Principal

Massages

Yoga pour la scoliose

Selon des recherches médicales, la moitié de la population mondiale souffre de courbure de la colonne vertébrale pour une raison ou une autre. De plus, la plupart des gens prennent ce phénomène au sérieux. Pendant ce temps, les douleurs dans la région du dos contribuent au développement de maladies dangereuses et à des perturbations du fonctionnement des autres systèmes du corps. La scoliose est l'une des pathologies les plus courantes de la colonne vertébrale. Considérez la possibilité de faire du yoga pour la scoliose.

Pourquoi la scoliose se développe

La scoliose n'est rien comme une violation de la posture, qui se caractérise par la courbure de la colonne vertébrale. Il existe 3 formes de la maladie, en fonction du nombre d'arcs de courbure: en forme de C (1 arc), en forme de S (2), en forme de Z (3).

En fonction de l'amplitude de l'angle de courbure, on distingue 4 stades de la scoliose, en fonction de la localisation, il est lombaire, thoracique, cervical.

La scoliose présente le danger d’agir en tant que «provocateur», ce qui entraîne divers types de troubles et de complications dans le corps.

Chez les écoliers, en raison de la croissance rapide du squelette, la maladie se développe plus souvent, mais les adultes ne sont pas à l'abri de cette maladie. Les principales raisons qui favorisent le développement de la pathologie incluent une faible activité physique, des muscles dorsaux mal développés, des blessures, des anomalies congénitales, le tabagisme, l'alcool, une nutrition déséquilibrée, une carence en calcium insuffisante - un élément responsable de la formation correcte des os.

Le traitement de la courbure de la colonne vertébrale est effectué de manière exhaustive. La gymnastique fait partie intégrante de la thérapie; dans les formes bénignes de la maladie, le rétablissement est nécessaire; dans les formes sévères, elle vise à prévenir la récurrence de la maladie.

On demande souvent aux patients qui cherchent à se débarrasser de la pathologie: «Puis-je faire du yoga avec une scoliose?» La pratique le prouve: certains asanas, effectués systématiquement, renforcent le système musculaire du dos et favorisent une guérison complète de la maladie.

Le yoga comme méthode efficace pour redresser l’axe vertébral

En pratiquant les enseignements, vous pouvez renforcer votre santé dans toutes les directions. Yoga utile pour le dos et la colonne vertébrale et pour la scoliose.

Le yoga le plus efficace pour les scolioses 1er et 2e degré. L'ajustement de la colonne vertébrale est très réussi, le but des classes - pour prévenir la détérioration. Un entraînement long et intense pendant cette période n'est pas nécessaire.

Même au 3ème stade, la yogothérapie améliore également de manière significative l'état du patient. Il est important de noter que ce degré de maladie est caractérisé non seulement par la courbure de la colonne vertébrale, mais également par la douleur. Il est donc très important de surmonter la peur de la douleur en soi.

Les experts recommandent la formation et la courbure de l'axe vertébral par une blessure.

Qu'est ce que le yoga? C’est une pratique originaire de l’Inde ancienne, qui contribue à l’amélioration physique et morale.

Pourquoi le yoga à tous les stades, y compris avec une scoliose en forme de S, est-il si efficace? Le fait est que cette discipline est un processus naturel de rééducation radicalement différent des méthodes traditionnelles de guérison de la colonne vertébrale. Ainsi, le yoga garantit une dynamique positive de traitement aux dépens des ressources propres du corps.

La direction la plus commune est le hatha yoga, sa force réside dans sa capacité à détendre le corps et à calmer l'esprit. Cette direction est un outil efficace pour influer sur le redressement de la colonne vertébrale et arrêter la progression de la maladie.

Avec la scoliose, le hatha yoga renforce les muscles du dos, neutralise les spasmes douloureux, normalise le fonctionnement des organes internes. Grâce aux occupations, les vertèbres peuvent se mettre en place et les ligaments de la colonne vertébrale gagnent en souplesse et en élasticité. Cependant, la meilleure solution serait le yoga Iyengar avec scoliose - la direction la plus équilibrée, permettant de réaliser un travail parfait de l’ensemble du cadre musculaire. Cependant, il convient de considérer que le traitement ne réussira que dans le cas d'un programme de rééducation bien conçu.

Avec des études systématiques, une amélioration est observée chez tous les patients sans exception, le résultat le plus élevé étant observé chez les adolescents. Chez les adultes, le rétablissement est beaucoup plus difficile, mais le pronostic est favorable.

Après 2 mois d'entraînement régulier, même avec leur courte durée (10-15 minutes), la majorité des personnes souffrant de scoliose s'améliorent, en particulier la colonne vertébrale est aplatie à 30%. Pour les yogistes, qui s'entraînent une heure par jour ou plus, ils s'améliorent de 40%.

Qui ne peut pas faire du yoga

Puis-je pratiquer le yoga pour la scoliose? Bien sûr, la réponse sera oui. Cependant, comme toute autre gymnastique thérapeutique, la pratique du yoga comporte des contre-indications à prendre en compte afin d’éviter les effets indésirables.

Le yoga ne peut pas être pratiqué avec:

  • douleur sévère au dos;
  • au stade aigu;
  • tumeurs malignes;
  • maladies cardiovasculaires;
  • infections dans le corps;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • névrose;
  • l'hypertension.

Le yoga pour la scoliose du 4ème degré est également contre-indiqué.

Pour que les cours n'apportent que des avantages, avant de commencer à pratiquer des asanas, ce qui peut être fait à tout âge, il est nécessaire de consulter votre médecin. Au début, vous devriez être formé sous la supervision d'un entraîneur expérimenté qui vous aidera à corriger votre posture, puis vous pourrez vous entraîner chez vous à l'avenir. Vous ne devriez pas compter sur des résultats rapides en utilisant cette méthode non conventionnelle. Yoga pour la scoliose est un processus très grave qui nécessite beaucoup de temps et de se concentrer sur la maladie.

Asana Conseils pour redresser la colonne vertébrale

Les pathologies de la colonne vertébrale, considérées comme un puissant chakra, perturbent le fonctionnement des autres structures anatomiques du corps. Pour que les cours soient efficaces, les experts en hatha yoga recommandent de respecter certaines règles:

Yoga pose pour la scoliose

  1. Les exercices doivent être effectués correctement pour que les structures anatomiques prennent une position symétrique par rapport à la colonne vertébrale. La poitrine doit être déployée, la tête dans une direction verticale, le ventre et les fesses rétractés.
  2. Les mouvements sont exécutés à un rythme doux et lent dans un état de relaxation complète.
  3. Les postures sont fixes pendant 10 à 20 secondes (en fonction de la complexité de l'exercice).
  4. Après l'asana, l'épine dorsale doit être tirée le long de l'axe vertical.
  5. Le yoga devrait être combiné avec des exercices de respiration. Cela améliore la circulation sanguine, le métabolisme, soulage la tension musculaire, le corps est rempli d'énergie.
  6. Les experts conseillent d'associer yoga et exercices de thérapie physique.
  7. Vous devez périodiquement reposer votre corps à l'aide d'exercices de respiration avec votre estomac: prenez une respiration, soulevez votre estomac, puis expirez et replacez-le dans sa position initiale.

Bien entendu, la formation doit être systématique. Discipline - le meilleur ami du yoga et donc la garantie de la guérison.

Que doivent faire les asanas avec la scoliose?

La flexibilité des asanas, quel que soit le stade de la scoliose, aide à renforcer les muscles, aide à étirer la colonne vertébrale, consolide le résultat obtenu. Seul le formateur sélectionne les complexes en tenant compte des paramètres individuels, de l'état du patient, du degré de la maladie et des maladies concomitantes pouvant s'aggraver.

Yoga pose pour la scoliose

Les asanas relaxants plantaires soulagent la douleur et la respiration - accélèrent l'apport de nutriments dans la colonne vertébrale. Vous devez commencer par les poses les plus simples. Lorsque vous les exécutez, vous pouvez ressentir une gêne et une douleur, mais vous ne devez pas l'arrêter, car il s'agit d'une réaction normale des muscles dans lesquels une congestion s'est formée. Très souvent, pendant la session, vous entendez un clic de vertèbre et les sons sont parfois très forts. Pas besoin de s'inquiéter, les vertèbres se mettent en place, ce qui permet à la colonne vertébrale de se redresser.

Pour la scoliose cervicale, les postures du chat, du tigre et du sphinx sont recommandées. En les pratiquant, vous pouvez obtenir la récupération des muscles de la région cervicale, éliminer les maux de dos. De plus, des exercices sont montrés, notamment rouler la balle, tourner la tête.

Le yoga pour la scoliose de la colonne thoracique comprend une planche latérale, des poses de sauterelles, un triangle allongé, l’inclinaison du héros.

Les experts conseillent le traitement de la scoliose lombaire au moyen de virages divers, de courbures au dos et de courbures sur le rouleau.

Au début, la durée de la formation de yoga pour corriger la scoliose est minimale, mais à mesure que les exercices sont maîtrisés, leur durée et leur intensité augmentent. Toute asana devrait être ajoutée progressivement.

Les avantages et les règles du yoga pour la scoliose: les meilleurs exercices

Dans le monde moderne, la moitié de la population souffre de maux de dos pour une raison ou une autre.

Et très souvent, ces douleurs entraînent non seulement des maladies de la colonne vertébrale, mais également des violations graves par d'autres organes.

L'une des pathologies les plus courantes de la colonne vertébrale est la scoliose.

Scoliose et ses causes

La scoliose est appelée courbure de la colonne vertébrale par rapport à son axe. Le plus souvent, la maladie se développe à l'adolescence, lorsque le squelette se développe de manière intense.

La scoliose affecte principalement la colonne vertébrale thoracique et lombaire.

Il provoque une violation des organes internes, provoque le développement de l'ostéochondrose, de la sciatique, de la hernie intervertébrale. Les causes du développement de la scoliose ne sont pas entièrement comprises, mais constituent néanmoins plusieurs des principaux facteurs à l'origine du développement de la maladie.

Tout d'abord, il s'agit d'une mauvaise posture, d'un mode de vie sédentaire, d'une quantité insuffisante de calcium dans le corps et de muscles du dos sous-développés.

Deuxièmement, diverses lésions de la colonne vertébrale, des anomalies congénitales, des contractures musculaires, des déformations des os du bassin et des jambes peuvent être à l'origine de la scoliose.

