, comme cela avait été proposé à l'origine, mais près de la zone de fixation du tendon à l'os lui-même. Après une telle opération, il faut un certain temps pour récupérer, effectuer les procédures appropriées et effectuer des exercices spéciaux pour l'épicondylite du coude.

L'opération peut être réalisée de manière ouverte traditionnelle (par une incision de 4 à 6 cm de long) ou par voie arthroscopique (après deux ponctions de 1 cm de long). Il est plutôt difficile de comparer ces techniques entre elles, mais il convient de noter qu'une opération ouverte vous permet probablement de voir plus en détail tous les changements dans la zone d'attachement des muscles à l'os. En tout état de cause, les opérations sont inévitablement accompagnées de risques de complications qui, bien que rares, peuvent survenir malgré la maîtrise du chirurgien:

  1. Complications infectieuses (nécessité d'opérations répétées)
  2. Dommages aux vaisseaux sanguins et aux nerfs
  3. Il en résulte une croissance musculaire lente jusqu'à l'os - une longue période de rééducation
  4. Force moindre de l'avant-bras
  5. Diminution de la "flexibilité" des mouvements

Après l'opération, le bras est immobilisé (immobilisé) avec une orthèse pendant 1-2 semaines, ce qui réduit la tension des muscles. Après cela, passez aux exercices physiques, qui sont choisis par le médecin individuellement. Les exercices d'étirement ne commencent pas plus tôt que 2 mois après la chirurgie. En règle générale, la reprise des activités sportives a lieu 4 à 6 mois après la chirurgie. Heureusement, dans la plupart des cas, la force des muscles de l'avant-bras est complètement rétablie après de telles opérations.

Bien que la maladie ne soit pas considérée comme grave et n'entraîne pas une perte d'efficacité, les personnes à risque doivent savoir comment traiter l'épicondylite du coude. Sinon, le fait de ne pas prêter attention à une telle pathologie peut conduire au développement d’une forme chronique de la maladie, dont il sera beaucoup plus difficile de se débarrasser ultérieurement.

L'objectif du traitement ne devrait pas être seulement le soulagement de la douleur Il est nécessaire d'utiliser de telles méthodes qui amélioreraient les processus métaboliques et la circulation sanguine dans les tissus contribueraient à réduire l'inflammation. Mais l'essentiel est la restauration de la mobilité articulaire. Pour ce faire, évitez l'atrophie musculaire et rétablissez leur travail.

Le traitement de l'épicondylite latérale de l'articulation du coude, ainsi que de l'articulation médiale, devrait être complexe. Une randonnée individuelle est également très importante. Par conséquent, le médecin procède habituellement à un examen complet pour déterminer la présence de comorbidités ou de maladies chroniques. Le plus souvent assez de thérapie conservatrice. Mais dans les cas avancés, l'excision du tissu affecté peut être recommandée. Récemment, l'opération a été effectuée de manière à minimiser l'impact - en utilisant l'ablation au laser. Pour le traitement de l'épicondylite du coude, il est nécessaire d'appliquer plusieurs méthodes à la fois:

  • AINS à l'intérieur et à l'extérieur;
  • Avec de fortes douleurs - blocus Novocainic;
  • Exercices spéciaux;
  • Immobilisation;
  • Physiothérapie;
  • Massage;
  • Méthodes folkloriques.

Immobilisation de l'articulation du coude

Le traitement commence généralement par limiter les charges sur le joint. Le repos est montré au patient, il est parfois nécessaire de changer le type d'activité. Dans la période aiguë de la maladie, il est recommandé d'utiliser une orthèse spéciale sur l'articulation du coude, ce qui aidera à l'immobiliser.

Le manque de charge favorise une guérison plus rapide et prévient la douleur. Dans les cas graves, il peut être nécessaire d’appliquer une attelle en plâtre. Le coude est fixé dans une position demi-courbée; parfois, il est également nécessaire de fixer l'articulation du poignet. Cette immobilisation est réalisée pendant 7 jours maximum.

Parfois, il est recommandé de porter en permanence un bandage pour l'épicondylite du coude, si son évolution est devenue chronique. Au lieu d'un appareil spécial, vous pouvez utiliser un bandage élastique avant l'effort physique prévu. Cela aidera à éviter les sur-étirements et les étirements des muscles.

