Principal

L'arthrite

Arthrose cheville arthrite

Arthrose cheville arthrite

Qu'est-ce que l'arthrite de la cheville?

L'arthrite de cheville est une inflammation de l'articulation de la cheville qui se développe sur le fond d'un lupus érythémateux disséminé, de la goutte, de la spondylarthrite ankylosante, de la polyarthrite rhumatoïde. L'évolution du processus pathologique est souvent accompagnée d'une infection qui pénètre dans l'articulation endommagée par le sang et la lymphe.

Selon les statistiques, dans 80% des cas, cette maladie concerne les personnes âgées (60 ans et plus). Mais les médecins disent que l'arthrite, y compris la cheville, est rapidement devenue "plus jeune". Maintenant, il est souvent détecté même chez les enfants.

Le nom de la cheville parle de lui-même, il relie le pied et le tibia. En raison de la structure complexe et de la forme particulière de l'articulation, les pieds humains ont une mobilité élevée.

Et si vous comparez la charge quotidienne sur le genou, la hanche et la cheville, cette dernière est beaucoup plus élevée, ce qui signifie qu'elle est plus susceptible de se blesser ou d’être endommagée.

Causes de développement:

L'arthrite de cheville est subdivisée en espèces. Examinez chacun et comprenez les raisons de son développement:

L'arthrose-arthrite peut toucher différentes articulations, allant du temporo-mandibulaire au métatarso-phalangien. Dans le classificateur international des pathologies humaines, il n’existe pas de définition du terme «arthrose», son diagnostic indique la présence simultanée des deux maladies mentionnées.

L'arthrose-arthrite peut se développer en raison de divers facteurs.

Selon le développement et la nature du cours, il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. Dans la forme aiguë, l'arthrite se développe rapidement et s'accompagne de symptômes prononcés.

Souvent causée par une bactérie, cette arthrite est considérée comme infectieuse. Si vous commencez un traitement correct et opportun, le patient peut être complètement guéri.

Les bases du processus inflammatoire de la cheville dépendent de la maladie existante qui a provoqué le problème.

Cependant, étant donné que la maladie est accompagnée d'une inflammation, il existe toujours des symptômes communs associés à toute forme d'arthrite:

  • syndrome douloureux ressenti dans une ou les deux chevilles;
  • le gonflement devient visible lorsqu'un doigt est appuyé sur la région de la cheville;
  • hyperémie accompagnée d'un symptôme (température élevée de la couche cutanée au-dessus du site de la blessure);
  • mobilité articulaire limitée, difficulté à marcher;
  • symptômes courants d'inflammation (fatigue, frissons).

En plus des symptômes ci-dessus, une personne souffre beaucoup en bougeant ses jambes. C'est pourquoi cette situation l'oblige à consulter un médecin.

L'arthrite est une maladie auto-immune, au cours de laquelle une prolifération osseuse de la cheville est observée et des processus se forment. La maladie commence brusquement ou par étapes. Les symptômes typiques dans de rares cas ne se manifestent pas, mais pour identifier la pathologie de la cheville est vraiment sur deux raisons principales.

Tout d’abord, il s’agit de sensations douloureuses caractérisées par une importante flexion et extension dans la région articulaire. Il est assez simple de vérifier la présence de ce symptôme: il est nécessaire de couvrir le pied avec les deux mains et de l'incliner fortement vers le bas de la jambe, puis le pied se plie dans la direction opposée.

Le deuxième symptôme majeur est le port et les chaussures à l’étroit. Si la chaussure est devenue à l'étroit dans la région de la cheville, cela signifie la présence d'un œdème.

Comme toute condition pathologique, l'arthrite survient dans les formes aiguës et chroniques. Dans ce dernier cas, en l'absence du traitement nécessaire après 2 ans, le cartilage articulaire peut être complètement détruit.

De plus, une déformation et un épaississement visuel de la cheville se développent. Le pied acquiert une position inhabituelle, rendant impossible la marche et toute flexion au niveau des articulations.

Avec ces symptômes, une atrophie des muscles de la jambe est possible.

Types d'arthrite

L'arthrose de l'arthrose peut toucher différentes articulations:

  • le genou;
  • l'épaule;
  • hanche;
  • temporo-mandibulaire;
  • métatarso-phalangien;
  • joint de pied.

Arthrose arthrite de l'épaule

Arthrose L'arthrite de l'épaule est caractérisée par des modifications pathologiques du tissu cartilagineux, ainsi que par des processus inflammatoires prononcés dans le sac articulaire.

Lorsque des dommages surviennent, les ostéophytes commencent à apparaître (en règle générale, ils se forment plus près du troisième stade de la maladie). Pour que le traitement de l'articulation de l'épaule soit efficace, avec un tel diagnostic, une intervention chirurgicale est souvent prescrite.

Il est extrêmement important d'appliquer un traitement complexe. Pour que l'arthrite se transmette sans laisser de trace, il est important d'utiliser des anti-inflammatoires, ainsi que des exercices thérapeutiques. Vous devez suivre le régime alimentaire, exclure les médicaments qui peuvent causer un gonflement.

Arthrose de l'arthrite du genou

L'arthrose L'arthrite du genou est principalement traitée avec des chondroprotecteurs. Ils sont conçus pour fournir au composé malade la nutrition et le liquide nécessaires qui servent d’amortisseur.

De tels médicaments ne sont pas des analgésiques. Ils ont un effet thérapeutique direct et sont utilisés sous forme d'injections intra-articulaires ou d'injections.

Cependant, si une telle maladie a atteint le troisième stade, l'utilisation de chondroprotecteurs est considérée comme inefficace. Ces médicaments agissent donc très lentement sur l'articulation et, au dernier stade, un traitement efficace et urgent est nécessaire.

Arthrose de la hanche

Arthrose L'arthrite de la hanche est une maladie grave, car elle concerne la plus grande articulation du système musculo-squelettique. Le traitement de cette maladie, en fonction du stade, est prescrit par un spécialiste.

Prescrire habituellement des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des analgésiques, des gels, des pommades.

L'acide hyaluronique est reconnu comme un remède efficace, il fait partie du tissu conjonctif humain et peut aider à la restauration plus rapide du tissu articulaire.

En outre, les médecins prescrivent souvent l’utilisation de chondroprotecteurs. Ils peuvent se présenter sous forme de gélules, mais la méthode d'administration du médicament la plus efficace est l'injection intra-articulaire, à l'aide d'injections.

Aux derniers stades de la maladie, toutes ces méthodes ne sont souvent pas suffisamment efficaces. Dans ce cas, un traitement supplémentaire est prescrit:

  • pélothérapie (méthode fibromomodulatrice);
  • électrophorèse;
  • phonophorèse.

Les méthodes de traitement physiothérapeutiques ont un effet bénéfique sur les composés du cartilage et contribuent au soulagement rapide de la douleur. Pour que le patient ne développe pas d'ankylose (immobilité totale de l'articulation), il est important de pratiquer des efforts physiques réguliers, mais ils doivent être modérés et correspondre à l'état des articulations du cartilage.

