Principal

La goutte

Anatomie de la cheville

Le nom de la cheville reflète avec éloquence sa structure et sa fonction. C'est une combinaison de la jambe et du pied dans une seule articulation.

Il est impossible d'imaginer le corps humain sans cheville, car il assure la mobilité de tout le corps. Pour la course à pied, la marche, le mouvement en général, son fonctionnement normal et son état de santé sont très importants. Cependant, il s'agit de la partie la plus vulnérable du squelette anatomique et il est souvent exposé à des blessures pouvant entraîner l'immobilité complète d'une personne.

Anatomie de la cheville

La cheville assure la mobilité du pied et rend tout mouvement possible. La structure de l'articulation de la cheville est très complexe. Il consiste en un système d'os, qui est relié par le cartilage, les ligaments et les muscles. L'articulation de la cheville relie le grand et le petit péroné au sus-épineux, à la branche et au pied. Dans le soi-disant creux entre le gros et le petit os du tibia se trouve le processus osseux du pied. Une cheville est formée autour de cette connexion osseuse.

Les os de la cheville ont une fonction importante: ils répartissent la pression du poids du corps de la personne sur le pied. Pourquoi est-ce important? C'est cette distribution qui nous permet de nous arrêter brusquement dans le processus de marche et de course, de tourner autour de 180 °, de soulever des poids. De plus, afin de supporter le poids du corps, toutes les charges et tous les mouvements, la cheville doit avoir une force et une résistance particulières.

La cheville comprend les sections suivantes:

Les parties externe et interne sont situées sur les côtés externe et interne des chevilles, la partie antérieure est l’arrière du pied et le dos est localisé dans le tendon d’Achille.

Le tibia a l'apparence d'un arc, sa face interne a également un processus à la fois devant et derrière. C'est ce qu'ils appellent la cheville avant et arrière. La cheville externe est principalement localisée dans les processus fibulaires. La surface de l'articulation est divisée entre les côtés interne et externe de la crête osseuse. Les os de la jambe sont reliés au bélier et au calcanéum. La base du talus ou du bloc se connecte à la jambe inférieure.

Joint musculaire

Le mouvement de la cheville est assuré par les muscles et les ligaments. Les muscles de l'articulation assurent la flexion et l'extension du pied.

Les muscles qui sont en arrière et fournissent la flexion:

  • le tibia, qui est situé derrière;
  • muscle plantaire;
  • fléchisseurs d'orteils;
  • muscle triceps.

Les muscles situés dans la partie antérieure de l'articulation et sont responsables de l'extension:

  • gros tibia, situé à l'avant;
  • extenseurs des orteils.

À côté de l'os fibulaire sont fixés les muscles responsables du mouvement du côté externe et les supports du cou-de-pied sont responsables du mouvement interne (muscle fibulaire antérieur et extenseur du pouce).

Bundles

Les ligaments dans l'articulation remplissent la fonction motrice. Ils fixent les os de l'articulation à leur place, dans la position anatomiquement correcte. C'est-à-dire que, grâce aux ligaments, les os ne se séparent pas. Ils sont connectés dans un système commun, qui remplit harmonieusement leurs fonctions de base.

Le plus grand ligament de la cheville est le deltoïde. Il relie l'os du bélier, du naviculaire et du calcanéen à la cheville située à l'intérieur. Un puissant appareil ligamentaire est la connexion des muscles du petit et du grand tibia.

Vaisseaux sanguins

Les vaisseaux sanguins alimentent la cheville. Cette fonction est assumée par les grandes artères et les artères péronières. Au niveau de la capsule articulaire, ces artères se ramifient, de même que le réseau vasculaire qui les relie. Le sang veineux passe dans les vaisseaux internes et externes, qui sont reliés aux grandes et petites veines tibiales, aux veines tibiales antérieures et postérieures, ainsi qu'aux grandes veines saphènes. Les canaux veineux sont reliés au réseau général par des passages spéciaux (anastomoses).

Fonctions

L’une des fonctions principales de cette articulation est d’assurer la mobilité du corps.

Ainsi, il fournit:

  • répartition de la charge (poids corporel) sur toute la surface du pied;
  • amortissement des mouvements soudains et soudains (en tournant, retournement du corps, marche rapide et en cours d'exécution);
  • réduit les secousses vives que ressentent les pieds lorsqu'ils courent ou marchent dans le cartilage jusqu'à l'articulation et sur la partie supérieure de la jambe;
  • la stabilité du corps dans sa position verticale pendant la marche et la course;
  • mouvements doux lors de la descente ou de la montée des escaliers;
  • se déplacer sur un terrain accidenté et la stabilité du corps.

Blessures à la cheville

Les blessures se développent en raison d'un stress excessif sur l'articulation. Comme toute sa vie une énorme force de gravité agit sur lui, sa blessure se produit très souvent. Aussi étrange que cela puisse paraître, les dommages aux articulations sont dus à un mode de vie sédentaire. Avec une faible charge sur cette zone du squelette, les muscles s’atrophient et deviennent décrépis, leur force et leur endurance diminuent. Par conséquent, tout mouvement négligent peut causer des blessures: chute par temps verglacé, chaussettes inconfortables à talons hauts, sauts et même marches rapides. Les causes les plus courantes sont les ecchymoses, les entorses, les entorses, les ligaments déchirés et les fractures. Le plus souvent, ce type de blessure est observé chez les athlètes et les amateurs de talons hauts. N'oubliez pas non plus que chez les personnes âgées, des lésions fréquentes des os de l'articulation sont associées à des modifications de la structure osseuse liées à l'âge (ostéopénie et ostéoporose).

Blessure mécanique

Ceux-ci comprennent:

Dislocations et subluxations

Les blessures les plus courantes à la cheville. Caractérisé par la violation de la position des os de l'articulation. Les luxations et les subluxations peuvent être des blessures isolées ou d’autres blessures, telles que la rupture du ligament. Lorsque la subluxation se produit, il y a un déplacement partiel de l'articulation, si ses éléments sont légèrement écartés les uns des autres, mais restent en contact. La luxation est caractérisée par le fait que la position des os est complètement décalée les uns par rapport aux autres. Cependant, à la fois dans le cas d'une blessure et dans le cas d'une autre, le fonctionnement normal de l'articulation est perturbé, un gonflement et une douleur intense sont observés. On peut dire qu'avec la subluxation, les manifestations ne sont pas si graves.

La luxation peut être accompagnée d'une rupture ou d'une entorse. Cela se produit souvent lors du resserrement du pied, s'il s'agissait du soutien à ce moment-là. En même temps, un œdème grave se développe, une hémorragie est provoquée par la rupture des vaisseaux sanguins et une douleur survient, en particulier lorsque l’on essaie de faire pivoter le pied à l’intérieur. En même temps qu'une entorse, une fracture du pied peut survenir.

Ecchymoses

Lorsque les ecchymoses ne violent pas l'intégrité des tissus. Ce type de dommage résulte d'un coup violent ou d'une chute. Il se caractérise par un gonflement et une douleur dans la zone touchée. En cas d'ecchymoses, il est impossible non seulement de marcher, mais aussi de se tenir sur une jambe.

Ligament déchiré

On peut l'observer lorsqu'une personne a marché par inadvertance sur le pied et l'a tordu. Dans ce cas, le pied devient bleuâtre et lorsque vous essayez de marcher dessus, la personne ressent une vive crise de douleur.

Les fractures

Ils se développent à la suite d'une chute ou d'un coup d'os avec un objet lourd. Elle se manifeste par une douleur aiguë, un déplacement de l'articulation et un gonflement. Les fractures de la cheville sont de types différents, l’un de ses départements pouvant être blessé. Par exemple, une fracture de la partie externe de l'articulation peut survenir. Dans ce cas, il y a fracture du péroné, accompagnée d'une subluxation du pied.

La fracture de la partie interne de la cheville ou du tibia s'accompagne d'une subluxation du pied et d'une fracture supplémentaire de la face postérieure de l'os.

Une fracture du talus peut être observée avec des chutes de grande hauteur et un atterrissage infructueux.

Traitement des blessures

La tactique du traitement dépend du degré et de la nature des dommages. Une grande importance est la fourniture de premiers secours. Après tout, l'efficacité des premiers soins dépend de la poursuite du traitement et de la récupération.

Pour les premiers secours, il est nécessaire d’utiliser un pneu composé de matériaux de récupération. Cela peut être une planche, un bâton, du contreplaqué. Il est nécessaire de fixer le membre dans une position surélevée et d'appliquer une compresse avec de la glace. Le patient reçoit des analgésiques. La victime est transportée à l'hôpital dans la position couchée. Une fracture est diagnostiquée après examen et examen radiographique. Un pansement en plâtre est appliqué sur le membre blessé (pendant environ 3-4 semaines). Puis prescrire un cours de physiothérapie, massage, traitement sanitaire. Dans certains cas, particulièrement difficiles, le traitement chirurgical est utilisé pour restaurer l’intégrité des os.

Lors de l'étirement des procédures thermiques prescrites. En cas de rupture des accouplements, un traitement conservateur et chirurgical est utilisé, dont le but est de restaurer le ligament endommagé.

Pathologies

Parmi les pathologies de la cheville les plus courantes:

L'arthrite

Maladie articulaire inflammatoire. Il se développe à la suite de maladies systémiques: polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux systémique, spondylarthrite ankylosante, goutte. La source de l'inflammation est une infection qui, avec la circulation sanguine, est introduite dans la cavité de l'articulation.

L'arthrite peut être des types suivants:

  • rhumatoïde;
  • réactif;
  • psoriasique;
  • goutteux;
  • infectieux;
  • traumatique.

L'arthrite a deux formes:

La forme aiguë se développe rapidement, avec une forte fièvre, un œdème, des douleurs et un bien-être général médiocre.

La forme chronique n'a pas d'apparition aiguë, mais se caractérise par des périodes d'exacerbations et de rémissions.

Les symptômes peuvent déterminer le type d'arthrite et le degré d'atteinte articulaire:

  • douleur dans une ou plusieurs articulations;
  • dysfonctionnement de la cheville;
  • les poches;
  • rougeur de la peau;
  • détérioration de l'état général (température, faiblesse, malaise)

Pour le traitement de l'arthrite, des méthodes de traitement conservateur sont utilisées:

  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, indométhacine, movalis)
  • antibiotiques (en cas de maladie infectieuse);
  • diététique (pour l'arthrite, le patient doit abandonner les légumes de la solan, pour l'arthrite goutteuse, refuser les produits contenant des purines)
  • analgésiques (l'arthrite s'accompagne souvent de douleurs intenses);
  • vitamines pour améliorer les processus métaboliques;
  • compléments alimentaires contenant du collagène, de la glucosamine, du calcium, du magnésium, du phosphore.

Arthrose

Maladie dégénérative - dystrophique, qui se manifeste par des lésions du cartilage articulaire. À la suite de processus dégénératifs, le cartilage devient plus mince et détruit. La maladie est dangereuse car elle entraîne un dysfonctionnement de l'articulation et, dans les cas graves, une immobilité complète.

Au stade initial, la maladie est presque asymptomatique ou se manifeste par des symptômes très mineurs. Dans les étapes ultérieures, l'articulation est complètement détruite et la personne devient invalide.

La maladie se caractérise par la destruction progressive de la surface cartilagineuse de l'articulation. La production de liquide synovial, qui lubrifie et nourrit le cartilage, est réduite. Il faut dire que les processus dégénératifs sont irréversibles, mais il est encore possible d’en prévenir les conséquences (handicap).

Les causes de l'arthrose sont les suivantes:

  • changements liés au vieillissement dans le tissu osseux et les articulations;
  • le surpoids et l'obésité, qui augmentent la charge sur les articulations, ce qui contribue à leur destruction;
  • charge intense sur la cheville (avec certains exercices, se développe souvent chez les athlètes);
  • fractures osseuses et autres blessures;
  • pieds plats et autres anomalies congénitales;
  • prédisposition héréditaire;
  • effets intensifs prolongés sur l'articulation (par exemple, porter des chaussures étroites et inconfortables avec des talons).
  • sensations de douleur;
  • raideur articulaire;
  • crunch caractéristique;
  • déformation articulaire.

Dans le traitement des pathologies de la cheville en utilisant une variété de méthodes de traitement. Tout d'abord, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), les chondroprojecteurs, les hormones stéroïdiennes, les antibiotiques sont prescrits. Les procédures physiothérapeutiques jouent un rôle important: iontophorèse, phonophorèse, magnétothérapie, électrophorèse. Cure de boue très efficace dans le cadre du traitement sanitaire.

La structure de la cheville et du pied

L'articulation de la cheville est le point d'ancrage du squelette du membre inférieur humain. C'est précisément au niveau de cette articulation que le poids du corps diminue lorsque vous marchez, courez, faites du sport. Contrairement au genou, le pied peut supporter la charge non par le mouvement, mais par le poids, ce qui affecte les caractéristiques de son anatomie. La structure de la cheville et d’autres parties du pied jouent un rôle clinique important.

