Principal

Coude

Pourquoi le mal de dos fait mal: cinq raisons principales

Il est peu probable qu’au moins une personne ait déjà rencontré un problème comme le mal de dos. En règle générale, les sensations douloureuses se manifestent soudainement et peuvent rester longtemps sans attention. Mais vaut-il la peine d'ignorer les signaux de votre propre corps?

Le rythme de vie moderne vous oblige à passer la majeure partie de votre temps en position assise. Le résultat est une charge inégale sur certains muscles et un manque de charge sur d'autres. Le chargement, les longues marches, la natation dans la piscine et d’autres activités physiques sont une excellente prévention de diverses maladies, mais tout cela n’est pas toujours possible de prendre du temps. Parlons des causes du zona dans la région lombaire et des mesures à prendre lorsqu’il apparaît.

La première raison: les maladies du système musculo-squelettique


La maladie de la colonne vertébrale est la cause la plus fréquente de maux de dos. Parmi eux distingués séparément:

  • ostéochondrose;
  • la scoliose;
  • les blessures;
  • radiculite;
  • tuberculose et processus syphilitiques;
  • néoplasmes (tumeurs).

Nous avons mis l'ostéochondrose en premier lieu, car cette maladie est la plus courante et l'une des plus dangereuses.

La prochaine étape - le développement de l'inflammation, ce qui conduit à un œdème et encore plus de violation.

Comment se manifeste la maladie? À l'extérieur, l'ostéochondrose se manifeste par une courbure de la colonne vertébrale et une restriction des mouvements. Dans ce cas, la colonne vertébrale dans la région lombaire fait très mal. Le soulagement de la douleur est observé en position horizontale lorsqu’on adopte une certaine posture.

À quel médecin devrais-je aller?


Étant donné que l'ostéochondrose est associée à un certain nombre de maladies (par exemple, les maladies gastro-intestinales), vous devez établir un plan de traitement pour contacter un thérapeute. Sur la base des analyses effectuées, il sera en mesure de donner une consultation pour consultation à des spécialistes.

Premiers secours

Les premiers soins sont particulièrement nécessaires pour le patient, s’il a ce qu’on appelle un «mal de dos». Pour remédier à la situation, il est nécessaire de poser une personne sur le dos sur une surface dure.

Appliquer de la pommade ou de la crème n'est pas recommandé. Vous pouvez administrer une petite dose d'anesthésique et attendre l'arrivée du médecin. Il n'est pas nécessaire de donner de grandes quantités d'analgésiques - si vous supprimez la douleur, le médecin ne pourra pas diagnostiquer correctement.

Traitement de l'ostéochondrose

Tout d'abord, il est nécessaire d'observer un repos au lit strict. Le traitement peut être divisé en plusieurs étapes:

  1. Traitement de la douleur. Il peut être produit à la maison et à l'hôpital. Des compresses sont appliquées sur le patient, frottées, des analgésiques sont administrés.

  • Thérapie, qui comprend l’utilisation de vasodilatateurs, de médicaments déshydratants, de blocage des analgésiques.

  • Procédures neurologiques (exposition manuelle, physiothérapie, introduction des médicaments nécessaires)

  • Étape de récupération. Détenu à l'hôpital, à la maison ou dans un sanatorium. Cette étape vise à restaurer les fonctions et à réhabiliter le corps.
  • Après le traitement, il est nécessaire de prendre des mesures préventives, à savoir: bouger plus, si le travail est sédentaire - faire des pauses toutes les heures, dormir sur un lit dur, aller à la piscine et surveiller son poids.

    Deuxième raison: la grossesse


    Beaucoup de femmes enceintes remarquent l'apparition de douleurs dues au zona. La période d'attente pour un bébé est une période passionnante et difficile où la future mère doit accorder beaucoup d'attention à son bien-être.

    Il existe deux causes principales de douleur: la menace de fausse couche et une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale (surtout à 5-6 mois, lorsque l’abdomen se développe rapidement, puis les jambes et le bas du dos).

    Les autres causes (maladie rénale, système génito-urinaire, par exemple) sont généralement identifiées lors d’un examen général lors de l’enregistrement. Certaines femmes enceintes peuvent se plaindre d'avoir mal au dos et au coccyx. De tels symptômes se manifestent lors de la préparation du bassin pour l'accouchement.

    À quel médecin devrais-je aller?

    Traitement

    Le traitement avec la menace de fausse couche est fait à l'hôpital. Dans la deuxième version, les médecins recommandent de porter un bandage et de faire des exercices spéciaux pour les femmes enceintes. Positions particulièrement utiles pour les genoux et les coudes.

    Prévention

    S'il n'y a pas de contre-indications, une visite à la piscine est une excellente prévention des maux de dos. Renforce les muscles et les promenades quotidiennes au grand air (au moins 1 à 2 heures). Veuillez noter que l'activité physique devrait augmenter progressivement, sinon le syndrome de la douleur ne tardera pas à attendre.

    La troisième raison: les maladies du tractus gastro-intestinal


    Les maladies du tractus gastro-intestinal, qui peuvent causer une douleur du zona dans la région lombaire, incluent:

    • une pancréatite;
    • une appendicite;
    • colite et entérite;
    • maladies duodénales;
    • ulcères et autres maladies de l'estomac.

    Des douleurs aiguës et aiguës surviennent précisément lors d'attaques de pancréatite. Par conséquent, le plus souvent, les patients soupçonnés d'être atteints de cette maladie sont dirigés vers des médecins.

    Comment se manifeste la pancréatite? La douleur apparaît brusquement, mais en position assise ou lorsque le corps est incliné vers l'avant, elle s'atténue. Lorsque vous avez mal au bas du dos ou au bas du dos lorsque vous vous levez, vous pouvez dire avec suffisamment de confiance qu'il s'agit d'une pancréatite.

    Le syndrome douloureux peut être accompagné de fièvre, d’une perte d’appétit et de nausées, de ballonnements, d’un hoquet, d’un essoufflement et de sensations désagréables dans la région épigastrique.

    J'aimerais ajouter que, comme toute autre maladie, la pancréatite n'apparaît pas soudainement, mais peut se développer au fil des ans. Si vous observez une légère douleur 15 minutes après avoir mangé, pendant une courte période, il est préférable de consulter un médecin.

    À quel médecin devrais-je aller?


    Si vous soupçonnez une pancréatite, il est recommandé de consulter un médecin généraliste ou un gastro-entérologue. En cas de pancréatite aiguë, il est nécessaire d'appeler d'urgence une ambulance. Sinon, cette maladie peut évoluer vers une autre, encore plus dangereuse - la pancréatonécrose.

    Premiers secours en cas de pancréatite aiguë

    Il y a des situations où il est impossible d'appeler rapidement une ambulance ou cela risque de ne pas arriver bientôt. Pour soulager une crise de pancréatite aiguë, les mesures suivantes doivent être prises:

    1. Asseyez le patient et inclinez légèrement le torse vers l'avant. Donne lui la paix.

  • Éliminer manger.

  • Assurez-vous de prendre des liquides toutes les demi-heures, mais pas plus de ¼ de tasse.

  • Donnez au patient 0,8 mg de No-Spa ou de Drotaverine. Les médicaments contenant des enzymes (Créon, Mezin, etc.) doivent être exclus.

  • Fixez quelque chose de froid sur le pancréas par l'arrière.
  • Traitement

    La pancréatite aiguë n'est traitée qu'à l'hôpital. Dans la pancréatite chronique, les spécialistes peuvent prescrire des antispasmodiques (par exemple, No-Shpa) ou un traitement antisécrétoire.

    Aussi stricte adhésion au régime. Avec la pancréatite chronique prolongée, des enzymes peuvent être attribuées, par exemple, Festal, Pancréatine, Mikrasim, Créon et autres.