Les méthodes chirurgicales cardinales ne sont utilisées qu'au stade avancé de la maladie.

Arthrose de la cheville

Les maladies dégénératives les plus courantes du pied. C’est l’endroit le plus exposé à la fatigue, aux blessures sportives. Les déviations par rapport au fonctionnement normal de la cheville peuvent souvent être transmises génétiquement.

Actuellement, il est connu que la classification de l'arthrite est autorisée sur la base des symptômes caractéristiques de la maladie elle-même et des causes de son origine. Parmi les variétés les plus célèbres de la maladie, il faut distinguer l'arthrite réactive de l'articulation de la cheville.

Souvent, son développement est marqué dans le contexte d'infections dermatologiques ou de maladies des membranes muqueuses précédemment transférées.

Selon les statistiques médicales, la périarthrose n'est pas moins fréquente. Au cours de la maladie, le principal symptôme est une inflammation douloureuse des tissus situés à proximité de l'articulation douloureuse.

Dans certains cas, l'arthrite traumatique se développe en raison de lésions à la cheville. Une arthrite goutteuse assez connue se manifeste dans le contexte d’une concentration élevée d’acide urique déposé dans les articulations et les tissus.

La goutte est une maladie articulaire au cours de laquelle le sel s'accumule.

L'arthrose-arthrite de la cheville est considérée comme l'un des plus graves et des plus graves dans le traitement des affections. Le problème est qu’une telle maladie n’est généralement diagnostiquée qu’à la phase finale de son développement, lorsqu’il ya destruction complète du cartilage.

Cela est dû à l'absence de tout symptôme permettant de détecter la maladie. La polyarthrite rhumatoïde, qui provoque une inflammation des articulations, est le plus imprévu des maux communs.

En raison de la situation génétique de la personne, la douleur actuelle n'est pas considérée comme un symptôme de l'arthrite et elle est imputée aux effets néfastes des conditions météorologiques.

En médecine, il existe deux formes d'arthrite de la cheville autorisées en thérapie à domicile. En même temps, en plus des médicaments de la pharmacie, des remèdes populaires sont utilisés pour le traitement. L'arthrite aiguë est généralement accompagnée de symptômes tels que douleur longue et mauvaise santé du patient.

Stades de développement de la maladie:

Vous pouvez conditionnellement distinguer trois phases principales de l'évolution de la maladie:

Le premier degré se caractérise par de légères douleurs périodiques et une certaine tension à la cheville. Les symptômes généraux du malaise sont notés.

C'est à ce stade qu'il est très important de faire appel à une aide qualifiée. Si le premier degré d'arthrite ne traite pas de son traitement, une personne a finalement un deuxième et un troisième degré.

Le deuxième degré se distingue par une douleur plus prononcée dans l'articulation, en particulier lors de la marche et d'autres charges sur les jambes. Dans le même temps, les sensations de douleur sont déjà systématiques et ne disparaissent pas, même pendant le sommeil nocturne.

Les zones touchées présentent un gonflement et une rougeur visibles. Aussi pendant la charge peut être noté spécifique pour le resserrement de l'arthrite.

À ce stade de la maladie commence à se produire une déformation de l'articulation.

Le troisième degré est une conséquence du traitement tardif des deux premières phases de l'arthrite. A ce stade de la maladie, on peut constater une déformation importante de l'articulation de la cheville.

Le patient a du mal à marcher et le mouvement indépendant est déjà remis en question. Le plus souvent, une telle forme négligée peut menacer l'invalidité et l'invalidité totale.

Quels sont les signes

Cette maladie suggère la présence de toutes les caractéristiques typiques de toute arthrite:

  • la douleur
  • gonflement;
  • rougeur;
  • fièvre de la peau;
  • sensation de raideur dans l'articulation;
  • symptômes inhérents au processus inflammatoire: fièvre, bien-être général médiocre, faiblesse.

Les symptômes de la maladie ont tendance à augmenter progressivement. Au tout début, il y a des sensations douloureuses avec un changement significatif dans l'amplitude de la flexion de la jambe, ainsi qu'un certain inconfort lors de la mise en place de chaussures en raison d'un œdème au niveau de la cheville.

Contrairement à l'arthrose, l'arthrite est infectieuse. L'agent causal affecte la membrane synoviale, en modifiant sa structure et en provoquant une inflammation.

Le plus souvent, le développement de l'arthrite contribue à l'infection par les bactéries streptocoques et staphylocoques. La membrane synoviale est responsable de la synthèse du "lubrifiant" principal.

Sa défaite entraîne une modification de la composition du liquide synovial, ce qui peut entraîner une perte complète de la fonction motrice.

Si le patient potentiel a un système immunitaire affaibli, pratiquement n'importe quel agent pathogène viral infectieux peut servir de cause à une lésion inflammatoire de l'articulation.

Il existe des précédents lorsque l'arthrite était provoquée par un mal de gorge, une amygdalite, une hépatite, une infection fongique, etc. En raison de la nature infectieuse de l'arthrite, elle affecte souvent plusieurs articulations à la fois: la cheville, la hanche, le temporo-mandibulaire, etc.

Dans certains cas, la lésion peut se développer par étapes: à travers le système lymphatique, une infection temporo-mandibulaire peut se propager à la cheville et t / j

Symptômes de la maladie:

L'arthrite de cheville a deux formes: aiguë et chronique:

La forme aiguë se caractérise par un début rapide de la maladie avec une symptomatologie éclatante, qui se traduit par un développement rapide de l'œdème dans la région articulaire avec une augmentation de la température locale. Dans la forme aiguë purulente, la peau recouvrant l'articulation touchée devient rougeâtre. La température corporelle est élevée.

L'arthrite chronique de la cheville se manifeste par une sensation de raideur articulaire et de douleur. Ces signes sont particulièrement prononcés quand une personne se réveille après une nuit de sommeil. À ce stade, les rougeurs et les gonflements ne sont pratiquement pas observés.

La manifestation des symptômes généraux de la maladie dépend de la forme du processus pathologique. Il est important de comprendre que l'absence de traitement adéquat pendant deux ans menace la destruction complète du cartilage de l'articulation de la cheville.

En conséquence, la zone de l'articulation s'épaissit de façon notable tandis que sa position devient anormale, une personne éprouve des difficultés considérables en marchant et le mouvement passif de la cheville devient extrêmement difficile, voire impossible.

L'atrophie des muscles de la jambe témoigne d'une grande négligence vis-à-vis de la maladie - une jambe devient beaucoup plus mince que l'autre.

Selon les symptômes de l'arthrite de la cheville, on peut juger de la principale pathologie à l'origine du développement de cette maladie.

Mais puisqu'il s'agit d'un processus inflammatoire, il présente les caractéristiques suivantes:

douleur dans une articulation ou les deux;

gonflement, qui se caractérise par un lissage lent de la fosse formée après l'avoir pressée avec le doigt;

rougissement de la peau, accompagné d'une élévation de la température locale (la région de la cheville est «brûlante»);

mobilité limitée de l'articulation touchée et difficulté à se déplacer;

faiblesse, détérioration de la santé, la température du corps est augmentée.