En outre, le groupe à risque comprend les personnes ayant un régime alimentaire malsain et de mauvaises habitudes.

Afin de prévenir les maladies, il existe de nombreuses techniques, dont le yoga.

Les bienfaits du yoga

Le yoga est la science la plus ancienne qui, pendant de nombreux siècles, aide une personne à parvenir à une harmonie dans l'âme et le corps et à faire face à de nombreux maux.

Il a longtemps été prouvé que des cours de yoga réguliers aident à guérir diverses maladies nerveuses, à améliorer considérablement le fonctionnement du système cardiovasculaire et à normaliser les niveaux de sucre dans le sang.

Et, bien sûr, une aide précieuse du yoga dans les maladies de la colonne vertébrale, y compris la scoliose.

Le yoga peut aider efficacement non seulement avec 1 et 2 degrés de scoliose, mais également améliorer considérablement l’état du patient de 3.

Pendant les cours de yoga, les muscles du dos deviennent considérablement plus forts, ils deviennent plus forts, les spasmes sont éliminés, la douleur disparaît, la sensation de raideur disparaît, le travail des organes internes se normalise, la colonne vertébrale se met en place.

Des progrès dans le traitement de la scoliose par le yoga sont observés chez tout le monde, en particulier un excellent résultat est obtenu chez les adolescents, il est un peu plus difficile à atteindre chez les adultes.

Y a-t-il des restrictions?

Malgré tous les avantages de l'exercice, certains patients se demandent encore s'il est possible de pratiquer le yoga avec une scoliose et s'il existe des contre-indications.

Il ne fait aucun doute que la thérapie de yoga pour la courbure de la colonne vertébrale est un moyen sûr d'obtenir de bons résultats, mais il existe également certaines contre-indications, décrites ci-dessous.

Dans les premier et deuxième degrés de scoliose, cette technique est illustrée, voire nécessaire, car pendant cette période, il est possible de restaurer complètement l'axe normal de la colonne vertébrale et d'éliminer la courbure.

Avec le troisième degré, il est également possible de mener des cours, après le temps, ils apportent des améliorations significatives. Recommandé de pratiquer le yoga et dans les cas où la courbure de la colonne vertébrale est due à une blessure.

Contre-indications au yoga:

  • quatrième degré de courbure;
  • douleur intense;
  • maladies infectieuses du système musculo-squelettique;
  • stade aigu;
  • tumeurs malignes de la colonne vertébrale;
  • maladies du sang, blessures à la tête, troubles cardiaques graves;
  • troubles mentaux.

Impact de la yogothérapie sur la colonne vertébrale

Immédiatement, je tiens à dire que le traitement de la scoliose est un processus assez long et sérieux; les cours de yoga doivent donc être réguliers et longs, sous la supervision d'un yoghothérapeute ou d'un autre médecin compétent.

Le traitement du yoga pour la scoliose est principalement axé sur l’élimination de la douleur, le renforcement des muscles du dos, l’étirement de la colonne vertébrale, qui à son tour le stabilise et le rend en bonne santé.

Les vertèbres sont en place, les ligaments vertébraux sont rendus plus élastiques et plus flexibles, ce qui permet de rétablir la symétrie correcte dans le temps.

Le yoga doit être associé à la gymnastique respiratoire. Cela améliore le métabolisme et la circulation sanguine dans les tissus, le travail du système nerveux, supprime les tensions musculaires et renouvelle le processus énergétique.

Efficacité prouvée par la recherche

Les résultats de nombreuses études ont confirmé que cette méthode pour la scoliose a un effet positif sur la santé de la colonne vertébrale et améliore considérablement son état.

Parmi les personnes qui pratiquaient plus d'une heure par jour, il y avait une amélioration de plus de 40%. Il est important de se rappeler que les exercices doivent être sélectionnés individuellement, en tenant compte des caractéristiques de la courbure et des distorsions.

Parfois, vous devez essayer de nombreux exercices et poses pour comprendre et explorer votre corps afin de choisir vous-même exactement ce dont vous avez besoin.

Une série d'exercices pour différents types de scoliose

L'ensemble des exercices pour tout type de scoliose vise à renforcer les muscles du côté convexe, à étirer la colonne vertébrale, à mettre en place les vertèbres et à consolider le résultat obtenu.

Toutes les poses doivent être tenues pendant 10 à 20 secondes, en fonction de la complexité, et vous ne devez pas oublier les exercices de respiration.

Courbure de la colonne cervicale

En cas de scoliose cervicale, le complexe le plus approprié de ces asanas de yoga est:

Exercices de yoga efficaces pour la scoliose cervicale

  • "Marjariasana" (posture de chat);
  • Vyagrasana (posture du tigre), posture du sphinx;
  • "Shalabsana" (pose de sauterelle), pose de tire-bouchon.

Ces exercices vont restaurer les muscles de la colonne cervicale et ramener la colonne vertébrale à la normale. Faire toutes sortes d'inclinaisons et de rotations de la tête, un exercice efficace pour faire rouler le ballon.

Affection thoracique

Dans la scoliose thoracique, il existe de nombreux exercices de yoga.

L’exercice de yoga le plus efficace et le plus courant est la planche latérale.

De plus, recommandez des poses telles que:

  • "Chat tendu";
  • les asanas «Adho Mukha Virsana» (posture de l'arc du héros);
  • Utthita Trikonasana (posture d'un triangle allongé);
  • Virabhadrasana 1 (posture du héros 1);
  • Shalabkhasana (posture acridienne) et quelques autres.

Dans la vidéo, vous pouvez apprendre la technique des exercices et voir à quel point le yoga est difficile pour les scolioses du service thoracique du 3ème degré:

Exercices pour la scoliose dans le bas du dos

Dans la scoliose lombaire, ainsi que dans la région thoracique, il est conseillé aux postures d'effectuer leurs tâches de manière asymétrique, à la fois vers la droite et vers la gauche.

Pour les lombaires, la yogothérapie recommande de se tordre, de s’allonger et de s’asseoir, de se pencher en avant, de se pencher en arrière, de se pencher passive sur le traversin.

  • "Chavans";
  • Uttansana;
  • Bharadwajasana 1,2;
  • "Janu Shirsan" (tête inclinée jusqu'au genou), etc.

Toutes ces poses renforcent le dos, éliminent l'asymétrie.

Les exercices de yoga doivent être effectués régulièrement, même lorsque la colonne vertébrale est entièrement restaurée.

Trucs, avertissements et quelques nuances

Bien entendu, tous les cours de yoga visant à corriger une scoliose doivent être dispensés sous la supervision d'un maître professionnel.

Les cours doivent commencer par des poses simples et des exercices simples. Parfois, après un entraînement, des douleurs peuvent être observées, mais cela ne doit pas être effrayé, car cela affecte les symptômes de la stagnation des muscles.

Dans la première étape, il est préférable de réduire les classes au minimum, puis d'augmenter progressivement la charge et l'intensité. Chaque exercice ou posture doit être introduit progressivement, afin de ne pas causer de douleur intense ni d’inconfort.

De plus, pendant l'exercice, les patients remarquent souvent le clic des vertèbres. Il ne faut pas en avoir peur, car les vertèbres sont en place et permettent à la colonne vertébrale de se redresser.

Les bienfaits du yoga pour la scoliose sont efficaces à tout âge et ont été prouvés par de nombreux experts. Par conséquent, des exercices réguliers et le désir d'améliorer votre santé aideront à éliminer la courbure et à rendre la colonne vertébrale en bonne santé.

Et afin de ne pas vous faire du mal, il est préférable de consulter votre médecin et de donner des cours à des professionnels expérimentés.

Puis-je faire du yoga pour les scolioses 1, 2 et 3 degrés?

La scoliose est l’une des maladies les plus courantes. Au cours des deux dernières décennies, elle a été observée chez plus de la moitié de la population. Nommée dans la communauté médicale «cancer de l'orthopédie», cette maladie peut survenir pour diverses raisons, mais dans tous les cas, elle limitera la mobilité d'une personne. Et, si plus tôt il a été trouvé que chez les enfants, il y a maintenant plus d'adultes souffrant de courbure scoliotique de la colonne vertébrale. De plus, l'anomalie est diagnostiquée plus souvent chez les femmes que parmi les représentants de la moitié forte de l'humanité. Les méthodes de traitement de la pathologie sont diverses, mais le yoga le plus populaire. La thérapie à l'aide de la gymnastique thérapeutique ancienne donne d'excellents résultats. En savoir plus sur ce qui est utile et sur l'apport du yoga dans la scoliose.

Pour les patients avec un diagnostic de "scoliose", il est très important de choisir une méthode de traitement, c'est son efficacité. Par conséquent, la question de savoir si le yoga peut réellement aider à traiter la scoliose demeure pertinente pour de nombreuses personnes.

Les avantages et les avantages de la pratique indienne ancienne

Pour ceux qui veulent savoir s’il est possible de pratiquer le yoga avec une scoliose et si cette ancienne méthode indienne peut aider avec un degré de courbure élevé, il ya de bonnes nouvelles. Des exercices de yoga spéciaux peuvent réellement éliminer le problème à un stade précoce et en arrêter la progression - à un stade ultérieur. Bien que la médecine réfute l’efficacité de cette gymnastique thérapeutique, il existe des preuves tout à fait fiables qu’elle a aidé de nombreux praticiens à retrouver leur mobilité.

Depuis longtemps, le yoga est utilisé non seulement pour améliorer la santé spirituelle, mais également pour améliorer la forme physique. Ayant reçu ses débuts il y a plusieurs millénaires, cette pratique est devenue très populaire maintenant. Le yoga est particulièrement populaire lors du traitement de diverses pathologies, parmi lesquelles la scoliose n'est pas la dernière.

L'ancien système indien d'amélioration de l'âme et du corps considère le corps humain comme une coquille avec des centres d'énergie et une multitude de canaux. Par conséquent, la mise en œuvre de tels exercices vous permet d’avoir un effet complexe sur le corps en éliminant les troubles et en rétablissant l’équilibre. Avec la bonne exécution des asanas, non seulement l'état mental d'une personne s'améliore, mais également d'autres systèmes du corps responsables de sa pleine activité.

