Principal

Massages

Le mal de dos dans la région lombaire donne à la jambe droite et gauche et à la fesse: causes, traitement

Les problèmes de dos sont très insidieux. Les maux de dos sont souvent révélateurs d'autres maux corporels graves. Que faire si le mal de dos cède à l'aine? Les maladies des organes internes manifestent souvent (pour la première fois, des modifications) de la sensibilité cutanée de certaines zones du corps. Des problèmes de colonne vertébrale, la pathologie des articulations, des ligaments et de certains groupes musculaires, des maladies systémiques et même de l'oncologie peuvent commencer avec le fait que le bas du dos commence tout simplement à faire mal. Tout d’abord, il faut une vigilance oncologique chez une personne qui souffre.

Les principales raisons de cette condition peuvent être divisées en plusieurs groupes. Cela est dû à la topographie anatomique complexe et à l'innervation variée de la musculature striée de la région inguinale, des muscles du plancher pelvien et des organes internes adjacents.

Raisons

  • Travail physique pénible, associé à la levée et au transfert de poids. La douleur au bas du dos à l'aine présente des caractéristiques distinctives: la douleur ne survient que lors des mouvements. Avec une diminution ou une absence de charge, la douleur diminue et disparaît avec le temps.
  • Niveau de condition physique insuffisant travail physique intense ou activité sportive. Le surentraînement et le surmenage se développent. Le muscle microtraumatique prédomine sur le processus de récupération.
  • Les produits d'échange ne sont pas affichés dans le volume approprié, les terminaisons nerveuses réagissent avec un flux constant d'impulsions. La douleur au bas du dos et à l'aine se caractérise par un caractère constant, aggravé par des mouvements de haute amplitude, qui répètent les mouvements au cours de l'exercice.
  • Condition après blessure. Les caractéristiques distinctives de la douleur sont les suivantes: intensité maximale au sommet de la charge (apparition brutale), caractère intolérable, envie de prendre une posture forcée (la douleur diminue un peu), la fonction des muscles blessés est complètement perturbée, la région de l’aine gonfle, une rougeur de la peau apparaît dans la zone de projection de la blessure. La douleur ne disparaît pas au fil des jours, elle n'est soulagée que par de puissants analgésiques.

Changements dégénératifs dans la colonne vertébrale:

  • Ostéochondrose lombo-sacrée. Cette affection est caractérisée par une diminution progressive de la densité et une destruction supplémentaire du cartilage. Les principales raisons en sont l'hypodynamie, l'excès de poids, le manque d'effort physique régulier et varié, le décontraction musculaire, l'effort monotone prolongé. Le dos souffre particulièrement. Lyumbalgiya est exprimé sous la forme de "lumbago", qui sont amplifiés pendant les virages et l'inclinaison du corps, puis "tire" dans l'aine. La lumbalgie est aggravée par une position inconfortable forcée, il y a une sensation de raideur, une difficulté à effectuer des mouvements.
  • Arthrose de la hanche. Difficile à diagnostiquer, cette maladie "imite" de nombreux autres maux. Le plus souvent détectés chez les femmes âgées de 40 ans et plus, un ou les deux os de la hanche sont impliqués dans le processus pathologique. La douleur à l'aine est combinée à la douleur au sacrum, qui irradie au niveau de l'articulation de la hanche et du genou. Cela peut commencer par des sensations de "douleurs" dans les fesses, augmentant progressivement à partir d'un effort physique minimal.
  • Sténose rachidienne. La raison en est un rétrécissement progressif de l'ouverture de la colonne vertébrale dû à la défaite de maladies systémiques (spondylarthrite ankylosante, lupus érythémateux systémique). Conduit souvent au syndrome de cauda equina. Il est caractéristique que le mal de dos donne à l'aine, une faiblesse musculaire, des paresthésies dans les jambes. Il existe une faiblesse sexuelle (jusqu’à l’impuissance chez l’homme), une défécation et une miction perturbées, une hypotension du sphincter peut se développer.
  • Nécrose aseptique de la tête fémorale. Survient le plus souvent chez les hommes en bas âge. Caractérisé par un courant rapide. Le mal de dos se dégage dans l'aine, la maladie commence brusquement, la douleur est très forte et n'est arrêtée que par des analgésiques narcotiques.
  • Hernie intervertébrale. Cette maladie a un complexe de syndrome très caractéristique. La longe est très douloureuse dans le contexte d'efforts physiques intenses (en règle générale, la levée de poids, le «repos contre» la longe), le «caractère de tir», les muscles du dos sont tendus. Et alors seulement, le syndrome douloureux «descend» dans la région de l'aine.

Pathologie des organes internes:

  • Colique rénale. Le mécanisme de formation est le mouvement des pierres le long de l'uretère et un blocage supplémentaire de la lumière, souvent vers la droite (en raison de caractéristiques anatomiques). La douleur apparaît dans le bas du dos à droite, descend, peut sentir, est ondulée. L'inconfort est aggravé après l'exercice et se produit souvent la nuit. Sécheresse de la bouche, faiblesse grave, nausée, vomissements occasionnels peuvent être présents.
  • Pathologie de l'intestin (obstruction intestinale, cancer, appendicite). Distension abdominale, vomissements d'aliments non digérés, difficulté de la défécation, douleurs abdominales, douleurs abdominales, mauvais gaz, apparaissent. Le mal de dos cède dans l'aine, dans la région de l'intérieur des cuisses, la personne qui souffre prend une position forcée sur le côté.