Le principal symptôme de l'arthrite est la difficulté à bouger, impossible à ignorer. Pour cette raison, les gens vont chez le médecin pour un rendez-vous primaire.

Le stade initial de la maladie peut manifester une forme aiguë ou se poursuivre progressivement.

Les symptômes de l'arthrose-arthrite se traduisent généralement par des douleurs (modérées à sévères), un gonflement, une limitation de la mobilité des articulations pouvant aller jusqu'au blocage, une compression, une déformation, une accumulation de liquide intra-articulaire. Considérez chaque symptôme en détail.

Les symptômes de l'arthrite atroso sont les manifestations combinées de l'arthrite et de l'arthrose, qui peuvent se manifester avec une intensité différente, en fonction du degré de progression de chacune des maladies.

  • Douleur intense au pied et à la cheville, aggravée par la charge exercée sur l'articulation et la marche. Dans la forme chronique, des sensations douloureuses constantes sont possibles.
  • Rougeur de la peau, gonflement de l'articulation et augmentation de la température locale.
  • Restriction de la mobilité articulaire et violation de son activité fonctionnelle.
  • En l'absence de traitement et si la maladie progresse, une déformation, une atrophie des muscles de la cheville et le développement de contractures sont possibles.

Selon la cause de la maladie et sa forme, d'autres symptômes peuvent être observés:

  • malaise général;
  • fièvre
  • maux de tête.

Diagnostic de l'état pathologique

L'arthrite de la cheville présente un certain nombre de symptômes similaires à d'autres pathologies articulaires, telles que l'arthropathie ou l'arthrose. Dans cette optique, il est très important de poser correctement le diagnostic afin de prendre une décision concernant la suite du traitement.

En arthrologie, les méthodes de diagnostic suivantes sont les plus couramment utilisées:

  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • immunologique pour la présence de certains anticorps dans le sang du patient;
  • analyse biochimique pour aider à établir la concentration dans le sang de certains produits chimiques;
  • la fluoroscopie;
  • la tomodensitométrie est une méthode assez informative;
  • imagerie par résonance magnétique, qui vous permet d'identifier avec précision les changements dans l'articulation;
  • échographie;
  • arthroscopie, qui est à la fois un diagnostic et un traitement.

Commençons par l’essentiel: toute arthrite de la cheville affecte toujours sa fonction. Cela signifie que marcher devient inconfortable, douloureux et parfois impossible. Les principaux symptômes sont la douleur et l'enflure. La déformation articulaire se joint dans une perspective distante et n'est pas typique des étapes initiales.

La tâche principale est d'identifier la cause dans le temps. La plupart des maladies qui entraînent une inflammation de la cheville peuvent être complètement guéries et affecter de manière significative la progression des autres.

En raison de la variété des raisons, la tâche n’est pas facile. Nous devons utiliser presque tout l'arsenal de techniques de diagnostic. Nous énumérons le principal, ayant la plus grande valeur diagnostique:

  1. Examen médical minutieux et enquête. Vous permet de déterminer le degré de progression de la maladie, de suspecter une cause probable. C'est un facteur déterminant pour un diagnostic plus approfondi.
  2. Études cliniques de sang, d'urine. Identifier les signes d'une réponse inflammatoire commune.
  3. Paramètres sanguins biochimiques. Sera particulièrement utile dans l'arthrite cristalline.
  4. Études sérologiques. Appelé pour identifier les causes d'arthrite associées à l'infection.
  5. Rayon X, CT, IRM. Fournit des données précieuses sur la structure anatomique de l'articulation et ses modifications. Tout d'abord, l'état de la fissure inter-articulaire est évalué.

Il est fort probable que vous commettiez une erreur de diagnostic si vous ne tenez pas compte de l'état complexe de tout l'organisme et ne regardez que les symptômes de l'articulation de la cheville.

Un diagnostic inexact conduit à un traitement inefficace, un dysfonctionnement de l'articulation pouvant aller jusqu'à l'invalidité.

Avant de commencer à traiter la douleur, l’enflure, le dysfonctionnement qui accompagne l’arthrite de la cheville, il est impératif de procéder à un examen complet et à une analyse compétente des données obtenues.

Approches de traitement

Après que le médecin a posé un diagnostic final indiquant des signes d'arthrite de la cheville, le patient bénéficie d'un repos maximal.

Si possible - repos au lit. Si le repos complet ne peut pas être observé, une immobilisation avec des bandages élastiques est nécessaire.

Pour vous aider, vous devez utiliser des béquilles, une canne, des chaussures orthopédiques ou des inserts.

Selon la forme de la maladie, le traitement peut être conservateur ou chirurgical.

Le traitement conservateur se résume à:

thérapie antibactérienne, dont le but n'est justifié que dans la lutte contre la forme bactérienne de la maladie. Des médicaments antibactériens à large spectre d'action (tétracycline, lévomycétine) sont utilisés;

régime alimentaire spécial, dans lequel le patient doit abandonner la morelle, car elle provoque de la douleur, et résulte de l'utilisation d'aliments en conserve et de viandes fumées, car ils contiennent une grande quantité de sel;

médicaments anti-inflammatoires anti-non stéroïdiens, tels que diclofénac, aspirine, voltaren. Ils réduisent les poches, mais leur utilisation doit être supervisée par un spécialiste, car ils ont des effets secondaires indésirables. Lorsque la maladie progresse, une hormonothérapie est prescrite.

médicaments antidouleur. Ces fonds sont nécessaires au patient pour soulager la douleur dans la zone touchée. Cependant, lorsque la douleur cesse, la personne se sent soulagée et commence à augmenter la charge sur la cheville, qui présente de plus en plus de problèmes articulaires. C'est pourquoi les médecins insistent catégoriquement sur l'utilisation de béquilles et d'autres aides au cours de la période de traitement;

thérapie de vitamine. Pour améliorer les processus métaboliques dans l’ensemble du corps et directement dans l’articulation endommagée, de l’acide folique et des vitamines B et C sont prescrits;

suppléments biologiquement actifs dont le collagène est le principal composant. Il contient de la glucosamine, qui agit en tant qu'agent anti-inflammatoire, et de l'hydrolysat de collagène, un composant faisant partie de la structure du tissu cartilagineux de l'articulation.

En cas de traitement tardif de la maladie, une synovite ou une arthrose déformante peuvent se développer, ce qui empêche tout traitement médicamenteux.

Quant au traitement chirurgical, il ne peut être prescrit que dans le cas de formes graves et avancées de la maladie, qui ont provoqué une déformation de la cheville. Le but de l'intervention est d'augmenter la capacité de l'articulation à bouger. Les principales méthodes sont réduites à la fusion ou à la prothèse de l'articulation de la cheville.

