Principal

La goutte

Arthrose de l'articulation du poignet. Symptômes et traitement de l'arthrose du poignet

Un article du Dr. Evdokimenko © pour le livre Douleur et engourdissement dans les mains, publié en 2004. Edité en 2011 Tous droits réservés.

Symptômes de l'arthrose du poignet

L'arthrose de l'articulation radiocarpienne n'est pas très courante. Elle est principalement post-traumatique, c’est-à-dire qu’elle se développe comme une complication après une luxation ou une fracture des os du poignet (il faut préciser que l’artrose ne se produit généralement pas immédiatement, mais plusieurs semaines ou plusieurs mois après la lésion).

L'arthrose de l'articulation du poignet est caractérisée par des symptômes tels qu'un resserrement de l'articulation pendant le mouvement et une douleur qui ne survient que lors de certains mouvements ou à des positions extrêmes de flexion-extension de l'articulation - c'est-à-dire en essayant de plier, redressez le joint au maximum, "jusqu'à ce qu'il s'arrête." Au repos, sans mouvement, les douleurs n'apparaissent que si une personne plusieurs heures plus tôt a surchargé l'articulation douloureuse.

La mobilité de l'articulation du poignet avec l'arthrose est toujours réduite de 30 à 50%. Mais l'apparence de l'articulation du poignet touchée par l'arthrose reste presque inchangée - elle semble presque saine du côté ou l'articulation est assez déformée. Les articulations du poignet avec arthrose ne se déforment que lorsque la maladie a été provoquée par une fracture des os du carpe avec leur déplacement.

Attention! Nous devons nous rappeler que l'articulation du poignet est l'un des "endroits préférés" de l'inflammation dans la polyarthrite rhumatoïde. Et il est important de ne pas confondre l'arthrose du poignet avec cette maladie grave. Heureusement, distinguer l'arthrite de l'arthrite est généralement assez simple. Avec l'arthrite, contrairement à l'arthrose, la douleur est souvent plus prononcée au repos, tard le soir ou le matin.

Au contraire, lors des mouvements, la douleur diminue souvent (bien que les tentatives extrêmes de flexion-extension d'une articulation dans l'arthrite, comme dans l'arthrose, soient également presque toujours douloureuses). L'après-midi, surtout le soir, les douleurs arthritiques disparaissent presque toujours complètement - jusqu'à tard dans la nuit.

En règle générale, l'apparence des articulations du poignet touchées par la polyarthrite rhumatoïde varie considérablement: on observe soit un gonflement prononcé et un "gonflement" du poignet, soit une "zone de rupture" dans la région de cette articulation avec une atrophie des muscles.

Il est également caractéristique qu'en cas d'arthrite, la défaite des articulations du poignet est extrêmement rare - toute arthrite entraîne le plus souvent une inflammation de plusieurs articulations à la fois; et au contraire, l'arthrose du poignet est une pathologie post-traumatique isolée, ne touchant généralement qu'un seul joint du poignet endommagé. Autre point distinctif: l'état général des personnes atteintes d'arthrose du poignet ne change généralement pas et l'arthrite peut entraîner de la fièvre, une faiblesse, des frissons, des courbatures, etc.

Le mécanisme de développement de l'arthrose de l'articulation du poignet

Comme mentionné ci-dessus, l'arthrose du poignet est le plus souvent post-traumatique et se développe généralement après des fractures et des dislocations des os du poignet. Mais, il existe également une arthrose «professionnelle» de l'articulation du poignet, associée à sa surcharge professionnelle ou à son microtraumatisme. De telles surcharges et microtraumatismes surviennent souvent chez les athlètes et chez les ouvriers du bâtiment qui se chargent activement les mains.

L'arthrose du poignet se développe souvent chez des personnes qui, en raison de leur profession, doivent beaucoup travailler avec un marteau-piqueur, une perceuse avec perforateur, etc. Après tout, dans de tels cas, les surcharges et les microtraumatismes sont encore aggravés: les vibrations.

En conséquence des effets susmentionnés, l'articulation commence, comme le disent les médecins, à se "dégrader": les petits os de l'articulation du poignet sont déformés et le cartilage articulaire perd une partie de son humidité, il devient sec et moins lisse, plus rugueux. En plus de cela, il devient plus mince et perd sa capacité à absorber la charge sur les os de l'articulation. Et en plus des problèmes dans l'articulation, la quantité de fluide pour articulations en bonne santé qui remplit une fonction de «lubrification» pendant le mouvement des composants de l'articulation peut diminuer.

Tout cela conduit à l'apparition de ces symptômes désagréables, qui ont été mentionnés ci-dessus: une diminution de la mobilité de l'articulation du poignet, l'apparition d'un resserrement et une douleur lors du mouvement.

Diagnostic de l'arthrose du poignet

Premièrement, il est nécessaire de réaliser une étude radiologique du poignet afin de déterminer le degré de modification arthritique de l'articulation douloureuse du poignet. Et afin de ne pas rater un éventuel processus inflammatoire (à savoir, l'arthrite).

Et, deuxièmement, toujours dans le but de ne pas manquer l'arthrite, il est nécessaire d'effectuer des tests sanguins: cliniques (à partir d'un doigt) et à la recherche de tests rhumatismaux (à partir d'une veine). Il est caractéristique qu'en cas d'arthrose, les résultats des analyses sanguines des doigts et des veines restent dans les limites normales et qu'en cas d'arthrite, des écarts sont presque toujours observés (augmentation d'indicateurs tels que la RSE, la protéine C-réactive, le séromucoïde, l'acide urique, les modifications du niveau de globulines, etc. ).


Traitement de l'arthrose du poignet

Un traitement approprié de l'arthrose du poignet donne presque toujours un bon résultat. Mais cela ne se produit que si nous pouvons éliminer l’effet dommageable qui a conduit à la maladie - si nous évitons la surcharge articulaire, éliminons la possibilité de microtraumatismes répétés, immobilisons l’articulation du poignet avec un bandage de fixation ou un bracelet orthopédique spécial, etc. Dans une telle situation, le traitement de l'arthrose du poignet aura presque certainement du succès.

Si notre patient continue de surcharger son bras ou continue de travailler dans un travail traumatisant sans se soucier de protéger l'articulation avec des appareils orthopédiques (par exemple, des bracelets), l'effet du traitement sera réduit à zéro ou sera minime et de courte durée.

Parlons maintenant de ces procédures médicales qui apportent un bénéfice maximal en cas d’arthrose du poignet.

Premièrement, comme pour tout type d'arthrose, nous devons veiller à saturer le cartilage endommagé de l'articulation avec des nutriments spéciaux - des chondroprotecteurs. Le cours de traitement de l'arthrose avec des chondroprotecteurs est décrit en détail ici >>>

Deuxièmement, nous devons essayer de restaurer le "jeu articulé", c’est-à-dire rendre la mobilité des os articulés dans l'articulation radiocarpien. La thérapie manuelle (méthode de mobilisation) est bien adaptée à cela. Habituellement, 3 à 4 séances de thérapie manuelle suffisent pour maximiser la mobilité de l'articulation du poignet du patient.

La troisième tâche à laquelle nous sommes confrontés dans le traitement de l'arthrose du poignet consiste à améliorer la circulation sanguine et à accélérer le métabolisme dans l'articulation. Pour résoudre ce problème, nous avons un grand choix de procédures médicales. Nous pouvons donc utiliser avec succès:

  • compresses avec de la bile médicale ou bischofite;
  • boue thérapeutique;
  • l'ozokérite;
  • traitement à la paraffine;
  • massage ou auto-massage avec des pommades à base de substances anti-inflammatoires (gel de Voltaren, fastum, crème longévité, etc.);
  • thérapie au laser;
  • thérapie magnétique;
  • électrophorèse.

Enfin, dans le traitement des arthroses les plus graves, nous pouvons utiliser la méthode de saturation de l'articulation du patient avec des substances «lubrifiantes» spéciales - dérivés de l'acide hyaluronique (médicaments osténil, fermatron, continu, rapide, etc.). En utilisant 3-5 injections d'acide hyaluronique dans l'articulation douloureuse, après repositionnement manuel de l'articulation (et parfois sans elle), il est possible d'améliorer radicalement la situation chez 70 à 80% des patients (pour plus de détails sur les préparations à base d'acide hyaluronique, voir le chapitre 26).

Et si le traitement est effectué de manière exhaustive dans les quatre positions (utilisation de chondroprotecteurs, thérapie manuelle, amélioration de la circulation sanguine dans les injections articulaires et intra-articulaires de préparations d'acide hyaluronique), le résultat du traitement sera encore plus élevé.

Comment traiter l'arthrose du poignet

Le corps humain est un système complexe autorégulateur capable de s’adapter et de récupérer rapidement. Cependant, parfois ce biomécanisme échoue, alors des violations de nature différente peuvent se produire. À cet égard, nous considérons les symptômes et le traitement de l’arthrose déformante.