Douleur chez les femmes

  • Inflammation des organes pelviens (appendices et utérus). La douleur "se propage" dans l'aine et "déborde" dans le bas du dos. Différent dans le renforcement sur un fond de refroidissement excessif, la faiblesse générale, l'augmentation de la température, les décharges muqueuses et purulentes du tractus génital sont possibles.
  • Exacerbation de la cystite chronique. Les différences les plus significatives sont les suivantes: douleur tiraillante à l'aine, mictions fréquentes et douloureuses, pulsion accrue la nuit, pulsions douloureuses dans le fond d'une vessie vide, faiblesse, faiblesse, fièvre, décoloration et odeur d'urine (mélange de pus ou de sang).
  • Kyste ovarien (apoplexie ovarienne, grossesse extra-utérine). Une douleur aiguë soudaine dans le bas de l'abdomen peut être accompagnée d'une forte diminution de la pression artérielle, d'une faiblesse, d'une transpiration, de vomissements. La pathologie de l'ovaire droit peut simuler une appendicite aiguë.
  • Périodes douloureuses (dysménorrhée). Selon les statistiques, environ 15% des femmes en âge de procréer ont des douleurs à l'aine insupportables pendant les mois. Ils sont accompagnés de vomissements, diarrhée, maux de tête, vertiges, instabilité de la pression artérielle, évanouissements, faiblesse grave.
  • Trochanteritis (inflammation des tendons fémoraux). Il survient chez les femmes âgées pendant la ménopause, en raison d'une diminution de la concentration d'hormones sexuelles. Les douleurs sont localisées dans le bas du dos, peuvent être données sur la partie externe de la cuisse et dans la région inguinale.
  • Polymyalgie rhumatismale. Il est plus fréquent chez les femmes âgées, caractérisé par une douleur et une raideur des muscles du bassin et de la ceinture scapulaire, suivies d'une douleur aux petites articulations des mains.

Douleur chez les hommes

  • Cancer de la prostate. Le plus souvent, la clinique est causée par une métastase des os du squelette. Chez les hommes âgés, des douleurs osseuses nettement exprimées apparaissent sur le fond du bien-être relatif, qui est réduit lors de la prise d’analgésiques puissants. Dans l'aine, la douleur peut migrer, "bouger". Affecte souvent les os du bassin, de la poitrine, de la colonne vertébrale, des fémurs, des os du crâne.
  • Varicocèle. Il est diagnostiqué chez environ 15% des hommes, est la cause la plus courante d'infertilité, survient le plus souvent à gauche. La pathogenèse se situe dans le bloc anatomique (canal inguinal) ou fonctionnel du flux sanguin veineux sortant des veines du cordon spermatique. Les plaintes chez les hommes de traction tirant dans le testicule, le scrotum, l'aine, irradiant vers la région lombaire. Les facteurs de développement sont un effort physique de longue durée et d'intensité élevée.
  • Kyste du cordon spermatique (funicotsele). Il se manifeste par une douleur constante et constante chez les hommes de l'aine. Les cordons spermatiques droit et gauche peuvent être impliqués dans le processus pathologique. Un examen externe révèle un gonflement du scrotum, éventuellement de la cuisse d'un côté.
  • Nous vous conseillons de lire: les causes de la douleur au bas du dos chez les hommes

Diagnostics

  • Examen, recueil d'anamnèse, étude des nerfs crâniens, du tonus et de la force musculaires, des réflexes normaux et pathologiques, sensibilité d'un neurologue.
  • Radiographie de la colonne vertébrale thoracique, lombaire et sacrée, des os du bassin et du fémur.
  • Tomodensitométrie de la colonne vertébrale thoracique, lombaire et sacrée, os du bassin, organes abdominaux, espace rétropéritonéal, organes pelviens.
  • Imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale cervicale, thoracique, lombaire et sacrée.
  • Densitométrie des os: permet de confirmer ou d'infirmer l'ostéoporose des os.
  • Électromyographie du plexus lombo-sacré et des nerfs des membres inférieurs, nerf sciatique, muscles des jambes. Vous permet d'évaluer l'état des neurones, l'influx nerveux et la réponse musculaire à ces impulsions.
  • Venographie des vaisseaux de l'aine, des vaisseaux des jambes.
  • Échographie des vaisseaux pelviens, région de l'aine, si nécessaire - vaisseaux des jambes.
  • Échographie du bassin, de la vessie et des tissus mous de la surface interne et externe de la cuisse.
  • Numération sanguine complète, analyse d'urine, prise de sang biochimique (recherche obligatoire sur les protéines de la phase aiguë, protéinogramme).
  • Un test sanguin pour les principales infections sexuellement transmissibles.
  • Consultation de spécialistes: urologue, gynécologue, oncologue, rhumatologue.
  • Tests sanguins pour les principaux marqueurs tumoraux (CA 19-9, PSA, CA 125,
  • CA 15-3, REA, AFP)
  • Scintigraphie des os du squelette (permet d'identifier les métastases osseuses).

Traitement

Ce n’est qu’en menant un diagnostic complet et complet, constatant l’absence d’une pathologie aussi redoutable que les maladies systémiques et l’oncologie, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire. des agents anti-inflammatoires (nimésulide, le diclofenac), des analgésiques efficaces (Ketanov), des spasmolytiques (Mydocalmum) hondroprotektory (hondrolon, mukosat, Rumalon, Arteparon), de physiothérapie (inductothermy, les courants diadynamique électrophorèse lidocaïne) sont des composants essentiels du traitement de la douleur, thérapie physique (complexes d’exercice visant à la formation d’un système musculaire), traitement au spa.

Tire le bas du dos à 39 semaines de grossesse, que faire?

Qu'est-ce qui peut causer des maux de dos et donner dans l'aine?