Dans le traitement de l'arthrite de la cheville, les méthodes physiothérapeutiques sont largement utilisées, telles que les ultrasons et l'hydromassage. Avec leur aide, vous pouvez réduire considérablement la douleur et, en outre, ils aident à restaurer la fonction de l'articulation touchée.

Connexes: Traitements traditionnels de l'arthrite

En tant que mesures thérapeutiques et de rééducation, les médecins recommandent des cours de physiothérapie. Ces exercices aident à renforcer les muscles entourant l'articulation de la cheville, ce qui réduit la tension exercée sur la cheville.

Si la marche habituelle reste difficile, elle peut être remplacée par des visites à la piscine. Un mouvement dans l'eau allégera la charge sur la cheville.

Une visite au sanatorium contribuera au rétablissement le plus rapide après une arthrite de la cheville. Avec l'aide de la thérapie par la boue, de l'hydromassage, du réchauffement en profondeur et des bains thérapeutiques, les patients peuvent se débarrasser des effets de la maladie ou retarder la prochaine exacerbation, si nous parlons de la forme chronique d'arthrite de la cheville.

Auteur de l'article: Muravitsky Igor Valerievich, rhumatologue

Les recettes de médecine alternative ne peuvent être utilisées que comme outil supplémentaire et après avoir consulté un médecin. En phytothérapie, diverses compresses sont largement appliquées sur les articulations, les onguents, les teintures et les décoctions maison.

Est-il possible de guérir à la maison

Dans la plupart des cas, l'arthrite est chronique et il est difficile de guérir complètement la maladie. Mais avec un traitement opportun, conformément aux recommandations du médecin, des mesures préventives peuvent ralentir la progression des processus destructifs, soulager les symptômes aigus, prévenir l’apparition d’une invalidité et une restriction sévère de la mobilité du pied.

Souviens toi! Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, cela peut entraîner de graves complications, une déformation de l'articulation.

Compresses pour arthrite du pied

La principale différence entre les maladies est la nature des dommages articulaires:

  • Dans l'arthrite, les symptômes prononcés d'inflammation, d'œdème et de syndrome douloureux prévalent.
  • L'arthrose est caractérisée par un amincissement du tissu cartilagineux, une restriction de la mobilité dans la jonction synoviale, un craquement, une déformation des tissus.

Les médicaments anti-inflammatoires sont prescrits pour le traitement des articulations dans l'arthrite, pour l'arthrose, ces médicaments ne sont utilisés que de manière symptomatique. Avec une inflammation aiguë et un traitement adéquat de l'arthrite de la cheville, il est possible de restaurer complètement l'articulation mobile. L'arthrose se caractérise par une évolution progressive menant progressivement à une déformation irréversible des tissus.

Les médicaments pour le traitement médicamenteux sont choisis en fonction de la forme d'arthrite, par exemple, les médicaments antirhématoïdes sont prescrits pour la forme rhumatoïde, les antibiotiques seront utilisés pour les infections bactériennes. L'arthrose est traitée principalement avec des chondroprotecteurs, qui restaurent les tissus endommagés.

Avec un traitement adéquat, le respect des instructions du médecin, la médication régulière, la thérapie physique, le pronostic de l’arthrite de la cheville est favorable. Dans les formes sévères de la maladie, la période de récupération peut être assez longue, pouvant aller jusqu'à 6 mois.

Le traitement de l'arthrose-arthrite est conservateur - une liste de médicaments est choisie qui permet d'arrêter les symptômes de l'arthrose et de l'arthrite. Cette liste comprend les AINS, la pénicilline ou des antibiotiques à large spectre, ainsi que des analgésiques pour soulager la douleur.

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens soulagent l'inflammation des articulations et de la membrane synoviale, tandis que les antibiotiques affectent l'agent infectieux.

Si l'AINS n'a pas l'effet désiré ou si le patient est diagnostiqué avec une maladie auto-immune, l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires corticostéroïdes est autorisée, laquelle, malgré un grand nombre d'effets secondaires, soulage rapidement l'inflammation.

L'auto-traitement dans ce cas est inapproprié. Des médicaments peuvent être appliqués chondroprotecteurs, dont l'action vise à renforcer et régénérer le cartilage.

Une fois l’infection complètement supprimée, un traitement de rééducation commence, basé sur un régime alimentaire et des exercices individuels.

L'arthrite de la cheville commence à être traitée immédiatement après la confirmation du diagnostic, car il est très important d'empêcher sa transition vers une forme plus grave accompagnée de modifications dégénératives de l'articulation.

Méthodes sans drogue

Il est nécessaire que l'articulation du patient assure un repos et une immobilité maximum, afin d'éviter les charges. Il est préférable de prévoir un repos au lit.

Si cela n’est pas possible pour de bonnes raisons, immobilisez l’articulation avec un bandage ou un bandage. Il est préférable de se déplacer avec une canne ou des béquilles pour réduire la charge sur la jambe douloureuse.

Il est démontré qu’il adhère à un régime alimentaire thérapeutique et s’engage dans une thérapie physique, exercices choisis par le médecin.

Traitement de la toxicomanie

L'arthrite de la cheville est caractérisée par une douleur intense. Il est très important de les éliminer et de supprimer le processus inflammatoire.

Pour ces fins, les médicaments prescrits groupe de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce groupe de médicaments a des effets analgésiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques. Le plus largement utilisé:

  • Diclofenac (Diklak, Dikloberl, Voltaren).
  • Naproxen (Apranax, Nalgezin, Sanaprox, Naprobene, Alive).
  • Nimésulide (Nise, Aulin, Nimesil, Sulaidin).
  • Ibuprofène (Nurofen, Advil, Tsefekon, Ibufen).
  • Piroxicam.
  • Acéclofénac (Aertal, Asinak).
  • Dexketoprofen (Dexalgin, Flamadex).
  • Meloxicam (Movalis, Matarin, Oxycamox, Melox, Meoflam).

Comme mentionné ci-dessus, le traitement de l'arthrite de la cheville ne devrait être débuté qu'après avoir identifié sa cause. Étant donné la diversité des facteurs étiologiques, des erreurs peuvent facilement être commises et un traitement inapproprié peut entraîner des conséquences et des complications graves.

Régime alimentaire et pharmacothérapie

Si l’arthrite de la cheville est associée à une augmentation de la masse corporelle, il est nécessaire de la ramener à la normale. Un régime efficace et un exercice modéré constituent le meilleur traitement dans ce cas.

Avec les changements dégénératifs du cartilage articulaire, une approche responsable et globale est nécessaire. L'utilisation la plus efficace des chondroprotecteurs en combinaison avec des préparations de vitamines.

En cours de route, nommé traitement anti-inflammatoire, des médicaments pour la normalisation des processus métaboliques. On croit que le régime devrait contenir plus de gélatine.

L'arthrite infectieuse de l'articulation de la cheville ne peut être guérie sans prescrire des agents antimicrobiens efficaces et sans éliminer l'agent microbien.