Raisons

L'arthrose du poignet (voir photo ci-dessous) est une maladie articulaire destructrice-dystrophique caractérisée par des lésions des éléments structurels de l'articulation.

L'articulation du poignet, située à la jonction des os du poignet et de l'avant-bras (radial, ulnaire), est touchée. Cette articulation a la forme d’une ellipse et remplit plusieurs fonctions: abduction - adduction et flexion - extension de la main.

L'aide Ce type de maladie est diagnostiqué dans de rares cas.

Le mécanisme de développement de la maladie est simple. En raison de l'impact négatif, il se produit une dégénérescence des tissus de l'articulation. Il y a dessèchement, amincissement, perte de mobilité du cartilage, ce qui entraîne à son tour le développement de changements dégénératifs dans la structure de l'articulation.

Les causes du développement du phénomène pathologique sont classiquement divisées en plusieurs groupes:

  1. Posttraumatique - la maladie se développe en raison de microtraumatismes et de charges constantes aux poignets.
  2. Inflammatoire - diverses maladies chroniques affectant les tissus conjonctifs peuvent provoquer une pathologie.
  3. La pathologie de l'âge peut être déclenchée par des signes de vieillissement (problèmes de métabolisme, usure du cartilage).
  4. Mixte - sur le fond des fractures non concurrentes, des anomalies congénitales du développement, etc.

Il est également intéressant de noter que l'arthrose post-traumatique du poignet est diagnostiquée dans la grande majorité des cas et est associée à une activité professionnelle.

Environ 75% de tous les patients sont des athlètes, des musiciens, des informaticiens et d’autres représentants de professions liées à une charge systématique sur les mains.

Classification

En médecine, l'arthrose est classée en plusieurs types en fonction de certains facteurs:

  1. Selon l'origine - est divisé en 2 types:
  • primaire (idiopathique) - se développe sur une articulation en bonne santé en raison d'une activité physique intense, dépassant la résistance à la traction du cartilage;
  • secondaires - se produisent sur le fond de diverses maladies articulaires, blessures, etc.
  1. De la cause du développement - la forme de la maladie dépend du facteur provocant:
  • non spécifique - causé par divers agents pathogènes infectieux;
  • spécifiques - peuvent être déclenchés par des maladies telles que la tuberculose, la gonorrhée, la syphilis;
  • systémique - se pose en tant que complication d'affections systémiques des tissus conjonctifs;
  • métabolique - le résultat de divers troubles des processus métaboliques dans le corps (goutte);
  • infectieuse-allergique - une complication d'une maladie infectieuse (rougeole, dysenterie).
  1. Selon la nature du cours - en cours de développement, la pathologie passe par plusieurs étapes, chacune ayant ses propres caractéristiques:
  • Stade 1 - une limitation mineure de la mobilité et de la douleur. Rayon X - rétrécissement de l'interligne articulaire, affutage des bords de l'articulation;
  • Stade 2 - douleur modérée, limitation tangible de la mobilité. Aux rayons X - un rétrécissement prononcé de la fissure articulaire, la formation d'ostéophytes;
  • Stade 3 - une limitation significative de la mobilité, accompagnée d'une douleur intense. Sur la radiographie - le joint est manquant; croissance osseuse, déformation des articulations.

Une telle classification détaillée de l'arthrite du poignet (désignation collective de toute maladie de l'articulation, incluant également l'arthrose) permet de diagnostiquer la maladie avec une grande précision, d'en déterminer la cause et de choisir un traitement efficace.

Symptomatologie

L'arthrose de l'articulation du carpe présente des symptômes caractéristiques, ainsi qu'un certain nombre de manifestations supplémentaires.

L'aide La gravité des symptômes dépend du stade de la maladie.

Le tableau clinique de la maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  • syndrome de douleur;
  • crunch lors du brossage;
  • mobilité limitée, raideur;
  • l'inflammation;
  • gonflement, rougeur de la peau;
  • déformation de l'articulation osseuse et formation de nodules sous-cutanés denses.

Une autre caractéristique de la maladie est également une réduction de la douleur après avoir effectué des mouvements actifs du bras avec l’articulation touchée.

Diagnostics

Le diagnostic de l'arthrose du poignet est effectué selon les méthodes suivantes:

  1. Enquête sur le patient, clarification des plaintes, collecte d'anamnèse.
  2. Examen externe du patient et palpation de la zone touchée.
  3. Tests de laboratoire: test sanguin, tests rhumatismaux.
  4. Radiographie en 2 projections.
  5. IRM

Cette dernière méthode n'est utilisée que dans les cas où le spécialiste a des doutes sur le diagnostic proposé.

En fonction des résultats de l'examen, le médecin choisit individuellement un schéma thérapeutique en tenant compte des caractéristiques individuelles du patient.

Traitement

Le traitement de l'arthrose du poignet de la main est effectué dans un complexe avec l'utilisation de méthodes conservatrices et opérationnelles.

Le traitement conservateur comprend plusieurs méthodes ayant des effets multidirectionnels sur le corps (présentées dans le tableau ci-dessous).

Tout sur l'arthrose du poignet

L'arthrose du poignet est une maladie qui touche les personnes ayant survécu au traumatisme de cette articulation ou celles qui subissent des contraintes régulières sur la main (athlètes, constructeurs, machines à écrire à l'ordinateur, etc.). Cette articulation a une forme sphérique et est formée par les os du poignet, les osselets radiaux et ulnaires. En raison de la blessure, non seulement l'articulation elle-même, mais aussi le rayon, qui peut devenir plus court, peuvent être endommagés.

La tension prolongée qui se produit dans l'articulation est lourde de microtraumatismes, ainsi que de dégénérescence des tissus cartilagineux. Le cartilage devient plus fin, il devient sec, perdant une partie de sa lubrification naturelle.

Des charges régulières sur la main peuvent causer de l'arthrose au poignet

Cette maladie peut également survenir en raison de perturbations endocriniennes. L'arthrose est capable de réduire la mobilité de l'articulation de 1,5 fois, apportant un inconvénient majeur lors des tâches ménagères habituelles. La maladie affecte souvent les femmes de plus de 50 ans.

Arthrose du poignet: symptômes

Le symptôme principal de cette maladie est une douleur dans la région du poignet, limitant sa mobilité. Je dois dire que les gens vont généralement chez le médecin déjà lorsque la douleur est sévèrement exprimée, sans prêter attention aux premières «cloches». Et une douleur insupportable est un signe de négligence de la maladie.
Les symptômes de l'arthrose augmentent avec la complication de la maladie.

À différentes étapes, l'arthrose s'accompagne de symptômes distinctifs.

Il existe 3 degrés d'arthrose de l'articulation du poignet, caractérisés par les symptômes suivants:

  • arthrose de l'articulation du poignet 1 degré: le tissu de l'articulation est légèrement touché. Le liquide synovial commence à changer la composition et la densité. Tissu alimentaire perturbé. Il y a une inflammation, entraînant un mouvement accompagné de douleur.

Les sensations désagréables sont particulièrement prononcées le matin, puis continuent tout au long de la journée. Peut-être des poches.

L'appareil musculo-ligamentaire de la main, impliqué dans les mouvements, s'affaiblit progressivement;

  • arthrose de l'articulation du poignet 2 degrés: une déformation plus prononcée de la structure de l'articulation. Des excroissances osseuses peuvent survenir. La douleur rejoint le resserrement de l'articulation;
  • Le grade 3 se produit en l'absence de traitement. Elle se caractérise par une douleur constante au niveau de l'articulation du poignet, ainsi que par son dysfonctionnement. L'articulation peut devenir à la fois complètement immobile (impossible de plier, ni plier le pinceau) ou pathologiquement mobile. Dans ce dernier cas, l'axe de la main est déplacé et la main peut avoir une apparence courbée ou raccourcie.
  • Diagnostics

    Pour diagnostiquer une arthrose de l'articulation peut orthopédiste spécialiste. Il n'est pas utile de retarder la visite, car plus le diagnostic est posé tôt, plus il sera facile et rapide de guérir la maladie.
    Après avoir effectué une inspection visuelle et une palpation, le médecin vous prescrira:

    • Rayons X (projections 3D ou 2D). Cette méthode permettra de considérer la distance de la largeur de l’espace entre les articulations, la présence de processus osseux, la structure de l’articulation;

    La radiographie vous permet de diagnostiquer avec précision la maladie

    En savoir plus sur les méthodes matérielles de diagnostic des pathologies articulaires dans cet article...

    Arthrose du poignet: traitement

    Après avoir confirmé le diagnostic, vous pouvez procéder au traitement de la maladie. L'arthrose est traitée assez efficacement à la condition d'éliminer davantage la surcharge de l'articulation, ainsi que si la fixation est assurée au moyen d'un bracelet orthopédique, d'un pansement, etc.

    Un dispositif de verrouillage spécial soulage la tension du joint.