Anatomie du pied

Avant de parler de la structure de différentes parties du pied, il convient de mentionner que les os, les ligaments et les éléments musculaires interagissent de manière organique dans cette partie des jambes.

À son tour, le squelette du pied est divisé en tarse, métatarse et phalanges des doigts. Les os du tarse s'articulent avec les éléments de la jambe dans l'articulation de la cheville.

Articulation de la cheville

L'un des plus gros os du tarse est l'os de la cheville. Sur la surface supérieure se trouve une saillie appelée bloc. Cet élément de chaque côté est relié au péroné et aux os du tibia.

Dans les parties latérales de l'articulation, il y a des excroissances osseuses - les chevilles. L'intérieur est une division du tibia et l'extérieur est le péroné. Chaque surface articulaire des os est tapissée de cartilage hyalin qui remplit une fonction nourrissante et absorbante. L'articulation est:

  • La structure est complexe (plus de deux os sont impliqués).
  • En forme - blob.
  • En termes de mouvement - biaxial.

Bundles

La rétention des structures osseuses entre elles, la protection, la limitation des mouvements de l'articulation sont possibles grâce à la présence de ligaments de la cheville. La description de ces structures doit commencer par le fait qu’elles sont divisées en 3 groupes en anatomie. La première catégorie comprend les fibres reliant les os de la jambe humaine entre eux:

  1. Ligament interosseux - la partie inférieure de la membrane tendue sur toute la longueur du tibia entre ses os.
  2. Le ligament postérieur inférieur est un élément qui empêche la rotation interne des os de la jambe.
  3. Ligament fibulaire inférieur antérieur. Les fibres de cette structure sont dirigées du tibia vers la cheville externe et vous permettent de garder le pied à l'extérieur du virage.
  4. Le ligament transverse est un petit élément fibreux qui empêche le pied de se retourner vers l’intérieur.

En plus des fonctions des fibres énumérées ci-dessus, elles permettent une fixation fiable du péroné fragile au tibia fort. Le deuxième groupe de ligaments comprend les fibres latérales externes:

  1. Fibule antérieure du talus
  2. Fibule arrière du talus.
  3. Talon-fibulaire.

Ces ligaments commencent à la cheville externe du péroné et divergent dans différentes directions vers les éléments du tarse. Ils sont donc combinés sous le terme de "ligament deltoïde". La fonction de ces structures est de renforcer le bord extérieur de cette zone.

Enfin, le troisième groupe de fibres est constitué des ligaments latéraux internes:

  1. Scaphoïde tibial.
  2. Tibial-talon.
  3. Pression tibiale antérieure.
  4. Bélier tibial arrière.

Semblable à l'anatomie de la catégorie de fibres précédente, ces ligaments commencent à la cheville interne et empêchent le tarse de bouger.

Le muscle

Mouvement dans l'articulation, la fixation supplémentaire des éléments est obtenue grâce aux éléments musculaires entourant la cheville. Chaque muscle a un certain point d’attache sur le pied et a sa propre fonction, mais la structure en groupes peut être combinée en fonction de la fonction prédominante.

Les muscles impliqués dans la flexion incluent le tibial postérieur, le plantaire, les triceps, les longs fléchisseurs du pouce et d'autres orteils. Pour l'extension, le tibial antérieur, le long extenseur du pouce, le long extenseur des autres doigts sont responsables.

Le troisième groupe de muscles sont les pronateurs - ces fibres font pivoter la cheville vers la ligne médiane. Ce sont des muscles fibulaires courts et longs. Leurs antagonistes (supports au cou-de-pied): long extenseur du pouce, muscle fibulaire antérieur.

Tendon d'Achille

La cheville de la partie postérieure est renforcée par le plus gros tendon d’Achille du corps humain. L'éducation est formée par la fusion des muscles gastrocnémien et soléaire dans la partie inférieure de la jambe.

Le tendon puissant tendu entre l'abdomen musculaire et la cuspide du talon joue un rôle important dans les mouvements.

Un point clinique important est la possibilité de ruptures et d'entorses de cette structure. Dans ce cas, le traumatologue doit effectuer un traitement complet pour restaurer la fonction.

Approvisionnement en sang

Le travail musculaire, la restauration des éléments après un stress et une blessure, le métabolisme de l'articulation est possible grâce à l'anatomie particulière du réseau circulatoire entourant la connexion. Le dispositif des artères de la cheville est similaire à l'apport de sang à l'articulation du genou.

Les artères tibiales et péronées antérieures et postérieures se ramifient au niveau des chevilles externes et internes et recouvrent l'articulation de tous les côtés. Grâce à un tel dispositif du réseau artériel, la zone anatomique peut pleinement fonctionner.

Le sang veineux s'écoule de cette zone par les réseaux interne et externe, qui forment des formations importantes: les veines internes sous-cutanées et tibiales.

Autres articulations du pied

La cheville relie les os du pied au tibia, mais entre eux, de petits fragments du membre inférieur sont également reliés par de petites articulations:

  1. Le talon et les os du talus d'une personne sont impliqués dans la formation de l'articulation sous-talienne. Avec l'articulation talonecaneus-navicular, il unit les os du tarse, l'arrière-pied. Grâce à ces éléments, le volume de rotation augmente jusqu'à 50 degrés.
  2. Les os du tarse sont reliés à la partie centrale du squelette du pied par les articulations tarse-métatarse. Ces éléments sont renforcés par un long ligament plantaire - la structure fibreuse la plus importante qui forme l’arcade longitudinale et empêche le développement du pied plat.
  3. Les cinq fosses métatarsiennes et les bases des phalanges basales des doigts sont reliées par les articulations métatarsophalangiennes. Et à l'intérieur de chaque doigt, il y a deux articulations interphalangiennes, qui unissent les petits os ensemble. Chacun d'eux est renforcé sur les côtés par des ligaments collatéraux.

Cette anatomie difficile du pied humain lui permet de maintenir un équilibre entre la mobilité et la fonction de soutien, ce qui est très important pour la personne qui marche debout.

Fonctions

La structure de l'articulation de la cheville vise principalement à obtenir la mobilité nécessaire à la marche. Grâce au travail bien coordonné des muscles de l'articulation, des mouvements dans deux plans sont possibles. Dans l'axe frontal de la cheville humaine fait la flexion et l'extension. Dans le plan vertical, la rotation est possible: vers l'intérieur et dans un petit volume vers l'extérieur.

Outre la fonction motrice, l'articulation de la cheville a une valeur de soutien.

De plus, en raison des tissus mous de cette zone, une dépréciation des mouvements est effectuée, en maintenant les structures osseuses intactes.

Diagnostics

Dans un élément aussi complexe du système musculo-squelettique, tel que la cheville, divers processus pathologiques peuvent survenir. Pour détecter un défaut, le visualiser, établir correctement un diagnostic fiable, il existe différentes méthodes de diagnostic:

  1. Rayons X. Le moyen de recherche le plus économique et le plus abordable. Les images de cheville sont prises dans plusieurs projections sur lesquelles on peut trouver une fracture, une luxation, une tumeur et d'autres processus.
  2. Échographie. Au stade actuel du diagnostic, le diagnostic est rarement utilisé car, contrairement au genou, la cavité de la cheville est petite. Cependant, la méthode est économique, rapide, sans effets néfastes sur le tissu. Il est possible de détecter une accumulation de sang et un gonflement dans la poche articulaire, des corps étrangers, pour visualiser les ligaments. Description de la procédure, les résultats observés donnent au médecin un diagnostic fonctionnel.
  3. Tomographie par ordinateur. Le scanner permet d'évaluer l'état du système osseux de l'articulation. Pour les fractures, les tumeurs, l'arthrose, cette technique est la plus utile en termes de diagnostic.
  4. Imagerie par résonance magnétique. Comme dans l’étude du genou, cette procédure vaut mieux que d’autres qui indiqueront l’état du cartilage articulaire, des ligaments, du tendon d’Achille. La technique est chère, mais aussi informative que possible.
  5. Atroscopie Procédure peu invasive et peu traumatique impliquant une insertion dans la capsule de la chambre. Le médecin peut examiner la surface interne du sac avec ses propres yeux et déterminer le centre de pathologie.

Les méthodes instrumentales sont complétées par les résultats d'un examen médical et de tests de laboratoire, sur la base d'une combinaison de données qu'un spécialiste établit un diagnostic.

Pathologie de l'articulation de la cheville

Malheureusement, même un élément aussi puissant que l'articulation de la cheville est sujet au développement de maladies et de traumatismes. Les maladies les plus courantes de la cheville sont:

  • Arthrose.
  • L'arthrite
  • Blessures.
  • Ruptures du tendon d'Achille.

Comment suspecter la maladie? Que faire en premier et quel spécialiste devez-vous contacter? Besoin de comprendre chacune de ces maladies.

Arthrose déformante

L'articulation de la cheville subit souvent une arthrose déformante. Avec cette pathologie, se produit en raison de stress fréquents, traumatisation, carence en calcium, dystrophie des os et des structures cartilagineuses. Avec le temps, les os commencent à former des excroissances - ostéophytes, qui perturbent l'amplitude des mouvements.

La pathologie se manifeste par des douleurs mécaniques. Cela signifie que les symptômes augmentent le soir, s'aggravent après l'effort et s'affaiblissent au repos. Raideur matinale à court terme ou absente. Il y a une diminution progressive de la mobilité de l'articulation de la cheville.

Ces symptômes doivent être adressés à un médecin. Si nécessaire, en cas de complications, le médecin vous prescrira une consultation avec un autre spécialiste.

Après le diagnostic, on recommandera au patient une correction médicamenteuse, une physiothérapie et des exercices thérapeutiques. Il est important de respecter les exigences du médecin afin de prévenir les déformations nécessitant une intervention chirurgicale.

L'arthrite

L'inflammation des articulations peut survenir si elle pénètre dans la cavité de l'infection ou développe une polyarthrite rhumatoïde. La cheville peut également devenir enflammée en raison du dépôt de sels d'acide urique dans la goutte. C'est encore plus courant qu'une attaque goutteuse du genou.

La pathologie se manifeste par une douleur dans l'articulation dans la seconde moitié de la nuit et le matin. La douleur disparaît du mouvement. Les symptômes sont arrêtés en prenant des anti-inflammatoires (ibuprofène, nise, diclofénac), ainsi qu’après l’utilisation de pommades et de gels sur la cheville. Vous pouvez également suspecter la maladie en endommageant simultanément le genou et les articulations de la main.

Les médecins travaillent en rhumatologie, qui prescrivent les moyens de base pour éliminer la cause de la maladie. Chaque maladie a ses propres médicaments conçus pour arrêter la progression de l'inflammation.

Pour éliminer les symptômes, un traitement similaire à celui de l'arthrose est prescrit. Il comprend un spectre de physiothérapie et de médicaments.

Il est important de distinguer l'arthrite infectieuse des autres causes. Il se manifeste généralement par une symptomatologie vive avec douleur intense et syndrome oedémateux. Dans la cavité de l'articulation s'accumule. Le traitement est effectué avec des antibiotiques, le repos au lit est nécessaire, l'hospitalisation du patient est souvent nécessaire.

Blessures

En cas de blessure directe de l'articulation de la cheville dans le sport, dans les accidents de la route, divers tissus articulaires peuvent être endommagés lors de la production. Les dommages provoquent une fracture osseuse, une rupture du ligament, une violation de l'intégrité des tendons.

Les symptômes courants sont les suivants: douleur après une blessure, gonflement, perte de mobilité, incapacité à se tenir debout sur le membre blessé.

Après avoir subi une blessure à la cheville, vous devez attacher de la glace au site de la blessure, laisser du repos pour le membre, puis contacter la salle d'urgence. Après avoir examiné et mené des études de diagnostic, un traumatologue prescrira un ensemble de mesures thérapeutiques.

Le traitement implique le plus souvent une immobilisation (immobilisation du membre au-dessous de l'articulation du genou), la nomination d'anti-inflammatoires, des analgésiques. Parfois, pour éliminer la pathologie, une intervention chirurgicale est nécessaire, qui peut être réalisée de manière classique ou en utilisant une arthroscopie.

Rupture du tendon d'Achille

Lors de charges sportives, lors d’une chute de la jambe, un coup direct à l’arrière de la cheville peut provoquer une rupture complète du tendon d’Achille. Dans ce cas, le patient ne peut pas se tenir sur ses orteils, redresser le pied. Un œdème se forme dans la zone de dommage et le sang s’accumule. Le mouvement dans l'articulation est extrêmement douloureux pour la personne touchée.

Un traumatologue avec une probabilité élevée recommandera un traitement chirurgical. La thérapie conservatrice est possible, mais avec une rupture complète du tendon est inefficace.

Quelle est la cheville et où elle se trouve: le traitement des maladies et des symptômes

Le pied dans le squelette humain a une fonction importante. La nature a permis à l'homme de marcher debout et, au cours de l'évolution, les pieds ont acquis la capacité de supporter le poids du corps de manière fiable et régulière. Cependant, dans la vie, une personne est très mobile et maniable, et ces possibilités sont fournies par la structure de la cheville. Il maintient une charge statique constante, permet à une personne de se déplacer au rythme souhaité.