Traitement médicamenteux

Le plus souvent, le patient s'inquiète de la douleur. Vous pouvez y faire face avec l'aide d'analgésiques. Comment traiter l'épicondylite, le docteur devrait le recommander. AINS principalement nommés, car ils aident à soulager non seulement la douleur, mais aussi l'inflammation. Ce peut être l'ibuprofène, le kétorolac, le naproxène, le nimesil, le nise et autres.

En cas d’inefficacité d’un tel traitement ou de douleur intense, le médecin peut vous prescrire des injections. Il peut s'agir du même anti-inflammatoire non stéroïdien par voie intramusculaire, de sorte qu'ils agissent plus efficacement. Ou bien, un blocage de la novocaïne de l'articulation du coude est effectué, généralement 4 fois avec un intervalle de quelques jours. Novocain est mélangé avec de l'hydrocortisone ou de la méthylprednisolone pour renforcer l'effet.

Souvent utilisé des moyens externes sous la forme de pommades ou de solutions pour les compresses. Le meilleur de tous les médicaments à base d'anti-inflammatoires non stéroïdiens - "Voltaren", "Kétoprofène", "Indométhacine", "Diklak" et autres. Ils doivent frotter la zone touchée avec des mouvements doux pour ne pas aggraver la douleur. Les compresses avec Dimexide sont également efficaces.

En outre, d'autres médicaments peuvent être utilisés. Pour améliorer la circulation sanguine sont attribués "Aspirine" ou "Nikoshpan." Dans la forme chronique de la maladie, les vitamines du groupe B ou le médicament "Milgamma" sont indiqués.

Physiothérapie

Une fois que la douleur a disparu, des exercices de physiothérapie sont attribués. Les exercices doivent viser d’abord à étirer et à relâcher les muscles de l’avant-bras et de l’épaule, puis à les renforcer. Vous pouvez le faire vous-même, mais il est préférable d'utiliser le complexe choisi par le médecin. Il est très important de respecter certaines règles: augmenter progressivement la charge pour éviter l'apparition de douleur, mais l'essentiel est de faire les exercices quotidiennement. Au stade initial de la formation, le complexe doit reposer sur des mouvements passifs:

  • Avec une main en bonne santé, tenez la main douloureuse par la main et pliez-la lentement à un angle de 90 degrés;
  • Tenez-vous devant la table et posez vos paumes dessus, penchez-vous en avant pour que les mains forment un angle droit avec l'avant-bras;
  • Asseyez-vous, placez vos mains avec vos doigts sur le dos, légèrement penchées vers l'arrière pour que vos mains soient à un angle de 90 degrés avec votre avant-bras.

Lorsque de tels mouvements passifs seront donnés facilement, cela signifie que les muscles sont étirés. Après cela, vous pouvez effectuer des exercices pour les renforcer. Cela peut être la flexion et l'extension des bras dans les coudes, le serrage du poing, la rotation des épaules, les mouvements circulaires des bras ou des ciseaux. Il est utile d'utiliser divers simulateurs Bubnovsky ou plus simples - un cordon de caoutchouc, un bâton de gymnastique, un expandeur.

Massage et physiothérapie

Le massage pour le traitement de l'épicondylite est également utilisé après la fin du stade aigu. Cette méthode améliore la circulation sanguine et les processus métaboliques. Il aide à soulager la douleur et à se débarrasser rapidement de l'inflammation. Le massage aide également à rétablir la mobilité de la main, car il renforce les muscles endommagés et empêche leur atrophie.

Le traitement de l'épicondylite du coude par thérapie manuelle est également efficace. Une procédure bien effectuée aidera à rétablir la mobilité articulaire et la fonction musculaire. Une variété de thérapie manuelle est la relaxation postisométrique - un traitement plus moderne et efficace.

Un tel traitement de l'épicondylite de l'articulation du coude est appliqué à n'importe quel stade. Dans la période aiguë, la thérapie magnétique pulsée, le rayonnement laser, les ultrasons et la thérapie diadynamique aident bien. Après la disparition de la douleur, des traitements par ultraphonophorèse, bains de paraffine ou d'ozocérite, cryothérapie, courants de Bernard ou ondes de choc sont utilisés pour la restauration des tissus.