En fournissant un effet bénéfique puissant, le yoga contribue au traitement de la courbure de la colonne vertébrale. Cela est dû aux charges lisses et de faible intensité qui éliminent la contrainte. Les asanas statiques recommandés pour la scoliose aident les patients dans plusieurs aspects à la fois:

  • détend les tissus musculaires tout en leur redonnant un tonus sain, ce qui fera disparaître progressivement les maux de dos;
  • ils entraînent le système respiratoire, assurant ainsi la saturation complète en oxygène du corps;
  • augmenter l'apport sanguin et améliore le fonctionnement du système nerveux;
  • rétablir la symétrie de la colonne vertébrale en augmentant l'élasticité du système musculaire;
  • tirer les vertèbres, facilitant leur retour sur le site;
  • améliorer les capacités motrices d'une personne;
  • optimiser le travail de tous les systèmes internes;
  • avoir un effet positif sur l'humeur;
  • retourne sommeil complet.

La liste des conditions dans lesquelles la pratique n'est pas recommandée

Cependant, la scoliose est une maladie évolutive individuelle qui varie d’un patient à l’autre. Par conséquent, avant de pratiquer le yoga à des fins thérapeutiques, vous devez d'abord subir un examen approfondi et consulter votre médecin.

Comme pour toute activité physique, le yoga peut ne pas toujours être utile. Autrement dit, il existe des anomalies et des pathologies dans lesquelles il est préférable de ne pas pratiquer le yoga afin de ne pas endommager davantage le corps.

Contre-indications pour le yoga pour la maladie scoliotique sont les conditions suivantes:

  • 4 degré de la maladie;
  • douleur intense dans le dos;
  • troubles de la santé mentale;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • maladies infectieuses, inflammatoires, cardiovasculaires;
  • maladies du sang.

En plus des nuances physiologiques, l'enseignement ne recommande pas d'effectuer des asanas pour ceux qui ont découvert une scoliose. De nombreuses poses doivent être effectuées de manière dynamique et rythmée, ce qui est contraire au traitement de la scoliose. Ils devraient être exclus du programme de rééducation par le yoga.

En plus de ces asanas, il est préférable de ne pas pratiquer de torsion ni de courbure profonde. Leur mise en œuvre peut provoquer un déplacement plus important de l'axe de la colonne vertébrale (en particulier chez les personnes atteintes de 3 degrés de la maladie).

Il est également déconseillé de pratiquer des poses antigravitationnelles et non naturelles sur les personnes atteintes de scoliose, au cours desquelles la colonne vertébrale devra faire face à une forte charge de compression.

Pour les personnes présentant une scoliose initiale ou 2 degrés, les charges mesurées sous forme d'asanas conviennent à l'étirement et à l'étirement des muscles. Avec beaucoup de soin, vous devriez effectuer des exercices de yoga pour ceux qui souffrent. S'ils ne disparaissent pas, il vaut mieux annuler la formation de yoga ou choisir les asanas, ce qui est plus bénin pour votre cas clinique. Quels types d'exercices conviennent au traitement de la colonne vertébrale déformée en raison d'une scoliose, nous suggérons de lire davantage.

La tâche principale de la formation de yoga est de restaurer le tonus musculaire du corset qui soutient la colonne vertébrale. Par conséquent, les asanas, qui feront partie du programme de formation, devraient viser à renforcer et à détendre simultanément les tissus.

Une série d'exercices pour les personnes atteintes de scoliose

  1. Le plus simple, mais très utile, est de s’allonger sur le sol et de plier les genoux sur un canapé ou une chaise. Rester dans cette position permet aux muscles sacrés de se détendre. Si la douleur et l'inconfort ne se produisent pas, avec le temps, l'asana peut être compliqué. Pour ce faire, il suffira de lever une jambe et de la prendre sur le côté. Attardez-vous dans cette position, vous pouvez remettre le pied à l'endroit et répéter le même pied.
  2. Les asanas en diagonale sont utiles aux premiers stades de la maladie. Allongé sur le sol ou sur un tapis de yoga spécial pour le dos, vous devez tirer tous les membres en alternance. Les mêmes exercices doivent être répétés dans la position couchée.
  3. Gomukhasana ou posture de vache - debout à quatre pattes, reposant sur le sol, paumes ouvertes. Dans cette position, vous devriez être capable de s’affaisser en douceur dans la région lombaire, tout en soulevant lentement votre visage vers le haut. Après cela, vous devez aussi lentement vous cambrer dans le dos, en essayant de tirer le bassin et les épaules vers l’intérieur. Cet exercice aide à stimuler l'apport sanguin dans le corps et à renforcer les muscles non seulement du dos, mais aussi des jambes.
  4. Renforcer les fibres musculaires du dos aidera au prochain exercice - le bridge. Allongé sur le dos, vous devez soulever légèrement votre corps au-dessus du sol, en le tenant uniquement par les avant-bras et les pieds.
  5. Vrikshasana (pose d'arbre) - idéal pour les personnes souffrant d'une épine déformée. Pour commencer, vous pouvez essayer la version de base de l'exercice, debout, le dos droit et les mains égales, légèrement écartée de la cuisse. Dans son intégralité, l'exercice est effectué en se tenant debout sur une jambe, tandis que l'autre jambe repose contre l'intérieur de la cuisse avec le premier pied, et les bras se lèvent.
  6. Chakravakasana - posture pertinente pour les maux de dos de toute nature. Après avoir assumé la position de paumes agenouillées et ouvertes, vous devez simultanément lever la jambe et le bras gauche, en formant une seule ligne. Après un délai de 10 secondes, vous pouvez revenir à la position de départ et répéter la même chose avec votre pied et votre main droite.
  7. Savasana est l'asana de guérison et de santé finale, qui permet aux muscles de se détendre après un entraînement et de calmer le système nerveux. Une fois votre dos bien ajusté, bras et jambes écartés, vous pouvez vous allonger jusqu'à ce que vous vous relaxiez complètement.

Un autre complexe qui contribuera à éliminer les déformations de la colonne vertébrale et à enrayer la progression de cet état au cours des étapes ultérieures a été suggéré sur vidéo.

Lorsque vous faites du yoga pour une scoliose, n'oubliez pas de pratiquer des techniques de respiration. En complément des exercices de base, une respiration adéquate contribuera à accroître l'efficacité de l'entraînement et à en tirer le meilleur parti.

Yoga pour la scoliose: asanas pour différents types de courbure de la colonne vertébrale

Notre mode de vie "sédentaire" a commencé à avoir des effets non seulement mentaux sur le corps, mais aussi physiques.

Toutes sortes de maux (des problèmes articulaires à l'apparition de pathologies de la colonne vertébrale) ne nous permettent pas d'exister pacifiquement.

Les plus désagréables sont les maux de dos, qui signalent souvent l’apparition d’une courbure de la colonne vertébrale et le développement d’une scoliose de gravité variable.

Si vous ne traitez pas ce problème à temps, vous risquez à l'avenir de regretter votre paresse et votre inattention, car la scoliose est une maladie très insidieuse qui peut entraîner de graves malformations du squelette qu'il est presque impossible de corriger.

Heureusement, dans les premiers stades de la scoliose n'est pas si dangereux et peut être traité avec succès. L'une des méthodes les plus efficaces pour corriger la posture est le yoga.

Quelle est la scoliose?

Si vous décrivez la scoliose en termes simples, vous pouvez entrer dans une définition simple: la scoliose est une courbure latérale de la colonne vertébrale.

Comme beaucoup d'autres maladies du système musculo-squelettique, la scoliose a une tendance désagréable: elle peut progresser.

Selon la direction de la déformation (gauche ou droite), il est conseillé de parler de types de scoliose tels que la scoliose droite et gauche.

Outre la gravité de la maladie et le côté de la courbure, la forme de la déformation doit également être déterminée. De ce point de vue, la scoliose est divisée en forme de C (la courbure n'a qu'un arc), en forme de S (la courbure a deux arcs), en forme de Z (la courbure a trois arcs ou plus).

Les bienfaits du yoga pour le corps dans son ensemble

Le yoga nous est venu de l'ancienne culture indienne, qui comprenait le oui dans le développement physique et spirituel de l'homme. Le yoga sera donc utile dans de nombreuses maladies, non seulement sur le plan physique, mais aussi sur le plan mental.

Les bienfaits du yoga pour le système musculo-squelettique du corps

Notre corps, comme tout système complexe comprenant de nombreux sous-systèmes et branches, peut émettre des signaux d’aide si quelque chose ne va pas, mais nous ne le comprenons pas souvent car nous ne voyons pas le lien qui existe entre «ce qui fait mal». "Et" ce qui se passe réellement. "

C’est la raison pour laquelle beaucoup ne peuvent pas se guérir d’une maladie agaçante, car des pilules sans fin et d’autres médicaments sont bues à main levée dans l’espoir que «ce qui fait mal» passera.

Le yoga est particulièrement utile pour les personnes ayant des problèmes dans le système musculo-squelettique.

Le yoga est attrayant dans ce cas car il possède une grande variété de soi-disant écoles, chacune ayant sa propre spécialité, visant à corriger diverses carences et problèmes du corps (flexibilité, endurance, renforcement de l'immunité, suppression du stress, amélioration de la circulation sanguine, etc.).

Dans les maladies du système musculo-squelettique, le yoga est particulièrement efficace. Elle prêche trois principes fondamentaux: la non-violence, la sensibilisation et la modération. Par conséquent, avant de commencer tel ou tel exercice, vous devez être à l’écoute de votre corps: la charge doit apporter une détente, il ne devrait pas y avoir d’inconfort et la douleur malheureuse qui guette vos articulations tous les jours.

Le yoga est présenté aux personnes de tous âges, l’essentiel est de s’engager régulièrement dans cette culture physique magique. Si vous commencez un traitement avec cette technique, vous remarquerez bientôt des changements positifs: la circulation sanguine va s'améliorer (la mobilité des articulations va s'améliorer), les muscles du dos, les muscles du cou vont se renforcer, les tissus cartilagineux vont se renforcer (cela empêchera le développement d'ostéochondroses et d'arthroses), l'état mental sera restauré, les sautes d'humeur, les dépressions nerveuses vont cesser.

C'est important! Malgré la rareté, il existe encore des cas où le yoga ne convient pas comme exercice curatif et réparateur. Surtout souvent, de tels cas se produisent chez les personnes de la construction complète et les personnes souffrant d'asthme. Par conséquent, si vous vous sentez mal à l'aise après un certain nombre de séances de yoga, que vous avez des symptômes désagréables ou que votre état général s'est détérioré, vous devriez envisager une autre méthode pour renforcer le corps et l'esprit.