Cheville - Support squelette qui permet à une personne de marcher, de courir, de s’accroupir, de sauter, de danser, de faire du sport, de travailler avec ses jambes. Le pied est capable de supporter une charge, qui se reflète dans sa structure. Pour comprendre les causes des pathologies de cet organe, chaque personne doit connaître la structure de l'articulation de la cheville.

Une cheville est un groupe d'os du genou au pied, avec des articulations de liaison. C'est cette partie du membre qui supporte le poids d'une personne.

L'élément principal de la structure de la jambe n'est pas - ils fonctionnent bien et remplissent leurs fonctions que dans un paquet commun. Le code ICD pour l'anatomie de l'articulation de la cheville correspond à 10, grâce auquel vous pouvez trouver les noms et descriptions des éléments nécessaires de l'articulation articulaire.

La structure de l'articulation de la cheville joue un rôle clinique important pour assurer la mobilité humaine. Ces zones des jambes lors de mouvements humains actifs présentent un risque élevé de maladie et de blessure. Après avoir créé un tibia mince et durable, la nature met en garde une personne: protégez vos jambes contre les charges excessives et les dommages éventuels, car ce n'est que pendant une journée active qu'une personne peut trouver des dizaines de kilomètres d'un sentier en chargeant les articulations de la cheville. Et cela peut causer une douleur complexe inattendue dans les jambes.

Caractéristiques de la cheville de la cheville

C'est l'appareil de la cheville qui est responsable de la répartition du poids humain sur toute la surface du pied. La charge sur le poids de chaque personne est différente et la structure anatomique de l'articulation et des os est presque identique pour tous, sauf que les femmes ont les chevilles plus minces et les mollets élancés. Au-dessus des limites anatomiques, 7 à 8 cm au-dessus de la cheville médiale. La ligne visuelle entre les chevilles latérales et médiales constitue la principale frontière entre le pied et l'articulation. Les chevilles latérales et médiales sont opposées, des deux côtés de l'os.

La cheville latérale du péroné - en latin "malleolus lateralis fibulae" - latérale, plus éloignée du milieu. Le terme "médial" en latin signifie l'opposé du terme "latéral". La cheville médiale du tibia - en latin s'appelle "malleolus medialis tibiae" et est située plus près du milieu. La cheville médiale est appelée interne, respectivement, la latérale est appelée externe.

L'instant suivant est un groupe d'articulations qui ont des sections sur les côtés interne, externe, antérieur et postérieur de la jambe. L'avant-pied est son dos. La zone du tendon d'Achille élastique est la partie postérieure, qui comprend la plante du pied.

La structure osseuse et articulaire de la cheville comprend les os fibulaire, tibial et nadrénal. L'os du nadpium a plusieurs autres noms - la cheville ou simplement l'os du pied. Il a un processus supplémentaire, qui remplit physiologiquement l'espace entre les extrémités distales inférieures du péroné et des os du tibia. Ces os, ligaments, articulations, vaisseaux, cartilage et les tissus mous qui les relient forment l'articulation de la cheville. Il y a aussi un os sésamoïde, qui est caché dans l'épaisseur des tendons, jeté sur les articulations.

  • cheville interne - partie inférieure et distale du tibia;
  • cheville externe - la partie inférieure du péroné;
  • surface osseuse de l'articulation distale tibiale.

Dans les sillons de la cheville externe, les tendons sont fixés, soutenant les muscles péroniers longs et courts. Les extrémités des os sont recouvertes de fascia - une gaine de tissu conjonctif qui est attachée à l'extérieur de la cheville avec les ligaments latéraux. Selon leur fonction physiologique, le fascia est une sorte de gaine protectrice recouvrant les tendons, les vaisseaux et les fibres nerveuses. La caractéristique de fixation du fascia et du ligament deltoïde est qu’il n’ya pas de surfaces articulaires dans leur jonction.

Il existe une large entaille sur le tibia, qui comprend la base de la coupe fibulaire, qui est la syndesmose tibiale, dont la santé est très importante pour le bon fonctionnement de l'articulation articulaire commune. Ce syndesmoz doit fonctionner en permanence pour assurer la pleine performance des fonctions des jambes.

L'articulation de la cheville a une fente formée de l'intérieur par le voisinage du talus avec du cartilage hyalin. Sur le pied droit et gauche, elles sont symétriques, comme dans une image miroir. Le dispositif d'articulation de la cheville se réfère à une forme de bloc, sous la forme d'une articulation hélicoïdale. En fait, il s’agit d’une articulation pivotante qui permet un mouvement possible du pied dans différents plans.

La structure de l'articulation de la cheville ne peut être imaginée sans un groupe musculaire. Les muscles articulaires passent derrière et à l'extérieur de la cheville, de manière à assurer la flexion du pied, en faisant pivoter les jambes vers le haut et à gauche - comme le voudra sa maîtresse.

Flexion des muscles:

  • longs muscles fléchisseurs assurant la flexion des orteils;
  • tibial postérieur;
  • muscle plantaire dense et massif;
  • muscle triceps.
  • front tibial;
  • muscles extenseurs, fournissant l'extension des orteils.

Dans son complexe, le groupe musculaire de chaque jambe fournit les mouvements nécessaires du pied afin que la personne bouge de manière stable en toute confiance et maintienne l'équilibre grâce au travail des muscles des chevilles. C'est la norme pour des chevilles en bonne santé.

De plus, les ligaments sont liés à la structure de la cheville. Leur tâche est d'assurer les fonctions normales et les mouvements des articulations, le soutien des éléments osseux à leur place. Le ligament le plus puissant dans la structure de la cheville - deltoïde. Il relie la cheville, le talon et l'os naviculaire à la cheville interne. Il ne peut être déchiré que dans une situation extrême avec des charges extrêmement lourdes. Il s'agira d'une blessure très grave avec des signes prononcés.

La nutrition de l'articulation articulaire fournit un réseau de vaisseaux sanguins. Voici les artères: fibulaire, antérieure, tibiale postérieure. Sur le site de la capsule articulaire, les artères se ramifient pour former le réseau vasculaire. L'écoulement du sang s'effectue à travers les réseaux à partir des faces externe et externe des os, les filets sont reliés en douceur aux veines antérieure et postérieure du tibia, dans les petites et les grandes veines, situées profondément sous la peau.

Les anastomoses relient les veines minces dans de grands vaisseaux veineux d'un réseau unique - l'anastomōsis venosa, une formation naturelle qui conduit à une connexion étroite des vaisseaux veineux et fait partie des éléments importants de la structure de la cheville.

Fonctions de la cheville

Dans la structure du squelette, dans laquelle les étudiants étudient l'anatomie de la structure osseuse humaine, les os de la cheville se déplacent facilement autour de leur axe, le long de l'axe axial, ayant une base en un point situé au centre de la cheville externe. Cependant, son propre axe est dans une relation strictement géométrique avec le centre de l'axe interne. En fait, les tendons articulaires United, les muscles osseux et le pied humain peuvent se déplacer sous un angle de 60 à 90 degrés.

Une fonction importante de l'articulation de la cheville est la flexion dorsale et plantaire des pieds. La constance dans les mouvements est maintenue grâce au péroné et le travail principal est effectué par les ligaments collatéraux, qui incluent le deltoïde. Un pied plié est le résultat du travail bien coordonné de toutes les composantes de la cheville. En plus du moteur, la fonction de support revêt une grande importance.

La structure de la nature de la cheville créée pour effectuer la marche, les mouvements humains. Un travail bien coordonné des muscles articulaires permet des virages dans deux plans: frontal et vertical. Les tissus mous de cette partie du squelette humain assurent un amortissement des mouvements, ce qui préserve l'intégrité de la structure osseuse. Cependant, en raison de la mobilité et du poids corporels élevés, des blessures plus ou moins difficiles se produisent souvent dans cette zone. La capacité de déformer l'articulation articulaire est extrêmement grande.

Le renflement de la butte calcanéenne rend difficile le port de chaussures de modèle, la jambe fait mal et se gonfle au cours d'une longue marche. Ce n'est pas simplement une violation de l'anatomie de la cheville, mais une bonne raison de comprendre son état. Par conséquent, la cheville nécessite un renforcement, il est nécessaire d'effectuer des exercices spéciaux.

Pathologie possible du groupe cheville

Les maladies de la cheville sont associées à différentes causes, il est:

  • toutes sortes de blessures, y compris sportives;
  • processus inflammatoires;
  • arthrose;
  • bursite;
  • tendinose;
  • maladies infectieuses;
  • pathologie de la colonne vertébrale;
  • pathologie de la structure du pied.

Ils se produisent sur le fond du traumatisme, l'infection dans les plaies ouvertes, due à l'inflammation des organes respiratoires, en raison de processus auto-immuns. Il se produit et l'arthrite réactive - comme une maladie concomitante dans le traitement d'autres maladies inflammatoires. Le développement de l'arthrite réactive est associé à la goutte, aux rhumatismes, aux infections virales aiguës des virus respiratoires, à la grippe.

Les pieds et la douleur à la cheville peuvent ne pas être forts, mais des douleurs tenaces, même une personne patiente, seront bientôt emmenées à l'hôpital pour voir un médecin. Et cela est correct, car le médecin contrôle la guérison de la jambe blessée, pour laquelle des images de contrôle aux rayons X sont prises.

Dans le cas de blessures plus complexes, on utilise un implant implanté dans le site de lésion des articulations, et la guérison d'une telle blessure nécessite bien sûr la supervision d'un médecin. Si le nerf est endommagé, il n’est pas visible sur les rayons X dans différentes projections.

Cependant, la personne ressent une zone muette de la cheville, et les consultations à l'hôpital comprennent un neurologue et un neurochirurgien. Leur aide sera nécessaire dans le cas d'un œdème trabéculaire - une modification pathologiquement complexe de la structure et de la topographie de l'os. Éliminer un tel œdème n’est possible qu’avec le recours à une intervention chirurgicale.

La liste des blessures les plus fréquentes:

  • entorse; une personne ressent une douleur intense, une démarche incertaine, une perte d'équilibre;
  • rupture des ligaments; œdème prononcé, douleur intense, restriction des mouvements;
  • subluxation ou luxation de l'articulation;
  • des ecchymoses;
  • chute, coups qui entraînent des fractures.

Lorsque vous vous blessez à la cheville, appelez une ambulance. Avant l'arrivée des médecins, il est possible - si vous en avez les compétences - de porter un bandage aseptique et de fixer la jambe dans une position fixe. La structure anatomique complexe de l'articulation de la cheville est à la base des blessures les plus graves, dont l'apparition ne peut être montrée que sur une IRM, pas même sur les rayons X.

Quand une cheville traumatique est endommagée, les terminaisons nerveuses et les muscles sont endommagés, les os des chevilles sont cassés, les ligaments et les fibres musculaires sont cassés, des fractures et des fractures osseuses se produisent. Un seul moyen de sortir: mentir et se faire soigner sous la surveillance de chirurgiens. Après tout, même une petite souche musculaire peut causer une nécrose des tissus dans la zone de la blessure.

Il y a un diagnostic séparé - hygroma. Ceci est une tumeur bénigne, est une capsule remplie d'un liquide visqueux incolore. Il est généralement localisé dans le sac articulaire et est traité soit par ablation chirurgicale, soit par des préparations conservatrices. Cela dépend du stade de la maladie et du taux de croissance de la tumeur.

Il est seulement nécessaire de traiter les blessures de la cheville avec l'aide de spécialistes, sinon une personne peut être laissée sans capacité de marcher normalement. Les méthodes traditionnelles de traitement à domicile sont efficaces lorsque le traitement traditionnel à base de médicaments est déjà en vigueur, éventuellement après une intervention chirurgicale réussie. Ensuite, la médecine traditionnelle, peut-être le yoga, et la thérapie par l'exercice seront de bons auxiliaires pour se débarrasser de la douleur et améliorer l'efficacité des médicaments.

Traditionnellement, un plâtre est appliqué sur la jambe blessée, ou des pansements en plastique modernes, des orthèses sont utilisées, en fonction de la complexité de la blessure et de la décision prise par le chirurgien traitant. Et une autre année entière après la blessure devra porter un bandage élastique, car il facilite parfaitement le processus de marche, de flexion. Un traumatologue prescrit diverses pommades à frottis pour réduire la douleur et stabiliser les articulations.

La différence de pommades est insignifiante - toute composition des composants vise à réduire la douleur, le gonflement, le soulagement du processus inflammatoire. De la médecine traditionnelle, les médecins recommandent le vinaigre de cidre de pomme pour les lotions locales.

Avec une douleur intense à la cheville et des mouvements limités, une personne a besoin d'un médecin. Il n'est pas recommandé de commencer le traitement à la maison. Le chirurgien, traumatologue, thérapeute aidera - tout spécialiste qui effectuera l'examen initial et prescrira l'examen nécessaire. Toute blessure à la cheville peut être guérie de manière à ce que l'articulation conserve sa forme naturelle. Une vieille arthrite peut s’enflammer sur le fond d’une simple blessure, par exemple en cas d’entorse. Cependant, dans de nombreux cas, des complications chroniques subsistent et des douleurs articulaires accompagnent une personne tout au long de sa vie.