    Quatrième raison: maladie rénale


    En raison de la popularité croissante de la maladie rénale, il convient de la souligner séparément. Malgré leur diversité, presque tous provoquent des douleurs dues au zona dans la région lombaire.

    Les symptômes peuvent facilement être confondus avec d'autres maladies.

    Le plus commun:

    • pyélonéphrite;
    • la cystite;
    • urolithiase;
    • glomérulonéphrite;
    • néphroptose;
    • différents types de tumeurs.

    Comment cela se manifeste-t-il? En eux-mêmes, les reins ne sont pas sensibles à la douleur, il n'est donc pas toujours facile de remarquer immédiatement le problème avant le moment critique. Les autres symptômes sont: augmentation de la miction, nausée et perte d’appétit, frissons.

    Parfois, des patients se plaignent: «J'ai mal au dos quand je suis assis» - ce symptôme a aussi sa place. Veuillez noter qu'avec cette maladie, la douleur ne disparaît pas avec un changement de la position du corps.

    À quel médecin devrais-je aller?

    En règle générale, les maladies du rein se font sentir très fort et, dans la plupart des cas, une ambulance est appelée pour le patient.

    Si vous êtes simplement méfiant, vous pouvez consulter un thérapeute qui vous dirigera vers un néphrologue ou un urologue (selon le type de maladie).

    Cette vidéo montre clairement les causes de la douleur au bas du dos.
    https://youtu.be/nJMLXCuwrZY

    Premiers secours

    Le patient doit être couché et veiller à boire - de l’eau plate, des canneberges ou des boissons aux fruits à la canneberge. La région lombaire peut être enroulée avec une couverture chaude ou un pull en laine et attendre le rendez-vous chez le médecin.

    Traitement

    Presque toutes les maladies rénales nécessitent un traitement à long terme. Tout d'abord, il est effectué à l'hôpital, après qu'on lui ait prescrit un traitement médicamenteux à usage domestique.

    Le principal danger réside dans le risque de récurrence de la même maladie, la prévention est donc très importante. Tout d'abord, il est nécessaire d'éviter même un léger refroidissement excessif du corps. Deuxièmement, essayez de boire beaucoup de tisane ou de boissons aux fruits.

    Les experts recommandent des décoctions de rose sauvage, de camomille, d’airelles (de baies et de feuilles) et de canneberges.

    Raison Cinq: Cœur


    Aussi paradoxal que cela puisse paraître, les maux de dos peuvent parfois être le signe d'une maladie cardiaque, par exemple un infarctus du myocarde.

    Les principaux symptômes sont le déplacement de la douleur de l'omoplate gauche vers le bas. La douleur peut couvrir la poitrine et se propager au bras gauche (ou au bas du dos et à la jambe gauche douloureuse). Dans de tels cas, un moyen de sortir - appelez immédiatement une ambulance.

    Conclusion

    Beaucoup moins souvent, il souffre sous le bas du dos en cas d’exacerbation de maladies féminines - en gros, la douleur se dégage des côtés. En outre, de telles situations sont observées dans des maladies du système nerveux périphérique ou du zona (par exemple, maux de dos et traction des jambes).

    Mais quel que soit le problème qui vous convienne, la conclusion est la suivante: vous devez vous présenter au plus vite à l'examen du médecin. Seulement cela évitera des complications graves.

    Douleur aiguë dans le bas du dos: causes, symptômes, diagnostic et traitement

    L'apparition de maux de dos peut être causée par diverses raisons - du simple surmenage aux pathologies nécessitant un traitement urgent. Si la douleur est fréquente, a un caractère tenace et est localisée dans la région lombaire, c'est déjà une raison de consulter un médecin: de telles manifestations sont souvent caractéristiques des maladies de la colonne vertébrale et des voies urinaires, entraînant le développement de complications graves. Plus tôt le problème est identifié, plus il sera facile de l'éliminer sans conséquences pour la santé.

    Causes de douleurs dans le bas du dos

    Alors, qu'est-ce qui peut faire mal au bas du dos? Si la douleur ne survient qu'après un effort physique intense et disparaît au repos, le surmenage musculaire est considéré comme la cause la plus probable. Il est particulièrement fréquent chez les personnes qui mènent un style de vie inactif et celles qui exercent constamment leurs muscles sous des charges accrues, par exemple les athlètes. Pour une fonction musculaire normale, une charge modérée mais régulière est nécessaire si elle est excessive ou au contraire insuffisante, les muscles s'affaiblissent, s'étirent et leur tendance à la microtraumatose et aux inflammations augmente. En règle générale, cela se traduit par des douleurs dans le dos qui disparaissent rapidement lorsque le corps est au repos.

    Troubles de la colonne vertébrale

    D'autres raisons ne sont malheureusement pas si inoffensives. Le plus souvent, le bas du dos est douloureux à cause des pathologies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, courbure, spondyloarthrose, spondylarthrite ankylosante. La région lombaire est une partie très vulnérable de la colonne lombaire et subit un stress accru. En présence de facteurs provocateurs au niveau des disques et des vertèbres, des modifications dégénératives-dystrophiques se produisent, ce qui conduit au développement du syndrome douloureux.

    Les facteurs provocants sont:

    • blessures à la colonne vertébrale;
    • pathologies congénitales du squelette;
    • charges excessives sur le dos, y compris statique;
    • affaiblissement du système musculaire en raison du manque d'activité physique;
    • maladies infectieuses des os;
    • les perturbations hormonales et les changements liés à l'âge;
    • régime alimentaire malsain;
    • en surpoids.

    Les maladies de la colonne vertébrale se développent souvent dans le contexte d'une scoliose négligée chez l'enfant. Si la courbure n'a pas été éliminée avant la fin de la croissance osseuse, la charge sur le squelette est mal répartie et provoque une déformation accrue avec toutes les complications associées - amincissement des disques intervertébraux, apparition de saillies et de hernies, déplacement des vertèbres, compression des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses. Ces changements ne donnent presque pas de signes visibles, en particulier à un stade précoce du développement, mais ils se manifestent par une douleur sourde et douloureuse dans la région lombaire et le sacrum.

    Infections rachidiennes

    Les infections rachidiennes peuvent causer des maux de dos. Maintenant, ils sont assez rares comparés à d'autres pathologies et, dans la plupart des cas, ils sont de nature secondaire. Les personnes à risque sont les personnes ayant un excès de poids, une immunité affaiblie, la présence du VIH dans le corps, les diabétiques, les toxicomanes, ainsi que celles qui ont subi un cancer ou une transplantation d'organe.

    Les maladies infectieuses de la colonne vertébrale comprennent:

    • la discite;
    • l'ostéomyélite;
    • abcès épidural;
    • la tuberculose;
    • infections postopératoires.

    Les micro-organismes pathogènes et les champignons peuvent pénétrer dans les corps vertébraux et les disques intervertébraux à partir d'autres foyers d'infection. Au cours de la chirurgie, le risque d'infection est associé à l'utilisation de fixatifs spéciaux implantés dans les vertèbres.

    Maladies des reins et des voies urinaires

    Diverses pathologies du système urinaire peuvent se manifester par des douleurs douloureuses au niveau de la colonne lombaire:

    • calculs rénaux et vessie;
    • prolapsus rénal;
    • insuffisance rénale;
    • pyélonéphrite;
    • hydronéphrose;
    • coliques rénales;
    • inflammation de la vessie.

    Si vous voulez savoir plus en détail pourquoi le dos dans la région des reins fait mal, ainsi que pour envisager des méthodes de diagnostic et de traitement, vous pouvez lire un article à ce sujet sur notre portail.

    Dans de telles maladies, en plus de la douleur, il existe de nombreux autres symptômes prononcés, ce qui facilite la détermination de la cause possible de l'indisposition.