Probablement chaque seconde rencontrait ce problème, ou entendait des amis, que le mal de dos cédait à l'aine.

Une telle douleur n'apparaît pas spontanément et indique que le moment du dysfonctionnement des organes internes s'est produit dans le corps humain, des problèmes du système musculo-squelettique ou la preuve d'une maladie évolutive ou acquise.

Modifications dystrophiques dégénératives de la colonne vertébrale inférieure

Des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne lombo-sacrée sont observées chez presque tous les premiers patients qui ont demandé de l'aide.

Cette maladie est caractérisée par les étapes suivantes:

La première étape est de nature latente, sans se dévoiler. La pathologie à ce stade est très rarement détectée, car ils recherchent généralement de l'aide en cas de plaie.

La deuxième phase du développement de la maladie a des symptômes prononcés - une douleur dans le dos sourde, soit à l'aine, après un sport ou une autre activité physique. Limitation de la mobilité de la colonne vertébrale. Avec n'importe quelle inclinaison, il peut y avoir prise de vue dans une douleur aiguë.

La troisième étape des changements dégénératifs-dystrophiques a une forme aiguë. Il y a une compression du nerf radiculaire, malnutrition des tissus mous. Il y a des crampes dans les jambes.

La quatrième étape est la plus dangereuse de toutes. Il y a une violation de la moelle épinière et de ses branches, ce qui peut par la suite causer une paralysie des membres inférieurs.

  1. Examen médical, palpation
  2. Test sanguin général
  3. Diffraction des rayons x
  4. Tomographie
  5. Imagerie par résonance magnétique

Le traitement des modifications dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale inférieure fait appel à une thérapie complexe visant à soulager la douleur, à en éliminer la cause, etc.

Teraflex et d’autres médicaments, en fonction de la gravité de la maladie.

Hernie intervertébrale

La hernie intervertébrale est considérée comme une conséquence de l'ostéochondrose. C'est une saillie des disques vertébraux. La palpation ressent un peu la douleur, l'exercice est contre-indiqué.

Les hernies lombaires sont généralement situées entre les troisième, quatrième et cinquième vertèbres lombaires et entre la cinquième vertèbre et le sacrum. La hernie est souvent des nerfs pincés menant aux membres inférieurs. Hernie intervertébrale douleur aiguë. Il est difficile pour un patient de se baisser, de se lever et parfois même de s’allonger sur une surface plane.

Pour être sûr que cela aidera l’étude du corps, comme:

Si, néanmoins, le médecin a posé un tel diagnostic, le traitement doit être prescrit immédiatement.

Le cours de thérapie comprend:

  1. Analgésiques - ortofen, nurofen, voltaren. La préférence est donnée aux onguents.
  2. Préparations contenant des vitamines C et B
  3. Médicaments pour augmenter la circulation sanguine

En cas de hernie intervertébrale, le patient doit suivre le régime établi par le médecin. En règle générale, le régime alimentaire devrait comprendre un grand nombre d'aliments contenant du calcium.

Arthrose de la hanche

Pathologie dans laquelle le tissu cartilagineux est détruit. Au stade avancé de la maladie, la mobilité de l'articulation de la hanche est limitée.

De plus en plus souvent, les patients se plaignent de douleurs à l'aine, au genou, parfois à la jambe, de raideur dans les mouvements, de troubles de la marche.

En règle générale, les femmes souffrant d'une telle maladie après 40 ans.

Afin de poser le bon diagnostic, diagnostiquez:

  1. IRM
  2. Radiographie
  3. Tomographie

Les diagnostics effectués montreront dans quelle mesure la maladie est localisée, des informations précises sur l'état des tissus mous et osseux seront fournies.

Si la maladie n'est pas sous forme chronique ou, pour le dire simplement, elle n'est pas commencée, le traitement est effectué avec du paracétamol ordinaire, sans aucune intervention chirurgicale. Le médecin traitant prescrit un cours de massage, une physiothérapie, une surveillance constante de l'orthopédiste. Lorsque la douleur douloureuse prescrit le cours d'analgésiques - Ketorol, diclofenac.

Sténose spinale

Ce problème résulte de la croissance des os, du cartilage et des tissus mous à l'endroit où la moelle épinière et ses racines passent. La sténose rachidienne est la maladie la plus dangereuse conduisant à un handicap, apparaît principalement chez les personnes âgées.

La sténose spinale est localisée dans toute la colonne vertébrale. Il y a central et latéral.

Les symptômes permanents incluent:

  • Dystonie végétative
  • Contraction musculaire
  • Ischémie et myélopathie
  • Symptômes paroxystiques:
  • Symptôme convulsif des membres inférieurs
  • Fièvre
  • Boite
  • Défécation et miction incontrôlées
  • Mobilité restreinte des articulations et même des membres, parfois perte de sensibilité des jambes

Le diagnostic, comme dans tous les cas de douleur associée au dos, sera IRM, radiographie, scanner, et il arrive que vous ne puissiez pas vous passer d'électroneuromyographie, de myélographie, de scintigraphie.

La sténose rachidienne est considérée comme une maladie évoluant rapidement. Son traitement a lieu à l'hôpital, il a utilisé des médicaments tels que:

  • Anti-inflammatoires - aspirine, ibuprofène, indométacine et autres
  • Analgésiques - acétaminophène, ce type d’injection. Les pommades et les emplâtres sont largement utilisés, par exemple, Nanoplast forte, voltaren
  • Décongestionnants - injections du médicament dans les tissus
  • Multivitamines

Nécrose aseptique de la tête fémorale

Une autre raison de l'apparition de douleurs à l'aine est la nécrose aseptique de la tête fémorale. L'essence de la maladie est qu'il y a violation de la tête fémorale par l'oxygène et de ses dommages ultérieurs. La maladie survient très souvent. Les raisons peuvent être nombreuses et conduire à une nécrose aseptique. La maladie est souvent confondue avec la coxarthrose en raison de la similitude des symptômes et s'accompagne de douleurs au dos douloureuses qui s'étendent jusqu'à l'articulation de la hanche et à l'aine.