Un tel traitement améliore les processus métaboliques et la circulation sanguine dans les tissus, soulage la douleur et réduit l'inflammation. La thérapie UHF, ainsi que l’électrophorèse avec de l’iodure de potassium ou «acétylcholine», est utile pour améliorer la circulation sanguine et le trophisme des tissus mous.

L'acupuncture, la thérapie par la boue, l'hirudothérapie, les bains d'air réguliers et secs sont également efficaces. Habituellement, une gamme complète de telles procédures peut être obtenue avec un traitement en spa.

Méthodes populaires et auto-traitement de l'épicondylite

Très souvent, l'épicondylite au tout début de son développement n'est pas perçue très douloureusement. C'est pourquoi l'attitude envers lui est appropriée, les patients ne se dépêchant pas d'aller chez le médecin, essayant de guérir eux-mêmes l'articulation douloureuse. Bien sûr, l'automédication peut avoir des conséquences dangereuses, mais si vous en décidez ainsi, gardez à l'esprit quelques principes de base:

  1. Si la douleur persiste pendant plusieurs jours, éliminez complètement les mouvements / exercices qui l'ont provoquée. Si vous jouez au tennis, faites attention à la taille de la raquette elle-même et à la tension des cordes. Lorsque vous reprenez l’entraînement, vous devrez peut-être changer de raquette. Pour soulager la douleur, il est recommandé de prendre des anti-inflammatoires (par exemple, l'ibuprofène toutes les 4 à 6 heures) jusqu'à la cessation complète de la douleur.
  2. Lorsque la douleur réapparaît, appliquez une couche froide (cryothérapie) sur le coude de l’extérieur pendant 15 à 20 minutes plusieurs fois par jour. La cryothérapie a continué pendant 3-4 jours.
  3. Après une réduction significative de la douleur, le froid local est remplacé par la chaleur locale (plusieurs fois par jour), ce qui élimine finalement la douleur.
  4. Après la disparition persistante de la douleur, procédez à des exercices d'étirement. Avec le pinceau de l’autre main, pliez lentement la main de la main malade jusqu’à ce qu’une sensation de tension et une légère douleur au coude apparaisse. Attardez-vous dans cette position pendant 10 à 15 secondes en secouant doucement le pinceau. Répétez trois séries de 10 fois par jour.
  5. Après que les exercices d'étirement soient complètement indolores, passez aux exercices de renforcement et d'étirement. Un marteau ou un autre objet lourd est introduit dans la brosse (la brosse est retournée, la flexion du coude est d'environ 100 à 120 degrés). Supiniru main et avant-bras et revenir à sa position initiale. 10 approches, reposez-vous 2-3 minutes, 2 fois de plus pour 10 approches (2-3 fois par semaine).
  6. Répétez un exercice similaire, mais le pinceau est tourné sur la surface arrière (Figure). 10 approches, reposez-vous 2-3 minutes, 2 fois de plus pour 10 approches (2-3 fois par semaine).

Le traitement de l'épicondylite du coude à la maison est possible avec l'aide de méthodes traditionnelles. Vous ne devriez pas vous limiter à eux, un traitement complexe efficace. En outre, seul un spécialiste peut diagnostiquer, éventuellement une douleur au coude a des raisons complètement différentes. Par conséquent, avant d'utiliser des méthodes populaires, vous devriez consulter un médecin. Les recettes suivantes sont considérées comme les plus efficaces et les plus courantes:

  • Utilisez une pommade préparée à partir de racine de consoude et de graisse de nutria;
  • Compresses d'argile bleue;
  • Frotter ou appliquer de la teinture de racine d'oseille sur la vodka;
  • L'huile de laurier sous forme de compresses soulage également la douleur;
  • Compresses chauffantes efficaces avec de la vodka ou du camphre;
  • Maille d'iode sur la zone commune.

Prévention

Comme cette maladie est assez courante, il est très important de savoir comment la prévenir. Ceci est particulièrement nécessaire pour les athlètes. Lorsque vous faites du sport, vous devez suivre les règles des exercices et être en sécurité lorsque vous travaillez avec du matériel. Assurez-vous de vous échauffer avant le cours. S'il existe une prédisposition à la maladie, vous devez utiliser du ruban adhésif, ce qui aidera à réduire le fardeau.