Il y a une personne qui tend la main à toutes les personnes souffrant de douleurs articulaires - c'est le docteur Sergei Mikhailovich Bubnovsky. Il appelle plus de 20 méthodes universelles pour traiter diverses formes de blessures et de maladies des articulations et assure que les articulations malades peuvent être soignées même à un âge avancé. Selon les critiques de ses patients et des lecteurs de ses publications médicales, la technique de Bubnovsky fonctionne vraiment très bien.

Un adulte et un enfant qui ont subi une blessure à la cheville se tiennent debout avec confiance. Pourquoi le Dr Bubnovsky peut-il mettre une personne debout, même en fauteuil roulant? Parce que sa méthode fonctionne depuis plus de 30 ans. Sa technique provoque la localisation chez de nombreux patients et ses collègues.

Cheville: anatomie et structure + Photo

La cheville est le mécanisme le plus sensible et le plus important de l'anatomie et de la structure du pied, qui se compose de formations osseuses musculaires et tendineuses. Grâce à leur travail ajusté conjointement, il est possible de produire un mouvement du pied afin de maintenir l'équilibre et la stabilité en position verticale.

Une cheville régule l'amplitude de mouvement qui effectue le pied, adoucit les impulsions pendant le mouvement, la marche et le saut.

De plus, cette partie du pied est la plus sensible aux différentes blessures et processus infectieux et inflammatoires.

Pourquoi cela se produira-t-il clairement lorsque nous examinerons la structure de l'articulation de la cheville humaine.

Caractéristiques anatomiques de la cheville

La répartition uniforme du poids de la personne sur le pied est due à l'articulation de la cheville. La limite supérieure anatomique est classiquement située entre sept et huit centimètres au-dessus de la cheville médiale.

La ligne entre l'articulation et le pied est la ligne entre les chevilles. Le latéral est situé de l'autre côté de la médiale.

L'articulation présente des divisions internes, externes, antérieures et postérieures. Le devant est le côté arrière. La partie postérieure est située dans la région du tendon d’Achille.

La division interne est située dans la cheville médiale, la division externe à la place de la branche.

Structure détaillée

Les os

L'articulation de la cheville combine les os fibulaire et tibial avec le talus sus-nasal et l'os du pied.

La partie non développée de l'os pénètre dans le trou situé entre les os inférieurs du péroné et les os du tibia, une articulation de la cheville se forme à proximité d'une telle connexion.

  1. - cheville interne - est le bord inférieur du tibia;
  2. - la cheville externe représente le bord du péroné;
  3. - la partie inférieure du tibia.

La partie externe de la cheville possède des indentations dans le dos, dans lesquelles sont fixés des tendons qui s'adaptent aux muscles fibulaires. Les gaines du tissu conjonctif (fascia) ainsi que les ligaments articulaires latéraux sont fixées à l'extérieur de la cheville.

L'articulation de la cheville a une fente qui se forme sur la surface interne de la face supérieure du talus et du cartilage hyalin.

A quoi ressemble la cheville?

Surface inférieure de la bordure

Le tibia est semblable en apparence à l'arc. À l'intérieur de l'arc, il y a un processus. Les processus, appelés la cheville antérieure et postérieure, sont localisés sur le tibia.

Filet finlan

Situé à l'extérieur du tibia. Sur le côté de cette entaille située tubercules. Une partie de la cheville externe est située dans la coupe fibulaire, qui, avec la cheville externe, forme la syntezmose tibiale.

Pour que l'articulation fonctionne efficacement, il est nécessaire de surveiller son état. Le dos est plus large que le devant.

Crête osseuse

Divise la surface du joint entre l'intérieur et l'extérieur.

La cheville interne est formée à partir du tubercule antérieur et postérieur de la surface articulaire. Ils sont séparés par des fosses. La butte postérieure est plus petite que la partie antérieure.

Calcaneus et os de veau

Ils sont unis par le talus. Grâce au bloc, il se connecte au tibia. Une «fourche» est formée entre les parties distales des parties péronière et tibiale, dans laquelle se trouve le bloc du talus.

Sur la face supérieure, le bloc présente une forme convexe avec un évidement dans lequel entre la crête de l'épiphyse distale tibiale.

Le bloc avant est légèrement plus grand, une partie se situe dans le cou et la tête. Sur le dos se trouve une petite saillie avec un sillon, le long de laquelle il plie le pouce.

Le muscle

Les muscles sont situés à l'arrière et à l'extérieur, il y a:

  1. - tibial arrière;
  2. - muscle triceps de la jambe;
  3. - long muscle fléchisseur des orteils;
  4. - plantaire.

Dans la partie antérieure se trouvent les extenseurs:

  1. - long extenseur du gros orteil;
  2. - tibial antérieur;
  3. - long extenseur d'autres orteils.

Le mouvement entrant et sortant de l'articulation est fourni par les pronateurs.

Bundles

Le bon fonctionnement de l'articulation est dû aux ligaments qui fixent les éléments osseux en place.

Le ligament deltoïde est considéré comme le plus puissant, il contribue à la connexion des os du bélier, du naviculaire et du calcanéen à l’intérieur de la cheville.

Les ligaments de la section externe comprennent: le ligament calcanéo-fibulaire, la taralo-fibulaire postérieure et antérieure.

La syndesmose Mezhbertsovy est une éducation qui est un appareil ligamentaire. Pour éviter toute rotation inutile vers l'intérieur, il existe un ligament postérieur inférieur qui agit comme un prolongement du ligament interosseux. Et à partir d’une rotation externe soudaine, le pli tibial antérieur inférieur, situé entre l’encoche fibulaire, se retient.

Approvisionnement en sang

L'approvisionnement en sang de l'articulation passe par trois artères sanguines: la partie tibiale antérieure et la partie postérieure, la fibulaire.

L'écoulement veineux est représenté par un vaste réseau de navires, divisé en réseaux externes et internes. Ensuite, elles forment les petites et grandes veines saphènes, les veines tibiales antérieure et postérieure. Reliés les uns aux autres par un réseau d'anastomoses.

Les vaisseaux lymphatiques ont le même trajet que les vaisseaux sanguins, le flux de lymphe s'écoulant devant et parallèlement à l'intérieur de l'artère tibiale, ainsi qu'à l'extérieur et derrière le péroné.

Des branches de terminaisons nerveuses, ainsi que des nerfs péroniers superficiels, tibiaux, gastrocnémiens et nerveux tibial profond sont situés dans l'articulation de la cheville.

La structure de la cheville du pied humain

L'articulation de la cheville est le point d'ancrage du squelette du membre inférieur humain. C'est précisément au niveau de cette articulation que le poids du corps diminue lorsque vous marchez, courez, faites du sport. Contrairement au genou, le pied peut supporter la charge non par le mouvement, mais par le poids, ce qui affecte les caractéristiques de son anatomie. La structure de la cheville et d’autres parties du pied jouent un rôle clinique important.

Anatomie du pied

Avant de parler de la structure de différentes parties du pied, il convient de mentionner que les os, les ligaments et les éléments musculaires interagissent de manière organique dans cette partie des jambes.

À son tour, le squelette du pied est divisé en tarse, métatarse et phalanges des doigts. Les os du tarse s'articulent avec les éléments de la jambe dans l'articulation de la cheville.

Articulation de la cheville

L'un des plus gros os du tarse est l'os de la cheville. Sur la surface supérieure se trouve une saillie appelée bloc. Cet élément de chaque côté est relié au péroné et aux os du tibia.

Dans les parties latérales de l'articulation, il y a des excroissances osseuses - les chevilles. L'intérieur est une division du tibia et l'extérieur est le péroné. Chaque surface articulaire des os est tapissée de cartilage hyalin qui remplit une fonction nourrissante et absorbante. L'articulation est:

  • La structure est complexe (plus de deux os sont impliqués).
  • En forme - blob.
  • En termes de mouvement - biaxial.

Bundles

Anatomie du pied

Avant de parler de la structure de différentes parties du pied, il convient de mentionner que les os, les ligaments et les éléments musculaires interagissent de manière organique dans cette partie des jambes.

À son tour, le squelette du pied est divisé en tarse, métatarse et phalanges des doigts. Les os du tarse s'articulent avec les éléments de la jambe dans l'articulation de la cheville.

Articulation de la cheville

L'un des plus gros os du tarse est l'os de la cheville. Sur la surface supérieure se trouve une saillie appelée bloc. Cet élément de chaque côté est relié au péroné et aux os du tibia.

Dans les parties latérales de l'articulation, il y a des excroissances osseuses - les chevilles. L'intérieur est une division du tibia et l'extérieur est le péroné. Chaque surface articulaire des os est tapissée de cartilage hyalin qui remplit une fonction nourrissante et absorbante. L'articulation est:

  • La structure est complexe (plus de deux os sont impliqués).
  • En forme - blob.
  • En termes de mouvement - biaxial.

Bundles

La rétention des structures osseuses entre elles, la protection, la limitation des mouvements de l'articulation sont possibles grâce à la présence de ligaments de la cheville. La description de ces structures doit commencer par le fait qu’elles sont divisées en 3 groupes en anatomie. La première catégorie comprend les fibres reliant les os de la jambe humaine entre eux:

  1. Ligament interosseux - la partie inférieure de la membrane tendue sur toute la longueur du tibia entre ses os.
  2. Le ligament postérieur inférieur est un élément qui empêche la rotation interne des os de la jambe.
  3. Ligament fibulaire inférieur antérieur. Les fibres de cette structure sont dirigées du tibia vers la cheville externe et vous permettent de garder le pied à l'extérieur du virage.
  4. Le ligament transverse est un petit élément fibreux qui empêche le pied de se retourner vers l’intérieur.

En plus des fonctions des fibres énumérées ci-dessus, elles permettent une fixation fiable du péroné fragile au tibia fort. Le deuxième groupe de ligaments comprend les fibres latérales externes:

Ces ligaments commencent à la cheville externe du péroné et divergent dans différentes directions vers les éléments du tarse. Ils sont donc combinés sous le terme de "ligament deltoïde". La fonction de ces structures est de renforcer le bord extérieur de cette zone.

Enfin, le troisième groupe de fibres est constitué des ligaments latéraux internes:

  1. Scaphoïde tibial.
  2. Tibial-talon.
  3. Pression tibiale antérieure.
  4. Bélier tibial arrière.

Semblable à l'anatomie de la catégorie de fibres précédente, ces ligaments commencent à la cheville interne et empêchent le tarse de bouger.

Le muscle

Mouvement dans l'articulation, la fixation supplémentaire des éléments est obtenue grâce aux éléments musculaires entourant la cheville. Chaque muscle a un certain point d’attache sur le pied et a sa propre fonction, mais la structure en groupes peut être combinée en fonction de la fonction prédominante.

Les muscles impliqués dans la flexion incluent le tibial postérieur, le plantaire, les triceps, les longs fléchisseurs du pouce et d'autres orteils. Pour l'extension, le tibial antérieur, le long extenseur du pouce, le long extenseur des autres doigts sont responsables.

Le troisième groupe de muscles sont les pronateurs - ces fibres font pivoter la cheville vers la ligne médiane. Ce sont des muscles fibulaires courts et longs. Leurs antagonistes (supports au cou-de-pied): long extenseur du pouce, muscle fibulaire antérieur.

Tendon d'Achille

La cheville de la partie postérieure est renforcée par le plus gros tendon d’Achille du corps humain. L'éducation est formée par la fusion des muscles gastrocnémien et soléaire dans la partie inférieure de la jambe.

Le tendon puissant tendu entre l'abdomen musculaire et la cuspide du talon joue un rôle important dans les mouvements.

Un point clinique important est la possibilité de ruptures et d'entorses de cette structure. Dans ce cas, le traumatologue doit effectuer un traitement complet pour restaurer la fonction.

Approvisionnement en sang

Le travail musculaire, la restauration des éléments après un stress et une blessure, le métabolisme de l'articulation est possible grâce à l'anatomie particulière du réseau circulatoire entourant la connexion. Le dispositif des artères de la cheville est similaire à l'apport de sang à l'articulation du genou.

Les artères tibiales et péronées antérieures et postérieures se ramifient au niveau des chevilles externes et internes et recouvrent l'articulation de tous les côtés. Grâce à un tel dispositif du réseau artériel, la zone anatomique peut pleinement fonctionner.

Le sang veineux s'écoule de cette zone par les réseaux interne et externe, qui forment des formations importantes: les veines internes sous-cutanées et tibiales.