Dans la maladie de Lyme, une série d'antibiotiques à base de tétracycline est prescrite; le rhumatisme articulaire aigu nécessite une approche beaucoup plus complexe et grave. Le régime alimentaire dans de tels cas n'affecte pas particulièrement le cours de la maladie sous-jacente. Mais quand la dysbactériose sera très utile des produits laitiers naturels.

Traitement de la maladie sous-jacente

Maladies systémiques du tissu conjonctif, peut-être la plus grave. Leur parcours n'est pas facile à traduire en rémission.

Chaque nouvelle aggravation ajoute des modifications pathologiques à la cheville et à l'état général du corps. Pour un traitement plus ou moins efficace, il faut un apport constant de médicaments divers, l’éducation physique, un régime alimentaire.

L'arthrite de la cheville peut accompagner des maladies métaboliques. En plus de la goutte, cela inclut l'obésité endocrine et la maladie du dépôt cristallin de pyrophosphate de calcium (pseudogoutte).

Evidemment, pour un effet stable, il est nécessaire de traiter la pathologie principale. Le régime thérapeutique devrait également être accompagné d'un traitement médicamenteux.

En cas de spondylarthropathies, l'arthrite de la cheville est traitée en association avec des troubles concomitants d'autres articulations et articulations touchées.

Ce groupe de maladies est difficile à traiter efficacement. Le plus souvent, l’objectif de la thérapie est d’arrêter la progression de la maladie sous-jacente, de parvenir à une rémission.

Pour l'effet, un effet complexe est nécessaire, qui comprend les médicaments, le régime alimentaire, la physiothérapie et les traitements de physiothérapie. Ensuite, les symptômes de la cheville reculent.

L'arthrite de la cheville peut être guérie radicalement si elle est réactive. Son état redevient généralement normal après s'être débarrassé de la pathologie sous-jacente.

Immobilisation pour blessures

L'arthrite traumatique de la cheville est un problème à part. On est heureux que son diagnostic ne cause pas beaucoup de difficulté. La principale méthode de traitement est le repos et l’immobilisation. Selon la gravité de la blessure, une rééducation sérieuse peut être nécessaire.

Apparemment, l'arthrite n'est pas simplement une rougeur, mais une douleur et un gonflement dans la région de la cheville. Ce ne sont que des symptômes du processus inflammatoire, et vous devez toujours vous rendre à la cause.

Par conséquent, nous ne pouvons pas négliger les services des médecins. Peut-être que le rétablissement de la santé nécessitera de longs traitements hospitaliers et ambulatoires. Et peut-être juste un régime. Mais comment le savoir sans l'aide d'un spécialiste qualifié?

Médicaments contre l'arthrite du pied: comment soulager la douleur, l'enflure et l'inflammation

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antibiotiques à large spectre, les analgésiques, les glucocorticoïdes pour les injections intra-articulaires, les antirhumatismaux sont utilisés pour traiter les articulations de la cheville.

Aide les articulations! Les chondroprotecteurs sont nécessaires pour prévenir la destruction des tissus cartilagineux, les relaxants musculaires soulagent les spasmes musculaires, les vitamines B rétablissent la conductivité des impulsions nerveuses d'une articulation enflammée.

Pilules

Réduisez la douleur liée à l'arthrite de la cheville, du genou et d'autres articulations, soulagez l'inflammation et le gonflement des AINS - médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens.

Les comprimés bloquent la production de prostaglandines, ont un effet antipyrétique anti-œdème. Les substances actives s’accumulent dans le sang et le liquide synovial, affectent directement le site de la maladie.

Préparations pour traiter l'arthrite de la cheville:

Ces médicaments sont contre-indiqués dans l'ulcère gastrique, l'ulcère duodénal, l'insuffisance rénale chronique, l'insuffisance cardiaque, pendant la grossesse, avec des saignements d'étiologies variées et une intolérance individuelle.

Le schéma thérapeutique est prescrit par le médecin en tenant compte de la gravité et de la forme de la maladie.

Pour le traitement local de l'articulation touchée, appliquez une pommade avec anesthésique. L’utilisation complexe d’agents externes et l’administration systémique de comprimés sont un bon effet thérapeutique.

Note! Dans la polyarthrite rhumatoïde, la goutte, la polyarthrite, on prescrit une pommade à l’indométhacine, qui appartient au groupe des AINS, aide à réduire la douleur, l’enflure, les rougeurs de la peau et les inflammations des articulations.

Crème légèrement frottée dans la peau sur la cheville touchée 1 à 2 fois par jour.

Les onguents suivants sont utilisés pour traiter l'arthrite:

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être administrés sous forme de pilules ou d'injections. Injections intramusculaires / intraveineuses de médicaments qui améliorent la circulation sanguine (Trental, Cinnarizin). Les antibiotiques sont indiqués pour les processus infectieux ou purulents.

En cas d'arthrose-arthrite, des injections sont effectuées, de l'acide hyaluronique est injecté dans la cavité articulaire, cette substance améliore la mobilité de l'articulation, compense le manque de liquide synovial et prévient la déformation des tissus cartilagineux.

En raison de l'inefficacité du traitement médicamenteux, de l'arthrite traumatique de la cheville, accompagnée d'un processus inflammatoire intense, la synovite se prescrit par une série d'injections intra-articulaires de glucocorticoïdes (prednisolone, hydrocortisone).

La durée du traitement est sélectionnée individuellement pour chaque patient.

Complications pour maladie

Les formes d'arthrite lancées peuvent avoir des conséquences très indésirables pour le patient: déformation de la cheville, restriction de la mobilité de soi et invalidité.

La maladie ces dernières années, beaucoup plus jeune. La plupart des cas de détection précoce peuvent être traités avec des méthodes conservatrices sans chirurgie.

Dans ce cas, il est possible de préserver l'intégrité de l'articulation de la cheville afin d'éviter des conséquences irréparables pouvant affecter toute votre vie future.

Régime de cheville d'arthrite

Pendant le traitement, les patients doivent modifier leur régime alimentaire habituel, éliminer les aliments nocifs et utiliser des aliments plus sains.

Attention! Vous ne pouvez pas manger de viande, lait, œufs, bonbons, boire du café, des boissons alcoolisées.

Il est recommandé de limiter la quantité de sel à 6 grammes par jour. Le menu ne doit pas contenir de produits semi-finis, de saucisses, de restauration rapide, d'acides gras trans.

Les produits utiles incluent:

  • poisson de mer;
  • fruits et légumes frais, agrumes;
  • les noix;
  • les légumineuses;
  • chou blanc, brocoli;
  • les verts;
  • produits laitiers fermentés.

Suivre un régime aide à accélérer la récupération, renforce le système immunitaire, normalise le métabolisme, vous permet de perdre du poids, réduisant ainsi la charge sur les articulations des extrémités inférieures.