    Maladies du tube digestif

    Les perturbations des intestins, de l'estomac, du foie et du pancréas peuvent également causer une douleur sourde et sourde, causant des lésions au bas du dos. Le plus souvent, cela se produit avec une pancréatite, une cholécystite et le développement d'un ulcère peptique. Les symptômes supplémentaires qui accompagnent généralement le syndrome douloureux aident à identifier le problème, mais la cause ne peut être déterminée avec précision que lors d'un essai clinique.

    Autres pathologies

    Chez les femmes, les douleurs lombaires sont souvent causées par des maladies des organes du bassin, telles que l'endométriose, l'inflammation des ovaires et les fibromes utérins. Chez les hommes, ce symptôme peut être causé par une inflammation de la prostate. Dans chacun de ces cas, le syndrome douloureux est accompagné d'autres signes caractéristiques, ce qui simplifie le diagnostic. Il est impossible d'ignorer les maladies oncologiques: la présence de tumeurs malignes dans les organes pelviens ou la colonne vertébrale elle-même, ainsi que leurs métastases, se manifeste également par une douleur douloureuse. Plus la tumeur se développe, plus le syndrome douloureux est intense.

    Déterminer la cause de la douleur par les symptômes

    Pour savoir quel spécialiste contacter, il convient d'analyser les symptômes. Bien sûr, l'autodiagnostic ne garantit pas le résultat correct, mais dans la plupart des cas, il permet de gagner du temps pour trouver le bon médecin.

    Tableau Détermination de la cause possible par les symptômes

    Lombalgie

    La lombalgie est un symptôme qui s'est manifesté chez chaque personne au moins une fois dans sa vie. Les statistiques médicales sont telles que, tout au long de sa vie, des sensations douloureuses se sont manifestées chez environ 80% des résidents des pays européens. Dans le même temps, les médecins commencent à sonner l'alarme, car un tel symptôme est devenu "plus jeune". Si les maux de dos antérieurs à droite ou à gauche, qui pouvaient céder ou ne pas abandonner, étaient l'apanage des personnes âgées, l'âge moyen de sa manifestation principale est maintenant de 35 à 45 ans. Il est souvent diagnostiqué même chez les adolescents. Tout cela suggère que, lorsqu'on lui demande pourquoi le bas du dos fait mal, tout le monde devrait connaître la réponse, puisque personne n'est à l'abri de l'apparition de telles sensations douloureuses.

    En fait, plusieurs raisons expliquent la progression d'une telle condition pathologique. La douleur dans la région lombaire accompagne souvent l'ostéochondrose, la sciatique, le lumbago et diverses pathologies lombo-sacrées. Il est important de comprendre que si ce symptôme se manifeste, il ne peut en aucun cas être ignoré. Bien sûr, cela peut provoquer des raisons tout à fait physiologiques, telles qu'un effort physique accru ou une hypothermie. Mais la douleur dans cette zone peut également être le premier signe de la progression de pathologies graves dans le corps humain. Il est important de consulter immédiatement un médecin qualifié qui peut déterminer la cause réelle de cette affection et vous prescrire le traitement approprié.

    Espèces

    En fonction de son emplacement:

    • local Dans ce cas, le syndrome douloureux se manifeste à un endroit particulier de la région lombaire. Dans certains cas, la douleur est abandonnée. Il y a souvent des douleurs dans le dos sous la taille;
    • généralisé. Dans ce cas, le syndrome douloureux recouvre non seulement la région lombaire, mais également tout le dos.

    Selon la durée de la douleur, il y a:

    Douleur intermittente

    Ce symptôme tire son nom du fait qu'il disparaît une fois le foyer de douleur éliminé et que la personne récupère complètement. Le plus souvent, un inconfort de ce type se manifeste à la suite d'un effort physique anormal ou de caractéristiques physiologiques du corps humain. Mais souvent, la cause de l'apparition d'une douleur périodique devient une pathologie des organes internes de nature aiguë. Il est à noter que la douleur causée par les maladies des organes vitaux est de deux types:

    Douleur persistante

    Habituellement, les causes de ce type de douleur sont:

    • inflammation des structures osseuses et cartilagineuses;
    • les processus de dystrophie et de destruction des os et du cartilage;
    • troubles de la circulation sanguine dans les vaisseaux des jambes.

    Beaucoup moins souvent, la douleur persistante dans la région lombaire est causée par des dommages aux structures musculaires ou aux organes internes. Au sujet de la progression de la douleur de ce type, ils disent dans le cas où éliminer le foyer pathologique est presque impossible, puisque le mécanisme de la dégénérescence des os et du cartilage a déjà été lancé. L’essentiel ici est qu’en médecine, il n’existe pratiquement aucun moyen d’éliminer complètement les processus dystrophiques ou dégénératifs du corps humain.

    Les principales causes de douleur persistante:

    • dommages aux fibres nerveuses qui sortent des vertèbres lombaires;
    • lésion des nodules nerveux localisés près de la colonne vertébrale dans la région sacrale, ainsi que des lombaires.

    Maux dont l'écoulement s'accompagne de l'apparition d'une douleur constante dans la colonne lombaire:

    • lumbago;
    • ostéochondrose intervertébrale;
    • sciatique;
    • hernie lombaire;
    • la scoliose;
    • radiculite des reins (la douleur s’abandonne souvent);
    • thrombophlébite. Un trait caractéristique est une douleur intense qui s'étend dans la jambe affectée. Souvent, il existe également une forte inflammation autour du vaisseau sanguin endommagé;
    • athérosclérose de 3 ou 4 degrés;
    • la polyarthrite rhumatoïde;
    • spondylarthrite ankylosante;
    • la spondylose;
    • l'ostéoporose;
    • différentes longueurs de jambe.

    Syndrome de la douleur chez les femmes

    Souvent, la question de savoir pourquoi le mal de dos fait mal est posée par des représentants de la belle moitié de l’humanité. Une douleur au bas du dos, à droite ou à gauche, peut être l’un des premiers signes de la progression de maladies gynécologiques dangereuses.

    Causes de douleur dans le bas du dos à droite et à gauche chez la femme:

    • annexes. Sensations généralement douloureuses localisées dans le bas de l'abdomen, mais aussi souvent dans le bas du dos et même dans les jambes;
    • torsion des kystes ovariens;
    • la ménopause;
    • la grossesse

    Douleur dans le bas du dos chez les hommes

    Les douleurs lombaires à gauche ou à droite du sexe fort se manifestent souvent en raison de la nature de leurs activités professionnelles. Mais ils peuvent aussi signaler la progression des pathologies suivantes:

    • la prostatite;
    • épididymite. Le site principal de localisation de la douleur est la région de l'aine. Mais elle peut aussi donner en retour et jambe.

    Causes courantes de la douleur

    Des douleurs au bas du dos, à gauche ou à droite, se manifestent en raison de la progression des pathologies du tractus gastro-intestinal, des reins, des affections des organes vitaux de nature infectieuse. En outre, ce symptôme peut être un signe de la croissance d'un cancer ou d'une complication chirurgicale, conséquence d'un trouble métabolique.

    Les causes de maux de dos à gauche et à droite peuvent être les suivantes:

    • appendicite. Dans ce cas, le site principal de localisation de la douleur est la région iliaque droite, mais ils peuvent céder dans le bas du dos. Douleur au dos habituellement manifestée à droite;
    • cholécystite. La douleur se manifeste souvent dans l'hypochondre droit et irradie dans le bas du dos. Il y a une manifestation de douleur dans le bas du dos à droite (en raison de l'emplacement de la vésicule biliaire touchée);
    • une pancréatite;
    • adhérences après une intervention chirurgicale;
    • pathologie des reins. Dans ce cas, il peut y avoir une douleur dans le dos et une douleur aiguë. En fonction du rein qui subira le processus pathologique, des douleurs au bas du dos apparaîtront à droite ou à gauche. Des sensations douloureuses accompagnent la pyélonéphrite, la glomérulonéphrite, la néphrosclérose, etc. Les douleurs dorsales aiguës se manifestent souvent sur le fond de la lithiase urinaire, lorsque le conglomérat formé traverse les voies urinaires;
    • obésité 4 degrés. Une douleur douloureuse dans le bas du dos apparaît à la suite d'une charge accrue sur cette zone;
    • myosite Une douleur aiguë dans le bas du dos avec de telles pathologies se manifeste généralement après une hypothermie grave;
    • processus infectieux qui se produisent dans le tissu osseux. Cette condition est caractérisée par une douleur dorsale aiguë;
    • tumeurs. Dans les premiers stades de la douleur peut ne pas être. Le mal de dos aigu se manifeste aux stades 3 à 4 du cancer.