Autres articulations du pied

La cheville relie les os du pied au tibia, mais entre eux, de petits fragments du membre inférieur sont également reliés par de petites articulations:

  1. Le talon et les os du talus d'une personne sont impliqués dans la formation de l'articulation sous-talienne. Avec l'articulation talonecaneus-navicular, il unit les os du tarse, l'arrière-pied. Grâce à ces éléments, le volume de rotation augmente jusqu'à 50 degrés.
  2. Les os du tarse sont reliés à la partie centrale du squelette du pied par les articulations tarse-métatarse. Ces éléments sont renforcés par un long ligament plantaire - la structure fibreuse la plus importante qui forme l’arcade longitudinale et empêche le développement du pied plat.
  3. Les cinq fosses métatarsiennes et les bases des phalanges basales des doigts sont reliées par les articulations métatarsophalangiennes. Et à l'intérieur de chaque doigt, il y a deux articulations interphalangiennes, qui unissent les petits os ensemble. Chacun d'eux est renforcé sur les côtés par des ligaments collatéraux.

Cette anatomie difficile du pied humain lui permet de maintenir un équilibre entre la mobilité et la fonction de soutien, ce qui est très important pour la personne qui marche debout.

Fonctions

La structure de l'articulation de la cheville vise principalement à obtenir la mobilité nécessaire à la marche. Grâce au travail bien coordonné des muscles de l'articulation, des mouvements dans deux plans sont possibles. Dans l'axe frontal de la cheville humaine fait la flexion et l'extension. Dans le plan vertical, la rotation est possible: vers l'intérieur et dans un petit volume vers l'extérieur.

Outre la fonction motrice, l'articulation de la cheville a une valeur de soutien.

De plus, en raison des tissus mous de cette zone, une dépréciation des mouvements est effectuée, en maintenant les structures osseuses intactes.

Diagnostics

Dans un élément aussi complexe du système musculo-squelettique, tel que la cheville, divers processus pathologiques peuvent survenir. Pour détecter un défaut, le visualiser, établir correctement un diagnostic fiable, il existe différentes méthodes de diagnostic:

  1. Rayons X. Le moyen de recherche le plus économique et le plus abordable. Les images de cheville sont prises dans plusieurs projections sur lesquelles on peut trouver une fracture, une luxation, une tumeur et d'autres processus.
  2. Échographie. Au stade actuel du diagnostic, le diagnostic est rarement utilisé car, contrairement au genou, la cavité de la cheville est petite. Cependant, la méthode est économique, rapide, sans effets néfastes sur le tissu. Il est possible de détecter une accumulation de sang et un gonflement dans la poche articulaire, des corps étrangers, pour visualiser les ligaments. Description de la procédure, les résultats observés donnent au médecin un diagnostic fonctionnel.
  3. Tomographie par ordinateur. Le scanner permet d'évaluer l'état du système osseux de l'articulation. Pour les fractures, les tumeurs, l'arthrose, cette technique est la plus utile en termes de diagnostic.
  4. Imagerie par résonance magnétique. Comme dans l’étude du genou, cette procédure vaut mieux que d’autres qui indiqueront l’état du cartilage articulaire, des ligaments, du tendon d’Achille. La technique est chère, mais aussi informative que possible.
  5. Atroscopie Procédure peu invasive et peu traumatique impliquant une insertion dans la capsule de la chambre. Le médecin peut examiner la surface interne du sac avec ses propres yeux et déterminer le centre de pathologie.

Les méthodes instrumentales sont complétées par les résultats d'un examen médical et de tests de laboratoire, sur la base d'une combinaison de données qu'un spécialiste établit un diagnostic.

Pathologie de l'articulation de la cheville

Malheureusement, même un élément aussi puissant que l'articulation de la cheville est sujet au développement de maladies et de traumatismes. Les maladies les plus courantes de la cheville sont:

  • Arthrose.
  • L'arthrite
  • Blessures.
  • Ruptures du tendon d'Achille.

Comment suspecter la maladie? Que faire en premier et quel spécialiste devez-vous contacter? Besoin de comprendre chacune de ces maladies.

Arthrose déformante

L'articulation de la cheville subit souvent une arthrose déformante. Avec cette pathologie, se produit en raison de stress fréquents, traumatisation, carence en calcium, dystrophie des os et des structures cartilagineuses. Avec le temps, les os commencent à former des excroissances - ostéophytes, qui perturbent l'amplitude des mouvements.

La pathologie se manifeste par des douleurs mécaniques. Cela signifie que les symptômes augmentent le soir, s'aggravent après l'effort et s'affaiblissent au repos. Raideur matinale à court terme ou absente. Il y a une diminution progressive de la mobilité de l'articulation de la cheville.

Ces symptômes doivent être adressés à un médecin. Si nécessaire, en cas de complications, le médecin vous prescrira une consultation avec un autre spécialiste.

Après le diagnostic, on recommandera au patient une correction médicamenteuse, une physiothérapie et des exercices thérapeutiques. Il est important de respecter les exigences du médecin afin de prévenir les déformations nécessitant une intervention chirurgicale.

L'arthrite

L'inflammation des articulations peut survenir si elle pénètre dans la cavité de l'infection ou développe une polyarthrite rhumatoïde. La cheville peut également devenir enflammée en raison du dépôt de sels d'acide urique dans la goutte. C'est encore plus courant qu'une attaque goutteuse du genou.

La pathologie se manifeste par une douleur dans l'articulation dans la seconde moitié de la nuit et le matin. La douleur disparaît du mouvement. Les symptômes sont arrêtés en prenant des anti-inflammatoires (ibuprofène, nise, diclofénac), ainsi qu’après l’utilisation de pommades et de gels sur la cheville. Vous pouvez également suspecter la maladie en endommageant simultanément le genou et les articulations de la main.

Les médecins travaillent en rhumatologie, qui prescrivent les moyens de base pour éliminer la cause de la maladie. Chaque maladie a ses propres médicaments conçus pour arrêter la progression de l'inflammation.

Pour éliminer les symptômes, un traitement similaire à celui de l'arthrose est prescrit. Il comprend un spectre de physiothérapie et de médicaments.

Il est important de distinguer l'arthrite infectieuse des autres causes. Il se manifeste généralement par une symptomatologie vive avec douleur intense et syndrome oedémateux. Dans la cavité de l'articulation s'accumule. Le traitement est effectué avec des antibiotiques, le repos au lit est nécessaire, l'hospitalisation du patient est souvent nécessaire.

Blessures

En cas de blessure directe de l'articulation de la cheville dans le sport, dans les accidents de la route, divers tissus articulaires peuvent être endommagés lors de la production. Les dommages provoquent une fracture osseuse, une rupture du ligament, une violation de l'intégrité des tendons.

Les symptômes courants sont les suivants: douleur après une blessure, gonflement, perte de mobilité, incapacité à se tenir debout sur le membre blessé.

Après avoir subi une blessure à la cheville, vous devez attacher de la glace au site de la blessure, laisser du repos pour le membre, puis contacter la salle d'urgence. Après avoir examiné et mené des études de diagnostic, un traumatologue prescrira un ensemble de mesures thérapeutiques.

Le traitement implique le plus souvent une immobilisation (immobilisation du membre au-dessous de l'articulation du genou), la nomination d'anti-inflammatoires, des analgésiques. Parfois, pour éliminer la pathologie, une intervention chirurgicale est nécessaire, qui peut être réalisée de manière classique ou en utilisant une arthroscopie.

Rupture du tendon d'Achille

Lors de charges sportives, lors d’une chute de la jambe, un coup direct à l’arrière de la cheville peut provoquer une rupture complète du tendon d’Achille. Dans ce cas, le patient ne peut pas se tenir sur ses orteils, redresser le pied. Un œdème se forme dans la zone de dommage et le sang s’accumule. Le mouvement dans l'articulation est extrêmement douloureux pour la personne touchée.

Un traumatologue avec une probabilité élevée recommandera un traitement chirurgical. La thérapie conservatrice est possible, mais avec une rupture complète du tendon est inefficace.

La structure de la cheville des pieds d’une personne est plutôt compliquée, car c’est en grande partie à cause de cet élément du système musculo-squelettique que nous pouvons maintenir une position verticale et bouger normalement. Le nom lui-même est directement lié à la nomination du corps - il relie le pied, le tibia. Si la structure de la cheville du pied n'est pas cassée, il n'y a pas eu de blessures, le corps s'est développé normalement, une personne peut mener une vie mobile. En cas de dysfonctionnement, cela n’est souvent possible qu’avec des restrictions importantes ou la personne est complètement privée de la possibilité de se déplacer sans assistance extérieure.

Joint: les composants principaux

L'anatomie moderne suggère le choix d'une structure complexe de la structure des ligaments de la cheville. Actuellement, il est d'usage de parler de l'avant, de l'arrière, de l'extérieur et de l'intérieur. Le front va dans le pied (dos), mais le dos - ce sont les endroits où se trouvent les tendons. Si, en étudiant la structure de la cheville, une photo de cette région doit être examinée en détail, l’attention attirera probablement la cheville. L'anatomie parle de l'existence de quatre chevilles chez l'homme: le côté latéral, le côté externe de la partie externe de la cheville et la partie médiane, médiane - à l'intérieur.

Caractéristiques structurelles

Comme on le sait de l’anatomie, la structure des muscles de la cheville est assez compliquée - de nombreux petits éléments permettent à une personne de se déplacer. Outre les muscles, il existe des ligaments, des éléments osseux, du tissu cartilagineux. Grâce à cette articulation, la connexion du tibia et des os du tibia, du bélier et du nadpyaton est assurée. La structure des os de la cheville est en grande partie due aux particularités des éléments avec lesquels ils entrent en contact. Ainsi, le tibia se termine par une partie épaissie, ce qui leur permet de recouvrir le ramus. C'est ce qui forme la partie du pied, appelée la cheville.

Si nous étudions la structure de la cheville humaine, le ligament et les os de cette élément à partir d'une photo, nous verrons que l'élément est convexe à partir d'un bord et l'effet opposé à l'autre: un creux est formé. Le complexe de fibres osseuses est protégé des facteurs nocifs externes par le tissu cartilagineux - élastique, lisse. Une telle structure d'os de cheville humaine permet de minimiser les frottements et de réduire le mouvement accompagnant la charge. Le choc du cartilage devient un absorbeur de choc naturel, grâce auquel les os restent plus longtemps en bonne santé et le tissu osseux est très peu abrasé.

Structure de la cheville humaine

La cheville du pied dans la région de la cheville est une structure assez complexe, formée de plusieurs blocs. L'extérieur est créé par un petit os tibial (son bord distal) adjacent à deux éléments en saillie. À l'intérieur du bloc de la cheville, se trouvent les tubercules antérieurs et postérieurs, un ligament en forme de delta fixé à l'intérieur de la cheville.

Compte tenu de la structure de la cheville humaine, une attention particulière est accordée à l'épiphyse distale. Cet élément est situé à l'endroit où l'os tubulaire se termine en expansion. Le bloc est divisé en deux parties: le premier est beaucoup plus petit que le second. Enfin, la surface distale est le quatrième grand bloc qui constitue la cheville. La structure de la cheville humaine est due en grande partie aux caractéristiques du tibia - son emplacement et sa forme. En particulier, c’est ce qui a formé la surface distale, courbée en arc de cercle, équipée d’un processus de l’intérieur. Il y a aussi deux croissances, regardant dans des directions différentes.

Cheville: surface

La structure de la cheville implique la sélection de deux surfaces de la cheville: la médiale, la latérale. Le second, à son tour, est également formé de deux éléments: externe et interne. Derrière vous pouvez voir une petite dépression, où des fibres musculaires courtes et longues sont attachées, s'étendant au tibia. La surface de l'extérieur est le fascia, les tendons sur les côtés. La structure de la cheville assez complexe, comprend de nombreux éléments, notamment le cartilage hyalin, fixé juste à la surface de la cheville de l'intérieur. Il fournit également un point pour attacher le talus, conçu pour fournir une connexion entre les os de la jambe et le talon.

Ligaments et vaisseaux

La structure de la cheville est également un système assez complexe de ligaments qui maintiennent les os dans une position anatomiquement correcte et permettent leur fixation. De plus, c’est grâce à ces éléments qu’il est possible d’assurer la fiabilité de la structure du squelette humain, y compris de la cheville - les os restent en place même avec des charges accrues. Les ligaments sont extrêmement importants pour le fonctionnement normal du corps et sont formés par des faisceaux de tissus fibreux spéciaux. Les ligaments humains sont élastiques, vous pouvez donc plier, détacher les membres, bouger avec différentes amplitudes.

Les vaisseaux, sans lesquels les membres ne pourraient tout simplement pas exister, ne constituent pas un élément moins important de la structure de la cheville. À travers eux, le sang est fourni aux tissus, fournissant une nourriture, apportant des micro-éléments sains et de l'oxygène. Les fibres nerveuses, plutôt épaisses au niveau de la cheville, frappent littéralement l'organe avec un maillage de haute densité. Totalement, ces éléments sont responsables de mouvements coordonnés. Mais dans le cas général, les muscles ne sont pas considérés comme faisant partie de la cheville. En même temps, il serait impossible de se déplacer sans un tel tissu, ce qui est important à prendre en compte.