Comment traiter l'arthrite arthritique de la cheville

Arthrose post-traumatique des articulations

L'arthrose post-traumatique est une maladie de nature secondaire, c'est-à-dire que son développement a été déclenché par un facteur prédisposant. Dans ce cas, comme son nom l'indique, la cause est une blessure ou des dommages à une partie spécifique du corps. Il existe un avis selon lequel cette maladie concerne le plus souvent les athlètes professionnels, mais ce n'est pas tout à fait le cas. Les personnes sérieusement impliquées dans des activités sportives courent naturellement un risque, mais les blessures à l'origine de complications post-traumatiques ou d'arthrose peuvent également se produire dans les conditions de la vie quotidienne, dans la rue, pendant les activités actives, sur le lieu de travail ou pendant la production. ou des accidents du travail.

Causes de la maladie

Voyons plus en détail quels facteurs causaux peuvent conduire au développement de cette maladie post-traumatique secondaire:

  • Blessures articulaires;
  • Lésions graves ou déchirures des tissus mous;
  • Processus inflammatoires prolongés après une blessure;
  • Entorses des muscles et des ligaments, ou leurs pauses;
  • Luxations et fractures de gravité variable (avec déplacement, intra-articulaire);
  • Fractures du condyle;
  • Dommages au système circulatoire ou aux terminaisons nerveuses;
  • Mauvaise utilisation du traitement après une blessure;
  • Traitement tardif des dommages ou de leur absence.

Symptômes de l'arthrose post-traumatique

Le plus important est de savoir quels sont les signes cliniques qu'une personne peut déterminer de manière indépendante si le dommage est accompagné d'une arthrose post-traumatique ultérieure. Après un traumatisme, les symptômes suivants peuvent être préoccupants:

  • L'émergence d'un resserrement qui n'existait pas auparavant;
  • L'apparition d'une douleur, aggravée après une charge active ou prolongée;
  • Limitation non caractéristique de l'amplitude de la mobilité;
  • L'alternance d'exacerbations et de soulagements, les symptômes ci-dessus;
  • La fréquence des spasmes, des crampes et de l’inconfort;
  • L'apparition de poches ou d'inflammation;
  • La présence de phoques, qui sont déterminés par sondage.

Astuce! Si, après un traumatisme, vous ressentez une douleur inhabituelle, un inconfort ou des symptômes post-traumatiques supplémentaires, vous devez contacter votre médecin d'urgence pour procéder à un examen et déterminer l'état de la partie endommagée du corps.

Les principaux types d'arthrose post-traumatique

  1. L'arthrose post-traumatique de la cheville à structure complexe est la maladie qui affecte considérablement la vie d'une personne, car elle entraîne le plus grand handicap et toute activité. Comme dans le cas précédent, la maladie se développe à la suite de lésions traumatiques à la cheville - luxation, fracture, lésions graves, entraînant une perturbation des principaux vaisseaux du système circulatoire, des terminaisons nerveuses et une atrophie musculaire. Ainsi, l'articulation de la cheville, dont le bon fonctionnement est soutenu par les systèmes nerveux et circulatoire, souffre d'arthrose post-traumatique.
  2. Le type le plus courant dans la pratique médicale est l'arthrose post-traumatique du genou. La cause principale du développement de la maladie est appelée atteinte mécanique grave au genou, qui peut survenir pendant l'exercice ou le travail, ainsi que dans les conditions de la vie quotidienne. En raison de blessures, il existe une violation de la circulation sanguine, ainsi que l'innervation, c'est-à-dire le processus qui contrôle l'activité de tous les tissus. Un autre type de blessure pouvant entraîner le développement d'arthrose post-traumatique du genou est la lésion du ménisque, également appelée fibrille, fibreuse cartilage ou cartilage hyalin. Ils sont des composants de l'articulation du genou, car avec de telles blessures, la diarthrose du genou se modifie et s'effondre progressivement.
  3. Le troisième des types les plus courants est l'arthrose post-traumatique de l'articulation de l'épaule. Des dommages et des blessures spécifiques peuvent conduire à son développement, dont le risque d'obtenir dans la vie quotidienne est insignifiant. Les plus sensibles à ce sous-type de maladie sont les athlètes professionnels qui soulèvent des poids, les professions de peintre, de plâtrier, de chargeur, c’est-à-dire une activité où la charge repose principalement sur les mains, ainsi que les personnes touchées par les blessures caractéristiques de la région des épaules subies lors d’accidents. Une arthrose post-traumatique de l’épaule peut non seulement entraîner des blessures graves, telles que des fractures, des ligaments déchirés, des entorses, mais également des étirements non significatifs et des blessures après une charge excessive, qui ne reçoivent souvent pas l’attention voulue.

Manières de traiter l'arthrose post-traumatique

Le traitement de l'arthrose post-traumatique peut être effectué à la fois par des méthodes de traitement conservateur et par une intervention chirurgicale.

Le traitement conservateur de la maladie implique l’utilisation d’un ensemble complet de traitements thérapeutiques. Le premier type utilisé est la thérapie médicale, qui s'accompagne d'un déchargement et d'un calme de la diarthrose touchée, puis de la physiothérapie, des massages et des exercices thérapeutiques sont introduits dans l'application.

Traitement médicamenteux

Le traitement avec des médicaments est utilisé pour jeter les bases de l'utilisation de thérapies ultérieures. Médicaments destinés à éliminer rapidement la douleur, l’inflammation et à éliminer les tensions musculaires. Les groupes de médicaments suivants sont utilisés, sous forme de comprimés, poudres, pommades et injections:

  1. Analgésiques, anti-inflammatoires (aspirine, indométhacine, diclofénac, artrozan, butadion).
  2. Vasodilatateurs (Trenal, Theonikol, Eufillin).
  3. Chondroprotecteurs, restauration des articulations, du cartilage et du tissu conjonctif (glucosamine, sulfate de chondroïtine, Artra, Dona).
  4. Médicaments hormonaux (glucocorticoïdes, hydrocortisone, Kenalog).
  5. Acide hyaluronique (Gialgan, Hyalual, Ostenil, gel de Crespin).
  6. Crèmes et onguents cicatrisants (Ungapiven, Viprosal - à base d'ingrédients naturels et naturels, Dolgit, Voltaren, Fastum - à base de médicaments non stéroïdiens ayant des effets anti-inflammatoires et analgésiques).

Physiothérapie et massages

Dans les arthroses post-traumatiques de grosses articulations: genou, hanche, épaule, cheville, le recours à la physiothérapie et aux techniques de massage est efficace. Ils visent à améliorer l'apport sanguin dans la zone touchée, en éliminant les symptômes aigus et l'inflammation. De telles méthodes physiothérapeutiques sont activement utilisées comme:

  • Procédures à la paraffine thermique et à l'ozocérite;
  • Masser avec des huiles spéciales, des gels, des onguents;
  • Électrostimulation;
  • Physiothérapie par ondes de choc;
  • Magnétothérapie de nature locale ou générale;
  • Irradiation laser.

Dans le traitement des articulations, à savoir l'arthrose post-traumatique, il est recommandé d'assister à des massages ou d'appliquer un auto-massage à domicile. Nous vous recommandons de regarder cette vidéo, car elle décrit en détail toutes les caractéristiques et astuces de nature générale lorsqu’on effectue un massage, en prenant pour exemple une articulation du genou.