    Le traitement de l'arthrose du poignet peut être effectué de la manière suivante:

    • traitement médicamenteux;
    • physiothérapie;
    • adhésion au régime orthopédique;
    • nourriture spécialement sélectionnée;
    • effectuer des exercices pour le pinceau;
    • utilisation de la médecine traditionnelle.

    Pour éliminer une maladie telle que l'arthrose déformante du poignet, on utilise couramment des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des corticostéroïdes et des chondroprotecteurs. En cas de douleur intense, l'orthopédiste peut prescrire un certain type d'analgésique.

    La physiothérapie a pour but de stimuler les processus métaboliques et d'établir la circulation sanguine. La physiothérapie comprend l'électrophorèse, la thérapie par la boue, l'ozokérite, la thérapie à la paraffine, la thérapie magnétique, les compresses.

    Le respect du régime orthopédique comprend le port d'un bandage, d'un bandage élastique ou d'un autre dispositif de fixation de la brosse.

    Peut-être l'imposition d'un plâtre pendant un certain temps. Le port de poids, la réalisation de travaux nécessitant la fatigue d'une main, devraient être exclus. C'est une condition indispensable dans le traitement de l'arthrose du poignet.

    La nutrition du patient doit être variée. La préférence devrait être donnée aux produits qui affectent positivement l'état du tissu cartilagineux.
    Ceux-ci comprennent:

    • poisson;
    • les légumes (particulièrement riches en vitamines B, C);
    • pain complet
    • aspic;
    • produits contenant de la gélatine.

    Une nutrition spéciale aide le cartilage à se régénérer

    Exercices pour le traitement de l'arthrose de la main

    Il existe une liste d'exercices visant à se débarrasser de l'arthrose post-traumatique du poignet. En voici quelques unes:

    • Serrez doucement votre main dans un poing, puis détendez-vous afin que vos doigts soient séparés au maximum. Répétez 5 fois;
    • pose ta main sur la table, paume vers le bas. Pliez légèrement les doigts pour obtenir une "diapositive". Puis redressez lentement la paume et les doigts. Chaque partie de l'exercice devrait durer environ 30 secondes. Il ne devrait y avoir aucune pression sur le joint. Répétez 5 fois;
    • tourne ta paume vers toi, serre tes doigts comme des griffes de lion. Le bout des doigts doit toucher les monticules à la base de la paume. Dans cette position, vous devez rester 30 secondes, puis desserrez votre main. Répétez 6 fois;
    • Prenez une balle de tennis dans votre main, pressez-la fermement. Presser continuellement pendant 10 secondes. Détache ta main. Répétez 12 fois;
    • jouez vos doigts sur la table, comme sur un piano. Pour ce faire, soulevez le pinceau, posez vos doigts sur la planéité de la table. Soulevez et abaissez alternativement chaque doigt. Répétez 10 fois;
    • doigts pour se redresser, mettre une bande élastique sur la paume de la main. Prenez votre pouce sur le côté, maintenez-le pendant 30 secondes. Détendez votre bras, ramenez votre doigt dans sa position initiale. Répétez 10 fois;
    • redressez tous les doigts et cachez le gros à l’intérieur de la paume. Restez dans cette position pendant 30 secondes. Répétez au moins 5 fois.
    • également pour l'arthrose, il est utile de sculpter n'importe quoi d'argile ou de pâte à modeler. Faire des mouvements multidirectionnels lents contribue à la récupération rapide.

    Vous pouvez vous familiariser avec une série d'exercices en visionnant la vidéo:

    Arthrose du poignet: traitement des remèdes populaires

    Se débarrasser de la maladie peut aider et les remèdes populaires.

    Avant de les utiliser, consultez toujours votre médecin.

    Quelques recettes populaires:

    • Prenez les fleurs écrasées d’Hypericum, de camomille, d’immortelle, d’herbe, d’achillée millefeuille et d’arme de mère, ainsi que de soie de maïs. Tout mélanger. 2 cuillères à soupe l mélanger verser 2 c. eau bouillante, insister 2 heures. Prendre trois fois par jour avant les repas, 0, 5 c. cours - 1,5 mois;
    • Prenez 3 parties de fleurs de romarin sauvage, 2 parties de racine de framboise, d’ortie, d’élecampane, 1 partie de fleurs de sureau et d’arnica. 2 cuillères à soupe l mélanger verser 2 c. l'eau bouillante, mettre au bain-marie pendant 10 minutes. Prenez 0, 5 c. trois fois par jour pendant 30 minutes Avant le repas Cours - jusqu'à 2 mois;
    • Envelopper avec des feuilles de chou fraîches. Placez une feuille sur le joint, bandez le dessus avec un pansement et laissez reposer toute la nuit. L'emballage soulagera la douleur et la tension;
    • Mélangez la poudre de moutarde et le sel marin dans un rapport de 1: 2. Ajoutez 30 ml de kérosène purifié. Frotter le mélange dans le joint avant le coucher et laisser reposer toute la nuit. Cours - 2 semaines;
    • 3-4 art. l flocons d'avoine verser de l'eau bouillante, cuire 7 minutes. Refroidissez le porridge épais résultant, utilisez-le comme compresse pour la nuit;
    • Mélangez la propolis fondue dans un bain-marie à l'huile de tournesol. Pour refroidir Frotter la nuit dans la région de l'articulation avec douleur.

    Les remèdes populaires peuvent soulager la douleur

    Prévention de l'arthrose

    Afin de prévenir l'apparition de la maladie, vous devez:

    • éviter les blessures, ne pas travailler dur;
    • faire de l'exercice physique;
    • Enrichissez le régime avec des minéraux, des vitamines.

    Si vous avez une douleur au poignet (même légère), consultez un médecin.

    Donc, vous vous protégez des conséquences graves.

    Conservez un mode de vie sain, évitez de trop forcer et vos articulations resteront saines pendant de nombreuses années.

    Comment éviter l'arthrose du poignet et le traiter?

    Dans l'articulation du poignet articulé 5 os - radiale, cubitale et première rangée du carpe. Forme un composé complexe complexe, qui comprend le disque articulaire fibreux-cartilagineux de l’os cubital. L'articulation du poignet ellipsoïde est l'une des plus mobiles du corps humain. Elle permet des mouvements de flexion-extension, d'abduction et d'adduction. Il est facilement blessé, de sorte que l'arthrose du poignet est le plus souvent post-traumatique, l'arthrose est également courante dans le contexte de surcharge professionnelle. Dans la zone de l'articulation se trouvent les vaisseaux sanguins, les nerfs, les tendons, qui peuvent être impliqués dans le processus pathologique de l'arthrose. Au premier signe de douleur au poignet doit être examiné. Si vous diagnostiquez une arthrose du poignet à temps, le traitement sera plus efficace.

    Étiologie et pathogenèse

    Comme mentionné plus haut, ce type d'arthrose se développe le plus souvent après une lésion traumatique du poignet - contusion, fracture, luxation, entorse. L'arthrose post-traumatique commence à se développer quelques semaines voire plusieurs mois après une lésion des os ou des ligaments. À ce stade, les effets visibles de la blessure sont généralement éliminés, la douleur et la déformation aiguë disparaissent. L'inconfort du poignet, la raideur du patient peuvent être attribués au fait que la blessure n'a pas complètement guéri et que l'on s'attend à une amélioration. En fait, c’est ainsi que se manifeste la conséquence lointaine d’une blessure: arthrose déformante. Cette maladie progresse, les symptômes augmentent, l'état du patient s'aggrave. Le traitement ne peut que stopper le développement de l'arthrose du poignet, mais pas l'inverser.

    La maladie peut aussi provoquer:

    • risques professionnels, surcharge régulière des articulations. Les constructeurs professionnels, les ouvriers agricoles, les couturières, les composeuses, les athlètes qui se chargent les mains souffrent d'arthrite d'une telle étiologie. Particulièrement préjudiciable aux vibrations articulaires, ce qui se produit lors du travail avec une perceuse, un marteau-piqueur;
    • changements corporels liés à l'âge;
    • troubles endocriniens et hormonaux;
    • maladies du tissu conjonctif.

    La destruction du cartilage et du disque articulaire commence généralement par des dommages mécaniques. En raison de changements liés à l'âge ou sur le fond de maladies systémiques, le mécanisme de restauration du tissu cartilagineux peut être perturbé. Cela est dû à des carences nutritionnelles, à la production de liquide synovial et de cellules cartilagineuses en quantité insuffisante. Au premier stade, les modifications dégénératives-dystrophiques affectent principalement le tissu cartilagineux. Le cartilage joue le rôle de couche qui réduit le frottement osseux et le disque articulaire en assure la congruence, c'est-à-dire la conformité des surfaces articulées. À la suite de la destruction du tissu cartilagineux, les os des articulations sont déformés, des excroissances se forment sous la forme d'épines. L'arthrose du poignet s'accompagne généralement d'un raccourcissement du radius.