Les gens qui font le même travail avec leurs mains, vous devez prendre des pauses périodiques, essayez d'éviter les surcharges. Changez de travail monotone pendant quelques minutes et vous vous sentirez immédiatement soulagé.

En cas d'épicondylite chronique, n'oubliez pas les exercices quotidiens et l'importance de l'auto-massage. Cette pathologie semble frivole, mais ne vaut toujours pas la peine de s'auto-soigner. Pour que la maladie ne devienne pas chronique, n'entraîne pas de complications, il est nécessaire de consulter un médecin à temps et de suivre toutes ses recommandations.

Comment traiter l'épicondylite du coude?

L'épicondylite de l'articulation du coude est considérée comme une forme secondaire de la maladie, qui progresse dans le contexte de nombreuses extensions (flexion) de l'articulation de même nature.

Certains groupes de personnes sont sujets à la maladie: travailleurs de l'industrie de la construction, de l'agriculture et des sportifs professionnels.

Le contenu

Qu'est ce que c'est ↑

L'épicondylite du coude est une maladie de la zone articulaire du coude caractérisée par des modifications dégénératives et inflammatoires.

Le terme médical est utilisé dans les processus inflammatoires dans le domaine de l'épicondyle et des tendons et du vagin collés à celui-ci.

La pathologie ne se limite pas à une seule lésion osseuse - les processus inflammatoires sont localisés dans la zone de fixation des muscles à l'avant-bras.

On pense que cette maladie n’appartient pas à la catégorie des maladies graves et n’est donc pas associée à une perte d’efficacité. Cependant, les plaintes des patients concernant l'épicondylite du coude et leur traitement dans les cliniques locales ne diminuent pas.

Symptômes typiques ↑

L'épicondylite du coude se présente sous deux formes:

  • Interne (médial). Sous cette forme, la maladie affecte les muscles responsables des processus de flexion (extension) de la main - la zone interne de l'articulation du coude. La forme interne de la maladie survient plus souvent et est considérée comme le dysfonctionnement le plus courant des systèmes moteur et moteur d'une personne.
  • Extérieur (latéral). Elle se caractérise par des lésions aux muscles de la zone externe de l'avant-bras. Cet endroit est communément appelé «tennis elbow», raison pour laquelle il est souvent observé par les fans de tennis et les joueurs de tennis professionnels.

Plusieurs symptômes se manifestent légèrement:

  • douleur à l'épicondyle lors du sondage;
  • diminution de la force dans le kyste du bras;
  • augmentation des attaques douloureuses pendant la pronation et la flexion du kyste de la zone arrière.

La faiblesse musculaire est reconnue par les symptômes suivants:

  • Symptôme Thompsen: La brosse tombe rapidement lorsque vous essayez de la garder dans un poing fermé lors de la flexion du dos.
  • Symptôme Welsh: avec l’extension et la supination simultanées des avant-bras, vous pouvez remarquer le décalage du côté affecté.
  • La dynamométrie s'accompagne d'une faiblesse de la main du côté affecté de l'articulation.
  • Lorsque vous essayez de tenir votre main derrière la taille, la nature augmente.

Comment traiter la goutte sur le gros orteil? Découvrez ici.

Comment reconnaître la maladie? ↑

Souvent, la maladie ne peut être déterminée à temps. La plupart des gens ne font pas attention aux attaques douloureuses au niveau du coude et ne l'associent pas à de graves violations.

Il en résulte que l'épicondylite du coude peut avoir une forme cachée difficile à traiter à l'avenir.

Avec l'épicondylite de l'articulation du coude, les attaques douloureuses sont localisées dans la région du coude, mais l'articulation elle-même n'est généralement pas endommagée.

Les processus inflammatoires affectent les tendons.

En raison de surcharges physiques, les fibres tendineuses éclatent à leur jonction avec le périoste, ce qui s'accompagne d'un œdème et de processus inflammatoires.

Les zones de fibres tendineuses reliant le tendon à l'ulna sont plus atteintes.

Vidéo: cause de douleur dans l'articulation du coude

Causes de la maladie ↑

Actuellement, les causes exactes de l'épicondylite de l'articulation du coude n'ont pas été identifiées.

On sait que cette maladie est causée par de nombreux mouvements de nature uniforme (flexion et extension de l'articulation du coude).