Yoga pour la scoliose

La scoliose étant l’une des maladies les plus courantes du système musculo-squelettique, de plus en plus de personnes cherchent à présent un moyen de corriger les malformations de la colonne vertébrale. Beaucoup ont recours à l'aide du yoga dans ce domaine.

À quelles étapes de la scoliose pouvez-vous pratiquer le yoga?

Le plus souvent, le yoga est prescrit aux personnes présentant un ou deux degrés de scoliose car, à ce stade, la déformation n’est pas trop grave et est corrigée avec succès par une approche appropriée et contrôlée par un spécialiste.

Avec 3 degrés de déformation de la colonne vertébrale, vous pouvez également utiliser le yoga pour corriger la courbure, mais dans ce cas, le choix des exercices présente certaines limites. Vous devez donc consulter un spécialiste.

C'est important! Le yoga est un exercice sérieux, vous ne pouvez donc pas appliquer la thérapie de yoga à l'aveuglette ni la prescrire vous-même. Assurez-vous de consulter votre médecin, déterminez le degré de développement de votre maladie et déterminez s’il existe des contre-indications spécifiques à votre cas.

Quand tu ne peux pas faire du yoga

Il existe un certain nombre de contre-indications dans lesquelles vous ne devez en aucun cas commencer à pratiquer le yoga:

  • Le yoga est strictement interdit pour les scolioses de 4 degrés avec une déformation de la colonne vertébrale au 4e degré;
  • douleurs sévères au dos et aux articulations;
  • maladies infectieuses du système musculo-squelettique;
  • exacerbation de la maladie;
  • la présence de tumeurs malignes sur la colonne vertébrale
  • avec des maladies du sang et des troubles graves du travail du coeur;
  • lésion cérébrale traumatique;
  • troubles mentaux graves.

Vidéo: "Technique pour faire des exercices de scoliose"

Asanas pour différents types de scoliose

En fonction de la localisation de la courbure (colonne cervicale, lombaire ou thoracique), différents asanas (exercices) sont distingués, qui doivent être effectués pour corriger les déformations.

Asanas pour la scoliose de la colonne cervicale

Voici quelques-uns des asanas les plus courants qui aident à faire face aux maux du cou et des épaules.

C'est important! Avant de commencer l'exercice, réchauffez-vous et préparez vos muscles pour la charge à venir. Si cela n'est pas fait, vous risquez d'étirer les muscles et d'aggraver la douleur.

Exercices d'échauffement:

  1. Tenez-vous droit, assurez-vous que pendant l'échauffement et pendant les asanas toutes les parties de votre corps sont symétriques par rapport à la colonne vertébrale, respirez par le nez, faites tous les exercices en douceur, sans déchirures aiguës. Penchez la tête en avant, tout en essayant d'atteindre avec un menton à la poitrine. Puis penchez la tête en arrière. Inclinez 8-10 fois dans chaque direction;
  2. Tournez la tête à gauche et à droite, assurez-vous que le menton est parallèle aux épaules. Faites également 8 à 10 de ces approches dans chaque direction;
  3. Pliez la tête à gauche et à droite en touchant l'épaule correspondante avec votre oreille. Effectuer 8 à 10 inclinaisons dans chaque direction.

Maintenant que vous avez terminé l'échauffement, vous devez procéder aux exercices de base (asanas):

  • Faites attention au fait qu'avant d'effectuer des asanas de base, il est nécessaire de faire des échauffements du côté droit, d'étirer la main droite et de poser la tête dessus. Dans le même temps, la main gauche doit reposer sur le sol devant le corps (elle servira de sorte de valet). Maintenant, levez la tête, maintenez-le dans cette position pendant 4-6 secondes et plus bas. Faites 10 de ces montées d’un côté, puis de l’autre;
  • Reposez-vous en position dès le premier exercice. Seulement au lieu des redressements de tête habituels, il faut tourner. Lève la tête et tourne au maximum à l'épaule. À la fin du virage, attardez-vous quelques secondes, puis détendez-vous. Répétez 8-10 fois;
  • Asseyez-vous sur une chaise ou un tabouret, redressez votre dos, assurez-vous que la colonne vertébrale est bien droite. Placez votre main sur votre front et inclinez votre tête vers l'avant, tout en résistant à la paume de vos mouvements de tête. Cela devrait aider à renforcer les muscles du cou. Répétez 8-10 fois;
  • Prenez la position d'asana numéro 3, mais cette fois placez la paume de la main sur le temple. La tête bascule-t-elle dans la main tout en résistant à la paume de ces mouvements. Répétez l'exercice 8 à 10 fois (dans chaque direction).

Asanas pour la scoliose de la région thoracique du dos

Si vous souffrez de douleurs à la colonne thoracique causées par une scoliose, vous devriez essayer certains des asanas fournis pour résoudre ce problème:

  1. Mets-toi à genoux, assieds-toi sur tes talons. Nous expirons et baissons le corps en avant, en touchant le front au sol (ou au tapis de gymnastique). Les mains en tirant le long du corps. Dans cette position doit être conservé pendant plusieurs minutes. Cet exercice aide à détendre les muscles du thoracique;
  2. Asseyez-vous sur une chaise, levez les bras et tirez lentement le corps en arrière. Dans ce cas, votre dos devrait reposer sur le dos d'une chaise en tant qu'assurance. L’exercice doit être effectué 8 à 10 fois, sans être pressé;
  3. Redressez vos bras et reliez-les derrière votre dos à la serrure. Rassemblez les lames. Dans cette position, vous devriez rester quelques minutes. Vous pouvez répéter cet exercice 5-6 fois.

Plusieurs exercices statiques pouvant être effectués avec une scoliose

Asanas pour la scoliose lombaire

S'il y a des problèmes dans la région lombaire (scoliose, sciatique et névralgie du nerf sciatique), les asanas doivent être effectués avec beaucoup de précaution. Assurez-vous de consulter votre médecin et votre instructeur, car il existe un risque de pincement du nerf.

Asanas complexes:

  • Asseyez-vous sur une chaise et jetez la cheville de votre pied gauche sur votre genou droit. La jambe gauche devrait "pendre". Faites la même chose avec la jambe opposée. Cette pose s'appelle la pose de Kapotasana;
  • Allongez-vous sur le dos, pliez le genou droit de manière à ce que le pied repose sur le sol. Ensuite, placez la cheville de la jambe gauche sur la cuisse de droite. Lorsque vous sentez que les muscles s’étirent, bloquez-vous dans cette position pendant quelques minutes. De même, nous le faisons pour la jambe opposée. Cette posture s'appelle Suchirandhrasana;
  • Allongez-vous sur le ventre. Soulever le corps du corps dans vos bras et se pencher en arrière comme un cobra Au point extrême de l'ascension, vous devez vous attarder quelques secondes, puis descendre en douceur. Faites 7-10 de telles ascensions.

Vidéo: "Gymnastique pour la correction de posture"

Conclusion

Le yoga pendant de nombreux siècles a aidé de nombreuses personnes souffrant de diverses maladies. La scoliose de gravité variable reste l’une des meilleures maladies traitables avec l’aide du yoga.

Mais comme pour toute autre activité physique, avec le yoga, vous devez faire très attention et vous rappeler quelques points importants:

  • Malgré tous les effets positifs que le yoga a sur le corps, son utilisation est souvent contre-indiquée. Ceci s'applique au degré extrême de la scoliose (4ème degré), ainsi qu'aux cours de yoga pour les tumeurs de la colonne vertébrale, pour les maladies infectieuses de la colonne vertébrale, les exacerbations, les blessures et les douleurs articulaires sévères sont interdites. Par conséquent, vous devez toujours consulter votre médecin, qui déterminera votre degré et votre type de scoliose et vous indiquera comment remédier au mieux à la situation.
  • Même si vous n’avez aucune contre-indication à l’utilisation de la thérapie de yoga, vous ne devriez pas toujours pratiquer le yoga. Il y a beaucoup de gens pour qui le yoga ne convient tout simplement pas pour une raison ou une autre. Par conséquent, vous devez surveiller attentivement votre état après le début du traitement de yoga. Si vous ressentez une détérioration de l'état, des symptômes et des affections désagréables, il vaut la peine de vous arrêter et de chercher un autre moyen de corriger les difformités.
  • Avant de commencer à effectuer des asanas pour votre type de scoliose, n'oubliez pas de réchauffer vos muscles et de faire des exercices d'échauffement. Cela aidera à prévenir les blessures indésirables et les entorses;
  • Pendant que vous faites des asanas, observez la position de votre corps. Toutes les parties du corps doivent être placées symétriquement par rapport à la colonne vertébrale. L'exercice doit être lent, en douceur, en suivant clairement les instructions.
  • Si vous vous sentez plus mal après le début de l'exercice, si vous avez mal au dos ou si vous présentez d'autres symptômes associés à des anomalies de la colonne vertébrale, arrêtez de faire de l'exercice et consultez un médecin.

Faites le test!

Dans quelle mesure connaissez-vous les asanas du yoga et comment les utiliser pour traiter une scoliose?

Asanas yoga, utile pour la colonne vertébrale avec une scoliose 1, 2, 3 degrés

Yoga pour la scoliose est une méthode assez efficace pour empêcher efficacement la progression de la déformation. Malgré le fait que ses principes sont parfois remis en cause par la médecine officielle, en Orient, personne ne doute que la courbure latérale de l'axe de la colonne vertébrale puisse être guérie, par exemple par le hatha yoga.

Principes du yoga pour la courbure latérale de la colonne vertébrale

La scoliose de grade 3 est le déplacement frontal de l'axe vertébral (droit ou gauche) avec un angle de courbure de 25 à 50 degrés. Une telle déformation en médecine officielle est souvent traitée par une méthode opérationnelle consistant à installer une structure métallique qui soutient l’axe de la colonne vertébrale dans la position correcte.

En médecine orientale, la thérapie de courbure au 3ème degré est effectivement réalisée par le yoga. La technique repose sur l'hypothèse de l'existence dans le corps de plusieurs centres d'énergie (chakras) associés aux activités de certains organes. Par la gymnastique, la relaxation et quelques autres manipulations, vous pouvez restaurer la santé.