Gymnastique de rééducation

La méthode la plus importante est la physiothérapie, utilisée pour récupérer d'une blessure. Il existe des exercices complexes qui incluent un ensemble cohérent de mouvements pour tous les membres et toutes les parties du corps. Mais il est également possible de réaliser des exercices thérapeutiques pour la rééducation d'une zone spécifique.

L'arthrose, développée après une fracture de l'articulation de l'épaule, est un indicateur de la performance quotidienne d'exercices spéciaux de rééducation et de restauration, tels que: lever les bras, lever les bras sur les côtés, joindre les bras au-dessus de la tête ou derrière le dos. La photo montre la séquence d'exercices dans l'arthrose post-traumatique de l'articulation de l'épaule mobile.

L'arthrose traumatique de la grosse articulation du genou répond bien à l'utilisation d'un traitement comportant des exercices de rééducation. Le complexe de traitement post-traumatique comprend les exercices suivants:

  • dans une position ventrale, à la fois sur le dos et sur l'abdomen, écartant les jambes et mélangeant les jambes avec croisement;
  • en position couchée, levant alternativement les jambes pliées du genou contre le torse, puis levant les deux jambes en même temps;
  • squats peu profonds avec emphase.

La figure montre d'autres exercices que les médecins recommandent d'effectuer avec une arthrose post-traumatique du genou.

Lors de la rééducation suite à une blessure à la cheville et au développement d'une arthrose, il est recommandé d'effectuer les exercices simples suivants:

  1. En position assise ou debout, transférez alternativement le poids corporel des talons aux orteils;
  2. En position ventrale ou assis sur le sol, jambes écartées et uniformes, effectuez des mouvements de pied sur vous-même et loin de vous, ainsi que latéralement, comme indiqué sur la photo;

Tous les exercices de gymnastique thérapeutique sont effectués lentement, en se concentrant sur chaque mouvement, en évitant les surtensions ou l'apparition de douleurs intenses.

Achèvement

L'arthrose post-traumatique est un type de maladie qui peut le plus souvent être évité en étant plus attentif à sa santé, à savoir:

  • Prévenir les blessures et les dommages, ou garder leur nombre au minimum;
  • À la moindre blessure, contactez immédiatement un spécialiste;
  • Réglez le degré d'activité physique.

Ainsi, suivant de simples recommandations, il est possible de préserver la santé et le fonctionnement normal du système musculo-squelettique du corps jusqu’à la vieillesse.

Comment soigner l'arthrose de la cheville: conseils du patient

L'arthrose de la cheville est une maladie évolutive chronique qui ne se traite pas facilement. Mais il existe maintenant des médicaments efficaces qui peuvent réduire la douleur causée par cette maladie, réduire le niveau d'inflammation et inhiber la progression de la maladie.

Si vous connaissez les méthodes médicamenteuses et non médicinales que vous pouvez traiter pour traiter l'arthrose de la cheville, vous pouvez discuter de ces traitements avec votre médecin, qui se sentira à l'aise dans ce domaine.

Navigation rapide sur l'article:

Médicaments à action rapide
Traitement topique et anti-inflammatoire
Drogues à action lente (chondroprotecteurs)
Traitements chirurgicaux

Des médicaments

Tous les médicaments thérapeutiques utilisés dans cette maladie se divisent en deux grands groupes: les médicaments à action rapide et les médicaments à libération lente.

Les représentants de ces groupes ont des effets différents sur la maladie et profitent à l'organisme. Ainsi, les médicaments à action rapide ne traitent que les symptômes de la maladie - ils réduisent la douleur à la cheville. Les médicaments à action lente inhibent la progression de l'arthrose de la cheville, c'est-à-dire arrêter partiellement le cours ultérieur de la maladie.

Médicaments à action rapide

La plupart des médicaments qui atténuent la douleur liée à l’arthrose déformante de la cheville appartiennent au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ceux-ci comprennent des médicaments tels que le diclofénac, l'ibuprofène, l'acéclofénac, le naproxène, l'acétaminophène, le nimesudid et d'autres médicaments.

Ces médicaments aident très bien à soulager les douleurs articulaires, mais leur utilisation présente également des inconvénients et des inconvénients assez importants. Le fait est que les AINS ont un effet extrêmement négatif sur la muqueuse gastrique. Avec une utilisation à long terme de ces médicaments, une gastrite peut survenir et, dans certains cas, même un ulcère, qui peut être difficile à traiter par la suite.

Pour ces raisons, les anesthésiques non stéroïdiens ne doivent être pris que de manière brève et sur prescription du médecin traitant: l'automédication peut avoir des conséquences néfastes. Cela est particulièrement vrai pour les patients âgés, ainsi que pour les personnes qui ont ou ont eu des problèmes d'estomac dans le passé.

Traitement topique et anti-inflammatoire

Le traitement topique de l'articulation de la cheville a pour objectif de réduire le niveau d'inflammation dans l'articulation touchée et, partant, de réduire indirectement la progression de la maladie tout en maintenant l'inflammation sous contrôle. Ce traitement est particulièrement important dans les cas où l'utilisation des AINS dans les cas graves de la maladie ne produit plus de résultats ou si l'effet anesthésique de ceux-ci est insuffisant. Le traitement topique est utile pour une grande variété de types de la maladie, y compris pour l'arthrose post-traumatique de la cheville.

Le traitement topique comprend l'utilisation de divers onguents et gels, contenant dans leur composition des composants analgésiques non stéroïdiens et stéroïdiens. Ces médicaments comprennent l'onguent au diclofénac, le gel rapide, le soulagement en profondeur, la butadione, le gel Power Horse et autres. Ils donnent un bon effet thérapeutique, surtout lorsqu'ils sont combinés avec d'autres médicaments.

Un autre type de traitement local le plus important de l’arthrose de la cheville est le blocage intra-articulaire de l’articulation. Cette méthode de traitement est utilisée dans les cas avancés de la maladie, en particulier lorsque les autres analgésiques n’aident pas assez.

L'essence de cette procédure est que des médicaments anti-inflammatoires (corticostéroïdes), tels que le kénalogue et l'hydrocortisone, soient injectés dans la zone de l'articulation elle-même (des analgésiques peuvent également être ajoutés).

Les corticostéroïdes sont des médicaments assez puissants, et s'ils sont administrés sous forme de comprimés ou par voie intramusculaire, ils provoqueront des effets secondaires très importants. Si ces médicaments sont injectés dans la zone de l'articulation, ces agents ont un effet anti-inflammatoire uniquement sur l'articulation, sans causer de dommages à l'organisme.

Drogues à action lente (chondroprotecteurs)

Ce groupe de médicaments comprend des médicaments qui affectent le fondement même de la maladie: ils aident le cartilage articulaire à récupérer et à améliorer la synthèse du tissu cartilagineux, dont l'absence provoque des douleurs et des perturbations des mouvements de la cheville. Ces médicaments sont appelés chondroprotecteurs, car ils protègent l’articulation et la restaurent contre les effets de la maladie.