Les causes d'une épicondylite du coude peuvent être:

  • caractéristiques de l'activité professionnelle (les athlètes, les ouvriers du bâtiment et de l'agriculture sont plus souvent touchés par la maladie);
  • soulever et porter des objets lourds;
  • grand effort physique;
  • exécution de gros travaux de construction (réparation).

Important à savoir!

  • Lors de l'exécution de mouvements monotones dans les muscles de l'avant-bras dans la région de l'humérus, des microfissures peuvent se former. De ce fait, un processus inflammatoire de caractère aseptique apparaît sur les zones cutanées adjacentes.
  • Le plus souvent, la maladie affecte l'épicondyle latéral dans l'humérus, entraînant le développement d'une épicondylite externe.
  • L'épicondylite interne se produit en raison de la destruction des tendons musculaires fléchisseurs.
  • Ces deux formes d'épicondylite en même temps ne se produisent pas.

Comment traiter? ↑

Le traitement d'une épicondylite de l'articulation du coude commence par l'identification de la véritable cause de l'affliction.

Pour que le traitement soit efficace, il est nécessaire de procéder à un examen approfondi en utilisant l'imagerie par résonance magnétique et les ultrasons.

Cela est nécessaire pour écarter d'autres maladies possibles.

Les patients se tournent souvent vers le médecin lorsque les processus inflammatoires se développent progressivement.

De ce fait, le traitement de la maladie pose certaines difficultés.

Lors du choix d'une méthode de traitement, plusieurs facteurs sont pris en compte:

  • degré de dysfonctionnement de l'articulation du coude;
  • la nature des modifications des muscles (tendons) dans la zone de l'avant-bras et de la main.

Le traitement de la maladie a pour tâches principales:

  1. Éliminer les attaques douloureuses dans la zone touchée.
  2. Restaurer ou améliorer la circulation sanguine de la zone touchée.
  3. Pour restaurer la fonction motrice de l'articulation du coude.
  4. Prévenir le processus d'atrophie musculaire dans la région de l'avant-bras.

Pour effectuer les tâches, un traitement spécifique ou complexe est appliqué:

  • traitement de la toxicomanie;
  • traitement de physiothérapie;
  • méthodes chirurgicales.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement médicamenteux de l'épicondylite du coude est très efficace.

Il aide à éliminer les accès de douleur et la maladie elle-même aux premiers stades de son apparition.

Les méthodes de traitement de la toxicomanie comprennent:

Pour soulager la douleur et l'inflammation dans l'épicondylite du coude, on utilise des onguents et des gels spéciaux (Nurofen et autres).

Dimexide

Une solution à 50% de dimexide est utilisée pour le traitement de divers dysfonctionnements des appareils de soutien et de locomoteur, notamment l'épicondylite de l'articulation du coude.

La solution est humidifiée avec une serviette de table et appliquée sur le site de l'articulation touchée. Après quoi la zone touchée est enroulée avec du polyéthylène et du coton.

Les compresses quotidiennes de Dimexide aident à éliminer les syndromes douloureux au coude.

Pilules et antibiotiques

Dans les formes primaires, la thérapie antibactérienne est utilisée.

Dans ce cas, la sensibilité du patient à l'action de médicaments et à l'intolérance individuelle doit être prise en compte.

Des antibiotiques tels que les macrolides, les pénicillines et les céphalosporines peuvent être administrés par injection ou sous forme de pilule.

Pour le soulagement des syndromes douloureux, le médecin peut vous prescrire des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour administration orale (Nimesil, Nise, Ketorol et autres), ainsi que des pommades et des gels.

La douleur de la flexion du coude peut être éliminée avec de l'iode.

La solution de massage iodée permet non seulement de soulager les syndromes douloureux, mais également d’améliorer l’approvisionnement en sang de l’articulation touchée.

Le blocus

Les corticostéroïdes sous forme d'injections - Dispropane, Kenalog - permettent d'éliminer les syndromes douloureux et d'améliorer l'état du patient.

Pour l’anesthésie et l’amélioration trophique, les blocages sont effectués au point de fixation des doigts et du pinceau extenseur.

Utilisez Novocain, Lidocaine. Le patient est assigné 5 blocages avec un intervalle de temps de 2 jours.

Les injections intra-articulaires de médicaments sont très efficaces pour traiter la maladie.