    Au stade avancé, l'arthrose touche les tissus périarticulaires situés à l'extérieur de la capsule articulaire. La calcification des ligaments se produit, ils perdent leur élasticité. Atrophie des muscles, parfois contractuellement douloureuse. Les ostéophytes envahissants des nerfs et des vaisseaux sanguins peuvent être endommagés.

    Les symptômes

    Dans l'arthrose du poignet, les symptômes et le traitement dépendent du stade d'avancement de la maladie. En cas d'arthrose de l'articulation du poignet du 1er degré de mouvement du poignet, accompagnée d'une douleur modérée, le matin il y a une raideur des mouvements. A ce stade, le cartilage est déjà aminci, des fissures peuvent apparaître. Le liquide synovial s'épaissit et ne fournit pas au cartilage la quantité nécessaire d'éléments nutritifs. La deuxième étape se manifeste par de fortes douleurs qui se manifestent pendant les mouvements et persistent longtemps lorsque l'articulation n'est plus sous la charge. Le mouvement est accompagné d'un resserrement. Leur volume est réduit d'environ un tiers, les mouvements latéraux sont particulièrement difficiles. Faibles muscles et ligaments.

    Les symptômes les plus prononcés de l'arthrose à un stade ultérieur. Il s’agit d’une douleur intense et constante, dont la mobilité est limitée à 50%. Parfois, l'articulation du poignet acquiert de la mobilité, ce qui entraîne un déplacement de l'axe de la brosse, le bras est raccourci ou plié, comme sur la photo. Bien que l'arthrose du poignet, comme d'autres types d'arthrose, soit appelée déformation (DOA), la déformation de l'articulation n'est pas perceptible, même au stade avancé de cette maladie. S'il y a déjà eu une fracture des os du carpe avec un décalage, une déformation sévère est plus probable. Les changements dans les articulations sont clairement visibles sur les rayons X. La photo est prise en 2 ou 3 projections.

    Le tableau clinique des articulations très déformées, l’œdème est plus caractéristique de l’arthrite, qui touche généralement un groupe d’articulations. Il est également nécessaire de distinguer l'arthrose des maladies des tissus mous (tendinite, bursite), de la styloïdite (inflammation du site de fixation des ligaments aux processus styloïdes des os) et de la nécrose aseptique des os (maladie de Kiyabeka-Prizer).

    Examen de l'articulation du poignet

    Le diagnostic commence par l'examen et la palpation du poignet, en comparant les articulations d'un bras douloureux et en bonne santé (arthrose post-traumatique, généralement unilatérale). Le médecin étudie la paume, le dos et les surfaces latérales de l'articulation, attire l'attention sur les repères anatomiques - fossettes, bosses, plis, saillies des os. Si des points de référence ont disparu ou se sont formés dans un endroit atypique, cela indique un processus pathologique dans l'articulation, mais pas nécessairement une arthrose. La couleur et le motif de la peau, le tonus musculaire est évalué. La boursouflure associée à une rougeur et à une augmentation de la température locale est un signe de processus inflammatoire. Douleur informative accompagnant le mouvement de la main par rapport à l'avant-bras, crunch.

    Pour un diagnostic plus précis, il faut des examens de laboratoire et du matériel. Les rayons X révèlent un rétrécissement de l'interligne articulaire, de la masse osseuse et des ostéophytes. En cas d'arthrose de l'articulation du 2 ème degré, l'écart est réduit de plus de moitié, il est pratiquement absent en 3 étapes. Le nombre et la taille des ostéophytes augmente. Obtenir des informations sur l'état des tissus mous permet l'échographie. L’une des techniques de diagnostic les plus instructives est l’IRM. C’est une procédure coûteuse, mais elle peut être utilisée pour détecter les moindres changements dans les tissus articulaires et périarticulaires. Pour le diagnostic différentiel de l'arthrose et des maladies inflammatoires, en particulier de l'arthrite, un test sanguin général et biochimique est effectué. En cas de suspicion d'arthrite, du sang est prélevé pour les tests rhumatismaux.

    Traitement

    Après avoir posé un diagnostic précis, vous pouvez procéder au traitement de l'arthrose du poignet. Pour commencer, le joint doit être déchargé et blessé à nouveau. Ceci est facilité par les produits orthopédiques - bracelets, orthèses, bandages, pneus. Il est recommandé de les porter pendant la période de rééducation après une blessure, lorsque le modèle est retiré. Les personnes dont les activités professionnelles ou les loisirs sont associés à une charge sur le poignet doivent porter un pansement qui fixe le pansement pendant le travail ou la pratique de sports à des fins thérapeutiques et prophylactiques. Une autre condition pour une thérapie réussie - une alimentation équilibrée. Une personne devrait recevoir suffisamment de vitamines et de minéraux, de protéines et de fibres. La consommation de graisses, glucides, sel doit être limitée, produits nocifs avec conservateurs à exclure du régime alimentaire.

    Habituellement, le traitement de l'arthrose de l'articulation du poignet commence par un court traitement par des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Avec leur aide, ils soulagent la douleur et arrêtent l'inflammation (si disponible). Avec les formes avancées de processus inflammatoires aigus, un traitement par corticostéroïdes peut être indiqué. Dès que la maladie passe de la phase aiguë à la phase subaiguë, l’éventail des méthodes d’exposition peut être élargi. Le traitement a les objectifs suivants:

    • arrêter la destruction du tissu cartilagineux, compenser la déficience de ses composants dans le corps, créer les conditions nécessaires à la régénération du cartilage et du disque articulaire;
    • améliorer la circulation sanguine, les processus métaboliques et le trophisme tissulaire dans la région de l'articulation;
    • restaurer la mobilité de l'articulation.

    Chondroprotecteurs et acide hyaluronique

    La chondroïtine et la glucosamine sont les principaux composants du cartilage. Si, pour une raison quelconque, le corps en produit en quantités insuffisantes, la réception de composants exogènes aidera à corriger la situation. Ils sont généralement récoltés à partir du tissu cartilagineux du bétail. Les préparations contenant de la chondroïtine et / ou de la glucosamine sont appelées chondroprotecteurs. Ils peuvent également neutraliser l'action des enzymes qui détruisent le cartilage. L’administration systémique la plus efficace de chondroprotecteurs sous forme de comprimés (capsules), d’injections. Il peut être complété par l'application de pommades sur la région du poignet. Plus les chondroprotecteurs sont commencés tôt, plus les chances de succès sont élevées, à 3 stades, lorsque le cartilage est presque complètement détruit, elles ne sont pas prescrites.

    Une des raisons pour lesquelles le cartilage articulaire se contracte, se fendille, perd de son élasticité est une diminution du volume de production de liquide synovial et une modification de ses caractéristiques. Les préparations d'acide hyaluronique aident à diluer le fluide intra-articulaire épaissi et à en remplir le volume. Leurs injections se font directement dans la capsule articulaire. Si les chondroprotecteurs sont pris pendant plusieurs mois, le traitement à l'acide hyaluronique consiste en quelques injections. Ce lubrifiant naturel empêche non seulement la destruction du cartilage, mais réduit également le frottement des os. On a recours aux injections même à un stade avancé de la maladie, mais seulement en l'absence d'inflammation dans la capsule articulaire.

    Stimulation de la circulation sanguine et trophisme

    Des médicaments, des médicaments locaux, des onguents irritants ont cet effet. Leur composition comprend des composants qui contribuent à l'expansion des vaisseaux sanguins et à l'amélioration de la circulation sanguine. Cela améliore la nutrition tissulaire et le débit lymphatique, diminue le gonflement. En raison de l'effet chauffant et irritant de telles pommades, bloque la douleur. Cette catégorie comprend les préparations à base de venin d'abeille et de serpent, de capsaïcine (extrait de poivron rouge), de camphre, de moutarde et de plusieurs autres huiles essentielles. Ils peuvent également contenir des composants anti-inflammatoires, généralement des salicylates.

    Stimuler les processus métaboliques et les procédures de physiothérapie de la circulation sanguine:

    • compresses avec bischofite, dimexidum, bile médicale;
    • enveloppements d'ozocérite et de paraffine;
    • enveloppements de boue curative avec de l'argile;
    • thérapie au laser;
    • thérapie magnétique;
    • électrophorèse avec des médicaments.

    Développement conjoint

    Dans les premiers stades de l'arthrose du poignet, il est traité avec succès avec une thérapie manuelle. L'étirement progressif de l'articulation s'appelle mobilisation, la procédure est effectuée pendant plusieurs séances. En conséquence, l'articulation est libérée et le patient peut déplacer le bras dans le poignet sans douleur. Mais il existe un certain nombre de contre-indications à la thérapie manuelle et il n’est pas toujours possible de recourir à cette technique. Un bon effet consiste en un massage au cours duquel sont effectuées les méthodes de caresses et de frottements. De l’arrière, l’impact devrait être plus léger, plus doux qu’avec la paume. Pour prévenir l’atrophie musculaire, il est nécessaire d’élaborer l’avant-bras en plus de l’articulation. Le massage est recommandé pour compléter les exercices actifs et passifs.