    Événements médicaux

    En règle générale, les patients sont préoccupés non seulement par la question de savoir pourquoi le dos est douloureux, mais ils se demandent également quoi faire dans cette situation. L'algorithme d'action peut varier selon que la cause de la douleur est connue ou non.

    Si le patient n'a pas la moindre idée de ce qui a causé la douleur dorsale aiguë, la première chose à faire est de mesurer la température de son corps. S'il est élevé, la probabilité que les sensations douloureuses soient provoquées par la progression de processus infectieux ou inflammatoires est élevée. Il n'est pas recommandé de faire quoi que ce soit par vous-même - il est préférable d'appeler immédiatement un médecin ou d'aller dans un établissement médical pour obtenir des conseils et un diagnostic.

    Si la douleur est causée par une entorse aux fibres musculaires ou une ecchymose, vous pouvez commencer à:

    • prendre des médicaments anti-inflammatoires. Une telle mesure de traitement aidera à soulager la douleur et à réduire l’intensité de l’inflammation;
    • vous pouvez prendre un médicament diurétique pour le traitement vous-même;
    • fixation des muscles et des os du bas du dos avec une serviette.

    Quoi ne pas faire:

    • en cas de manifestation systématique de maux de dos, qui abandonne également, il n'est pas recommandé de prendre des analgésiques tout le temps. L'élimination du symptôme principal (douleur) peut par la suite compliquer le processus de diagnostic;
    • en tant que méthode de traitement ne peut pas recourir au chauffage. Beaucoup de gens croient que si vous réchauffez l'endroit affecté, la douleur s'atténue. Ce n'est pas le cas
    • Il n’est pas nécessaire d’aller immédiatement en traitement chez un chiropraticien si la position des vertèbres est perturbée. De tels changements peuvent être une conséquence des processus dystrophiques. Par conséquent, aucune mesure de traitement ne peut être appliquée jusqu'à ce qu'un examen complet du corps soit terminé.

    Le traitement de la douleur dans la région lombaire est effectué par un neurologue. Le plan de traitement est élaboré en fonction de ce qui a provoqué la manifestation de la douleur. Les méthodes peuvent être à la fois conservatrices et utilisables. Habituellement, les médecins décident d’abord de recourir à des méthodes de traitement conservatrices et, en raison de leur inefficacité, ils ont recours à une intervention chirurgicale.

    Le traitement médicamenteux peut consister à prendre de tels médicaments:

    • des antibiotiques;
    • anti-inflammatoire;
    • les glucocorticoïdes;
    • les diurétiques;
    • antispasmodiques;
    • probiotiques et tout.

    40 causes de douleur au bas du dos

    Quelle est la douleur au bas du dos?

    La douleur au bas du dos est probablement familière à presque toutes les personnes modernes. Une grande variété de causes peuvent affecter la capacité de travail. Parmi ceux-ci sont la prise de vue, la radiculite, l'ostéochondrose et d'autres modifications pathologiques de la colonne lombo-sacrée. Vous ne devez pas traiter cela de manière inattentive, car le mal de dos peut non seulement atteindre une force incroyable, rendre la vie insupportable, mais aussi être un symptôme des maladies les plus dangereuses.

    La lombalgie peut être variée: aiguë ou sourde, douloureuse ou brûlante, locale (manifeste au même endroit) ou étendue à tout le dos. Il y a aussi des sensations désagréables de différentes manières: parfois brusquement, soudainement et parfois graduellement, augmentant avec chaque jour qui passe.

    La réponse à la douleur et la capacité de la tolérer dépendent de nombreux facteurs: âge, caractéristiques mentales, symptômes associés, etc. Mais dans tous les cas, vous ne pouvez pas jeter la maladie au hasard. Un traitement précoce aidera à éviter des conséquences dangereuses.

    Afin de diagnostiquer la cause de la douleur au dos, un examen de la colonne vertébrale et certaines procédures supplémentaires sont nécessaires: examen aux rayons X, imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur.

    Des attaques douloureuses dans la région lombo-sacrée se produisent dans environ 80% des habitants modernes des pays européens. Les maux de dos aigus ou chroniques sont le résultat d'une variété de maladies neurologiques, dégénératives-dystrophiques chez les femmes et les hommes. Dans certains cas, les maux de dos - une conséquence de maladies d'organes internes, d'obésité, de stress et de troubles mentaux.

    Causes de la lombalgie

    Le problème des maux de dos chroniques est endémique. L'âge moyen des patients diminue rapidement, il est maintenant de 35 à 45 ans. Même les cas de maladie d'enfants et d'adolescents sont enregistrés.

    La condition préalable à l'apparition de douleurs dans le bas du dos est le style de vie sédentaire d'une personne moderne, ce qui entraîne une diminution de la stabilité du bas du dos, la partie la plus vulnérable du squelette. Les maux de dos étant associés à de nombreuses maladies, ils sont devenus une raison fréquente de faire appel à un neurologue, à un urologue, à un chirurgien, à un gastro-entérologue et à un gynécologue. Une exacerbation supplémentaire du problème est prévue. La prochaine génération n'a pas un mode de vie sain.

    Douleur lombaire chez les femmes

    Se produisent dans la période des maladies gynécologiques ou sont le résultat des caractéristiques de la physiologie féminine:

    Maladies gynécologiques. Inflammation des appendices - annexite, accompagnée de douleurs dans le bas-ventre, parfois de douleurs irradiant dans le bas du dos (douleur unilatérale et double face), se manifestant également par des symptômes de la sphère intime (impossibilité de tomber enceinte, écoulement prolongé avant et après la menstruation, douleur accrue pendant les rapports sexuels);

    La grossesse La localisation habituelle de la douleur à l'aine, le bas du dos se reflète pour les raisons suivantes:

    une augmentation de la charge de la colonne vertébrale sur le dos du fœtus en croissance se développe généralement à partir du cinquième mois de grossesse; l'inconfort disparaît après l'accouchement;

    la menace d'un travail prématuré, les contractions, le dégagement de douleur au dos avant 22-37 semaines de gestation (40 semaines), accompagnés de sécrétions inhabituelles, sont considérés comme dangereux: sanglante - signe de détachement du placenta, liquide et transparente - signe de rupture du placenta.

    Point culminant. La localisation habituelle de la douleur dans la tête, la poitrine, la douleur peut changer de localisation, y compris sous l’influence de:

    niveau instable dans le sang d'œstrogène, à la suite - une violation de la circulation sanguine des organes pelviens;

    les stades initiaux de l'ostéochondrose, de l'ostéoporose, de la hernie, d'autres processus superficiels du squelette lombaire de la colonne vertébrale, similaires aux cas avec le développement de processus dégénératifs-dystrophiques (voir aussi: ménopause chez la femme, bouffées de chaleur, herbes médicinales).

    La douleur - une conséquence de la méfiance accrue, est plus fréquente chez les femmes. Un examen approfondi et complet ne révèle pas de pathologie. Le problème peut se produire périodiquement ou de manière permanente. Traité par correction psychologique. De telles douleurs peuvent survenir en dehors de la ménopause.

    Maux de dos chez les hommes

    La douleur récurrente survient en raison des particularités des activités professionnelles des hommes, notamment si la douleur:

    ne correspondent pas à l'état physiologique du corps d'un homme;

    liés aux risques professionnels (travail au froid, courant d'air).