Les symptômes sont presque les mêmes que pour d'autres maladies associées aux articulations. Néanmoins, la différence importante est la douleur constante engourdie à la hanche, l’atrophie musculaire, le raccourcissement du membre et la boiterie.

Ici, un tel diagnostic sera pertinent:

  1. La radiographie ici sera peu pertinente, mais aura toujours lieu
  2. Tomographie
  3. IRM

Méthodes de laboratoire: détermination de la quantité de minéraux dans le sang, analyse générale

En fonction de la négligence de la maladie, faites la distinction entre le traitement médicamenteux et la chirurgie.

  1. Préparations vasculaires - Xanthineol, Curantil, Nicotitat
  2. Diphosphonates - Ksipifon, Fosamax
  3. Préparations de calcium. Généralement prescrit en combinaison avec de la vitamine D
  4. Vitamines du groupe B
  5. Anti-inflammatoires - Diclofenac, Ksefokam
  6. Relaxants Musculaires - Sidralud

Inflammation des tendons fémoraux

L'inflammation des tendons fémoraux ou la trochantériose provoque souvent des douleurs dans la région de l'aine.

La pathologie peut être unilatérale, où les tendons d'une seule jambe sont touchés, et bilatérale, par conséquent, la défaite des deux jambes.

Le nom de la maladie provient du nom de la région où le foyer de la douleur est localisé - le trochanter du fémur, c'est-à-dire une inflammation du tendon le plus élevé de la cuisse.

Contrairement à d'autres maladies similaires, il peut être non infectieux, mais aussi infectieux.

  1. Augmentation de la température corporelle
  2. Gonflement au site d'inflammation
  3. Rougeur de la peau à cet endroit

Un diagnostic précis peut être posé par le médecin traitant. Au début, le patient est examiné, puis le programme de diagnostic est effectué:

  1. Test de sang et d'urine
  2. Radiographie de l'articulation de la hanche
  3. Échographie
  4. Dans certains cas, IRM et CT

Le traitement de la trochanterite commence par l'identification de sa cause.

Médicaments fréquemment prescrits:

  1. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme d'injections, de pommades et de comprimés. Ce sont Azeklafenak, Ketorolac, Celecoxib, Dolobene, Diklak
  2. Glucocorticoïdes - Diprospan, Kenalog

Syndrome musculaire poire

Le syndrome musculaire en forme de poire de la colonne lombaire est la deuxième maladie la plus répandue. Il se présente comme une douleur constante dans la région lombaire, donnant à la hanche et au genou, la douleur est donnée à l'aine. En outre, une douleur peut être observée dans la région des fesses.

Symptômes évidents de la maladie:

  1. Symptôme Bonnet-Bobrovnikova - une manifestation de douleur dans la région fessière
  2. Muscles sévères et douloureux, en particulier des membres inférieurs
  3. Os sciatiques surmenage
  4. Douleur au genou après de longues promenades

Le diagnostic peut être posé en palpant le muscle en forme de poire du patient, le ligament sacro-épineux, et en tapotant sur la fesse du patient.

  1. Massothérapie
  2. Physiothérapie
  3. Thérapie sous vide
  4. Ponction laser
  5. Pharmacopuncture

Polymyalgie rhumatismale

C'est assez rare. Douleurs lombaires à droite et à gauche, aiguës, cédant à l'aine. Dans le corps, presque tous les muscles font mal - et les épaules, le dos, les fesses et les hanches.

  1. Commence avec de la fièvre
  2. Douleur musculaire
  3. Myalgie sévère
  4. Difficulté à bouger la tête, à se lever d'une chaise, etc.
  5. L'arthrite
  6. Faiblesse générale, perte de poids
  1. Analyse générale et chimique du sang
  2. Echographie des articulations
  3. IRM
  4. PET et radiographie, mais c'est extrêmement rare

Le traitement médicamenteux consiste en une longue période de prise de corticostéroïdes à faible dose, par exemple de prednisone.

Accumulation d'urine dans les reins

Ce n'est pas étrange, le mal de dos donne dans l'aine et en violation des organes internes du corps humain.

La cause la plus fréquente est l'accumulation d'urine dans les reins. Les symptômes de la douleur apparaissent tôt le matin ou le soir, lorsque l'urine accumulée dans les reins exerce une pression sur l'uretère.

Inflammation du petit ou du gros intestin

Parfois, une douleur sourde et douloureuse dans le bas de l'abdomen, transmise au bas du dos ou à l'aine, indique une inflammation du petit ou du gros intestin. La distension abdominale, la diarrhée, les vomissements, la fièvre seront appropriés ici. Le patient confond cette maladie avec l'intoxication alimentaire du corps et n'est pas pressé de consulter un médecin, ce qui lui inflige encore plus de dommages.

Kystes, prostatite

Les maladies de nature inflammatoire, sous forme aiguë, ne provoquent souvent pas de fortes douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos, parfois la température du corps augmente, une décharge de l'urètre peut être observée.

Exacerbation de la cystite chronique

La cystite se caractérise par des mictions douloureuses fréquentes avec rezya, parfois accompagnées de pertes sanglantes. La cystite donne toujours au sacrum.