    Découvrez des exercices efficaces et sûrs pour le développement du poignet et le renforcement des muscles environnants aidera le rééducateur. Fondamentalement, les mouvements de flexion-extension, d'abduction-réduction et circulaires sont représentés. Si la douleur s'accompagne d'une série d'exercices, vous pouvez plonger votre main dans de l'eau chaude et effectuer des mouvements sous l'eau.

    Le pronostic pour l'arthrose du poignet est relativement favorable, la limitation de la mobilité n'excède généralement pas 50%, une personne peut effectuer des opérations de base, conserve la capacité de s'auto-servir. Dans le même temps, il faudra abandonner l'activité semée de micro-plaies du poignet. Fondamentalement, l'arthrose du poignet est traitée par des méthodes conservatrices, le recours à une intervention chirurgicale, si elle est compliquée par d'autres processus pathologiques au poignet, à la main. Ignorant les symptômes de l'arthrose, les tentatives d'auto-traitement sans consultation médicale peuvent conduire au fait que la maladie se présente sous une forme négligée qu'il est impossible de traiter.

    Traitement de l'arthrose du poignet

    L'arthrose: faits et chiffres

    La plupart des gens forcent le traitement de l'arthrose au moment même où les articulations osseuses sont partiellement détruites. Cette étape de la maladie et la solution au problème de la destruction n'impliquent plus un traitement complet. Le principal effet recherché par les médecins est de ralentir les processus de destruction, d’éliminer le syndrome douloureux et de restaurer de manière relative la fonction motrice. Dans certains cas, cela ne peut être réalisé qu'avec une intervention chirurgicale et la pose d'implants.

    Les principales causes de la dégénérescence articulaire

    L'arthrose des mains commence à se développer bien avant l'apparition des symptômes et reste souvent non diagnostiquée. La détection précoce de la maladie dépend des soins prodigués au patient. La prévention aide également à éviter son développement chez les personnes prédisposées à la pathologie - ceci est particulièrement important en présence d'un facteur héréditaire. Ces mesures sont nécessaires d'urgence pour les personnes porteuses d'infections spécifiques. Les changements dégénératifs dans l'articulation du poignet peuvent être le résultat d'une blessure, d'une alimentation déséquilibrée et même d'un travail pénible.

    Dans la littérature scientifique, il est habituel de distinguer trois causes principales de la dégénérescence articulaire provoquant une arthrose:

    • blessures caractéristiques de personnes effectuant des travaux manuels pénibles;
    • facteur héréditaire associé à des troubles métaboliques et à une prédisposition génétique;
    • dommages osseux infectieux.

    Dans les cas cliniques, une combinaison de causes et de symptômes est généralement observée, ce qui influe considérablement sur le développement du processus destructeur. Les poignets de la main ou des doigts peuvent être affectés même en l'absence de symptômes caractéristiques des autres articulations. Cela tient compte du fait que la multiplicité des maladies osseuses, en particulier la manifestation et tout un ensemble de causes possibles, ne permet pas de développer des mesures médicales générales pour résister à cette maladie de la part du corps médical. La prévention dépend en grande partie des mesures prises par l'individu au niveau individuel.

    L'arthrose en chiffres

    Caractéristiques de la manifestation et de l'évolution de la maladie:

    1. Selon des recherches menées par des scientifiques américains, à l'âge de 45 ans, environ 2% des personnes atteintes d'arthrose étaient atteintes, entre 45 et 64 ans - 30%, plus de 65 ans - jusqu'à 85%.
    2. La plupart des cas - chez les femmes, une arthrose du poignet et des zones interphalangiennes chez les femmes se produisent 10 fois plus souvent.
    3. 60 à 70% des patients se plaignent de douleurs aiguës ou constantes lors des mouvements.
    4. 80% des personnes souffrant d'arthrose souffrent d'une mobilité réduite de la zone endommagée.
    5. Le plus souvent, les articulations du genou et de la hanche sont touchées, car elles ont une charge naturelle importante (par exemple, réduire le poids de 1 kg réduit la charge sur le genou de 4 kg). En second lieu en fréquence se trouvent les articulations interphalangiennes distales des mains (près des ongles) et de la cheville.
    • presque toutes les personnes âgées sont à risque, les femmes tombent malades plus tôt;
    • la fréquence des lésions aux mains et aux doigts vient en deuxième position, chez les femmes - 10 fois plus souvent;
    • L'arthrose du poignet et des articulations distales au stade du processus chronique se manifeste par une douleur aiguë.

    La pathologie se prête à la prévention, au traitement et à la réduction de l’influence des processus dystrophiques sur le tissu osseux. Aux premières manifestations peuvent être complètement guéri.

    Les premiers symptômes: comment se manifestent et développent la dégénérescence des articulations

    La cause fondamentale de la maladie est la dégénérescence des articulations, qui se traduit par la perte d'élasticité du cartilage et son amincissement. Le tissu cartilagineux spongieux élimine les frottements osseux et joue le rôle d'amortisseur de choc. Des troubles métaboliques entraînent une réduction et presque la cessation de la synthèse du liquide synovial dans la poche articulaire. C'est un substrat nutritif transparent à la structure semblable à un gel, au cartilage et à l'os hydratants et nourrissants.

    Au cours de l'étape suivante, la maladie peut se manifester de différentes manières. Avec l'amincissement du cartilage, le frottement des épiphyses des os augmente, les microtraumatismes chroniques sont caractéristiques - l'articulation articulaire commence à s'effondrer. Une hyperplasie survient en présence de processus ostéodystrophiques, des segments articulaires individuels commencent à se développer et des modifications en forme de cônes apparaissent. Cela se manifeste dans des processus infectieux ou à la suite de blessures, lorsque la croissance osseuse est associée à des processus de récupération et à une tentative de réparation du corps par une méthode de remplacement.

    Accumulation de premiers symptômes

    Les premiers symptômes de dégénérescence des articulations des mains et des mains (par ordre croissant):

    1. Douleur après un effort physique, qui passe au repos.
    2. Douleur des articulations chez les femmes au milieu et à la fin du cycle menstruel, ainsi que lorsque le temps se dégrade.
    3. Légères poches et crunchs lors du pliage et du lissage, peau pâteuse.
    4. Augmentation de la douleur lors du déplacement avec une brosse.
    5. Changements hypertrophiques, augmentation de la taille des articulations, croissance du tissu osseux (nodules de Heberden et Bouchard).
    6. Perte de mobilité

    Les premiers symptômes d’un état pré-arthritique sont associés à l’apparition de douleurs, puis un resserrement et des poches apparaissent. Le stade tardif est caractérisé par la croissance des os, résultant de la croissance conjointe des articulations osseuses, avec une perte totale de mobilité.

    Avec une immunité affaiblie, la destruction des articulations osseuses se produit sans hypertrophie marquée. Sur les mains avant que les doigts ne soient endommagés, puis sur les mains et les poignets. La maladie peut survenir individuellement.

    Causes de la dégénérescence des articulations - conditions pré-arthritiques

    Comprendre le problème aide à créer un ensemble individuel de méthodes pour restaurer les fonctions de la main et éviter les handicaps. Toutes les causes sont susceptibles de prévention, les mesures et les méthodes aident à maintenir la matrice osseuse en bonne santé, à condition que la détection précoce des premiers symptômes ou des caractéristiques du mode de vie aide à faire face aux manifestations héréditaires.

    Les changements primaires résultent d'une perturbation chronique de l'équilibre eau-sel dans le corps. Raisons - dans le manque de consommation d'eau et de nutrition médiocre. Les cellules sont régulièrement au bord de la déshydratation, ce qui perturbe la synthèse des fluides physiologiques et la nutrition du cartilage.

    Ces processus sont exacerbés par des blessures permanentes résultant de travaux manuels pénibles. Cela peut être une hypothermie, la présence constante des mains dans l’eau, l’utilisation de réactifs chimiques, un exercice excessif. Dans le cartilage et les épiphyses des os, apparaissent des micro-inflammations et des fissures qui se resserrent avec un nouveau tissu osseux, les ostéoblastes. Ce processus peut être accompagné d'une violation de la mobilité, augmentant progressivement l'hypertrophie.

    Des processus inflammatoires des articulations interphalangiennes des doigts peuvent survenir à la suite d'un travail manuel intensif et d'une violation du trophisme des tissus de la main. L'hypothermie, le gonflement dû à l'eau et l'utilisation de surfactants entraînent la dystrophie des petits et des gros vaisseaux. En conséquence, l'irrigation sanguine est perturbée et un processus inflammatoire se produit. Plus tard, il y a une douleur, alors - un resserrement et des poches. Des changements dégénératifs peuvent survenir même avec un niveau de nutrition suffisant.