    En outre, la douleur périodique causée par les maladies chez les hommes est considérée comme une exception lorsque:

    la prostatite est caractérisée par une douleur dans l'anus, le mal de dos est rare, dans le contexte d'une intoxication générale du corps, elle est associée à une douleur dans d'autres parties du tissu osseux, une hyperthermie, une faiblesse, une faiblesse, un mal de tête.

    épididymite - inflammation de l'épididyme, se manifestant par une douleur à l'aine, parfois (rayonne) vers la région lombaire. La maladie se caractérise également par un gonflement du scrotum et de la fièvre.

    Douleur lombaire chez les hommes et les femmes

    Se produisent en relation avec des maladies aiguës du tractus gastro-intestinal, des complications chirurgicales, des maladies du rein, des troubles métaboliques, des maladies de nature infectieuse et des néoplasmes (bénins, malins).

    Appendicite. La douleur caractéristique est localisée dans la région iliaque droite, parfois elle peut irradier dans le bas du dos, souvent du côté droit du corps. Il y a une douleur incertaine dans la région lombaire.

    Pathologie de l'intestin grêle. Accompagné de symptômes caractéristiques de troubles du tractus gastro-intestinal. La douleur irradie dans le bas du dos en raison de l'irritation des fibres des nerfs lombaires.

    Cholécystite. Les douleurs ressemblent à des signes d'appendicite. Habituellement situé à droite dans la région iliaque ou dans le nombril. Parfois administré dans le bas du dos avec implication dans la pathogenèse des fibres des nerfs spinaux.

    Pancréatite Elle se caractérise par une douleur annulaire autour du corps, à la taille, reflétée au niveau lombaire. Il est associé à des symptômes typiques de pancréatite - vomissements, défécation réduite et revêtement de la langue. Si la douleur est à l'origine d'une pancréatite, la région de la colonne vertébrale, lors de la palpation, ne répond pas à l'application de la force.

    Adhérences après la chirurgie. Se produisent après la laparotomie ou des opérations abdominales sur les organes abdominaux, des adhérences congénitales sont parfois diagnostiquées. La douleur est localisée dans différentes parties de la paroi abdominale et irradie vers le bas du dos.

    Maladie rénale. La lombalgie est associée à des signes urémiques, à des maux de tête, à un seuil de pression artérielle diastolique élevé (abaissé), à un œdème. Des modifications typiques se retrouvent dans les études de laboratoire sur l'urine, les études instrumentales sur les reins - échographie, IRM;

    L'obésité quatrième degré. Il s'agit d'un degré extrême d'augmentation de la masse grasse chez l'homme. L'indice de masse corporelle du quatrième degré (jusqu'à 25 ans) = 40, le deuxième groupe (après 25) = 41. Il est défini comme le rapport entre la masse (kg) et le double de la taille (m). Les raisons de la charge sur le bas du dos sont claires sans explication.

    Infections avec implication dans la pathogenèse du tissu osseux, par exemple tuberculose extrapulmonaire (osseuse). Manifesté par une douleur dans les os. La localisation des douleurs au dos est liée au fait qu’il s’agit de la partie la plus massive de la colonne vertébrale et qu’elle est soumise à des charges maximales. Les symptômes sont associés à une clinique d’infection chronique. Une hyperthermie mineure, une fatigue, des maux de tête, des symptômes de lésions du système nerveux sont détectés et un bacille tuberculeux est détecté en laboratoire.

    La myosite est une inflammation des muscles. Les muscles de la région lombaire supportent une charge importante; l'inflammation de la région lombaire est donc courante. La maladie se développe en raison d'une hypothermie, de la pénétration d'agents pathogènes viraux (herpès zoster), d'infections bactériennes (staphylocoques, streptocoques, autres bactéries pyogènes) dans les tissus de cette zone. Se manifeste par de la fièvre, une douleur intense, se développant soudainement après une hypothermie locale ou générale. Le stade chronique de la maladie se manifeste par des douleurs douloureuses, parfois associées à des tissus cutanés et sous-cutanés (dermatomyosite). Le diagnostic est réalisé sur la base d'une étude clinique du patient, d'un examen, de la palpation et des méthodes de laboratoire.

    La prolifération de tumeurs bénignes et malignes le long des fibres nerveuses innervant le bas du dos. Les symptômes sont variés, correspondent au stade de la maladie et à la localisation de la pathologie.

    Maux de dos persistants et récurrents

    Il existe différentes classifications de la douleur, notamment en fonction de la durée.

    La douleur périodique est généralement associée à un effort physique, à des caractéristiques physiologiques du corps humain ou à des maladies aiguës des organes internes.

    Douleur constante, aiguë et chronique provoquée par des processus pathologiques irréversibles dans le corps lors de maladies du système musculo-squelettique du squelette humain et de lésions des vaisseaux profonds des jambes.

    Douleurs lombaires périodiques - on les appelle ainsi parce qu'elles disparaissent après la guérison et l'élimination de la source de douleur.

    Les douleurs lombaires émanant des organes internes sont généralement:

    L'origine de ces douleurs peut différer chez les femmes et les hommes, ou s'applique également aux hommes et aux femmes.

    Les maux de dos constants sont généralement causés par des processus dystrophiques et dégénératifs inflammatoires et irréversibles dans les tissus des os et des cartilages, ainsi que par de graves troubles du flux sanguin dans les jambes. La douleur constante est moins associée aux dommages aux muscles et aux organes internes.

    La douleur est dite permanente lorsque l'élimination de la source d'impulsion est difficile en raison du développement de processus irréversibles dans les tissus des os et des cartilages. Les processus dégénératifs et dystrophiques ne sont généralement pas totalement curables. Vous pouvez les mettre en pause ou les arrêter pendant un moment. Dans certains cas, la douleur est éliminée après le remplacement d'un tissu endommagé par un implant.

    L’apparition de douleurs dans la région lombaire est associée à une irritation:

    fibres nerveuses émergeant des vertèbres lombaires endommagées.

    nœuds nerveux près de la colonne vertébrale lombaire et sacrée.

    Contrairement à la douleur temporaire, la source de la douleur persistante se situe directement dans la région lombaire. À cet égard, il convient de donner une brève information sur la colonne vertébrale.

    La colonne vertébrale humaine comprend cinq sections et 32 ​​à 34 vertèbres, dont:

    cervical - 7 (lat. Ceruicis);

    poitrine - 12 (lat. thoracis);

    lombaire - 5 (lat. Lumborum);

    sacral - 5 (lat. Sacralis);

    coccygien - 3-5 (Coccyx lat.).

    Si, dans la littérature médicale décrivant la pathologie neurologique et osseuse, les lettres C, Th, L, S et Co sont retrouvées, elles désignent les premières lettres de l’équivalent latin des noms russes des sections de la colonne vertébrale.

    Dans la région lombaire, cinq vertèbres et paires de nerfs, désignés par L1-L5.

    Localisation de la douleur établie expérimentalement lors d'une irritation de différentes paires de nerfs.

    Localisation de la douleur en fonction de la défaite des vertèbres lombaires:

    première seconde, douleur à la cuisse et à l'avant du genou;

    troisième quart, douleur au genou et dans la partie supérieure de la jambe;

    les quatrième et cinquième, douleur dans les jambes au premier doigt de l'extérieur;

    le cinquième lombaire et le premier sacré, douleur dans les jambes jusqu'au cinquième doigt derrière.

    Les douleurs périodiques et permanentes sont souvent étroitement liées les unes aux autres, de sorte que les douleurs temporaires deviennent permanentes.

    Par exemple, la tuberculose osseuse provoque la malnutrition dans les tissus cartilagineux, provoque l'ostéochondrose et la douleur se manifeste presque constamment lors de périodes d'affaiblissement et d'exacerbation.