Le canal rachidien est un centre énergétique puissant, de sorte que sa pathologie perturbe l'activité de nombreuses autres structures anatomiques du corps. Il existe certains principes de la pratique du yoga dans les maladies du dos:

  1. Une personne doit toujours s'asseoir, s'allonger et se mettre dans la position correcte de sorte que toutes les structures anatomiques du corps soient situées symétriquement par rapport à l'axe du trochanter du corps et de la colonne vertébrale. Si l’asana debout est utilisée, il est nécessaire de tirer le bas de l’abdomen et les fesses, de retourner le thorax et de positionner la tête à la verticale. Vous devriez toujours vous asseoir le dos et le cou droits;
  2. Lorsque vous effectuez des mouvements, il est nécessaire d’assurer leur finesse. Ne pas forcer pendant l'exercice. Dans ce cas, les muscles du corps doivent être complètement détendus. Ils peuvent créer une résistance au mouvement, alors il est nécessaire de faire des exercices de respiration;
  3. Après tout mouvement physique, vous devriez essayer de tirer la colonne vertébrale le long de l'axe vertical. Cela devrait être fait lentement et progressivement avec plaisir.

Pour traiter une scoliose à 3 degrés de yoga, vous devez choisir les bonnes postures et exercices. Ils devraient conduire à un étirement en douceur de l'appareil musculo-ligamentaire et assurer ainsi un alignement progressif de la courbure.

  • Allongez-vous sur le dos et posez vos pieds sur le tabouret. Placez vos genoux à une certaine distance les uns des autres, mais de manière à ne pas ressentir de gêne. Détendez les muscles et les ligaments sacro-iliaques;
  • Après le repos, passez progressivement à la respiration abdominale. Pour ce faire, soulevez lentement l'abdomen pendant l'inspiration et abaissez-le lorsque vous expirez;
  • Réduit considérablement la douleur en cas de courbure. Relâchement de grade 3 des ligaments sacro-iliaques. Effectuer la respiration abdominale aussi longtemps que possible pour améliorer l'apport de nutriments dans la colonne vertébrale;
  • Quelques jours après le début des exercices pour la colonne vertébrale, nous recommandons d’ajouter des étirements au traitement. Pour ce faire, soulevez la jambe de force de la chaise (voir point 1) et déplacez-la sur les côtés à l’angle maximum;
  • Si l'exercice ci-dessus ne provoque pas de douleur, cela peut être compliqué. Pour ce faire, allongé sur le sol, étirez vos jambes et vos bras dans des directions opposées et étirez en diagonale tout votre corps.

Avec une scoliose à 2 et 3 degrés, des exercices similaires peuvent être effectués sur l'abdomen.

Exemples d'asanas

Des asanas correctes sont la clé du succès du traitement de la yoga 3 degrés pour la scoliose. Il est important de ne les commencer qu'après le passage du syndrome douloureux. Lorsque vous utilisez des asanas, suivez les recommandations:

  • Entrez la pose lentement, avec une longue expiration;
  • Trouvez une position confortable pour vous et essayez de vous détendre, mais en même temps, il est nécessaire d'observer la structure de l'asana;
  • La sortie de la pose vers la position initiale doit également s'effectuer lentement avec l'extension du corps le long de l'axe longitudinal.

Avec une scoliose de 1 degré, il est possible d'appliquer des asanas pour la torsion, mais à 3 stades de la maladie, ils peuvent provoquer la progression de la maladie et l'apparition du syndrome de compression (atteinte des racines nerveuses). Dans une telle situation, il est recommandé de choisir une pose de yoga avec un spécialiste. Par exemple, dans les écoles orientales de Hatha Yoga, des instructeurs au stade préliminaire analysent l’état de la colonne vertébrale de l’élève et prescrivent à l’avance certains exercices pour la colonne vertébrale et des asanas thérapeutiques.

Hatha poses utiles pour les maladies de la colonne vertébrale:

  • Une flèche;
  • Croissant;
  • Montagne;
  • Zigzag;
  • Chien avec la tête en bas;
  • Enfant;
  • Chat

Certes, il convient de noter que certaines d’entre elles sont mieux exécutées debout près du mur.

Hatha asanas pour la colonne vertébrale en décubitus dorsal:

Ces poses sont des classiques du yoga et sont utilisées avec succès dans le traitement de la scoliose chez les enfants et les adultes. Avec leur aide, l’étirement est obtenu non seulement du tissu musculaire, mais également des os. Grâce à leurs performances régulières, l'apport sanguin dans la colonne vertébrale est amélioré et le travail des organes internes est restauré.

Il est à noter que le yoga pour les scolioses à 3 degrés implique la mise en œuvre obligatoire d'exercices de respiration. Ils contribuent à l'expansion de la poitrine et soulagent le tonus musculaire spasmodique. Une respiration rythmique appropriée soulage le stress et normalise le travail du système nerveux.

La pratique des centres de rééducation a prouvé que le yoga avec courbure latérale de la colonne vertébrale contribue à l’élimination efficace du syndrome douloureux, renforce le cadre musculaire du dos, restaure la mobilité des articulations.

Les exercices Hatha pour la colonne vertébrale sont utilisés pour les scolioses à 3 degrés, lorsque la médecine officielle recourt à des méthodes opérationnelles. Ainsi, la philosophie orientale, combinée à une approche compétente du traitement de la colonne vertébrale, peut faire des merveilles.

Yoga et scoliose. La pratique de la thérapie de yoga pour la scoliose

Alignement au centre

Il existe différents points de vue sur la pratique du yoga avec une scoliose. De la foi désintéressée dans le pouvoir thérapeutique du yoga à la stigmatisation sans compromis du yoga en tant que système de formation totalement inadapté à cette maladie. Comme d'habitude, la vérité se situe quelque part au milieu. Et ce milieu me semble un canyon aux yeux profonds. Essayons d'aller en profondeur. Immédiatement, je voudrais émettre une réserve sur le fait que l'utilisation fréquente du pronom «I» s'explique par la complexité et l'incohérence des informations sur le sujet. Cet article illustre donc ma compréhension des problèmes à l'heure actuelle, sans prétendre à la nature scientifique.

I Scoliose: quoi et comment?

1. "Cognition de la maladie - la moitié du traitement"

La scoliose est une maladie progressive complexe du système musculo-squelettique (ci-après l'AOD) affectant l'état de l'organisme entier. Au niveau du squelette, il se manifeste par la courbure de la colonne vertébrale dans trois plans: frontal, sagittal et horizontal. Dans le plan frontal, c'est-à-dire vu de l'avant, cela se traduit par l'inclinaison de la colonne vertébrale à droite ou à gauche, visible même à l'œil nu le long de la ceinture scapulaire. En sagittal, c'est-à-dire Si vous regardez de profil, - en augmentant ou en diminuant les courbures naturelles de la colonne vertébrale: lordose (flexion en avant) et cyphose (flexion en arrière). Dans le plan horizontal, c'est-à-dire vue de dessus ou de dessous, la courbure est exprimée par la rotation (torsion) de la colonne vertébrale, qui est souvent fixée par un changement de la forme de la vertèbre et appelée dans ce cas torsion.

La définition de la scoliose elle-même reflète son mécanisme de développement complexe et non uniforme (!), Même au niveau du squelette. Au niveau de la partie motrice du système musculo-squelettique (muscles et ligaments), il est encore plus difficile.

2. Faiblesse de la force

Un système musculo-squelettique modifié scoliotiquement ne peut pas respecter les lois de la biomécanique normale: «La scoliose signifie toujours de nombreuses contractures asymétriques de la part de la partie motrice du système musculo-squelettique, ainsi que des modifications asymétriques de la forme des os, de sorte que l'ensemble du système se comporte différemment du système« direct ». humain. ”(Christa Lehnert-Schroth“ Dreidimensionale Skoliosebehandlung ”, 7. Auflage URBAN und FISCHER, Muenchen, S. 49).

Sur le côté convexe de l'arc de la scoliose, il y a une activité électromyographique accrue des muscles (ou, selon certaines sources, de l'hypertonus), tant profonds que superficiels, ainsi que de leur allongement (mais pas de leur étirement physiologique!). Sur le concave - au contraire, raccourcir (mais pas raccourcir!), Accompagné de ton réduit. (S.A. Bumakov, A. A. Shevchenko et M. G. Dudin, 1998). De plus, «l'excitabilité électrique des muscles paraspinaux du côté convexe de l'arc ne diffère pas des valeurs d'excitabilité électrique observées chez les personnes en bonne santé et celle du côté concave est significativement réduite.» (Système nerveux central et scoliose idiopathique M.G. Dudin, D.Yu. Pinchuk, Chirurgie de la colonne vertébrale 1/2005 (p. 45–55))

Jusqu'à présent, l'inverse se retrouve dans la littérature. Certains auteurs (par exemple, V. A. Epifanov, V. N. Moshkov, R. I. Antufiev, 1990) considèrent que la scoliose est due à un déséquilibre musculaire ou à une faiblesse du corset musculaire. Et cette faiblesse est exprimée précisément du côté de l'arc de la scoliose, tandis que du côté de la concavité, les muscles sont en hypertonie. Cependant, il est nécessaire de faire la distinction entre cause et effet. Même en supposant que la cause de l'inclinaison de la colonne vertébrale vers la gauche (avec un arc droit) est la contraction des muscles vers la gauche, cela ne signifie pas que cette contraction soutient l'inclinaison prolongée. Au contraire, ce sont les muscles du renflement de l'arc qui empêchent le corps de tomber, comme le disent les manuels de sens commun et de biomécanique. Mais les muscles du côté concave ne peuvent pas être en forme, car ils sont raccourcis, ce qui les prive pratiquement de leur capacité contractile.

Plusieurs concilient ces deux positions que l'hypertonicité des muscles du côté convexe de l'arc de la scoliose ne signifie pas qu'ils sont plus forts. Le fait est que leur capacité contractile est proche de zéro, car ils (a) sont débordés et (b) dans un état de «faiblesse de réutilisation». Ils sont tout simplement fatigués, très très fatigués. Cela ressemble à une insomnie très fatiguée et surmenée.