Bundles: caractéristiques structurelles

Il existe plusieurs types de ligaments nécessaires au fonctionnement normal de la cheville. Les fibres sont l’un des éléments importants de l’interconnexion des os du tibia. Ce bloc est fixe et formé de plusieurs groupes de paquets. En particulier, il existe des interosseux, responsables de la rétention de tout le tibia, ainsi que de l’arrière plus bas, en le continuant. Du bas, un ligament se trouve également à l'avant. Anatomiquement, il se situe entre la cheville extérieure et l'os tibial. Grâce à cet ensemble, le pied peut pivoter, il limite également ce mouvement. Enfin, les fibres de la liaison des os du tibia comprennent un bloc de ligaments transverses. Leur tâche principale est de permettre la rotation du pied vers l’intérieur. Il y a aussi une restriction de ce mouvement. Ces fibres sont situées sous le faisceau du bas à l'avant.

Un autre groupe important de fibres liantes formant des chevilles est constitué par le côté externe. Ceux-ci incluent des tissus en forme de delta situés sur la surface interne de l'organe. En fait, les ligaments constituent un lien entre le talus, le talon et les os en forme de tour.

Tissu musculaire: caractéristiques

La cheville est en contact avec plusieurs groupes musculaires responsables d'un assez grand nombre de fonctions. En particulier, pour que les articulations se plient, il est nécessaire d'activer les muscles du plantus et du triceps, ainsi que des fléchisseurs spéciaux, assurant le travail des doigts et du muscle tibial. Mais l'extension est une fonction légèrement différente, et pour sa mise en oeuvre, il est nécessaire d'utiliser les fibres extenseurs et le muscle du tibial, situés à l'avant. Pour prendre l'articulation sur le côté, un petit tissu musculaire tibial et court est activé. Pour l'amener, il est nécessaire d'engager simultanément le muscle dans le dos et le tibia à l'avant.

Les mouvements de rotation sont possibles en raison de l'activation du tibia, du muscle extenseur et situés sur le pouce. Si nécessaire, un mouvement similaire, mais dans la direction opposée (vers l'intérieur), il est nécessaire d'utiliser le tissu musculaire: extenseur (sur les doigts), petit tibia long et court. Pour faire bouger les doigts, le corps active les fléchisseurs, les extenseurs, ainsi que les tissus musculaires courts situés sur la plante du pied et à l'arrière. La voûte plantaire est renforcée par les fibres musculaires latérales et médiales, celles du milieu.

Joint: caractéristiques de fonctionnement

En raison de la structure spécifique de la cheville, le pied est aussi mobile que possible. C'est précisément sa charge fonctionnelle principale. Dans le cadre de l'anatomie, il est habituel de distinguer deux aspects principaux de l'activité de ce bloc de tissus: l'étanchéité et la production du liquide synovial nécessaire au fonctionnement normal des fibres. Cette substance est assez élastique, c’est précisément pour eux que les cavités d’organes qui ressemblent visuellement à un sac sont remplies.

Si la cheville fonctionne normalement, en particulier si l'articulation produit un liquide adéquat et garantit l'étanchéité des tissus, le corps dispose alors d'un soutien de qualité et de qualité. Pour maintenir la connexion dans un état anatomiquement correct, vous devez protéger votre santé. Les médecins réclament une prévention rapide des maladies de la cheville, car les mesures préventives sont beaucoup plus faciles que le traitement de toute maladie, en particulier articulaire.

Comment rester en bonne santé?

Selon les statistiques, les blessures à la cheville sont l’une des blessures les plus courantes aux pieds d’une personne. Cela est dû aux lourdes charges et à la vulnérabilité de cette partie des membres. Les composants articulaires du pied travaillent non seulement au moment où une personne bouge, mais également lorsqu'elle est assise, debout. Très souvent, fixez le ligament en l'étirant. Il peut y avoir des dommages à un autre personnage. Ces dernières années, le nombre de diagnostics de maladies orthopédiques a considérablement augmenté.

Pour que l'articulation soit en bon état pendant longtemps et que la personne puisse bouger sans difficulté et sans douleur, sans limitation de la mobilité, il est important de choisir de bonnes chaussures confortables et de masser régulièrement le pied. Vous pouvez prévenir les maladies des membres en contrôlant votre poids, en évitant les kilos en trop. Si une personne fait du sport, il est nécessaire d’utiliser des bas spéciaux ou de faire un bandage avec un matériau élastique. Cela aide à réduire et à répartir la charge, réduit le risque de blessure. Pas moins d’approche rationnelle de l’organisation du jour, allouant temps de travail, de repos, de distribution, pour ne pas surcharger le tissu articulaire, musculaire, osseux. Lorsque le syndrome douloureux, même faible, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec un médecin pour en déterminer la cause. Si la pathologie débute, il est plus facile de l'éliminer au début que de la faire évoluer, ce qui provoque des complications.

Difficile et vulnérable

Souvent, les athlètes appellent l'appareil vestibulaire de la cheville des membres inférieurs. Cela est dû au fait que c’est grâce à ce corps qu’une personne peut maintenir l’équilibre en effectuant divers mouvements. Parmi les autres éléments qui constituent le système locomoteur, la cheville est peut-être considérée comme la plus difficile. La résilience et la mécanique du mouvement relèvent toutes de sa responsabilité. La cheville est impliquée dans le saut, la course et la marche. Son fonctionnement normal permet de s’accroupir, de se tenir sur la pointe des pieds, tout en maintenant une position verticale stable.

La complexité de la structure, la variété des fonctions confiées aux tissus organiques déterminent la propension à se blesser. On sait que plus le système est complexe, plus la probabilité d'en violer les fonctionnalités est élevée, et la cheville est simplement une combinaison très très complexe d'un très grand nombre d'éléments supportant différentes charges fonctionnelles.

Maladies communes

À l'heure actuelle, l'arthrite est l'un des diagnostics les plus fréquemment diagnostiqués chez les personnes souffrant de douleurs aux membres. C'est une inflammation qui affecte la cheville, qu'elle soit chronique ou aiguë. En outre, la région est touchée par l'arthrose, dans laquelle la dégradation du tissu cartilagineux est détectée, ce qui affecte négativement la mobilité des éléments.

Les maladies se développent pour un large éventail de causes. Souvent, tout est une question d'âge - au fil des ans, les tissus organiques s'usent, deviennent plus minces, et une personne perd sa mobilité, elle est tourmentée par la douleur. Le rôle peut jouer la charge, les blessures, l'ostéoporose frappent cette zone. Souvent, le problème est déclenché par des troubles métaboliques généraux de l'organisme, ainsi que par des pathologies à l'origine de ce trouble. Dangereux pour la cheville et les troubles de santé auto-immuns, caractérisés par une sélection incorrecte des "ennemis" par les cellules du système immunitaire. On sait que dans un certain nombre de maladies, l’immunité «se bat» contre son propre organisme. Ceci est typique non seulement du VIH, mais aussi du lupus érythémateux systémique, d'autres pathologies. Les prédispositions génétiques peuvent également jouer un rôle: la tendance à endommager les articulations est héritée.

Blessures à la cheville: que disent les statistiques

Comme on peut le voir d'après les informations recueillies par le médicament, le plus souvent, ont révélé des lésions du tibia (fractures, fissures), ainsi que des luxations, des subluxations. Il se trouve que, au début, de nombreuses personnes ne prêtent pas attention aux manifestations du résultat d'une chute, du coup, et se tournent vers un médecin lorsque la situation devient grave. Les médecins appellent: si après un saut ou une autre situation dangereuse à la cheville, la cheville est inquiète d'une douleur (même minime) qui dure plusieurs jours, il est nécessaire de consulter un traumatologue. La douleur est souvent accompagnée d'un gonflement - parfois à peine perceptible, parfois prononcé.

Les symptômes indiquent généralement une fracture osseuse. Si en même temps la terminaison articulaire a souffert, la cavité de l'articulation peut être déformée. Cela conduit à de graves violations de la mobilité et, dans le cas négligé, le processus risque de ne pas être inversé - la personne souffrira de douleur toute sa vie.

L'articulation de la cheville est un mécanisme important constitué de formations osseuses et musculo-tendineuses, grâce au travail coordonné qui assure non seulement chaque mouvement du pied, mais aussi la stabilité verticale de la personne. L'articulation régule une large gamme de mouvements effectués par le pied, perçoit et adoucit les impulsions de la plante des pieds lors des mouvements ou des sauts, assure la manœuvrabilité des mouvements humains. Toutefois, c’est cette partie de la jambe, qui se situe entre la jambe et le pied, est la plus exposée aux dommages mécaniques et aux maladies de nature infectieuse-inflammatoire. Le temps perdu après les premières manifestations de symptômes de dysfonctionnement de l'articulation aggrave la situation et peut conduire au développement de maladies chroniques, telles que l'arthrite.

Apparence et éléments de l'articulation de la cheville

Structure de la cheville

La cheville est un système de connexion des muscles, des os et des tendons, qui assure la répartition de la charge transmise par le système musculo-squelettique humain au pied, les mouvements de translation et de rotation de la jambe lorsqu’ils se déplacent ou sont soumis à des charges.

L'apparition de l'os de l'articulation

Dans l'anatomie d'une articulation, il est habituel de distinguer des groupes de régions appariées, telles que les régions interne et externe; avant et arrière. La structure de l'articulation de la cheville est constituée de la partie antérieure, située à l'arrière du pied, et de l'arrière, située dans la région du tendon d'Achille. La limite supérieure de la zone de la cheville se situe à 8 cm au-dessus du renflement qui peut être distingué de la surface interne; on l'appelle la cheville médiale.

Quelle est la partie médiale de la cheville

La ligne située entre la cheville latérale, située du côté opposé à la partie médiale, constitue la limite anatomique séparant la cheville du pied de la personne.

C'est la partie antérieure latérale de la cheville.

La structure de l'articulation de la cheville est un nœud mobile de la formation articulaire, composé de:

  1. bélier
  2. le talon
  3. le tibia;
  4. os du tibia.

L'anatomie du dispositif du tibia et les os du tibia, qui ont un épaississement aux extrémités, permettent de limiter le talus dans les parties supérieure et latérale. Les os à la place de l'extrémité représentent un trou sous la forme d'une formation concave d'une part et d'une partie convexe qui constitue la tête de l'articulation de l'autre. L'extrémité inférieure du tibia est arquée, son anatomie inclut le processus à l'intérieur et deux processus, appelés chevilles à l'avant et à l'arrière du tibia.

Les saillies antérieure et postérieure de la surface articulaire constituent la surface de la cheville interne et l'élément antérieur est caractérisé par de grandes dimensions par rapport à la partie postérieure. Un ligament qui a une forme deltoïde, ainsi qu'un système de muscles qui assurent le mouvement de l'articulation, se connecte à la cheville sans la participation des éléments articulaires de l'intérieur de la structure. Sur la face externe, du côté opposé au ligament deltoïde, un cartilage exerce des fonctions protectrices.

Le système des ligaments et des muscles de la cheville

La fonction des ligaments est de maintenir les os et d’assurer leur position spécifique les uns par rapport aux autres. Leur anatomie est un ensemble de fibres se présentant sous la forme de faisceaux disposés de manière à ne pas gêner, d'une part, le mouvement des structures osseuses lors d'une action; d'autre part, pour assurer la force de la position fixe des os. La flexibilité inhérente aux ligaments leur permet d'effectuer des mouvements de flexion et d'extension avec les paramètres d'amplitude nécessaires. La structure de l'articulation de la cheville comprend les ligaments situés de part et d'autre des surfaces latérales de l'articulation, tandis que le ligament deltoïde de la face interne en représente l'anatomie. La face externe de la cheville constitue le talon, le tubus, le péroné antérieur, le ramus postérieur.

Le ligament entre les os relie les éléments tibiaux et tibiaux, le complexe dorsal inférieur des muscles et des tendons des jambes, associé à l'élément transversal, empêche une amplitude excessive de la rotation du pied dans la direction interne. La rotation dans la direction externe, dépassant les limites déterminées par la physiologie, est limitée par le ligament tibio-fibulaire antérieur inférieur. Le ligament fibulaire talone dans la partie inférieure passe dans le ligament calcanéo-fibulaire. Le ligament deltoïde, ainsi que le groupe de muscles fibulaires et calculaires fibulaires du talone agissent comme des éléments reliant les os de l'articulation de la cheville humaine.

La structure des ligaments de la cheville comprend un sac à double couche dans lequel les tissus osseux sont enfermés entre les muscles qui font bouger les jambes. L’une des tâches de l’articulation est d’assurer un ajustement serré des muscles à l’os, tandis que l’autre objectif est de produire une masse plastique qui sert à combler les cavités.

L'articulation de la cheville est alimentée en sang au moyen de trois artères formant une ramification sur le réseau d'éléments plus petits dans la région de la capsule articulaire. La circulation du sang dans les veines est fournie par le système vasculaire situé à l'intérieur et autour de l'articulation. La ramification du réseau d'approvisionnement en sang vous permet de délivrer efficacement des nutriments et de l'oxygène aux cellules de la structure et de faire passer le sang dans le système veineux, qui fournit des nutriments.

Fonctions

  • L'articulation de la cheville effectue un transfert uniforme de la masse de tout le corps d'une personne sur la zone du pied. La structure de la cheville amortit les chocs violents et les tremblements ressentis par la surface du pied lors de la marche et de la course et est trahie à travers le cartilage jusqu'à l'articulation, puis jusqu'à la partie supérieure du pied humain.