Ces procédures d'injection sont effectuées dans le strict respect des normes d'asepsie, antiseptiques afin de prévenir les complications purulentes.

La ponction du sac synovial est réalisée à l'aide d'une aiguille spéciale à travers laquelle l'injection d'antibiotiques et d'hydrocortisone est administrée.

Physiothérapie

Une cure de kinésithérapie dans toutes les formes d'épicondylite du coude est une partie essentielle du traitement.

En tant que méthodes sont utilisées:

Phonophorèse

La phonophorèse est un type de traitement par ultrasons: cette procédure est parfois plus efficace que les ultrasons classiques.

Les vibrations ultrasoniques affectent efficacement l'articulation touchée et favorisent la pénétration rapide de médicaments dans le corps.

Pour l'efficacité du traitement, il est important de choisir la bonne dose de médicament, de définir la fréquence et le mode de fonctionnement souhaités de l'équipement.

Une variété de traitements de physiothérapie est le DDT (courants dynamiques).

Cette méthode efficace normalise les processus trophiques, améliore la circulation sanguine, favorise la cicatrisation des plaies, élimine les processus inflammatoires dans les tissus.

La méthode au DDT est très efficace dans les maladies de l’appareil moteur et moteur, y compris les dysfonctionnements du coude.

Thérapie magnétique

Le but principal de la thérapie magnétique est l'élimination des syndromes douloureux.

Les champs magnétiques basse fréquence affectent la surface endommagée de l'articulation, ce qui permet au patient de soulager ou d'éliminer complètement la douleur.

La magnétothérapie est facilement tolérée par les personnes âgées et les patients dont le corps est affaibli. C'est le principal avantage de cette méthode.

Thérapie par ondes de choc

Avec la thérapie par ondes de choc, un appareil spécial a un effet sur les tissus et les articulations endommagés.

Cette méthode de physiothérapie est très efficace:

  • sous l'influence d'ondes de choc de fréquence différente, les cristaux de sel de calcium sont détruits;
  • le flux sanguin augmente;
  • Les dépôts salins des ligaments et des tendons sont éliminés par lavage.

Sous l'influence de la thérapie par ondes de choc, l'articulation du coude touchée est nettoyée et restaurée.

Les procédures aident à éliminer complètement le syndrome douloureux.

Traitement chirurgical

Lors de l'exécution des formulaires peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Parmi les méthodes chirurgicales de traitement de l'épicondylite du coude, la reconnaissance a été obtenue par l'opération de Goman - l'excision de la région tendineuse du kyste de l'extenseur et des doigts.

Actuellement, une telle excision est faite au site de fixation au tendon.

De plus, un laser est utilisé pour disséquer et traiter la zone endommagée.

Le dispositif permet de réduire les traumatismes tissulaires, éliminant efficacement l'agent pathogène.

À la fin de la chirurgie au laser, la plaie est suturée et un bandage serré lui est appliqué.

Exercice

La gymnastique thérapeutique est considérée comme un traitement efficace contre l'épicondylite.

Des exercices spéciaux visent à étirer le tissu conjonctif. Pour une articulation du coude avec épicondylite, il s'agit d'exercices d'extension du poignet.

Après 5 exercices correctement sélectionnés, les spasmes musculaires douloureux de la main sont réduits.

Vidéo: gymnastique

Thérapie manuelle

La thérapie manuelle est considérée comme une méthode éprouvée traditionnelle, caractérisée par son efficacité dans le traitement du dysfonctionnement du système musculo-squelettique.

Le blocage fonctionnel au cours de la thérapie manuelle affecte la surface des articulations et restaure le volume normal des mouvements articulaires.

La thérapie manuelle est indiquée par une pathogenèse, lorsque le tableau clinique de la maladie repose sur la limitation de la mobilité articulaire.

Hirudothérapie

L'hirudothérapie est une méthode de traitement d'une maladie avec des sangsues. Une sangsue médicinale est appelée une «mini-usine», qui contient de nombreuses substances biologiquement actives.

Les composants principaux de la sangsue interfèrent avec le processus de coagulation du sang et dissolvent les caillots sanguins.

Les sangsues médicales ont d'excellentes propriétés bactéricides qui éliminent efficacement les processus inflammatoires.