«La forte activité électrique des muscles du côté convexe résulte du fait qu'ils doivent à eux seuls supporter le poids des parties du corps situées au-dessus. Ils ne font pas l'hypertrophie et ne deviennent pas plus forts, comme nous le pensions auparavant. Ils sont trop débordés. Ils ne peuvent pas supporter seuls le fardeau et s'affaiblir au lieu de se renforcer. »(Shrista Lehnert-Schroth« Dreidimensionale Skoliosebehandlung », 7. Auflage URBAN et FISCHER, Muenchen, S. 50).

L’expérience confirme que la scoliose est accompagnée d’un très grand nombre d’hypertonies asymétriques. C’est une autre chose que ces muscles chroniquement étroits ne peuvent pas fonctionner correctement et, en ce sens, sont vraiment le maillon faible.

3. "Tout est mélangé dans la maison des Oblonsky..."

Beg paraphrase. Chaque système musculo-squelettique, non modifié par une scoliose, n'est pas modifié de la même manière, chaque modification étant modifiée à sa manière.

La courbure de la colonne vertébrale dans trois plans entraîne également un changement de la position des os des ceintures des extrémités supérieures et inférieures, ainsi que la déformation de la poitrine. Et ces changements ne sont pas toujours soumis aux règles générales. De plus, même les scolioses, qui semblent être les mêmes, semblent nécessiter des approches différentes en matière de correction.

Arrêtons-nous sur quelques régularités pour le moment. La rotation et, par voie de conséquence, la torsion, c'est-à-dire la torsion des vertèbres elles-mêmes, entraînent également la torsion et la déformation de la poitrine, qui sont exprimées par la bosse costale du côté de l'arc de courbure. Puisque tout est interconnecté dans notre corps, le bassin et la ceinture scapulaire sont également bouclés. Cette torsion se produit généralement dans la direction opposée par rapport à la cage thoracique, mais il existe également des exceptions assez fréquentes lorsque, par exemple, la ceinture scapulaire et la cage thoracique sont tordues comme dans un monolithe par rapport au bas de la colonne lombaire et du bassin.

En règle générale, tous ces changements dépendent en partie du nombre et de la direction des arcs de scoliose dans le plan frontal, ainsi que du degré de scoliose. Par exemple, dans la scoliose thoracique du côté droit, dans la plupart des cas, on ne peut observer qu'une crête musculaire, ou encore une bosse thoracique à droite, du côté de l'arc. Dans le même temps, si vous regardez de près la personne ci-dessus (quand il est assis), c’est-à-dire dans le plan horizontal, dans de nombreux cas, vous pouvez observer la torsion de la ceinture des membres supérieurs dans la direction opposée.

Ce qui se passe avec le bassin est encore plus intéressant et complexe. Une chose est indiscutable: un bassin atteint de scoliose n’est jamais dans une position physiologique. De plus, sa position asymétrique est souvent primordiale par rapport à la formation d'arcs de scose. Un
«La déviation du bassin par rapport à la verticale médiane lors du processus de compensation statique de la courbure conduit à une restructuration des ratios du tonus des muscles des membres inférieurs» (A. A. Gaiduk, «Déformation de la colonne vertébrale statique sur un fond de distorsion pelvienne chez les enfants et les adolescents, 2010).

Cela se voit à l'œil nu. Toutefois, dans tous les cas, des tests musculaires sont nécessaires pour créer un ensemble d'exercices visant à uniformiser le tonus des membres inférieurs.

4. Selon le bonnet et Senka

La forme du corps humain se reflète dans l'état interne de la personne à différents niveaux.

La déformation du système musculo-squelettique se reflète dans l'état de tous les systèmes du corps humain. En fonction de la gravité de la courbure et de sa localisation, les problèmes suivants se posent à des degrés de gravité plus ou moins importants:

  • dysfonctionnement de la respiration externe et, par conséquent, modification de la nature de la respiration des tissus et développement d'une insuffisance cardiopulmonaire;
  • hypoxie tissulaire chronique;
  • dysfonctionnement des organes digestifs;
  • insuffisance de la circulation du liquide céphalo-rachidien, qui nuit au bon fonctionnement du système nerveux central;
  • l'asymétrie corporelle s'accompagne d'une asymétrie hémisphérique importante, qui favorise la déformation scoliotique du corps;
  • immunité réduite;
  • état psycho-émotionnel instable.

Voici une liste des aspects les plus significatifs du cours de la scoliose, qui sont importants pour le choix des méthodes de hatha yoga afin d’améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de scoliose. Cependant, le principal problème est la progression de cette maladie, ce qui est possible, contrairement à la croyance populaire, hélas, et pas seulement pendant la période de croissance active de l'adolescence. C'est pourquoi la première tâche de tout spécialiste travaillant avec une personne souffrant de scoliose est de prévenir la progression de la maladie.

5. D'où vient le vent?

Pour arrêter le développement de la maladie, il est nécessaire de comprendre non seulement le mécanisme de son développement, mais également sa cause. Dans le cas de la scoliose, dans la très grande majorité des cas, il est difficile de déterminer la cause de son apparition. Pas étonnant que cette maladie s'appelle "cancer de l'orthopédie".

Les données statistiques, le nombre de classifications scientifiques, que je laisse volontairement hors du champ de cet article, montrent que chaque cas de scoliose a vraiment ses propres caractéristiques et son propre ensemble de raisons. Comme le cancer, la scoliose est une maladie polyétiologique, c’est-à-dire qu’il existe toujours de nombreuses causes. Selon leur combinaison et leur degré de domination, une forme ou une autre de la scoliose apparaît.

Récemment, dans la littérature et les documents vidéo de spécialistes, il est souvent dit que la scoliose est une conséquence de perturbations du fonctionnement du système nerveux (par exemple, L. Vasilyeva, Conférences sur la kinésiologie appliquée à la scoliose; système nerveux central et scoliose idiopathique M.G. Dudin, D.Yu. Pinchuk, Spinal Surgery 1/2005 (p. 45–55)). C’est dans ce contexte, en particulier, que se pose la grande question de l’applicabilité du mot «idiopathique» (c’est-à-dire qui apparaît pour une raison inconnue) à la scoliose.

Dans cet article, je ne mentionnerai que certaines des raisons possibles par ordre d'importance, prévalence et complexité d'élimination:

  1. traumatisme psychologique (y compris pendant la période prénatale);
  2. troubles au niveau du système nerveux central: troubles de l'innervation, perturbations de la conduction de l'influx nerveux, perturbations des fonctions des organes internes, affectant l'état des muscles qui leur sont associés;
  3. dysplasie du tissu conjonctif;
  4. blessure somatique (y compris maladies antérieures et interventions chirurgicales);
  5. causes biochimiques: déséquilibre dans la sphère hormonale, manque de certaines vitamines et / ou nutriments, intoxication.

Certes, «déterrer» toutes les causes de la scoliose n’est pas toujours possible. Cela est particulièrement vrai de la composante psychosomatique, qui se déroule sans aucun doute ici (et Katharina Schroth a écrit des articles à ce sujet). Néanmoins, compte tenu de la nature de l’apparition de cette maladie et même si ce n’est que pour certaines de ses causes, il est possible de soulager l’état du patient, d’améliorer considérablement sa qualité de vie et de ralentir la progression de la scoliose.

Les questions d'étiologie (causes) et de pathogenèse (développement) de la scoliose sont parmi les plus controversées et les plus controversées de la science moderne. La conséquence de ceci est l’incohérence de ses méthodes de traitement, s’il est tout à fait juste d’appeler le traitement.

En outre, il est important de comprendre s’il est vraiment nécessaire de traiter la scoliose et non le système nerveux humain dont le dysfonctionnement pourrait en être la cause.

Ii. Que faire

1. "Mieux vaut moins, oui mieux." Caractéristiques de la pratique du yoga

La thérapie par le yoga pour la scoliose devrait, comme dans le cas de toute autre maladie, commencer par exclure les mouvements et les positions susceptibles d’aggraver une situation déjà existante. Par conséquent, dans cette section, nous allons d’abord nous attarder sur ce qui peut être contre-productif pour la scoliose:

  1. exceptionnellement symétrique, ainsi que la pratique intensive et dynamique;
  2. torsion;
  3. asanas inversées classiques, dans lesquelles il existe une charge axiale (compression) sur la colonne vertébrale;
  4. flexibilité et déviations de puissance symétriques.

Considérons maintenant chacune des contre-indications plus en détail.

1. Bien entendu, en cas de scoliose du premier degré, il est tout à fait acceptable de s’engager dans le groupe général deux ou trois fois par semaine «pour la joie». Premièrement, il sera utile d’un point de vue psychologique, deuxièmement, il aura un effet de renforcement général sur tout l’organisme et troisièmement, si vous n’effectuez pas d’asanas strictement contre-indiqués et que vous savez où et comment insérer l’asymétrie nécessaire, par exemple, au moins Shavasana - cette pratique peut devenir proche de la thérapie de yoga. Cependant, il ne faut pas croire que de tels exercices vont corriger la difformité spinale déjà existante. Même avec le premier degré de scoliose, il ne faut pas préférer une pratique dynamique avec des fixations courtes et une composante de force prononcée. Dans une telle classe, il y a toujours moins de chance de se référer consciemment aux caractéristiques de votre corps et le risque d'aggraver le problème est grand. Les signes que la pratique choisie ne convient pas sont l’essoufflement pendant l’exercice, le rythme cardiaque rapide qui s’ensuit, ainsi que l’apparition ou le renforcement de la douleur non seulement dans les parties habituelles du corps, mais également dans tous les muscles ou, par exemple, l’apparition de maux de tête ou de menstruations douloureuses. des femmes.

2. Dans le cadre d'un cours de hatha yoga, il est presque impossible de trouver un asana tordu qui n'aggrave pas la condition déjà présente, car les sections de la colonne vertébrale ne sont pas isolées et se tordent les unes par rapport aux autres sur le fond de la rotation ou de la torsion déjà présente pendant la scoliose. Là encore, dans le cas du premier degré de scoliose chez l’adulte, cela n’est pas si évident et il est probable que les brins exécutés deux fois par semaine dans le cadre de cours en groupe n’endommageront pas mais auront un effet stimulant sur la fonction gastro-intestinale et affecteront ainsi positivement l’état de l’organisme entier.