    Prévention et traitement des remèdes populaires pour la dégénérescence des articulations des mains

    Tab. 1. Mesures de prévention et de traitement du stade initial d'arthrose des mains et des doigts

    Arthrose du poignet - causes, symptômes, traitement et prévention

    Avec une pathologie telle que l'arthrose du poignet, il se produit une destruction et une déformation des cartilages responsables de la connexion des os et du mouvement des articulations des mains. Les principales causes de la maladie sont les blessures et les conséquences des activités professionnelles associées à la charge des mains.

    Les hommes et les femmes sont plus ou moins touchés de la même manière par cette maladie. Ce matériel est donc recommandé à un large cercle de lecteurs.

    L'arthrose du poignet, c'est quoi?

    L'arthrose du poignet est le plus souvent post-traumatique et se développe généralement après des fractures et des dislocations des os du poignet. Mais, il existe également une arthrose «professionnelle» de l'articulation du poignet, associée à sa surcharge professionnelle ou à son microtraumatisme. De telles surcharges et microtraumatismes surviennent souvent chez les athlètes et chez les ouvriers du bâtiment qui se chargent activement les mains.

    L'arthrose du poignet se développe souvent chez des personnes qui, en raison de leur profession, doivent beaucoup travailler avec un marteau-piqueur, une perceuse avec perforateur, etc. Après tout, dans de tels cas, les surcharges et les microtraumatismes sont encore aggravés: les vibrations.

    En conséquence des effets susmentionnés, l'articulation commence, comme le disent les médecins, à se "dégrader": les petits os de l'articulation du poignet sont déformés et le cartilage articulaire perd une partie de son humidité, il devient sec et moins lisse, plus rugueux.

    En plus de cela, il devient plus mince et perd sa capacité à absorber la charge sur les os de l'articulation. Et en plus des problèmes dans l'articulation, la quantité de fluide pour articulations en bonne santé qui remplit une fonction de «lubrification» pendant le mouvement des composants de l'articulation peut diminuer.

    L'arthrose de l'articulation du poignet est caractérisée par des symptômes tels qu'un resserrement de l'articulation pendant le mouvement et une douleur qui survient uniquement lors de certains mouvements ou dans des positions extrêmes de flexion-extension de l'articulation - c'est-à-dire en essayant de plier, redressez le joint au maximum, "jusqu'à ce qu'il s'arrête." Au repos, sans mouvement, les douleurs n'apparaissent que si une personne plusieurs heures plus tôt a surchargé l'articulation douloureuse.

    La mobilité de l'articulation du poignet avec l'arthrose est toujours réduite de 30 à 50%. Mais l'apparence de l'articulation du poignet touchée par l'arthrose reste presque inchangée - elle semble presque saine du côté ou l'articulation est assez déformée. Les articulations du poignet avec arthrose ne se déforment que lorsque la maladie a été provoquée par une fracture des os du carpe avec leur déplacement.

    Nous devons nous rappeler que l'articulation du poignet est l'un des "endroits préférés" de l'inflammation dans la polyarthrite rhumatoïde. Et il est important de ne pas confondre l'arthrose du poignet avec cette maladie grave. Heureusement, distinguer l'arthrite de l'arthrite est généralement assez simple. Avec l'arthrite, contrairement à l'arthrose, la douleur est souvent plus prononcée au repos, tard le soir ou le matin.

    Au contraire, lors des mouvements, la douleur diminue souvent (bien que les tentatives extrêmes de flexion-extension d'une articulation dans l'arthrite, comme dans l'arthrose, soient également presque toujours douloureuses). L'après-midi, surtout le soir, les douleurs arthritiques disparaissent presque toujours complètement - jusqu'à tard dans la nuit.

    En règle générale, l'apparence des articulations du poignet touchées par la polyarthrite rhumatoïde varie considérablement: on observe soit un gonflement prononcé et un "gonflement" du poignet, soit une "zone de rupture" dans la région de cette articulation avec une atrophie des muscles.

    Il est également caractéristique qu'en cas d'arthrite, la défaite des articulations du poignet est extrêmement rare - toute arthrite entraîne le plus souvent une inflammation de plusieurs articulations à la fois; et au contraire, l'arthrose du poignet est une pathologie post-traumatique isolée, ne touchant généralement qu'un seul joint du poignet endommagé.

    Autre point distinctif: l'état général des personnes atteintes d'arthrose du poignet ne change généralement pas et l'arthrite peut entraîner de la fièvre, une faiblesse, des frissons, des courbatures, etc.

    Un traitement approprié de l'arthrose du poignet donne presque toujours un bon résultat. Mais cela ne se produit que si nous pouvons éliminer l’effet néfaste qui a conduit à la maladie:

    • éviter toute surcharge articulaire
    • éliminer la possibilité de microtraumatismes répétés,
    • Immobilisez l'articulation du poignet avec un bandage de fixation ou un bracelet orthopédique spécial, etc.

    Dans une telle situation, le traitement de l'arthrose du poignet aura presque certainement du succès. Si le patient continue de surcharger le bras ou continue de travailler dans un travail traumatique sans prendre soin de la protection des articulations avec des appareils orthopédiques, l'effet du traitement sera réduit à zéro ou sera minime et de courte durée.

    Causes et facteurs de la maladie

    Les statistiques montrent que l'arthrite du poignet est principalement une maladie professionnelle. Les trois quarts des patients sont des bâtisseurs et des athlètes (joueurs de tennis), qui reçoivent constamment des microtraumatismes à la suite d'efforts physiques.

    Les principales raisons pour le développement de l'arthrose du poignet sont seulement quatre:

    1. Processus post-traumatique associé aux activités professionnelles, par exemple, surcharges systématiques et microtraumatismes de l'articulation chez les programmeurs et les enseignants;
    2. Arthrose du poignet due à des processus inflammatoires chroniques du tissu articulaire (arthrite);
    3. Modifications du cartilage et des modifications dystrophiques liées à l’âge sur le fond d’autres maladies associées à des troubles métaboliques, telles que la goutte, des maladies du système endocrinien;
    4. Troubles de nature mixte post-traumatique-dystrophique en cas de fracture de la main non acérée, d'anomalie congénitale du développement.

    Il convient de noter que l’état d’une articulation dépend en grande partie de l’état des vaisseaux sanguins qui l’entourent. En cas d'arthrose, la circulation sanguine dans la région de l'articulation touchée est presque toujours réduite. De plus, au fur et à mesure que la maladie progresse, une diminution de la mobilité de l'articulation malade et l'absence de son «pompage» entraînent une stagnation encore plus grande des vaisseaux sanguins entourant l'articulation.

    Et cela, à son tour, contribue à la détérioration de l'articulation elle-même. Il existe un cercle vicieux, très difficile à briser. En outre, le taux de développement de l'arthrose dépend de l'état du système musculaire humain. Chez les hommes, la maladie évolue généralement plus facilement que chez la plupart des femmes, car les muscles puissants soulagent une partie du stress sur l'articulation touchée.

    L'arthrose peut se développer pour diverses raisons, mais le plus souvent, elle est déclenchée par la combinaison d'un certain nombre de circonstances défavorables à l'articulation. Les lésions et les microtraumatismes de l'articulation contribuent dans environ la moitié des cas au développement de l'arthrose. Et il n’est pas nécessaire que la blessure soit trop grave, c’est essentiellement l’articulation qui se répare, mais dans de rares cas, en présence de circonstances défavorables, la blessure peut provoquer le développement d’une arthrose.

    Les blessures répétitives ou les micro-blessures chroniques qui accompagnent souvent la carrière d'athlètes professionnels et de personnes exerçant certaines professions traumatiques sont particulièrement nocives pour l'articulation. De telles blessures récurrentes ou chroniques conduisent parfois au développement de l'arthrose même chez des personnes aussi jeunes, qui pour des raisons naturelles n'ont toujours pas d'arthrose.

    Après tout, les blessures chroniques (microtraumatismes) contribuent à "l'accumulation" dans l'articulation d'un certain nombre de blessures. En particulier, les blessures chroniques provoquent des "fissures" et un amincissement du cartilage, entraînant des déchirures dans la capsule articulaire et des fractures au microcore des faisceaux osseux, entraînant une déformation des os de l'articulation. Tout cela, à son tour, sert de terrain fertile à l'arthrose.

    Récemment, les patients souffrent de plus en plus "d'arthrose post-urgence", c'est-à-dire d'arthrose résultant d'un accident de voiture. Les fractures osseuses graves et les fractures d'articulations survenant lors d'un accident entraînent parfois le développement d'une arthrose grave et parfois même l'immobilité complète de l'articulation touchée.

    Mais si chez les jeunes, les lésions articulaires post-accidentelles sont souvent assez bien traitées, alors chez les personnes âgées, le traitement de l'arthrose post-traumatique nécessite souvent de gros efforts.