Les blessures les plus fréquentes de la cheville

  • Le travail bien coordonné des parties de la cheville permet au corps de se tenir droit lors de la marche et garantit des mouvements fluides lors des montées et des descentes. Le mouvement du pied dans les deux sens dans le sens vertical est assuré par la cheville, et pour le mouvement dans les zones latérales, la connexion du calcanéum et des os du ramus est responsable.
  • En se déplaçant le long d’une surface inégale, l’anatomie du muscle de la cheville lui permet d’exercer une tension et une relaxation appropriées des fibres afin de maintenir la stabilité du corps humain, dans le plan de l’axe vertical.

La cheville peut pivoter autour de son propre axe avec une amplitude de 60 à 90 ° et un axe décrivant le rayon autour de la partie externe de la cheville.

Maladies de la cheville

Remarque: la cheville, en raison de son anatomie qui relie de nombreux éléments entre eux, constitue la partie la plus vulnérable de la jambe, précisément en raison du grand nombre de parties qui composent sa composition. Selon la théorie de la fiabilité, plus un système contient d’éléments, moins il est susceptible d’échouer. Ce jugement s’applique pleinement à la cheville, qui contient un grand nombre de structures susceptibles à l’influence de diverses vulnérabilités. Ses maladies les plus courantes sont:

  • La fracture de la cheville est l’un des événements traumatiques les plus courants survenant dans le cas de ligaments sous-développés lors de la mise en place d’un mouvement brusque dans ou hors de la cheville. Dans le cas où l'articulation de la cheville est endommagée, il est impossible pour une personne de se fier au membre blessé, en raison d'une douleur aiguë, la zone de concentration du trouble grossit.
  • La tendinite est un processus inflammatoire dans la région du tendon d'Achille, qui se manifeste sous la forme de symptômes douloureux qui se manifestent lors de la marche ou de la course. La maladie est dangereuse en raison de complications possibles sous la forme d'une violation de l'intégrité du tissu tendineux, la possibilité d'une arthrite.
  • L'arthrite est un processus inflammatoire chronique de la cheville et des articulations adjacentes, dont l'apparition peut être causée par divers facteurs. Les processus inflammatoires sont caractérisés par le fait qu'ils ne sont pas nécessairement le résultat d'une atteinte à l'intégrité de l'articulation. Les symptômes douloureux de l'arthrite se manifestent particulièrement la nuit et se manifestent le jour lorsqu'il y a une charge sur la cheville, par exemple lors de la marche. Les symptômes de la maladie sont aggravés par le processus de ferrage et de montée des escaliers.

Comment se manifeste l'arthrite de la cheville

  • L'arthrose déformante est une maladie extrêmement dangereuse, car elle peut entraîner une perte de mobilité, une limitation de la possibilité de mouvement et une invalidité d'une personne en cas de début de traitement prématuré. Ce type d'arthrose se développe dans le contexte de lésions précédemment transférées des zones du bélier, du tibia ou de lésions des chevilles internes et externes. En cas de dommage aux os, la formation d'une surface avec un relief inégal est possible. Lorsqu'un tel os entre en contact avec d'autres éléments de la région articulaire, la fluidité du mouvement et le glissement de l'articulation sont perturbés, le risque de tumeur et de modification de la démarche de la personne est élevé.
  • L'entorse affecte la cheville, son symptôme principal est un gonflement, résultant de l'écoulement de sang dans les parties internes et externes du pied.

Entorse à la cheville

  • L'arthrose est une diminution de la mobilité articulaire due à la présence d'une lésion du tissu cartilagineux à la surface interne de l'articulation.

Pour toute interruption du travail, il est nécessaire de réduire la charge sur la cheville, en fonction de la gravité de la maladie, il est nécessaire de l'immobiliser. Pour diagnostiquer avec précision et prescrire les mesures à prendre pour le traitement de la maladie, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Selon les signes extérieurs, une description des symptômes de la maladie et au cours de la radiographie, de l'IRM ou de l'échographie, déterminez le degré de dégradation des structures de l'articulation et prescrivez le traitement.

Vidéo Comment récupérer la cheville après une blessure

La cheville est l’un des organes les plus importants, plus précisément le système de communication des muscles, des os et des tendons, assurant non seulement la stabilité verticale de la personne, mais également sa manœuvrabilité et l’exécution des fonctions nécessaires par le pied. Les autres fonctions de l'articulation consistent notamment à assurer la rotation du plan du pied dans plusieurs directions et à amortir les charges subies par les jambes d'une personne lors de la marche et de la course. Les dommages causés à l'un des nombreux organes composant ce système peuvent entraîner une immobilisation, voire un handicap. Les soins opportuns et appropriés de la surface blessée de la jambe et la prévention d'éventuelles blessures, y compris par exemple l'utilisation d'un pansement au risque de subir des dommages, sont très importants.

L'articulation de la cheville subit chaque jour d'énormes contraintes: elle supporte tout le poids d'une personne et est donc considérée comme l'articulation la plus vulnérable. Avec des blessures et des lésions de tous les éléments de la cheville, une personne ne peut pas bouger normalement, car elle craint une douleur constante aux jambes.

Il est très important d’être attentif à vos sentiments et de consulter un médecin si vous avez des changements dans les pieds. Cela aidera à identifier rapidement la pathologie et à commencer à la traiter très tôt, ce qui évitera les complications et la douleur ne gênera plus le patient.

La structure

L'anatomie de la cheville est très complexe. Dans cette zone, il existe une connexion entre les os, les muscles et les ligaments, de sorte qu'une personne peut se déplacer normalement sans perdre l'équilibre. Le squelette des muscles résiste aux lourdes charges et protège le système locomoteur contre les blessures. Les vaisseaux sanguins situés autour de l'articulation constituent un aliment pour l'articulation elle-même.

Une telle anatomie complexe de la cheville provoque des dommages, elle est constamment affectée par de lourdes charges et peut facilement être blessée. Il est très important de comprendre le fonctionnement de la cheville afin d'éviter d'éventuelles blessures, inflammations et complications. En tant que personne avec les pieds malades ne peut pas vivre et travailler normalement.

Cadre osseux

L'articulation de la cheville est située à la jonction des os du tibia et du péroné et du talus. Ces os forment une cavité dans laquelle est placée l'articulation elle-même, ils supportent la charge principale pendant le mouvement car tout le poids tombe sur la région de la cheville.

L'évidement formé par les os du tibia et du talus est divisé en 3 parties: la cheville externe, la surface interne et la surface distale du tibia. Sur la cheville externe, les tendons et l'aponévrose sont attachés, ainsi que le cartilage de geoline. Tous les os du pied et de la cheville sont reliés entre eux par des articulations, des muscles et des tendons, ce qui permet au pied d'être suffisamment souple et d'assurer un bon amorti lors de la marche.

Le muscle

Le mouvement de la cheville fournit 8 faisceaux musculaires qui vous permettent de plier et de déplier la jambe, ainsi que la rotation du pied dans toutes les directions. Grâce à cette flexibilité, une personne peut se déplacer normalement et ne pas perdre l'équilibre, alors que ses jambes ne sont pas repliées, ses muscles assurent sa sécurité.

Si les muscles du pied ne se contractent pas suffisamment et que leur souplesse est en même temps compromise, la personne ne peut normalement pas bouger sur des surfaces inégales, les jambes se plient facilement et il subit diverses blessures, notamment la cheville.

Les muscles de la cheville sont divisés en quatre groupes principaux:

  • Fléchisseurs: triceps, plantus, tibial postérieur, fléchisseurs du pouce et des autres doigts;
  • Extendeurs: tibial antérieur et extenseurs du pouce et des autres doigts;
  • Pronateurs responsables de la rotation: muscles péroniers longs et courts;
  • Les coups de pied: l'extenseur du pouce, le muscle fibulaire antérieur.

Bundles

Les ligaments de l'articulation de la cheville aident à maintenir les os unis, ils limitent le mouvement dans l'articulation, empêchant ainsi la structure de bouger. L'anatomie spécifique a conduit au fait que les ligaments de la cheville sont divisés en 3 groupes et chacun d'eux est responsable de sa propre zone:

  • le ligament interosseux relie les os du tibia les uns aux autres;
  • le ligament deltoïde, le calcanéo-péronier et le ramian-péroné ne permettent pas aux os de l'articulation de se désintégrer;
  • le ligament tibial antérieur et postérieur inférieur, ainsi que le ligament postérieur, ne permettent pas à l'articulation de pivoter au-delà des limites physiologiques.

Tendon d'Achille

Le tendon d’Achille est le plus gros et le plus fort du corps humain, et pour cause, car il effectue un travail très dur - il permet à une personne de marcher. Résiste à une telle charge de tendon jusqu’à 350 kg, si vous essayez de la casser, mais elle reste assez vulnérable, car elle est totalement dépourvue de flexibilité.

Le talon du talon remplit les fonctions suivantes:

  • Grâce au tendon d’Achille, une personne peut marcher droit;
  • Il joue le rôle d'amortisseur lors de la conduite;
  • Grâce au tendon, un mouvement normal du pied est possible.
  • Une telle structure de cheville permet à une personne de courir et de sauter.

Des blessures et des déformations du tendon du talon peuvent survenir si une personne porte des chaussures inadéquates. Ou avec des pathologies telles que les pieds plats et les déformations du pied. Avec la surfusion et les blessures mécaniques, les chaussures à talons hauts contribuent également à la rupture du tendon.

Vaisseaux et nerfs

Le système circulatoire joue un rôle important dans le travail de la cheville et assure une alimentation normale des tissus. Trois grandes artères vont à l'articulation de la cheville, qui fournissent toujours un apport suffisant de sang aux jambes, mais dans ce cas, toute blessure ou maladie inflammatoire peut blesser les vaisseaux, perturbant gravement la nutrition des tissus du pied.

En outre, dans la cheville passer et les nerfs, qui assurent la sensibilité normale et les muscles de la jambe et du pied. Lorsque les terminaisons nerveuses échouent, une faiblesse musculaire survient, une sensibilité et un engourdissement des membres peuvent disparaître.

Causes de la douleur

La douleur à la cheville est le plus souvent la cause de troubles graves à traiter. La douleur peut survenir après une blessure, une entorse, une entorse ou une fracture, ou être un symptôme de pathologie du tissu cartilagineux ou de la cavité articulaire.

Douleur à la cheville

Le médecin peut identifier la cause exacte et établir un diagnostic. Il examinera le patient et prescrira les études nécessaires, telles que la radiographie et l’échographie. En cas de besoin, des tests sanguins, une analyse histologique du liquide articulaire et d’autres études nécessaires seront attribués.

Maladies pour lesquelles une douleur à la cheville survient:

Toutes ces maladies s’accompagnent d’une violation de l’activité motrice de l’articulation et de son inflammation. La douleur peut augmenter et durer un certain temps. La goutte est une sorte d’attaque goutteuse caractérisée par une douleur intense et un gonflement.

La cause de la douleur peut être un kyste ou une autre tumeur bénigne ou maligne. Dans tous les cas, il y a une tumeur, qui peut être ressentie, peut être douloureuse lorsqu'elle est pressée et provoquer une gêne lors des mouvements En cas de douleur, en particulier d'œdème, vous devriez consulter un médecin dès que possible.

Si vous contractez la maladie, une complication telle que la perte totale de l'activité motrice de l'articulation est possible, auquel cas elle est envahie par le tissu osseux. En conséquence, une personne devient invalide, elle ne peut pas bouger normalement et l'inflammation peut se propager à d'autres tissus et articulations, entraînant de plus en plus de complications.

Traitement

Le traitement de la cheville dépend de la maladie. En cas de blessure et d'inflammation des articulations, le déchargement du membre est toujours indiqué afin d'accélérer la guérison du point sensible et de réduire le risque de destruction ultérieure des tissus. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et parfois les corticostéroïdes sont généralement prescrits pour soulager la douleur et l’inflammation.

Au cours de la période de récupération, le patient est le plus souvent prescrit une thérapie physique, une physiothérapie variée, par exemple, une électrophorèse, une thérapie magnétique, une thérapie au laser, une thérapie de boue et d'autres méthodes. Pour soulager la douleur, vous pouvez utiliser les recettes de la médecine traditionnelle, mais uniquement après autorisation du médecin.

Dans certains cas, lorsque des troubles auto-immuns ou des accumulations de sels et de cristaux dans l'articulation, tels que, par exemple, dans la goutte, cause de la maladie, nécessitent un traitement spécifique à long terme. Les médecins prescrivent des médicaments spéciaux pour éliminer la principale cause de la maladie.

Pour les tumeurs et les kystes, ainsi que pour la destruction grave des articulations, des ligaments ou des os, une intervention chirurgicale est prescrite dans laquelle les tissus endommagés sont restaurés et les formations fibreuses sont éliminées. Une intervention chirurgicale est généralement montrée dans les cas avancés, le plus souvent, toute maladie peut être éliminée de manière conservatrice, si vous ne commencez pas la maladie.