Il est nécessaire de comprendre le danger potentiel de faire des rebondissements avec une scoliose, tels que Ardha Matsyendrasan, Bharadvajasana, Marichiasana et tous les asanas de Parivrita, c.-à-d. avec une torsion. Le fait est que la scoliose est généralement accompagnée par une torsion de la colonne vertébrale à plusieurs endroits (au moins deux), et même s'il nous semble que nous tournons quelque chose, nous sommes sûrs de la «tordre». En outre, dans certaines études (S.A. Bumakova, A.A. Shevchenko et M.G. Dudin, 1998), le rôle en rotation de l'effet profond et dérotant des muscles dorsaux superficiels du dos est noté. Il convient de noter que ceci est corrélé avec l'une des dispositions de la théorie de Thomas Myers sur les trains anatomiques (Thomas W. Myers "Anathomy Trains", 2e édition, Churchill Livingstone, Elsevier, p. 143). Une rotation effectuée par une personne en bonne santé implique toujours d'étirer les muscles profonds et superficiels du dos, d'un côté du corps, et leur contraction de l'autre. Avec la scoliose, compte tenu de l'antagonisme des muscles profonds et superficiels décrit ci-dessus, une torsion entraînera évidemment un étirement de la contraction superficielle et encore plus importante des muscles dorsaux profonds d'une part, et une tension encore plus grande des muscles superficiels déjà contractés et un étirement des muscles profonds de l'autre. Ainsi, une torsion avec une scoliose ne profite pas à la colonne vertébrale et peut être nuisible à un exercice régulier.

3. Il n'est également pas nécessaire de pratiquer des asanas inversés classiques, dans lesquels il existe une charge axiale (compression) sur la colonne vertébrale: Shirshasana, Sarvangasana, Halasana. Adho Mukha Vrikshasana et Pincha Mayurasana peuvent être maîtrisés dans certains cas (en particulier dans les formes de scoliose les plus bénignes chez l'adulte), mais au moins la première année sera limitée à des variantes adaptées avec soutien. Viparita Karani mudra, bien qu’il ne donne pas de charge axiale sur toute la colonne vertébrale, ne devrait également être pratiqué que dans certains cas et uniquement dans une version adaptée avec support.

4. Les déflexions sont dangereuses pour deux raisons: la symétrie et la lordose, souvent accompagnées d'une surmenage des muscles profonds et superficiels du dos. Et encore une fois, il est tout à fait possible de libérer les adultes de cette restriction avec un léger degré de scoliose. Dans tous les cas, il convient de rappeler que la biomécanique d'un corps déformé par la scoliose est différente de la normale. Et les asanas, qui fixent une extension suffisamment profonde de la colonne vertébrale, c’est-à-dire une déviation, peuvent causer des dommages importants aux muscles, les rendant plus raides, même aux articulations déjà déformées.

2. Le pouvoir de la détente

À l'heure actuelle, heureusement, de nombreux médecins déclarent sérieusement que, pour restaurer le corps dans une maladie mortelle même, il est nécessaire de pratiquer une relaxation profonde et de prendre conscience du problème (par exemple, les conférences de D. Shamenkov sur la «Gestion de la santé consciente»; A. Danilin, «Pill de la mort ", Isolog, Moscou, 2010).

C’est dans un état de relaxation que les ressources corporelles sanogéniques, c’est-à-dire auto-guérissantes, sont activées. De plus, compte tenu de la relation entre la pathogenèse de la scoliose et le fonctionnement des systèmes nerveux et endocrinien (M. Dudin, D. Pinchuk, "AIS typique et atypique. Pathogenèse"), nous avons tout Raisons pour profiter de la disponibilité des techniques de yoga pour un large éventail de personnes aujourd'hui.

Les techniques de hatha yoga, qui visent à calmer l'esprit et à détendre le corps, incluent les asanas flexibles, la plupart des pranayamas et, bien sûr, Shavasana.

Nous allons donc examiner chaque article séparément.

Supta Padangushthasana 1

Eka Bhuja Svastikasana

1. Asanas de flexibilité. Ce sont des asanas, dont la caractéristique principale est l’extension d’un muscle ou d’un groupe musculaire. Avec la scoliose, les pieds asanas seront particulièrement pertinents pour nous: Supta Padangushthasana 1, 2 et 3 (sans déchirer le bassin du sol, c'est-à-dire sans torsion), Gomukhasan, Supta Baddha Konasana, variantes de Virasana. Ces asanas aideront également à relâcher la tension du tissu conjonctif dans la région pelvienne et aideront à l’alignement du tonus musculaire des jambes.

Les asanas seront également utiles pour étirer les muscles de la ceinture scapulaire afin non seulement d'initier une relaxation profonde de tout le corps, mais également de restaurer la capacité contractile des muscles de la ceinture scapulaire. Options Mains Garudasana, Eka Bhuj Swastikasana 1 et Eka Bhuja Padmasana, chaque fois sélectionnées et adaptées individuellement, ainsi que des asanas pour les jambes.

2. Pranayama, particulièrement utile pour les scolioses: respiration de yoga complet, Ujjayi, Brahmaris et Nadi Shodhan.

La respiration de yoga complète est pratiquée dans une position corrective asymétrique et avec la plus grande conscience afin de "gonfler" les parties concaves de la poitrine. Dans la méthode de Katharina Schroth, l'une des méthodes les plus reconnues pour le traitement conservateur de la scoliose, on parle de «respiration réparatrice». En plus de l'effet calmant, l'inclusion active du diaphragme et l'attention ont également le potentiel de corriger la forme de la scoliose du thorax et de l'arcade thoracique.

Le pranayama d'Ujjayi, c'est-à-dire que respirer avec une fente vocale comprimée, contribue également de manière générale au tonus parasympathique, c'est-à-dire finalement à la relaxation. En outre, les avantages les plus importants d'une telle respiration dans la scoliose sont l'amélioration de la saturation en oxygène, qui est très importante pour la scoliose, ainsi que l'allongement du cycle respiratoire et, par conséquent, l'extension des effets biomécaniques correcteurs nécessaires d'inspiration et d'expiration sur la colonne vertébrale et le thorax..

Le pranayama de Brahmar peut même être effectué couché (dans une position corrective), avec concentration sur le son et la résonance dans la région des sourcils. Ce pranayama a un effet calmant très prononcé et aide également à détendre les muscles squelettiques, mais aussi les muscles lisses en augmentant la production d'oxyde nitrique dans les sinus (Simon Borg-Oliver «Anatomie appliquée et physiologie du yoga yoga», YogaSynergy Pty Limited 1995–2009, page 364). Il a également été prouvé que l’oxyde nitrique contribue à la relaxation des fascias, c’est-à-dire à la gaine des tissus conjonctifs des muscles, dont la tension accompagne toujours, et selon certaines données, il déclenche la scoliose.

Nadi Shodhan Pranayama. Un pranayama efficace ne consiste pas seulement à atteindre un état de relaxation profonde, mais également à harmoniser le travail des hémisphères du cerveau, ce qui est extrêmement important pour la scoliose. La position pour la pratique est choisie individuellement. En tout cas, il s’agit d’une position assise avec un support pour la main qui travaille, c’est-à-dire avec une scoliose, que cette inauthenticité me pardonne, soit laissée.

Nadi Shodhan Pranayama. Dans la vie de tous les jours, cela ne semble pas forcément si encombrant, de nombreux patients s’adaptent pour le faire à la maison tout simplement.

3. «Shavasana» est traduit du sanscrit comme «posture du cadavre», ce qui signifie l'absence totale de toute tension dans le corps et dans le travail de l'esprit. Elle est réalisée dans une position corrective asymétrique avec des doublures, telles que, par exemple, sur une photo sur le côté ou sur le dos, nécessairement avec des doublures de manière à fournir un effet d'amortissement.

Il ne faut pas oublier que «dans la pathogenèse des troubles ostéo-musculaires, le rôle principal est joué par l'état des mécanismes cérébraux régulateurs» (Kogan OG, Schmidt I. R., Tolstokorov A. A., «Fondements théoriques de la rééducation par ostéochondrose de la colonne vertébrale», Novosibirsk, 1983. ). En conséquence, la relaxation, ainsi que les mouvements appropriés, pour améliorer la stimulation du cerveau vers le haut, ainsi que la proprioception, devraient être pris quotidiennement, et même mieux deux fois par jour. Cela peut prendre entre 15 et 20 minutes le matin et le soir, mais cela améliorera considérablement l'état du corps et la qualité de la vie en cas de scoliose.

Une attention particulière doit être accordée à la posture adaptée de l’enfant, qui est efficace pour détendre le corps et apaiser l’esprit, et qui peut être utilisée comme «secourisme» en cas de douleur ou de rééducation après une position verticale prolongée.

En outre, l'optimisation régulière de la procédure Sutra-net est très utile pour optimiser les mécanismes de régulation du système nerveux central. Il ne s'agit pas seulement de nettoyer le nez et d'améliorer la respiration externe, mais également de stimuler et d'harmoniser le travail du système nerveux central et d'améliorer la circulation du liquide céphalo-rachidien, ce qui est difficile avec une scoliose.

La performance de Kapalabhati, une technique combinant l’effet moins prononcé de la réalisation du Sutra-net, ainsi que le «déclenchement» d’un grand nombre de capillaires dans les alvéoles des poumons lors du processus d’échange gazeux et du renforcement des muscles de l’abdomen, sera également très bénéfique pour les systèmes nerveux et respiratoire. Cependant, aux troisième et quatrième degrés de la scoliose, la position de la pratique du Kapalabhati doit être disposée de manière asymétrique pour créer les conditions nécessaires au nivellement de la longueur des muscles abdominaux.

3. Un haut de la liste. L'importance des procédures de nettoyage

Malgré le fait que la majorité écrasante des spécialistes considèrent la scoliose comme un problème qui nécessite une correction du système musculo-squelettique, le travail est également raisonnable non pas de l'extérieur, mais de l'intérieur, du moins au niveau du corps. De plus, la question de savoir si l'organisme souhaite que la scoliose soit complètement «enlevée» reste ouverte, du moins dans certains cas.

Il y a de bonnes raisons de croire qu'aider les organes internes à améliorer leur travail peut améliorer considérablement l'état du système musculo-squelettique. Je pars tout d’abord du fait que la tonalité des muscles squelettiques correspondants reflète la fonction incorrecte de tout organe au moyen de réflexes viscéro-moteurs. Deuxièmement, si l’objectif principal est de reconnaître une amélioration de la qualité de la vie, il est inévitable que des procédures de nettoyage soient introduites dans l’exercice du patient afin de minimiser les effets négatifs de la position non physiologique des organes internes.