    La surcharge articulaire ou une charge excessive prolongée sur l'articulation - ces facteurs sont également considérés comme l'une des causes du développement de l'arthrose. Des études menées au cours des dernières années ont montré que le surmenage entraînait rarement, à lui seul, l'apparition de l'arthrose, si l'articulation chargée était en parfaite santé, sans blessure, sans anomalie congénitale ou liée à l'âge.

    Un athlète qui a passé ses années de carrière sportive en toute sécurité, ou une personne qui a travaillé sans relâche, mais ne s’est pas blessé, a toutes les chances d’éviter l’arthrose, à moins, bien sûr, de ne pas avoir d’autres conditions préalables pour être malade.

    L'arthrose peut facilement se produire si une personne tente de charger une articulation qui n'a pas complètement récupéré d'une blessure. Ou alors, cela charge trop les articulations, qui ne sont pas complètement pleines dès la naissance - par exemple, des articulations dans lesquelles se cachent des malformations congénitales ou un sous-développement héréditaire du tissu cartilagineux. Ou surcharge les articulations, précédemment affectées par une inflammation (arthrite).

    Une charge excessive est mauvaise pour les articulations dans lesquelles il y a au moins quelques défauts et blessures. La surcharge affecte les articulations des personnes d'âge moyen. Après tout, les articulations dans lesquelles se sont déjà produits les changements «classiques» liés à l’âge ne tiennent même pas la charge quotidienne habituelle. Et tenter de surcharger de telles articulations entraîne très souvent des dommages.

    Le rôle de l'hérédité dans le développement de l'arthrose est ambigu. Maintenant, il est tout à fait évident que l'arthrose elle-même n'est pas héritée. Mais ici, les caractéristiques du métabolisme, la structure du tissu cartilagineux et la faiblesse du squelette sont transmises génétiquement des parents aux enfants.

    Par conséquent, le risque de souffrir d'arthrite est légèrement plus élevé chez les personnes dont les parents ou la famille souffrent d'arthrose. Ce risque augmente si une personne présente des anomalies ou un sous-développement de l'articulation dès la naissance. Même à terme, l'anomalie de l'articulation «saisie» et traitée dans l'enfance augmente considérablement le risque de développer une arthrose à un âge avancé.

    Types et formes de maladie

    Selon le facteur étiologique, cette maladie est divisée en primaire (idiopathique) et secondaire. Dans la plupart des cas, l’arthrose déformante ne se développe pas sans raison apparente - c’est l’arthrose dite primaire, ou idiopathique. Dans son apparition, les facteurs génétiques jouent un rôle décisif.

    Le diagnostic d'arthrose primaire déformante de la main et des doigts n'est établi qu'après le rejet de toutes les causes possibles de la forme secondaire de cette maladie. En d'autres termes, l'arthrose déformante idiopathique de la main et des doigts constitue un diagnostic d'exclusion.

    Parmi les formes d'arthrose deformant primaire de la main et des doigts sont:

    • forme nodulaire (noeuds de Bouchard et Heberden);
    • forme non nodulaire (arthrose déformante érosive des articulations interphalangiennes);
    • Rhizarthrose (arthrose déformante de la première articulation carpienne et métacarpienne).

    Parmi les formes d'arthrose secondaire déformante de la main et des doigts figurent:

    • forme post-traumatique (aiguë et chronique);
    • malformations congénitales du squelette (dysplasie osseuse);
    • les maladies associées au dépôt de sels de calcium (pyrophosphate et hydroxyapatite de calcium);
    • maladies endocriniennes (acromégalie, hyperparathyroïdie, diabète, obésité, hypothyroïdie, etc.);
    • autres conditions pathologiques (gelures, maladie des caissons, maladie de Kashin-Beck, hémoglobinopathies diverses, etc.).

    Parmi les facteurs conduisant à une arthrose déformante secondaire, les plus importants sont:

    1. biomécanique (blessures articulaires, chocs dus à des chocs et à la torsion par impact important, anomalies du système musculo-squelettique (dysplasie), déformations statiques du squelette, nécrose aseptique primaire du tissu osseux, obésité);
    2. inflammatoire (arthrite aiguë et chronique d'étiologies diverses, hémophilie);
    3. métabolique (goutte, hémochromatose, chondrocalcinose);
    4. endocrinien (diabète sucré, acromégalie, déséquilibre des hormones sexuelles, hypo et hyperparathyroïdie);
    5. ischémique (varices des membres inférieurs, endartérite oblitérante, athérosclérose des vaisseaux des membres inférieurs).

    Le degré de manifestation et le mécanisme de développement de la pathologie

    Sur la base d'une combinaison de données cliniques et radiologiques, il existe trois étapes d'arthrose:

    • Stade arthrose de stade I - douleur mineure et limitation de la mobilité de l'articulation. Lorsque les rayons X - un léger rétrécissement de l'interligne articulaire, affilant les bords des surfaces articulaires.
    • Arthrose de stade II - douleur modérée et mobilité limitée dans l'articulation. Sur la radiographie - un rétrécissement prononcé de l'interligne articulaire, des excroissances osseuses marginales (ostéophytes), une consolidation osseuse sous le cartilage (ostéosclérose sous-chondrale), des éclaircissements kystiques dans les os.
    • Arthrose de stade II - douleur prononcée, limitation significative de la mobilité de l'articulation. Sur la radiographie - l'absence presque complète de l'interligne articulaire, une croissance osseuse importante et une déformation.

    Les muscles environnants jouent un rôle important dans l'activité de l'articulation. Si les muscles sont mal développés, la cinétique (bon mouvement) des articulations est perturbée. Les muscles pendant les mouvements jouent le rôle d’une sorte de pompe qui pompe de gros volumes de sang dans les vaisseaux sanguins.

    Grâce à ce "pompage", le sang circule mieux autour de l'articulation, lui apportant plus de nutriments. En conséquence, plus les muscles travaillent bien, plus le sang circule activement et plus l'articulation reçoit de nourriture de l'extérieur. Lors de l’arthrose, en premier lieu, les molécules de protéoglycanes sont endommagées. Les molécules de protéoglycanes sont responsables de la rétention d'eau dans le cartilage articulaire.

    En raison des dommages et de la réduction du nombre de protéoglycanes, le cartilage se dessèche. Le dessèchement du cartilage n'est pas nécessairement associé à leurs dommages: avec l'âge, le cartilage d'une personne perd progressivement de l'eau. Le cartilage sec perd sa fermeté et son élasticité.

    Au stade suivant, les fibres de collagène sont progressivement détruites. Ils perdent de la force, éclatent partiellement ou complètement. En même temps, leur entrelacement est perturbé et il se produit une «razvlechenie». Ce complexe des violations ci-dessus conduit au fait que le cartilage est sec et rugueux, couvert de fissures. Entre les os, il devrait y avoir un glissement «mou», un frottement anormal se produit.

    À cause des frictions, le cartilage s'ulcère et s'amincit, "s'efface". En conséquence, le cartilage perd ses propriétés d'amortissement et cesse d'atténuer la pression sur l'os sous-jacent. En raison de la pression accrue, les os situés sous le cartilage aminci sont compactés et progressivement déformés. Ces modifications correspondent au premier stade d'arthrose.

    Dans la deuxième phase de l'arthrose, les têtes des os, qui n'avaient plus d'absorbant cartilagineux, commencent à s'estomper progressivement. Donc, il y a une augmentation compensatoire de la zone articulaire. Sur les bords de cette zone, le tissu osseux dégénéré se développe, ce qui forme des ostéophytes clairement visibles sur l'image radiographique.

    La capsule de l'articulation et la membrane synoviale avec arthrose se trouvant à l'intérieur renaissent également progressivement - leurs rides se produisent. Cela est dû au fait qu'en l'absence de mouvement, l'articulation douloureuse manque de pompage et que ses structures s'atrophient, c'est-à-dire qu'elles dégénèrent de l'inactivité.

    En raison de la dégénérescence pathologique de la membrane synoviale, la circulation du fluide articulaire est perturbée, ce qui devient épais et visqueux. Ses propriétés étonnantes se détériorent de manière significative. En outre, un fluide articulaire visqueux apporte des nutriments au cartilage bien pires et, lorsqu'ils sont déficients, le cartilage articulaire affaibli se dégrade deux fois plus vite.

    Et comme le coussinet cartilagineux absorbant les chocs entre les os articulés devient de plus en plus mince, la distance qui les sépare au deuxième stade d'arthrose diminue de 50 à 70%. En raison de tout ce qui précède, les os articulés, qui ont perdu à la fois le «lubrifiant» et l’amortisseur cartilagineux, commencent à se frotter fortement lors du mouvement de l’articulation.

    Et parce que la destruction de l'articulation est maintenant à un rythme particulièrement rapide, atteignant rapidement le troisième stade d'arthrose - une déformation importante de l'articulation avec une disparition complète ou presque complète de l'interligne articulaire.