Prévention

La prévention de toute douleur à la cheville est dans le respect de lui. Après tout, le plus souvent, les pathologies surviennent chez les personnes qui mènent un style de vie peu actif, ou inversement, trop de stress sur la cheville.

Évitez les problèmes de pied en suivant ces instructions:

  • Mangez bien, ne permettant pas l'apparition de l'excès de poids. Vous devez comprendre que les pieds subissent constamment une charge très lourde et que lorsque cette charge augmente de plusieurs dizaines de kilogrammes, la probabilité de problèmes augmente de manière exponentielle.
  • Évitez les carences en vitamines. Pour cela, vous devez rendre votre régime alimentaire équilibré et utile.
  • Ne laissez pas les troubles circulatoires, faites régulièrement des exercices pour tout le corps. Pour que les articulations et les muscles soient toujours en bon état de santé et de travail, il ne suffit pas d’aller d’arrêt en arrêt, ou pire, de voiture en voiture, et de rester au bureau toute la journée. L'hypodynamie entraîne des processus stagnants dans le corps, la circulation sanguine dans tous les tissus est perturbée, les muscles de la cheville s'atrophient et ne peuvent plus faire face à leur travail.
  • Abandonnez l'alcool, le tabagisme et la consommation de drogue. Toutes ces substances, même séparément, ont un effet très négatif sur le système circulatoire et les organes internes, ce qui perturbe la circulation du sang dans les tissus et peut provoquer des problèmes aux articulations.
  • En cas de travail ardu, il est impératif de trouver le temps de se reposer les pieds pendant la journée, les soirs de bain relaxant et de massage des pieds. Ces mesures aideront les muscles à se détendre et à se reposer, la circulation sanguine sera rétablie et le risque de maladies diminuer.

Les examens médicaux annuels jouent un rôle important dans la prévention des maladies de la cheville, qui aident souvent à identifier la pathologie à un stade précoce. Le thérapeute devrait l'observer régulièrement. S'il y avait des pathologies des articulations ou du tissu conjonctif dans la famille, il y avait des tumeurs. Et pour toute blessure, il est nécessaire de consulter un médecin et d’être traité normalement.

Si vous trouvez une erreur, sélectionnez le fragment de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Les pieds d'une personne sont une partie du corps, grâce à laquelle une personne bouge, maintient l'équilibre et, avec l'aide du pied, le corps peut résister à l'exécution de divers mouvements. Le processus d'évolution a rendu difficile la structure du pied, grâce à laquelle l'homme moderne peut marcher droit.

Le pied est constitué de 26 os reliés entre eux par des ligaments et des articulations. Il y a aussi beaucoup de muscles et de tendons. Dans l'anatomie, il y a trois sections du pied, elles seront discutées ci-dessous.

Os du pied

Comme vous le savez, le pied humain ressemble à la main. Ici, les structures sont similaires, mais on les appelle différemment.

  1. Os du tarse. Cette partie du pied se compose de sept os - le talon et le talus, ils sont grands, les autres sont en forme de coin, en forme de massue et de scaphoïde. Le bélier est situé dans la zone située entre les os de la jambe, fait partie de la cheville.
  2. Métatarse - la partie médiane du pied. Il se compose de cinq os, ayant la forme d'un tube, ils vont au sommet des doigts. Au bout de ces os se trouve la surface des articulations, ce qui contribue à la mobilité des doigts. Ce groupe d'os fournit également le niveau correct de la voûte plantaire.
  3. La fin du pied est la phalange des doigts (formation costale), leur mouvement se fait par la présence de joints entre eux. Dans cette partie, il y a 14 os. Le pouce est constitué de deux os et le reste - 3 par doigt. Au détriment de cette partie de la personne peut garder l'équilibre du corps, effectuer des mouvements simples. Cependant, de nombreux cas ont été constatés lorsque, à la suite d'une perte d'armes, une personne s'acquitte de son activité vitale à l'aide d'orteils.

Les os sont reliés entre eux par des articulations. La structure correcte des os de la cheville et du pied est assurée par les nerfs, les vaisseaux sanguins, les ligaments, les muscles et les articulations.

La localisation des os

Comme vous le savez, les os sont un élément important de la structure. Ils doivent être examinés plus en détail.

Le plus gros os est l'os du talon, il est situé à l'arrière du pied et il a une charge importante. Cet os contribue en partie à la flexibilité des deux arcs. L'os n'appartient pas à la cheville, mais il est dû à la répartition de la pression. En forme, il ressemble à un rectangle en trois dimensions avec un grand axe.

À l'avant se trouvent les articulations nécessaires à la liaison la plus solide entre le calcanéum et les os du ramus, ce qui garantit la forme normale du pied. À l'arrière de l'os, il y a une petite saillie sur laquelle est fixé le tendon d'Achille. Le bas d'une personne marche sur le sol.

Il y a également à l'avant un tubercule qui relie l'os naviculaire à l'articulation. Toute la surface est recouverte de saillies et de dépressions pour la fixation des nerfs, des vaisseaux sanguins, des muscles et des ligaments.

Un peu plus petit est l'os de la cheville, qui pénètre dans la partie cheville. Presque tout est recouvert de cartilage et ce qui est le plus intéressant, c'est que seuls des ligaments y sont attachés. L'os a cinq surfaces recouvertes d'une fine couche de cartilage hyalin.

Il se compose du corps, de la tête et du cou:

  • le corps - fait partie de la cheville, se connecte au pied en raison des ligaments et des articulations;
  • la tête est en avant de l'os, ayant une surface articulaire. La tête fournit un lien fort avec la tour.
  • le cou est la partie mince située entre la tête et le corps.

Os cuboïde. Situé à l'extérieur du pied derrière les quatrième et cinquième os métatarsiens. Extérieurement, cela ressemble à un cube, qui lui a donné un nom.

Os scaphoïde. Sa particularité est d'être situé sur le pied lui-même et, au moyen des articulations, de se réduire à l'astragale, formant ainsi la voûte plantaire.

Os sphénoïde. Il y a trois os de ce type sur un pied humain: ils sont petits et proches les uns des autres (dans l'ordre des côtes). Derrière eux se trouve l'os naviculaire et à l'avant, les os métatarsiens.

La structure et la fonction des os métatarsiens sont les mêmes chez l'adulte et l'enfant. Vue anatomique - forme tubulaire avec une courbure en angle. Cela plie et forme les arches des pieds. Il existe à la surface des tubérosités pour la fixation des ligaments, des muscles et des articulations.

Les os des phalanges des doigts sont identiques à ceux des mains, ils ne diffèrent que par leur taille. Il y a deux phalanges sur le gros orteil, les quatre autres doigts en ont trois.

En relation avec la charge sur les pieds de la phalange du pouce est épais, et le reste est mince et court. Entre eux, ils sont reliés par des articulations, grâce auxquelles une personne peut plier et défaire les doigts.

La structure des articulations

Dans les pieds, il existe de nombreuses articulations, grâce auxquelles plusieurs os sont réduits en même temps. En ce qui concerne la taille, la cheville est considérée comme la plus grosse, elle relie trois gros os à la fois. Grâce à cette connexion, une personne peut lever et baisser le pied, ainsi que le faire pivoter. Toutes les autres articulations sont plus petites, mais remplissent la même fonction, ce qui rend le pied flexible et mobile.

La cheville est constituée d’un gros talus et de deux os tibiaux plus petits. Dans ce dernier cas, il y a des chevilles qui fixent la cheville. Les ligaments sont forts le long des bords, et l'articulation elle-même est attachée au cartilage qui recouvre la surface de l'os.

L'articulation sous-talienne (transversale) est une composante importante. Elle consiste en une articulation sédentaire et remplit la fonction de l'arc du bélier et du calcanéum. Il relie trois os - le scaphoïde, le talon et la cheville, les ligaments qui contribuent à une fixation plus dense sont également impliqués dans le processus de jonction.

Le cuboïde et le calcanéum sont reliés par l'articulation du même nom. Avec le subtalane, ils forment un type d’éducation pratique. Ce composé est parfois appelé "le creux grec", en médecine on l'appelle "l'articulation ram-naviculaire".

En ce qui concerne la pratique chirurgicale, les articulations situées sur les os du scaphoïde et du sphénoïde sont de moindre importance. Mais les os du métatarse et du tarse sont reliés par des articulations de type sédentaire, ils sont entourés de ligaments élastiques et font partie des arches transversale et longitudinale du pied. Les articulations interplusaires sont situées comme des côtes dans l’espace entre les os métatarsiens.

Les articulations, appelées métatarsophalangiennes, jouent un rôle essentiel dans la quasi-totalité des pas ou des mouvements du corps lors de la marche.

Bundles de pied

Le plus important de tous est le ligament plantaire longitudinal (ou long). Le ligament part du calcanéum et atteint le début des os métatarsiens. Il a de nombreuses branches qui ont pour fonction de renforcer et de fixer les arcs longitudinaux et transversaux et de les maintenir dans un état normal tout au long de la vie. Mais, comme vous le savez, une violation de la voûte plantaire peut indiquer un pied plat, dont le traitement prend parfois plus d’un an, surtout s’il s’agit d’un adulte.

Les ligaments plus petits restants fixent et renforcent également les os et les articulations du pied, ce qui aide la personne à garder son corps en équilibre et à résister aux charges dynamiques et statiques lors d'une longue marche ou d'une course à pied.

Les muscles du pied

Tout mouvement des pieds n’est possible qu’avec l’aide des muscles du pied, de la cheville et de la jambe. Il est important que les muscles de la jambe aident à faire beaucoup de mouvements des pieds comme lors de la marche et en position verticale.

Muscles de la jambe

En face de cela se trouve le groupe de muscles du long extenseur, le muscle tibial. Leur homme s'engage dans l'extension du dos ou la flexion des pieds. Grâce à ces muscles, une personne peut plier et plier les doigts.

Le groupe externe ou latéral comprend les muscles péroniers courts et longs. Avec leur aide, il est possible d’effectuer une pronation ainsi qu’une flexion latérale du pied.

Le dos est caractérisé par des groupes musculaires massifs constitués de plusieurs couches. Ils ont une charge quotidienne énorme. Cela inclut le triceps, constitué des muscles gastrocnémien et soléaire. Dans cette zone, il existe un fléchisseur de doigt long, le muscle plantaire et une partie du muscle tibial. Ces groupes musculaires vous permettent de fléchir la semelle avec le tendon d’Achille. Ils participent également au processus de flexion et de flexion des doigts.

Les muscles du pied

À l'arrière du groupe musculaire, il existe un type d'extenseur de doigts court. Il provient du talon et est responsable de l'activité motrice de quatre doigts, mais ne contrôle pas le pouce.

Sur la plante du pied, plusieurs petits muscles sont responsables de l'adduction, de l'abduction et de la flexion des orteils.

Vaisseaux et nerfs

Pour le flux de sang dans les pieds d'une personne, les artères tibiales antérieure et postérieure sont responsables. Au pied même, ces artères se poursuivent sur les artères internes et arrière externes situées sur la partie plantaire. Ils forment une petite quantité d'articulations et de cercles artériels. Et en cas de blessure de gravité variable, lorsque l'un des cercles est endommagé, le reste pourra assurer un écoulement sanguin normal vers les pieds.

Quant à la sortie du sang, elle est réalisée par les mêmes veines, situées à l’arrière. Ces veines forment la liaison. Grâce à eux, le sang pénètre dans les petites et grandes veines saphènes du bas de la jambe.

Les influx nerveux du système nerveux central sont transmis le long des nerfs gastrocnémien, fibulaire profond, superficiel et tibial postérieur. Grâce à l'innervation nerveuse, une personne ressent le mouvement dans l'espace, les vibrations, la douleur, le toucher, distingue le froid et la chaleur. Toutes les impulsions nerveuses sont traitées dans la moelle épinière.

Ces mêmes nerfs assurent la transmission du signal du cerveau aux groupes musculaires. Ces impulsions sont appelées réflexes, lesquels sont involontaires et arbitraires. Quant à ce dernier aspect, il est observé lors d’une réduction du tissu musculaire, qui ne dépend pas toujours de la volonté de la personne. La cause de ce phénomène peut être le travail de la sueur et des glandes sébacées, qui élèvent ou abaissent le ton des parois vasculaires.

La couche supérieure est la peau. La peau des pieds est différente selon la région du pied. À la semelle, il a une densité élevée, mais au talon, il est plus épais. La peau a la même structure que sur les paumes, cependant, à cause des fortes charges, elle commence à s'accumuler avec l'âge. Dans le dos, la peau est assez lisse et élastique, il y a des terminaisons nerveuses.

Donc, sur la base de tout ce qui est dit ci-dessus, il devient clair que la nature a pris soin que les pieds puissent supporter une pression énorme. La formation du pied est rarement affectée par la nationalité ou les conditions de vie d'une personne.

En cas de lésion d'au moins un des éléments du pied, une forme hyperkératose de la mycose du pied peut se développer, qui déforme l'arthrose, le pied plat, les éperons du talon et d'autres maladies graves.