Massages

Pour prévenir l'atrophie musculaire et rétablir la santé des articulations, un massage thérapeutique est prescrit.

Les manipulations affectent l'avant-bras.

En plus du massage, des bains de boue et d'air sec sont prescrits.

Traitement à domicile

Lorsque le traitement conservateur n'apporte pas de résultats tangibles, vous pouvez utiliser les méthodes traditionnelles à la maison.

Les plus efficaces sont les recettes populaires:

  • Il faut acquérir les racines d'oseille de cheval, les mettre dans un bocal pour verser ½ litre de vodka. Attendez 10 jours que la solution à base de plantes infuse bien. Il est recommandé d'appliquer la composition résultante sur le coude endommagé avant le coucher. De telles compresses aident à soulager la douleur et l'inflammation. La durée des procédures est de 10 jours.
  • Il est nécessaire de prendre de l'huile végétale (200 gr.) Et 4 c. feuille de laurier (finement hachée). Deux composants sont mélangés dans un récipient et fermés avec un couvercle. La composition doit être brassée pendant 7 jours. Ensuite, l'huile est filtrée et appliquée sur le coude endommagé. Vous pouvez faire des compresses d'huile qui doivent résister à 20 minutes. Cette recette vous permet d'éliminer les syndromes douloureux et de réchauffer la surface de l'articulation endommagée.
  • Si la maladie se développe à la suite d'une blessure, une compresse froide peut être préparée à la maison, ce qui aidera à soulager les syndromes douloureux. La compresse doit être appliquée sur la zone touchée plusieurs fois par jour.

Qu'est-ce que l'arthrite septique? Découvrez ici.

Quelles sont les causes de la spondylarthrite ankylosante? Lire ici

Prévention de la maladie ↑

Afin de prévenir l’épicondylite du coude, il est nécessaire de respecter certaines règles préventives:

  • Avant le début de l'entraînement intensif, les athlètes doivent se réchauffer légèrement afin de préparer leurs articulations à un effort physique. Cela est particulièrement vrai des joueurs de tennis.
  • N'oubliez pas les propriétés bénéfiques du massage. Un léger pétrissage et des caresses seront utiles avant de commencer l'exercice.
  • Les athlètes professionnels ne doivent pas oublier la formation de poids. Ils aideront à renforcer les tendons articulaires, ce qui empêchera leurs éventuels dommages lors d'activités physiques de base.
  • Si vous avez une infection chronique, vous devriez immédiatement consulter un médecin. Les maladies infectieuses progressives peuvent saper les propriétés protectrices du système immunitaire et affaiblir tout le corps. Et cela peut entraîner la destruction du cartilage et des tendons.
  • Pendant le travail monotone, vous devez prendre de courtes pauses pour permettre aux muscles de se détendre.
  • Vous devez vous souvenir des vitamines. Pour compléter le travail des ligaments, une quantité suffisante de vitamines des groupes B1, B6 et B12 est nécessaire. Vous pouvez inclure dans le régime des aliments riches en ces vitamines, ou les utiliser sous forme de comprimés.
  • Pour faire du sport, il est recommandé d’utiliser des bandages de fixation et des crèmes spéciales pour ne pas endommager les coudes.

Le corps humain est un système complexe qui nécessite des soins appropriés.

Pour toute douleur dans la région du coude, vous devriez immédiatement consulter un médecin.

Si le traitement de la maladie est instauré rapidement, les symptômes disparaissent au bout de 3 semaines.

Avis de traitements ↑

Alexandra, 26 ans:

Ilya, 41:

Tatyana, 29 ans:

Igor, 49 ans:

Vous aimez cet article? Abonnez-vous aux mises à jour du site via RSS ou restez à l'écoute de VKontakte, Odnoklassniki, Facebook, Google Plus, My World ou Twitter.

Dis à tes amis! Parlez de cet article à vos amis de votre réseau social préféré à l'aide des boutons du panneau à gauche. Merci beaucoup

Un commentaire

En cours de route, j'ai aussi cette épicondylite. En hiver, rien ne faisait mal, dès le début des travaux de jardinage, après avoir creusé les lits, des douleurs au coude sont apparues. Dans un état calme, la douleur n'est pas ressentie, la douleur apparaît lorsque vous devez prendre quelque chose avec cette main, même pas si lourde.