Ce n’est un secret pour personne que l’ensemble du système digestif est pratiquement le lien essentiel dans la santé du corps humain. C’est l’immunité, le statut hormonal et l’équilibre des mécanismes de croissance (récupération!) Et de destruction des tissus. Ce n'est pas pour rien que le «ventre» dans la traduction de toutes les langues slaves est la «vie».

Par conséquent, il ne faut pas négliger des procédures telles que Varisara-dhauti (Shankkh Prakshalana) et Basti, bien qu'il ne faille pas les traiter comme une panacée. Surtout s'il y a des problèmes avec le foie ou l'élimination des produits métaboliques. Les détails de cet article insistent sur ces procédures, peut-être que cela n’a aucun sens. J'attirerai simplement l'attention du lecteur sur le fait que ces procédures peuvent même améliorer l'excursion du diaphragme, sans parler de l'état de santé général et de l'humeur d'une personne souffrant de scoliose.

4. Stratégie - renforcer, tactique - se détendre

Nous avons donc finalement pu travailler avec le système musculo-squelettique. Étant donné que le patient atteint de scoliose a un certain nombre de contractures, mais que les muscles ne sont pas en mesure de remplir correctement leur fonction, la tâche stratégique du yoguaterapist en travaillant avec le système musculo-squelettique est de créer le corset musculaire notoire. Mais ceci est une stratégie, pas une tactique.

Il ne faut pas oublier qu '«un muscle ne peut atteindre sa tension maximale qu'après un certain pré-étirement» (Shrista Lehnert-Schroth «Dreidimensionale Skoliosebehandlung», 7. Auflage URBAN und FISCHER, Muenchen, S. 50, selon Schmidt-Tews).

Par conséquent, le travail de yoga-thérapie avec le système musculo-squelettique modifié scoliotique devrait, à mon avis, être effectué en deux étapes. La première étape consiste à travailler sur les étirements et la relaxation, à augmenter la mobilité du corps et à améliorer l'état fonctionnel des muscles. La deuxième étape est l'introduction progressive d'asanas pour renforcer certains muscles, de préférence ceux des jambes.

Le soi-disant «pré-étirement» des muscles peut être réalisé dans des postures correctionnelles, telles que, par exemple, Marjariasana (chat) (voir la photo). La position asymétrique des bras et des jambes, c'est-à-dire le déplacement crânien vers le crâne et caudalement vers le pelvis, compense les courbures de la colonne vertébrale dans le plan frontal et la doublure sous les membres correspondants produit un effet de dérotation. Effectuer des mouvements semblables à des vagues avec une petite (!) Amplitude en marjariasana contribuera également dans la plupart des cas à la réduction des contractures pathologiques et au raccourcissement des muscles.

En ce qui concerne la musculation, dans le travail avec une déformation scoliotique, il convient de choisir les asanas où existe soit une tension excentrique (avec étirement) de muscles raccourcis, soit un travail musculaire strictement isométrique (tension sans mouvement dans l’articulation). Selon un certain nombre d’auteurs (par exemple, V.Y. Fischenko, I.A. Lazarev, I.V., 2007), les exercices en mode isométrique sont un moyen efficace d’entraînement en force avec la possibilité d’appliquer une tension lorsque des exercices de nature dynamique ne sont pas applicables (pathologie à l’étude). une fois un tel cas), ainsi que la possibilité d’influence dirigée localement sur n’importe quel groupe de muscles.

Il est connu que lors de la réalisation d’exercices dynamiques avec un développement insuffisant de la force musculaire individuelle, d’autres muscles, plus gros et plus puissants, assument certaines de leurs fonctions. Dans ce cas, les muscles faibles, sans recevoir la charge de force de stimulation appropriée, s'affaiblissent progressivement. Les exercices isométriques offrent l’occasion d’accroître la fonction des muscles faibles impliqués dans le processus pathologique, ce qui permet de minimiser l’activation des muscles non impliqués dans le processus pathologique. De plus, dans l'application d'exercices isométriques, l'effet de la relaxation post-isométrique (PIR) est également important. De nombreux auteurs soulignent que les exercices isométriques réduisent la gravité de la douleur et justifient l’importance du phénomène de relaxation postisométrique des muscles spasmodiques.

Il n’est pas possible de considérer des asanas spécifiques pour la scoliose dans cet article, car ils devraient idéalement être sélectionnés et adaptés individuellement. Des recommandations individuelles doivent également être faites pour la correction de la posture dans la vie quotidienne, ce qui permettra de prendre conscience de la routine quotidienne du patient.

En général, en cas de scoliose, il est nécessaire de porter une attention particulière au travail des membres, après avoir effectué des tests d'étirement et de force musculaire.L'expérience montre qu'il est préférable d'arriver à la toute dernière minute avant de renforcer les muscles du dos. Cela est principalement dû aux fortes modifications de toute la biomécanique de la colonne vertébrale déformée, ainsi qu'à certaines relations entre tous les muscles de notre corps. Si vous adhérez à la division de la colonne vertébrale en sections, vous pouvez alors indiquer conditionnellement que les jambes (y compris les pieds!) Donnent accès à la correction de la position du bassin et du bas du dos, tandis que les bras - le cou et le thoracique.

Dans tous les asanas, il est nécessaire de travailler avec une respiration asymétrique, de «gonfler» les parties concaves du corps, et lors du réglage des asanas, je suis entièrement d'accord avec Katharina Schroth, elle devrait être centrée sur l'apparence du patient. Si l'asana est au moins une correction minimale des arcs de la scoliose, alors, très probablement, il convient.

Il est logique d’offrir à une personne qui souhaite parfois assister à des cours en groupe d’adapter des asanas classiques telles que Utthita Trikonasana, Utthita Parsvakonasana, Virabhadrasana 1 et 2 ou de ne recommander leur mise en œuvre que d’un côté.

5. Résumé

Donc, pour résumer tout ce qui précède. Il me semble que travailler avec des patients atteints de scoliose est nécessaire dans l’ordre suivant:

1. formation aux techniques générales de relaxation;

2. formation aux techniques de respiration correctrice «correctrice» diaphragmatique et asymétrique;

3. formation à la correction des difformités scoliotiques dans la vie quotidienne (par exemple, utiliser la doublure sous le bassin en position assise; apprendre à travailler avec les pieds en position debout; apprendre la posture corrective pour dormir);

4. une augmentation prudente de la mobilité du système musculo-squelettique;

5. renforcer les muscles des pieds, des jambes, des cuisses, des fesses, du plancher pelvien et de l'abdomen en modes isométrique (avec un long muscle constant) et / ou excentrique (avec un allongement du muscle).

P.S. TNT - en studio!

Et maintenant, nous sommes assis dans une position confortable et accordons... une explosion cérébrale. Toutes les contre-indications et indications pour la pratique du yoga, décrites dans cet article, ne sont pas absolues. Dans chaque cas, vous devez examiner et écouter le patient, ainsi que votre propre intuition. Et dans presque tous les cas, il est possible et nécessaire de s’engager avec elle régulièrement.

Étonnamment, même dans le système souvent déprécié de la thérapie par l'exercice soviétique pour la scoliose, lorsque la pratique reposait sur un travail dynamique, le renforcement des muscles situés du côté de l'arc de scoliose, ainsi que l'utilisation de corsets et de lits de gypse, les résultats étaient positifs. Pourquoi Je pose depuis longtemps cette question. Les réponses sont différentes. Effet placebo. Oui bien sur. Surtout si le médecin qui a travaillé avec le patient ne croyait pas moins en la réussite que le patient lui-même. Je n'ai aucun doute que l'imposition de vecteurs de la foi de deux personnes est capable de changer le monde. Ou peut-être juste ces chanceux qui ont été aidés par la thérapie par l'exercice soviétique, elle vient de parler de leurs caractéristiques individuelles? C'est aussi tout à fait possible.

Apparaît aux mêmes réflexions font appel à la méthode du repas. Alors que Katharina Schroth, la fondatrice de la méthode, était en vie, les résultats ont été assez impressionnants. Elle a cru, et on a cru, et elle a travaillé avec tout le monde, elle s’intéressait à tout le monde, elle a écrit et dit beaucoup sur l’importance de travailler avec «l’esprit patient». Maintenant, c'est impossible pour des raisons objectives. Pour accéder au traitement à la clinique Repas et devenir l’un des quelque deux cents patients, vous devez «défendre» la file d’attente.

Dans la continuité du sujet d’une explosion cérébrale, je ne peux pas partager ici quelques histoires étonnantes tirées de la pratique. Une fois en 2014, un bel homme vigoureux, né en 1932, s'est adressé à moi. Pas du tout sur la scoliose, car il ne l'avait pas. Au cours des cours, il est apparu clairement qu’à partir de la dixième année de sa vie, cette personne avait une jambe plus courte que l’autre de deux (2!) Centimètres en raison d’une mauvaise accrétion d’un fémur fracturé. Et pas de scoliose, du moins pas visible sans rayons X.

La deuxième histoire mystérieuse. Trois soeurs, les filles de certains parents, dans la famille desquelles il n'y avait pas de scoliose. L'aînée est une grande fille, taille 180. Dans son enfance, elle jouait de la flûte et du volley-ball. La scoliose n'est pas. Ses frères et sœurs plus jeunes ne sont pas si grands, l'un droitier, joue du domra (un instrument semblable à une guitare) et du volley-ball, l'autre gaucher, joue de la flûte et du volleyball. Les deux ont la même forme et le même degré de scoliose - en forme de C, troisième degré.

J'ai déjà accumulé des histoires similaires dans l'ordre. J'ai choisi seulement le plus indicatif. Ces deux récits suggèrent l'influence insignifiante de facteurs externes sur la formation de la scoliose et le rôle très important et inexploré des facteurs internes. Et par conséquent, l’idée qu’il est nécessaire de travailler avec le corps pour qu’il se sente bien et n’interfère pas avec la concentration sur la conscience de soi intérieure, en tant que diamant étincelant dans la vie du diamant sur le corps de l’Univers.

Et afin de s’impliquer efficacement dans le corps, le matériel suivant sera consacré aux tests musculaires fonctionnels, qui sont particulièrement utiles lors de la détermination des muscles cibles chez un patient atteint de scoliose pour travailler avec des méthodes de yoga. Restez à l'écoute! ☺