    La courbure rachidienne (scoliose) passe d'abord inaperçue, apparaît périodiquement, puis se transforme en ostéochondrose et se manifeste par une douleur constante. Les exemples peuvent être poursuivis.

    Maladies accompagnées de douleurs dorsales persistantes:

    Lumbago - mal de dos aigu. La conséquence de changements pathologiques dans les vertèbres lombaires. Aux stades initiaux, la douleur peut être arrêtée, le processus pathologique avec un traitement en temps opportun étant éliminé. Développe soudainement lorsque vous soulevez des poids et autres causes similaires. Plus souvent diagnostiqué chez les hommes. Le lumbago est une conséquence possible de plusieurs maladies, par exemple le déplacement, la hernie du disque intervertébral, le pincement des racines nerveuses dans la région lombaire (névralgie), une inflammation ou un pincement du nerf sciatique - ischalgie, ostéochondrose et autres anomalies vertébrales. En plus d'une douleur aiguë sévère, elle se manifeste par une diminution de la mobilité du squelette dans la région lombaire. Avec l'ischémie, la douleur se déplace plus bas au niveau des fesses et de l'arrière des jambes. En l'absence de traitement ou de traitement inapproprié, le lumbago peut évoluer vers une maladie osseuse irréversible.

    Ostéochondrose intervertébrale - comprend plusieurs maladies de nature inflammatoire et dystrophique, qui se manifestent d’abord par le relâchement de la surface articulaire du cartilage et du tissu osseux, avec implication dans la pathogenèse des nerfs. Les conséquences de l'ostéochondrose sont:

    sciatique - inflammation, compression du nerf sciatique, se manifestant par des douleurs dans le bas du dos et à l'arrière des jambes;

    radiculite du bas du dos - inflammation des racines des fibres nerveuses, se traduisant par une douleur, une altération de la sensibilité, une perte totale ou partielle de l'activité motrice;

    la protrusion discale intervertébrale, l'une des étapes de l'ostéochondrose, se manifeste par la saillie du cartilage intervertébral sans compromettre son intégrité, cette étape étant suivie d'une hernie de la colonne vertébrale;

    hernie lombaire - saillie, violation de l'intégrité du cartilage et des membranes intervertébrales, compression des racines nerveuses, perte de la fonction articulaire.

    Scoliose La courbure latérale des vertèbres se manifeste par l’asymétrie de la ligne des épaules, une posture altérée, une déformation du squelette, la formation d’une bosse costale visible en flexion. Il se développe avec une diminution des fonctions des os du squelette et des muscles, des processus dystrophiques dans le tissu cartilagineux du rein. Manifesté par des douleurs des os du squelette dans les cas compliqués. La scoliose est asymptomatique pendant longtemps. La scoliose est congénitale et acquise. Scoliose acquise dans la région lombaire:

    habituelles, se développent dans l’enfance, à la suite d’une mauvaise posture;

    scoliose rachitique, conséquence d'un trouble métabolique de l'enfance sur fond de posture inappropriée lors de diverses actions physiques;

    rhumatismales, se développent chez l’adulte à la suite de processus inflammatoires et dystrophiques des nerfs, puis du tissu musculaire et osseux;

    paralytique, se développent plus souvent chez les adultes, il y a une violation de la fonction motrice des muscles de la région lombaire.

    Spondylarthrite ankylosante - perte de mobilité articulaire. Beaucoup plus commun chez les hommes. Un autre nom pour la pathologie est la spondylarthrite ankylosante. C'est une inflammation chronique. La maladie se manifeste par des douleurs aux articulations et à la colonne vertébrale, caractérisées par des lésions aux yeux, une diminution de la taille de la personne. Lorsque cela se produit, la prolifération du tissu conjonctif des articulations de la colonne vertébrale. La pathogenèse s'accompagne d'esclavage et d'une perte complète de mobilité des articulations du bas du dos et d'autres parties du squelette.

    Spondylose C'est le processus de vieillissement naturel des articulations. Il y a un amincissement progressif et une perte de mobilité des articulations lombaires. La pathogenèse se développe avec des complications et l’ajout d’une inflammation au cours de la spondylose. Les symptômes correspondent à une inflammation des articulations vertébrales.

    La polyarthrite rhumatoïde, la plupart des femmes sont malades. Inflammation chronique systémique des articulations avec implication dans la pathogenèse des muscles, des ligaments, du cartilage de la colonne vertébrale, y compris le bas du dos, et d'autres organes. Les causes de la maladie sont des processus auto-immuns. La PR se développe souvent pendant la ménopause.

    Ostéoporose - amincissement, lixiviation du calcium du tissu osseux. Provoque souvent des fractures de la hanche. L'ostéoporose lombaire est également observée. Manifesté par la déformation du squelette, des articulations, du cartilage, le développement de la hernie des vertèbres. Plus souvent, les femmes sont malades pendant la ménopause.

    La différence dans la longueur des jambes de plus de 2-3 cm, accompagnée d'une variété de douleurs lors du mouvement, y compris les maux de dos. La pathologie se développe comme une atrophie des muscles d'une jambe due à la poliomyélite et à d'autres pathologies subies dans l'enfance. Dans certains cas, le problème est traité à l'aide d'un onglet orthopédique. Le défaut est difficile à corriger s’il ya trop de différence de longueur des jambes ou si le pied est levé doucement.

    Phlébothrombose - arrêt partiel ou complet du flux sanguin dans les veines profondes de la jambe humaine. L'inflammation est absente. La maladie est plus souvent enregistrée chez les femmes qui portent des chaussures à talons hauts pendant une longue période. D'autres causes (accidents vasculaires cérébraux, crises cardiaques, hémostase forcée de longue durée) sont possibles. Il se développe quand une combinaison de trois facteurs: caillots sanguins, pathologie des parois des vaisseaux sanguins, ralentissement du flux sanguin dans les vaisseaux. La lombalgie survient lors d'une longue marche, le développement de la pathogenèse pouvant devenir une douleur constante.

    Thrombophlébite - arrêt partiel ou complet du flux sanguin des vaisseaux profonds. Il est combiné à une inflammation autour du vaisseau. Cela complique l'évolution de la maladie, provoque l'apparition de douleurs, même au repos.

    Athérosclérose du troisième au quatrième degré. Cette maladie est typique des hommes plus âgés. Elle est associée au ralentissement ou à l'arrêt du flux sanguin en raison du rétrécissement de la lumière d'un vaisseau sanguin par les plaques de cholestérol. Les troisième et quatrième stades de l’athérosclérose sont critiques et font l’objet d’une intervention chirurgicale.

    Douleur au bas du dos - reins malades?

    Rein - un organe associé assurant la fonction de formation et d’élimination de l’urine, situé latéralement dans la cavité abdominale à partir de la colonne lombaire. La maladie rénale se manifeste presque toujours par des douleurs au dos. Dans de nombreux cas, la pathogenèse ne concerne qu'un rein, ce qui simplifie grandement la différenciation de la douleur. En outre, la douleur est combinée aux signes caractéristiques de violation de la formation et / ou de l'excrétion de l'urine, avec des symptômes d'intoxication générale du corps. Des difficultés de diagnostic différentiel peuvent survenir au cours de la phase aiguë de la maladie rénale. Une évolution chronique avec une pathologie lente indique généralement précisément la localisation du centre de la douleur.

    De nombreux chercheurs ont noté que diverses pathologies des reins ont parfois une prédisposition sexuelle. Certains se développent plus souvent chez les hommes, d'autres chez les femmes, ce qui s'explique par les caractéristiques morphologiques et physiologiques de la structure et du fonctionnement des organes urinaires dans différents groupes de sexe.

    Caractéristiques de la douleur des pathologies du rein les plus courantes:

    La pyélonéphrite est une inflammation du bassinet du rein et d'autres structures morphologiques. Plus souvent diagnostiqué chez les femmes. La maladie peut survenir sans perturber la miction. Le diagnostic différentiel repose sur le fait que la douleur est généralement unilatérale ou bilatérale, combinée à l'intoxication générale du corps, ce qui est extrêmement rare lorsque la douleur est associée à des lésions des nerfs lombaires. Symptômes d'intoxication générale: fièvre, vomissements, faiblesse, frissons.