Périodes douloureuses

La douleur de la menstruation est un symptôme courant chez les femmes en âge de procréer. L'utérus commence à se contracter rapidement pendant les règles, ce qui provoque l'apparition d'une douleur sourde et douloureuse au bas de l'abdomen.

Varicocèle

Varicocèle - Maladie de l'homme, accompagnée d'une violation des veines du cordon spermatique. Lorsque la varicocèle s’agit de maux de dos, la douleur se fait nettement sentir sur le côté ou le bas de l’abdomen.

Appendicite

L'appendicite est difficile à deviner par ses symptômes:

  • Tout commence par des douleurs dans l'estomac, puis des nausées apparaissent
  • Vomissements
  • La douleur se déplace, devient aiguë et se fait maintenant sentir dans le bas de l'abdomen - à droite
  • La température corporelle augmente
  • Ventre gonflé

Pancréatite

Processus inflammatoire fréquent dans le pancréas humain. Les symptômes ressemblent à ceux de nombreuses autres maladies: douleur aiguë à l'aine, nausées, vomissements, etc.

Dans quel cas, contactez immédiatement un médecin?

La personne moyenne qui n'a pas d'éducation dans ce domaine est simplement obligée de contacter un médecin si elle se plaint de douleurs et de symptômes similaires!

Premiers secours, comment soulager la douleur?

Il ne faut pas toujours aller chez le médecin, comme on voudrait, un peu de temps, ce n’est pas toujours pratique et possible.

Avant l'examen du médecin ou l'arrivée de l'ambulance, vous pouvez agir.

Pour soulager la douleur, prenez des antispasmodiques - "No-shpa", "papaverine". Les spasmolytiques peuvent créer une dépendance. Par conséquent, si vous devez soulager une douleur intense et que vous utilisez constamment ces analgésiques, il est préférable de recourir à un autre médicament.

Antipyrétiques - "Ibuprofène", "Nurofen". Il est recommandé de baisser la température de 38 degrés.

Des recommandations supplémentaires incluent le repos au lit, la consommation abondante d’eau et une salle ventilée.

Conclusion

La douleur au bas du dos à l'aine peut indiquer de nombreuses maladies. Tous peuvent être divisés en deux groupes: les maladies associées au système musculo-squelettique - les changements dégénératifs-dystrophiques de la colonne vertébrale inférieure; hernie intervertébrale; arthrose de l'articulation de la hanche; sténose; nécrose de la tête fémorale; inflammation des tendons fémoraux; syndrome de piriforme; polymyalgie rhumatismale et affections associées aux organes internes de la personne - accumulation d'urine dans les reins; inflammation intestinale; les kystes; la prostatite; une appendicite; mensuel; varicocèle; la cystite

Les informations sont fournies à titre informatif uniquement et ne sauraient se substituer à un avis médical.

Douleur dans le bas du dos et tire dans l'aine

Douleur à l'aine s'étendant jusqu'à la jambe

Les raisons pour lesquelles il y a une douleur à l'aine peuvent être très nombreuses. Très souvent, ce type de douleur dans cette zone irradie d'autres parties du corps déjà situées en dehors de l'aine. Par exemple, une douleur à l'aine qui se propage à la jambe ou au bas du dos est considérée comme irradiante; ces sensations sont souvent si désagréables et douloureuses qu'il devient très difficile de les tolérer. Et vaut-il la peine d'attendre que la douleur passe d'elle-même? Bien sûr que non, il est impératif que vous consultiez un médecin, car les raisons peuvent être très graves. C'est le médecin spécialiste qui est en mesure d'établir la cause même de la douleur à l'aine et lui seul prescrira le traitement approprié.

Une douleur à l'aine, qui ne se propage pas nécessairement à la jambe, peut être causée par:

1. Maladies des organes internes, par exemple dans les pathologies du système génito-urinaire. Ceux-ci comprennent les maladies rénales (lithiase urinaire), les affections gynécologiques (endométrite, endométriose, tumeurs localisées dans les organes génitaux de la femme, annexes, etc.), la cystite, les maladies des organes génitaux masculins (vésiculite, prostatite, varicocèle, torsion testiculaire, kyste). cordon spermatique, orchite, etc.). En outre, la douleur à l'aine peut provoquer des maladies des organes internes liées au tractus gastro-intestinal, par exemple lors d'appendicites, de coliques intestinales, d'obstruction intestinale.

Système musculo-squelettique 2.Nonugi. Par exemple, la colonne vertébrale peut être affectée, puis une sciatique peut se produire, une compression de la racine nerveuse (lombaire ou entre les vertèbres). La maladie peut toucher l'articulation de la hanche (arthrite, coxarthrose, maladie de Perthes). En raison de l'affaiblissement des muscles, une hernie inguinale provoque une proptose de l'abdomen.

3. En raison de maladies du système nerveux. Une douleur à l'aine peut survenir en raison d'un pincement du nerf génital fémoral.

4. En raison de maladies du système circulatoire et du système lymphatique. Cela peut être un anévrisme fémoral ou une lymphadénite inguinale (ganglions lymphatiques enflammés).

La douleur à l'aine, qu'elle cède la place à la jambe ou qu'elle irradie vers une autre région du corps, peut revêtir un caractère différent. La douleur peut être localisée d'un côté (gauche ou droite), le plus souvent une telle douleur unilatérale est révélatrice de maladies telles que:

Dans les cas où la douleur à l'aine est une conséquence de l'appendicite. la douleur augmente avec le temps, progressivement, et il est typique pour elles de commencer dans la région épigastrique et de descendre progressivement dans le bas de l'abdomen. La douleur dans l'appendicite est localisée sur le côté droit, augmente dans la marche, donne parfois à l'intestin (zone rectale).