Les principaux représentants des chondroprotecteurs sont le sulfate de chondroïtine, la glucosamine et l'acide hyaluronique. Ce sont les principaux ingrédients actifs de ces médicaments, et ils sont présents dans diverses combinaisons et doses dans des préparations telles que Artra, Teraflex, Artrodarin (Diacerein), Struktum, Aflutop, etc.

Les ingrédients actifs énumérés dans ces médicaments pénètrent dans l'articulation du tissu cartilagineux et constituent essentiellement le principal «matériau de construction» du cartilage. Avec l'introduction dans le corps des matériaux nécessaires à la construction de nouveaux tissus cartilagineux, la synthèse du cartilage s'accélère, ce qui ralentit le développement de la maladie et ralentit la destruction du cartilage de la cheville.

Une caractéristique des chondroprotecteurs est que l'effet du traitement par ceux-ci ne se produit pas immédiatement, mais après une période assez longue - de 3 mois à six mois. Cela vaut la peine d'être rappelé, alors veuillez patienter. Pour la même raison, la durée du traitement avec les chondroprotecteurs est généralement longue et peut aller jusqu'à 12 mois ou plus, voire plusieurs années.

De plus, les agents chondroprotecteurs ne sont prescrits que pour l'arthrose du premier ou du deuxième degré de l'articulation de la cheville - lorsque le cartilage est toujours présent dans les articulations touchées. Au troisième stade d'arthrose, les chondroprotecteurs sont inutiles, car il n'y a pratiquement pas de cartilage dans l'articulation et il n'y a rien à restaurer là-bas.

N'oubliez pas que ces médicaments doivent être pris uniquement selon les directives du médecin traitant. Vous ne devez pas prendre ces médicaments vous-même: cela peut non seulement apporter des avantages, mais votre portefeuille ne sera jamais vide, car le coût des chondroprotecteurs est assez élevé: un paquet d'Arthra vous coûtera entre 1 200 et 1 700 roubles.

Si les chondroprotecteurs sont prescrits par un médecin en fonction des indications, ces médicaments peuvent alors lutter efficacement contre la maladie, améliorer de manière significative le fonctionnement de l'articulation et même, dans certains cas, éviter un traitement chirurgical.

Physiothérapie

Sinon, comment traiter l'arthrose de la cheville? La physiothérapie peut être une aide précieuse dans le traitement médical de cette maladie. Des procédures de physiothérapie bien choisies peuvent non seulement améliorer l’état de l’articulation touchée, mais également réduire la quantité de médicament contre la douleur. Dans l’arthrose, la physiothérapie, comme la thérapie au laser, la magnétothérapie, les bains au radon et l’irradiation au soufre, a fait ses preuves. Vous trouverez plus d'informations sur ces méthodes dans l'article Physiothérapie pour arthrose.

Traitements chirurgicaux

Il existe aujourd'hui trois méthodes de traitement chirurgicales principales: l'arthroscopie, l'arthrodèse et l'arthroplastie de la cheville.

Arthroscopie de rééducation médicale

Cette procédure est réalisée le plus souvent en 2 étapes du développement de la maladie avec une douleur intense mal traitée par des médicaments. À l'aide d'un arthroscope, le médecin enlève les fragments de cartilage endommagé, les excroissances osseuses et autres éléments provoquant des douleurs dans la cavité de l'articulation. Après cette procédure, la douleur est considérablement réduite et son effet peut durer plusieurs années.

Arthrodèse

La création d'une arthrodèse est une opération au cours de laquelle l'articulation de la cheville est retirée et les os épissés, c'est-à-dire que la mobilité dans la région de la cheville est interrompue. Et une fois que l'articulation n'est plus, elle ne fait pas mal non plus.

Avec la défaite de l'arthrose d'autres grandes articulations, une telle opération n'a pas été effectuée depuis longtemps. Mais du fait que l'articulation de la cheville est constituée d'un grand nombre d'os, lorsque cette articulation est retirée, d'autres articulations assument son travail et préservent ainsi une certaine mobilité du pied.

Endoprothèses

Il s’agit de l’opération la plus moderne et la plus progressive des dernières étapes du développement de la maladie. Au cours de cette opération, les surfaces articulaires des os sont remplacées par des prothèses en métal, en céramique ou en plastique. En raison de la haute résistance et de la fiabilité de ces prothèses, leur durée de vie peut aller jusqu'à 20-25 ans. Après une telle opération, le mouvement dans l'articulation est intégralement rétabli.

Pour éviter un traitement chirurgical, contactez votre médecin dès que possible. Plus tôt vous demandez de l'aide et commencez à recevoir le traitement nécessaire, plus la maladie coulera facilement et moins elle vous gênera.

Guérir l'arthrose sans médicament? C'est possible!

Obtenez un livre gratuit intitulé «Plan détaillé pour rétablir la mobilité des articulations du genou et de la hanche en cas d'arthrose» et commencez à vous rétablir sans traitement ni opération onéreuse!

Arthrose-arthrite des articulations du genou, de la hanche, des chevilles et des épaules

L'arthrose et l'arthrite sont les maladies les plus courantes des éléments ostéo-articulaires du système musculo-squelettique. La présence simultanée de signes de destruction rhumatismaux et dégénératifs-dystrophiques, limitant la liberté de mouvement de l'organisation musculo-squelettique et articulaire du squelette, est définie comme une arthrose arthrose.

La part de ces manifestations cliniques représente environ 90% de toutes les lésions diagnostiquées du système ostéo-articulaire. Une définition plus précise de la symbiose arthrose-arthrite est le traitement de l'arthrose compliquée d'arthrite.

Il est important de se rappeler qu'il n'y a pas d'arthrite sans arthrite.

Signes et symptômes communs

Décrivez brièvement l'arthrite comme suit: il s'agit d'un processus inflammatoire dans l'organisation articulaire, qui entraîne la libération d'enzymes nocives qui contribuent à la destruction des tissus conjonctifs des articulations.

Selon la classification internationale des maladies de la 10e révision (CIM10), l'arthrite appartient à la 13e classe "Maladies du système musculo-squelettique et des tissus conjonctifs", bloc M05-M14 "Polyarthropathie inflammatoire".

L'arthrose est une pathologie clinique qui fournit aux articulations une destruction parfois irréversible de la structure cartilagineuse du tissu, conduisant à son amincissement. Selon la CIM10, l'arthrose appartient également à la classe des maladies des tissus conjonctifs du système musculo-squelettique et est définie pour le bloc arthrose M15-M19.

Le processus de destruction par l'arthrite arthritique du système musculo-squelettique affecte: le cartilage articulaire, le système ligamento-musculaire, la capsule synoviale. Le traitement de l'arthrose-arthrite commence par la détermination des signes symptomatiques et de l'état des conditions cliniques.

Nous caractérisons le lien de causalité, les symptômes cliniques généraux, les symptômes de complication, le pronostic de l'arthrose-arthrite dans le tableau de synthèse.