    Insuffisance rénale - état pathologique, perte de la capacité des reins à former de l'urine. L'attaque se développe soudainement. Douleur sévère au dos associée à la détérioration rapide de l'état clinique. La vessie est faiblement remplie ou vide. Les signes correspondent à la sévérité de la pathogenèse.

    Omission du rein. Plus souvent, les femmes sont malades. Normalement, le rein, du fait du ligament mésentérique, ne peut être déplacé d’au plus 1 centimètre du site de fixation au squelette. Les raisons de cette omission sont les suivantes: blessures, perte de poids brutale (par exemple, après la grossesse), levée de poids, qui allonge le ligament de rétention. La différenciation est basée sur l'apparition de douleurs dans le déplacement des reins. Des douleurs importantes sont ressenties lorsque le corps se penche et se retourne, ce qui entraîne une grande perte de liberté; associé à des symptômes urémiques et à des troubles urinaires.

    La goutte Plus souvent, les hommes sont malades. Violation de l'excrétion de l'acide urique et de son accumulation dans le sang. Douleur sévère au dos associée à des signes de dommages aux reins. La maladie se développe progressivement, de sorte que les médecins et le patient ont le temps d’établir la cause de la douleur.

    Néphropathie diabétique. Plus souvent, les hommes sont malades. Maladie compliquée avec lésions vasculaires des reins sous forme d'artériosclérose. Comme cette maladie se développe progressivement et est associée au diabète, le diagnostic différentiel repose sur un examen approfondi de la personne.

    Colique rénale - attaque de douleur aiguë. Il y a plusieurs causes de coliques. La cause la plus probable est une maladie rénale. La douleur est associée à l'incapacité de vider la vessie. Les premiers signes de douleur sont détectés dans le bas de l'abdomen, la douleur ne fait que redonner à l'arrière. Les autres causes de douleur sont les infections, le cancer, les lésions rénales.

    Hydronéphrose. Plus souvent diagnostiqué chez les jeunes femmes. L'hydronéphrose est une maladie qui entraîne une cavité élargie (pelvis) à l'intérieur du rein. La pathogenèse de la maladie est caractérisée par une stadification allant du stade léger au stade sévère du dysfonctionnement d'un organe. Dans les cas graves, la formation de l'urine cesse. Le diagnostic différentiel des maux de dos n’est difficile qu’à ses débuts.

    La glomérulonéphrite est une inflammation des glomérules (glomérules). Plus souvent diagnostiqué chez les jeunes hommes. La cause de la maladie est les infections génitales, les inflammations catarrhales, l’oncologie. Les glomérules agissent comme un filtre biologique. Avec le développement de la pathologie se manifeste par la libération d'urine trouble ou sanglante. Le diagnostic différentiel est difficile aux premiers stades de la maladie.

    La néphrite lupus est une maladie à prédominance féminine. Le lupus systémique est une maladie auto-immune. En conséquence, la néphrite lupique est une lésion rénale auto-immune. En plus des reins, ils diagnostiquent une lésion des organes internes d'une personne, y compris du cœur, des articulations, des ligaments et des muscles. Des lésions aux articulations du bas du dos peuvent poser des difficultés pour diagnostiquer la douleur aux premiers stades de la néphrite lupique.

    Néphropathie dysmétabolique. Il se développe plus souvent dans l'enfance, aigu à l'adolescence. Il se caractérise par une violation de l'excrétion des produits finis du métabolisme (pas d'acide urique). En conséquence, la lithiase urinaire se développe avec une obstruction des voies urinaires ou la formation de calculs rénaux. Le diagnostic différentiel repose sur des tests de laboratoire et la détermination du niveau dans les fluides biologiques (cystine, arginine, lysine, autres substances).

    Maladie rénale. La maladie est plus fréquente chez les hommes (leur urètre est plus étroit que chez les femmes). La douleur se manifeste lorsque la pierre se déplace dans les cavités des reins, elle est presque toujours unilatérale. Dans des cas exceptionnels, il y a une douleur dans le bas du dos sans localisation spécifique.

    Amylose des reins. Violation du métabolisme des protéines dans les reins. Identifier plusieurs types d'amyloïde. La pathogenèse se développe lentement, aux premiers stades des mécanismes compensatoires sont activés, les symptômes de la maladie sont absents. Au cours des stades avancés, des œdèmes se développent, la douleur dans la région lombaire est la conséquence d’une violation de l’excrétion de l’urine par le corps. Le diagnostic différentiel repose sur l'utilisation de méthodes de recherche en laboratoire.

    Douleur au bas du dos en se pliant

    La région lombaire est le centre de gravité du corps humain, c’est donc ici que les principales charges de la colonne vertébrale retombent lors de la flexion. La longe est le support des organes abdominaux et du petit bassin, tenus par le squelette et les muscles. Dans cette zone, d'importants nœuds nerveux sont localisés, fournissant l'innervation du bas du corps.

    Par conséquent, la douleur lors du basculement est un signe possible de lésion:

    les muscles et les ligaments de la région lombaire;

    tissu osseux et cartilagineux de la colonne vertébrale;

    organes internes de la cavité abdominale et du petit bassin.

    Il est impossible de donner une description complète de la douleur au bas du dos lorsqu’on se penche. Cependant, essayons de parler des scénarios les plus probables pour le développement de la douleur.

    Dommages musculaires

    La douleur avec des dommages aux muscles et aux ligaments est la cause la plus courante de douleur aiguë au dos lors de la flexion. Les causes probables sont: un refroidissement local du bas du dos lorsqu’il s’habille hors saison, un effort physique excessif, un basculement infructueux lors du travail physique et des exercices sportifs, provoquant une inflammation, un étirement des muscles et des ligaments.

    l'apparition de charges uniformes (basculantes) monotones sur le bas du dos;

    la soudaineté, la maintenant seule;

    manque d'inflammation des organes internes et du tissu osseux.

    Déplacement des articulations

    Les maux de dos aigus avec déplacement des articulations sont une conséquence de blessures d'étiologies diverses au cours de l'effort physique.

    l'apparition après un effort physique intense et intense dans le bas du dos;

    la soudaineté, souvent l'absence de douleur dans un état fixe;

    sa combinaison avec le déplacement des vertèbres et l'inflammation des muscles environnants.

    Inflammation des organes internes

    La douleur aiguë irradiant dans le bas du dos en cas de maladies des organes internes est le résultat d'inflammations aiguës telles que: appendicite aiguë (localisation peu commune dans la plupart des pathologies), pancréatite aiguë - inflammation du pancréas, gynécologie et autres.

    flux obligatoire sur le fond des signes de dommages au corps, ce qui provoque une douleur;

    localisation facultative dans la région lombaire;

    disparition tout en éliminant le foyer de la pathologie avec l'aide de la chirurgie, des antibiotiques et d'autres méthodes de traitement.

    Symptômes de la lombalgie

    Les informations primaires sur la douleur peuvent être utilisées dans la caractérisation des sensations à la réception par un neurologue.

    La douleur au bas du dos est une lésion des nerfs périphériques avec des fibres sensorielles et motrices. Cela signifie que le sentiment de douleur est presque toujours accompagné d'une violation de la fonction qui régit le mouvement. En pratique, cela signifie que la douleur et la mobilité réduite sont des maillons d'une chaîne.

    Considérez les symptômes caractéristiques de la douleur au bas du dos. Tout d'abord, nous allons les diviser en plusieurs types en fonction des raisons.

    Avec les entorses, les douleurs sont spasmodiques, limitent les mouvements du groupe de muscles lombaires et s'étendent jusqu'aux fesses et à l'arrière des jambes. Il est difficile pour une personne de se plier et de se tourner d'un côté à l'autre.