Avec les coliques néphrétiques, la douleur à l'aine est également ressentie d'un côté (droite ou gauche), et cette douleur peut être soudaine, aiguë, s'étendre à la jambe et toucher la région lombaire, la vessie. La colique rénale devient souvent un signe qu'une personne est atteinte de lithiase urinaire. Elle se produit lorsque des calculs entrent dans l'uretère par le rein, puis se déplacent graduellement le long de l'uretère. Une telle douleur est très difficile pour une personne car elle est très forte et douloureuse, elle s'accompagne d'une envie constante d'uriner. Le patient a besoin de soins médicaux.

La formation d'une hernie inguinale peut entraîner des douleurs. Il a été longtemps noté que la hernie inguinale se produit chez les femmes beaucoup moins fréquemment que chez les hommes. En règle générale, ses manifestations sont perceptibles immédiatement, une hernie apparaît à gauche ou à droite dans la région de l'aine, comme un gonflement. C'est ce gonflement qui constitue la hernie inguinale elle-même. Il peut être très douloureux de toucher la hernie inguinale quand une personne est debout. Une hernie se forme en raison du fait que les anses intestinales se déplacent dans la région de l'aine depuis la cavité abdominale, entraînant un relâchement des ligaments et des muscles de la paroi abdominale antérieure. L'incarcération est une complication grave d'une hernie inguinale, caractérisée par une douleur intense et aiguë à l'aine et à l'abdomen. Dans ce cas, le patient nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Assez souvent, des douleurs à l'aine, se déplaçant parfois vers la jambe, peuvent gêner le patient lorsqu'il bouge ou se repose. Faites attention au fait que la maladie sous-jacente est située dans un endroit complètement différent, mais elle peut se détecter elle-même dans la région des extrémités inférieures. Dans le même temps, des symptômes de douleur peuvent être observés à la fois dans toute la jambe (par exemple, sur la surface du dos) et dans une articulation.

La douleur à l'aine chez les femmes peut être causée par des maladies telles que l'inflammation de l'utérus (salpingoophorite, annexite, paramétrite), la grossesse extra-utérine, la rupture d'un kyste de l'ovaire. Lorsque l'inflammation des appendices se produit une douleur aiguë aiguë à l'aine, la température du corps augmente, l'état général empire, des sensations douloureuses se produisent dans l'abdomen lors de la palpation. Avec le développement de la grossesse extra-utérine la douleur dans la région de l'aine augmente progressivement, il est cramping dans la nature, peut donner dans l'anus. La douleur peut devenir sévère, simplement insupportable, ce qui indique une possible rupture de la trompe de Fallope, parfois une femme est capable de perdre conscience. Dans cette situation, une femme a besoin d'une assistance chirurgicale urgente.

La douleur aiguë unilatérale peut survenir avec un kyste ovarien. en même temps que la pression artérielle diminue, des vomissements se produisent, la température augmente. Souvent, un kyste ovarien qui se forme du côté droit peut être confondu avec une appendicite par les symptômes. Enfin, une douleur à l'aine chez la femme, s'étendant jusqu'au bas du dos ou à la jambe, peut être observée pendant la grossesse (même si le flux est normal). La nature de ces douleurs est douloureuse. En raison du fait que, pendant la grossesse, causée physiologiquement par une entorse, les os du bassin se ramollissent avant l'accouchement.

Douleur inférieure droite chez les hommes

La douleur Cela peut être différent: aigu, douloureux, aigu, terne, paroxystique. Mais quoi qu’il en soit, c’est toujours un signe de notre corps qu’il a besoin d’aide. Selon l'emplacement et la nature de la douleur, il est possible de suggérer quel organe ou quel système a besoin d'attention. Très souvent, il y a des douleurs dans le bas du dos chez les hommes. Les raisons peuvent être multiples et vous devez trouver correctement le vrai.

Douleurs lombaires droites chez les hommes provoque

Pour commencer, il est nécessaire de bien comprendre que le corps humain est une structure très complexe. Si quelque chose blesse, il est nécessaire d'identifier la cause et de commencer le traitement. La douleur dans le bas du dos, à la droite d'un homme, dont les causes, à première vue, peuvent ne pas être claires, est en fait un phénomène assez courant.

Et ainsi, la cause de la douleur peut être une violation du système musculo-squelettique. Si la douleur est temporaire, cela signifie probablement que vous êtes dans une position inconfortable depuis longtemps. Une gymnastique légère vous aidera ici.

Une douleur paroxystique qui se manifeste tout au long de la journée, une ostéoporose, une spondylose, une ostéomyélite, une tumeur ou divers autres processus inflammatoires de la colonne vertébrale peuvent en être la cause

Douleur au bas du dos juste derrière les hommes

Au lieu de localisation de la douleur dans le bas du dos, vous pouvez réduire considérablement le nombre de maladies possibles.

  • Par exemple, s'il y a une douleur dans le bas du dos juste derrière les hommes, alors, dans la plupart des cas, il s'agit d'une cloche au sujet du début du développement de problèmes avec la prostate. Dans un complexe avec des sensations douloureuses dans le dos, il y aura une gêne lors de la miction.
  • La deuxième option n’est pas moins dangereuse, car il est possible que l’inconfort soit causé par la formation d’une tumeur.
Faire reculer la douleur chez les hommes

Le plus grand nombre de plaintes de patients provient précisément de douleurs persistantes. Les raisons de ce phénomène peuvent être massives. Le plus anodin est le sommeil, dans une position inconfortable ou pendant longtemps dans une position inconfortable. Il peut également s'agir d'échos d'anciennes opérations ou de blessures.

En outre, une douleur lancinante dans le bas du dos chez les hommes peut indiquer non seulement des problèmes d'épines.

Ainsi, souvent, se manifeste une myosite. qui se caractérise par le processus inflammatoire des muscles lombaires.

Les organes internes exposés à l'impact négatif peuvent également donner des signes de douleur lombaire. Si vous commencez à tirer le bas du dos, la cause en est peut-être une inflammation des reins. Par exemple, une maladie comme la pyélonéphrite.

Douleur dans le bas du dos chez les hommes de l'intestin droit

La douleur lombaire peut également indiquer des problèmes avec le tractus gastro-intestinal. Il se caractérise par de fréquentes attaques de crampes.

L'apparition d'une appendicite, d'une obstruction intestinale et de lésions ulcéreuses du tractus gastro-intestinal peut également être indiquée par des douleurs au dos.

  • Avec le développement de l'appendicite, la douleur lombaire n'apparaîtra pas trop et seulement dans le cas de sa localisation postérieure.
  • Peut provoquer des douleurs lombaires dans les intestins des hommes. ou plutôt son obstruction. L'image de l'obstruction intestinale viendra compléter les nausées, les ballonnements et les douleurs abdominales. Et tandis que le manque de selles et de décharge de gaz. La douleur sera paroxystique, apparaissant puis disparaissant.
  • L'ulcère peptique redonne plus souvent dans le dos l'estomac vide et disparaît après un repas.
Douleur dans le bas du dos, à droite, chez l'homme, cède à l'aine

Si la douleur dans le bas du dos chez l'homme donne à l'aine, cela peut également indiquer des problèmes avec le système musculo-squelettique, ainsi qu'une inflammation des organes internes. Souvent, une douleur lombaire irradiante se dégage à l'aine si le patient présente une ostéochondrose de la région lombo-sacrée. Cela se produit lorsque les muscles sont surcotés, ce qui entraîne un fort mal de dos avec retour à l'aine.

L'arthrose et la sténose ne vont pas non plus sans douleur lombaire. La plupart des maladies de la colonne vertébrale, du bassin et du sacrum sont nécessairement accompagnées de douleurs lombaires, qui donnent à l'aine.

Douleur au-dessus des reins à droite chez les hommes quoi faire

La douleur au-dessus du bas du dos, à droite chez les hommes, est très probablement une indication de surmenage. Ce phénomène est un satellite privé d'employés de bureau qui passent beaucoup de temps devant l'ordinateur. Un tel symptôme peut apparaître même à un jeune âge, par exemple parmi les étudiants qui ont été dans une pose pendant une longue période en écoutant des conférences.

En conséquence, en cas de douleur au-dessus du bas du dos à droite chez les hommes, la meilleure chose à faire est de faire périodiquement des exercices légers. Cela aidera à maintenir la colonne vertébrale et les muscles dans le ton juste et à éviter les sensations désagréables. En outre, la présence d'ostéochondroses, de scolioses et de radiculites peut entraîner de tels symptômes.

Douleur inférieure droite chez les hommes traités

Sur la base de ce qui précède, on peut en conclure que les causes des maux de dos peuvent être multiples.

Pour poser un diagnostic précis et attribuer le traitement approprié, adressez-vous au thérapeute. En outre, il s'adresse déjà à des spécialistes plus restreints:

En outre, vous devrez peut-être passer un examen tomographique, passer une radiographie et passer quelques tests. Après un examen complet, il sera possible de commencer le traitement.

Selon les résultats de l'examen, des traitements de kinésithérapie, des médicaments ou des méthodes de traitement plus sérieuses peuvent être prescrits pour traiter des maladies constituant une menace sérieuse pour la vie et la santé humaines.

Douleur à l'aine

La douleur à l'aine peut être causée par de nombreux facteurs, car l'aine du corps humain n'est pas la structure anatomique du corps, en utilisant cette définition, se référant généralement à la région de l'articulation du péritoine et des cuisses. Dans ce domaine, il est question de l’attachement d’une variété de muscles, en pliant le corps et en resserrant les hanches (la douleur associée aux muscles principaux, familière aux personnes effectuant un travail physique et aux athlètes professionnels).

Dans cette région, il y a un canal inguinal contenant de gros vaisseaux sanguins fémoraux, où tombent des boucles intestines capables de former une hernie. Les femmes à l'aine sont un ligament rond de l'utérus et, chez l'homme, le cordon spermatique. C'est pourquoi la nature de la douleur à l'aine peut avoir une nature différente.

Si un homme a un bolus à l'aine (droite ou gauche), la cause la plus probable de ce phénomène est une hernie inguinale. Cela se produit lorsque les boucles intestinales glissent dans l'aine de l'abdomen en raison de l'affaiblissement des tissus de soutien locaux. Les femmes souffrent également de hernie inguinale, mais cela se produit beaucoup moins souvent pour les raisons suivantes:

- cordon spermatique manquant;

Quelles maladies provoquent des douleurs à l'aine à gauche

Si vous avez mal au côté gauche de l’aine, soupçonnez avant tout la présence d’une hernie. Il se produit lorsque les tissus de soutien locaux deviennent plus faibles et permettent aux intestins ou à leurs boucles de tomber de la région abdominale dans la région de l'aine. La hernie est visible à l'œil nu, surtout lorsque vous êtes debout. Il manifeste une saillie caractéristique sur le côté gauche de l'aine. De plus, la douleur peut être ressentie sans saillie visible. Lors de l'examen des hommes, le médecin peut révéler la présence d'une hernie cachée en insérant un doigt dans le scrotum. Dans le même temps, il peut demander au patient de tousser, car cela augmentera la pression de l'abdomen et poussera la boucle de l'intestin dans l'ouverture de la hernie. La hernie peut avoir des conséquences désagréables. Si l'ouverture de la hernie n'est pas grande et que la boucle est de grande taille, elle sera pincée. En médecine, cette affection s'appelle une hernie étranglée. Dans cette situation, une intervention chirurgicale immédiate est nécessaire car la circulation sanguine du colon pincé est perturbée et commence à se dégrader.