    En cas de lésion des racines nerveuses, la douleur de la taille se déplace vers les jambes (un ou les deux). Les sensations concomitantes sont: engourdissement, chair de poule. Lorsqu'une personne éternue, tousse ou prend une profonde respiration, qu'elle reste debout ou assise longtemps, la douleur augmente généralement.

    Lorsque la cause du mal de dos devient une maladie (sciatique, ostéochondrose), les symptômes augmentent le plus souvent progressivement, la douleur augmente avec le temps et peut ne pas disparaître avant longtemps.

    La force de la douleur peut être déterminée en examinant:

    œil - pupille dilatée;

    Cœurs - palpitations cardiaques;

    La douleur au bas du dos peut être:

    local - sa source est dans la région lombaire;

    irradiant - une impulsion de douleur parvient aux reins le long des branches des nerfs;

    réfléchi - une impulsion pathologique se forme en face du lieu de manifestation de la douleur.

    Les deux derniers types de douleur sont interdépendants. Les douleurs au dos réfléchies sont toujours associées à des symptômes d'atteinte à l'organe à partir duquel l'impulsion de douleur se rend au bas du dos. Par exemple, une miction fréquente dans le contexte d'une douleur au dos est un signe de maladie rénale ou vésicale.

    Selon l'intensité de la douleur au dos est divisé en: forte, faible, tirante, douloureuse, permanente, temporaire, encerclant.

    Rappelez-vous que si le mal de dos dure plus de trois jours, vous devez absolument faire appel à une assistance médicale qualifiée, car plus vous souffrirez, plus les coûts et les efforts que vous devrez appliquer au traitement seront longs.

    Zona douleur

    On a l'impression de serrer le corps autour de la taille, ceinture large. Une telle douleur est généralement un signe de pancréatite (inflammation du pancréas), de certaines variantes de l'appendicite, de maladies des organes internes entraînant des lésions étendues des fibres nerveuses. Rarement une telle douleur est la preuve de lésions de la colonne vertébrale.

    Pour déterminer la cause de la douleur au dos à la maison, faites attention aux symptômes qui l’accompagnent, par exemple: la douleur avec la pancréatite est généralement intense, avec une appendicite différente, souvent faible, tirant. Vomissements avec une appendicite souvent unique, avec une pancréatite multiple.

    Couture dans le bas du dos

    Douleur aiguë et lancinante dans le bas du dos - lumbago. En plus de pincer le nerf et la hernie de la vertèbre, l'impulsion douloureuse peut provenir des muscles du bas du dos. C'est le résultat d'un foyer ponctuel d'inflammation nerveuse.

    Mictions fréquentes

    Le problème des jeunes femmes. Exacerbation possible avec des cycles douloureux. La cystite est une autre cause de l'augmentation de la miction. Manifesté en gynécologie à la suite d'une irritation réflexe de la vessie. La localisation la plus probable du bas-ventre. La douleur au bas du dos est une douleur réfléchie. Généralement, passe après les rendez-vous du gynécologue. Il est conseillé d’être examiné par un neurologue et un gynécologue.

    Température de la douleur au bas du dos

    Un signe d'atteinte de l'inflammation musculaire, y compris dans la région lombaire. Lorsqu’une inflammation sans implication de microflore pathogène, la température reste à 37,0 0 C. Si la douleur est causée par une infection, par exemple avec le zona (douleur du zona dans le bas du dos), la température atteint 38,0 à 39,0 0 C et est associée à d’autres symptômes pour l'infection. Avec une infection par le zona, il s'agit d'une éruption cutanée. Vous devez toujours être attentif à ce dangereux symptôme multifactoriel, tel que l'hyperthermie.

    Que faire avec des douleurs dorsales sévères?

    L'algorithme d'action optimal en cas d'attaque de la lombalgie:

    Si la cause de la douleur est inconnue - mesurez la température, cet indicateur peut suggérer la présence d’une inflammation et d’une infection; déterminer les symptômes associés (vomissements, diarrhée, langue, mal de dos d’une part, de l’autre); appeler un médecin et être examiné.

    Si la cause est connue (contusion, fatigue musculaire), vous devez:

    2.1. prenez l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, ibuprofène), cela réduira l'inflammation et réduira la douleur;

    2.2. prenez un diurétique une fois (veroshpiron), aide à soulager l'enflure, augmente la circulation des fluides dans l'inflammation, ce qui contribue à l'évacuation rapide des substances nocives du corps.

    2.3. Tirez sur la région lombaire avec une serviette ou une ceinture orthopédique, cela aidera à fixer les muscles et les os dans un état stable.

    2.4. Consultez votre médecin pour obtenir des conseils, un diagnostic et un traitement.

    Si la raison est connue (déplacement de la vertèbre), vous devez suivre les recommandations du paragraphe 2, puis vous rendre à la clinique, vous soumettre à un examen diagnostique de tomodensitométrie, IRM, obtenir des recommandations pour le repositionnement de la vertèbre par un thérapeute manuel.

    Ce qu'il ne faut pas faire en cas de forte douleur au dos:

    Réchauffer la zone touchée - cela aggravera le processus, car la chaleur augmente le flux sanguin.

    Soulager la douleur aux causes inconnues et aux processus prolongés. Cela ne peut pas être fait, car le soulagement de la douleur peut provoquer une destruction supplémentaire du tissu osseux et une irritation des fibres musculaires lors des mouvements en l'absence de sensations désagréables.

    Corriger les vertèbres chez le chiropraticien sans examen ni détermination des causes du déplacement. Le déplacement des vertèbres n'est pas toujours le résultat d'une blessure, il peut survenir à la suite de processus dystrophiques. Un réapprovisionnement régulier peut finalement détruire les processus de la vertèbre et pincer le nerf.

    Un seul exercice élimine les maux de dos en 2 minutes (en position assise)

    Autre exercice efficace: asseyez-vous sur une chaise, posez un pied sur le genou de l'autre. Les mains avancent, se penchent. Notre tâche consiste à toucher les jambes avec le torse, mais, bien sûr, cela ne fonctionnera pas, mais le but est exactement cela. Nous nous étirons avec une pression constante vers le bas, sans remuer. Grâce à cet exercice, le spasme est éliminé dans la région lombaire.

    Quel médecin contacter?

    Avec la douleur dans la colonne vertébrale en premier lieu devrait contacter le neuropathologiste dans la clinique de district, si l'état du patient est stable, ou d'appeler une ambulance. La lombalgie peut être l’un des symptômes de problèmes gynécologiques, urologiques, chirurgicaux et gastro-entérologiques.

    La douleur au bas du dos est souvent associée à diverses infections et blessures des membres. Non exclu la douleur dans le bas du dos avec des maladies du coeur et des poumons. Ceci est établi par un examen approfondi.

    Une fois que le patient a été diagnostiqué, on lui prescrit généralement des médicaments pour réduire les douleurs au bas du dos, normaliser la circulation sanguine et aider à la restauration des tissus nerveux. Ceux-ci peuvent être des pilules, des gels, des pommades ou des injections qui soulagent l'inflammation et les crampes: novocaïne, lidocaïne, cortisone, dexaméthasone et autres.

    Une intervention chirurgicale est généralement nécessaire pour diagnostiquer une hernie discale qui est une complication de l'ostéochondrose. La hernie, qui serre la racine nerveuse, est enlevée, elle est restaurée et la douleur disparaît avec le temps.

    Mieux encore, la colonne vertébrale et les muscles paravertébraux se relâcheront si vous dormez sur un matelas rigide en plaçant un petit oreiller sous vos genoux. Dans ce cas, le repos au lit ne devrait pas durer trop longtemps, car il entraîne un affaiblissement des muscles paravertébraux, ce qui ne fait qu’aggraver le problème. Même en cas de douleur intense, vous devriez essayer de maintenir au moins une activité physique faible.