En cas de pincement, la protrusion de la hernie devient excessivement douloureuse, des vomissements peuvent se produire, un écoulement de sang dans les selles - une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire.

La douleur à l'aine gauche est un compagnon fréquent des maladies gynécologiques, telles que l'inflammation des appendices, l'inflammation circulatoire, etc. Chez les hommes - un signe de pathologie dans le domaine de l'urologie.

La nécrose aseptique de la tête fémorale (infarctus de la hanche, nécrose avasculaire) représente environ 5 à 10% du nombre de personnes qui se sont plaintes de douleurs aux cuisses.

Les symptômes de nécrose aseptique coïncident presque complètement avec les symptômes de coxarthrose, il est très difficile de distinguer une maladie d’une autre. Mais contrairement à la coxarthrose, la nécrose aseptique se développe le plus souvent rapidement, en quelques jours. Assez souvent, la douleur augmente au maximum et devient insupportable pendant les deux ou trois premiers jours. En outre, dans de nombreux cas de douleur, la douleur ne cesse pas complètement, même au repos, une douleur à la jambe peut épuiser une personne presque toute la nuit. Le repos n’en est qu’à l’aube, à 4-5 heures.

Une autre différence de coxarthrose
: La nécrose aseptique touche souvent des hommes relativement jeunes, âgés de 20 à 45 ans. Les hommes âgés de plus de 45 ans souffrent de nécrose aseptique beaucoup moins souvent. Encore moins souvent, les femmes tombent malades (7 à 8 fois moins souvent que les hommes).Plus d'informations sur la nécrose aseptique


L'infection pelvienne chez les hommes peut provoquer des douleurs périodiques dans l'aine des hommes. Ils provoquent des douleurs et la croissance des ganglions lymphatiques.


La colique rénale provoque souvent des douleurs à l'aine à droite, elle peut vibrer et picoter pendant quelques minutes ou heures. Dans certains cas, la douleur dure plusieurs jours. Habituellement, le mouvement des pierres se fait sentir le long de l'uretère. Des symptômes supplémentaires sont des mictions fréquentes et du sang dans les urines.


Douleur à l'aine à gauche


La douleur à l'aine des femmes est dans la plupart des cas associée à des maladies infectieuses.
infection du système urogénital ou apparition d'une inflammation dans la région
bassin. Le sentiment de douleur provoqué par cette étiologie est extrêmement dangereux pour
corps féminin. La qualité des relations sexuelles se détériore, apparaissent
difficulté dans la vie sexuelle, augmente le risque d'infertilité. La disponibilité
processus inflammatoires et infectieux est la cause
difficulté à uriner, du sang apparaît dans l'urine, se pose
maux de dos. L'apparition d'un gonflement lymphatique sans douleur
les nœuds dans l'aine suggèrent l'existence d'une infection génitale,
circulant sous forme invisible. En outre, la douleur inguinale se produit en raison de blessures.

Photo: douleur à l'aine des femmes

Caractériser les conditions suivantes de déviations pathologiques des organes de reproduction du corps de la femme:

  • développement de la grossesse en dehors de la cavité utérine, avec rupture ultérieure des tissus environnants, ce qui entraîne l'apparition d'une crise de douleur aiguë causée par des crampes à l'aine, à gauche ou à droite, en fonction du lieu de fixation de l'ovule;
  • la présence d'excroissances en forme de kyste sur les ovaires, contribuant à la torsion de la base ou à la rupture de la membrane de l'organe, qui s'accompagne d'une douleur aiguë à l'emplacement correspondant;
  • Les processus inflammatoires affectant les tissus des organes génitaux s'expriment par la présence de manifestations périodiques de la douleur, aggravées par la palpation.

Dans de nombreux cas, la douleur à l'aine chez les hommes signale la présence d'infections et d'inflammations du système urogénital, tandis que les ganglions lymphatiques dans l'aine augmentent de taille et causent une gêne. Ces douleurs à l'aine des hommes sont un symptôme assez alarmant, car elles peuvent entraîner une diminution de l'activité sexuelle, de l'impuissance et même de la stérilité. En règle générale, dans de tels cas, les hommes se plaignent de mictions difficiles ou douloureuses, de douleurs dans la région lombaire et de sang souvent détecté dans les urines. Si les ganglions lymphatiques de l'aine sont gonflés mais ne causent aucune douleur, cela peut indiquer la présence d'infections génitales cachées.

Avec une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques, vous devez identifier rapidement la source de l'infection et effectuer le traitement nécessaire.

Si un homme a mal à l'aine, on peut alors suspecter un certain nombre d'autres maladies, notamment une cystite aiguë (douleur à l'aine), l'herpès, des kystes du cordon spermatique, un nœud variqueux, des problèmes intestinaux (obstruction, dysbactériose) et une ostéochondrose de la colonne vertébrale. Si la douleur cesse, la cause peut être un traumatisme, un néoplasme, une maladie urologique ou une hernie. Une autre raison pour laquelle la douleur à l'aine des hommes peut être une atteinte de la colonne vertébrale inférieure ou des problèmes aux articulations de la hanche (coxarthrose, arthrite).

L'autotraitement est strictement interdit: votre avenir est en danger!