    Dans la troisième phase de la maladie, la mobilité de l'articulation est réduite au minimum, car la tête articulaire d'un os est effectivement enfoncée dans la cavité articulaire de l'autre. En même temps, il n’ya pratiquement pas de tissu cartilagineux normal dans l’articulation. Cela signifie que l'articulation peut difficilement être restaurée sans intervention chirurgicale par un super médicament ou une autre méthode miraculeuse.

    Après tout, même si nous supposons qu’il est possible de restaurer les tissus cartilagineux endommagés, au troisième stade de l’arthrose, cela n’aurait pas sauvé la situation: en raison de la déformation des os, le travail normal de l’articulation est impossible dans tous les cas.

    Par conséquent, dans la troisième phase de l'arthrose, un traitement chirurgical est possible, c'est-à-dire le remplacement de l'articulation détruite par une articulation artificielle, ou un traitement de soutien combiné long et complexe qui ne permet pas la récupération, mais permet de retarder l'opération le plus longtemps possible.

    Signes, types et symptômes

    Dans la classification internationale des maladies CIM 10, il est d'usage de distinguer deux types d'arthrose déformante des mains:

    • Nodulaire - caractérisé par l'apparition de joints d'étanchéité dans les articulations interphalangiennes des doigts. Si les articulations proximales sont touchées, les nodules de Bouchard, Heberden distal, sont diagnostiqués. L'arthrose du poignet de la main présente dans ce cas des symptômes visuels prononcés, qui se manifestent par la déformation et l'apparition de phoques dans la région de la phalange.
    • Rhizatrose - cette arthrose des articulations des mains se manifeste dans la lésion de la base du pouce. Dans la risarthrose, il existe des modifications dégénératives concomitantes de la structure de l'articulation métacarpophalangienne et carpaco-métacarpienne.

    Il est à noter que l'arthrose des mains affecte souvent les hommes, ce qui s'explique par le plus grand effort physique qu'ils effectuent.

    Les principaux symptômes cliniques de l'arthrose sont:

    1. Arthralgie (douleurs articulaires). La douleur a un caractère "mécanique", c'est-à-dire se pose et augmente avec l'effort physique.
    2. Douleur et amplitude de mouvement limitée. Le symptôme de "raideur matinale" est caractéristique - le matin, quand une personne vient de se lever ou après un long séjour en position couchée / assise - les mouvements dans les articulations se produisent avec une tension plus grande que d'habitude. La durée de cette raideur dans l'arthrite ne dépasse pas 30 minutes, ce qui nous permet de distinguer l'arthrose des maladies d'origine rhumatismale.
    3. Crepitus Ce symptôme est un "craquement" audible et palpable qui émane de l'articulation lorsqu'elle se déplace.
    4. Synovite récurrente (inflammation de la membrane synoviale de l'articulation), processus inflammatoires locaux dans divers tissus de l'articulation. À la suite de tels processus inflammatoires, l'apparence de l'articulation se modifie: un gonflement apparaît, l'articulation est configurable (modifications réversibles).

    Ces changements sont souvent accompagnés d'une augmentation de la température de la peau et d'une augmentation de la douleur. La progression du processus conduit au développement de déformations articulaires (changements irréversibles) - formation d'ostéophytes, destruction du cartilage articulaire et de l'os sous-chondral.

    Le premier symptôme de l'arthrose, qui oblige le patient à consulter un chirurgien orthopédique, est l'apparition d'une douleur à l'articulation. Initialement, les douleurs de la maladie apparaissent périodiquement, principalement après un effort physique important et sont au repos. Au fur et à mesure que le processus progresse, l'intensité de la douleur augmente, elle ne passe pas au repos et apparaît la nuit.

    L'arthrose se caractérise par des «douleurs initiales», qui apparaissent au début de la marche et disparaissent rapidement, à condition que l'activité physique continue. Ils sont causés par le frottement des surfaces articulaires touchées les unes contre les autres, sur lesquelles se trouvent des détritus (un produit de la carie du cartilage). Au cours des premières étapes, le détritus, qui se trouve entre les surfaces articulaires, est poussé dans les torsions du sac articulaire et la douleur cesse.

    Ces facteurs de douleur résultent de lésions mécaniques des tissus articulaires. Cependant, d'autres mécanismes jouent également un rôle dans l'apparition de douleurs arthritiques: par exemple, l'apparition de douleurs nocturnes est associée au développement d'une hypertension intraosseuse (augmentation de la pression), elle-même provoquée par une congestion veineuse.

    Et à la suite de l'implication dans le processus inflammatoire-dégénératif d'une capsule articulaire, les terminaisons nerveuses peuvent être comprimées, ce qui conduit à l'émergence et à la formation d'une douleur de nature permanente.

    Les ostéophytes (excroissances marginales de l'os dans l'articulation touchée) irritent la membrane synoviale et étirent la capsule articulaire, ce qui provoque également une douleur liée à l'arthrose. Cette douleur est permanente et augmente avec le mouvement.

    Les symptômes de l'arthrose se manifestent à différents stades à différents stades:

    • Ostéoarthrose de stade 1:
      1. Sensation de légère gêne dans l'articulation, légère crépitation lors des mouvements.
      2. La douleur dans l'articulation se produit avec un effort physique considérable, disparaît au repos.
      3. La palpation de l'articulation est indolore, la survenue d'une gêne est possible en cas d'inflammation.
      4. Limitation insignifiante des mouvements passifs, raideur des mouvements à court terme lors du passage à l'activité physique après le sommeil / repos, fatigue musculaire rapide.
      5. La fonction de l'articulation ne souffre pas, le patient marche sans soutien supplémentaire.
    • Ostéoarthrose de stade 2:
      1. L'apparition de la douleur de départ dans l'articulation.
      2. L'irradiation de la douleur provient de l'articulation malade vers celle qui est saine.
      3. Épisodes du soi-disant blocus articulaire.
      4. La palpation de l'articulation est douloureuse à la fois dans la projection de l'interligne articulaire et dans la région périarticulaire.
      5. La raideur articulaire se développe, mais les mouvements sont conservés dans un volume suffisant pour le self-service.
      6. L'émergence de contractures, qui sont principalement de nature extra-articulaire et qui peuvent être corrigées par un traitement conservateur.
      7. La capacité de travail d'une personne est limitée en raison d'un dysfonctionnement important de l'articulation et de sa fatigue rapide.
    • Ostéoarthrose de stade 3:
      1. La douleur est permanente, avec des mouvements actifs et même passifs, elle s'intensifie.
      2. Crepitus rugueux permanent lors des mouvements.
      3. La palpation des articulations et de la région périarticulaire est extrêmement douloureuse.
      4. La mobilité articulaire est grandement réduite.
      5. L'articulation est déformée, caractérisée par le développement de contractures tendino- musculaires persistantes résultant de modifications intra-articulaires.
      6. Atrophie caractéristique des muscles périarticulaires.

    Diagnostic de l'arthrose

    Pour un diagnostic précis de l'arthrose du poignet, un ensemble d'examens est nécessaire, notamment:

    • examen externe,
    • palpation
    • radiographie en 2 ou 3 projections,
    • test sanguin.

    En cas d'arthrose, la formule sanguine ne montre aucun changement spécifique. Seulement dans certains cas, avec une synovite d'une ou deux grosses articulations, une très légère augmentation du taux de sédimentation érythrocytaire (ESR ou ESR) peut être notée. Au contraire, une augmentation significative de la RSE, combinée à des douleurs nocturnes des articulations, devrait pousser à l’idée d’une possible origine rhumatismale et inflammatoire de ces douleurs.

    Lors d'une analyse biochimique du sang, le sang est prélevé dans une veine et toujours à jeun. L'analyse biochimique du sang peut fournir une aide importante au médecin dans le diagnostic différentiel des lésions des articulations: arthrose ou arthrite. Dans les maladies rhumatismales (arthrite) du sang, le niveau des marqueurs dits inflammatoires augmente considérablement: protéine C-réactive, séromucoïde, certaines globulines et immunoglobulines.

    Dans la polyarthrite rhumatoïde, l'analyse révèle souvent un facteur rhumatoïde. Et avec la goutte, il y a une augmentation de la quantité d'acide urique. Avec l'arthrite, ces paramètres biochimiques restent au contraire normaux.

    Parfois, bien que rarement, certains types d'arthrite n'entraînent pas non plus de modification significative des paramètres biochimiques. Néanmoins, une telle analyse permet généralement de faire une distinction claire entre les maladies inflammatoires et les maladies métaboliques-dystrophiques des articulations (arthrose).

    La radiographie est l'une des méthodes les plus importantes de diagnostic de l'arthrose. Dans la plupart des cas, même le stade d'arthrose est établi uniquement sur la base d'une radiographie. Sur la radiographie, les modifications de la forme de l'articulation et les déformations osseuses sont clairement visibles.

    L'examen du patient atteint d'arthrose scelle nettement les os sous le cartilage et les ostéophytes endommagés - les pointes sont clairement visibles. Il est également possible de juger par la radiographie de la largeur de l’articulation, c’est-à-dire de la distance entre les os articulés.

    Mais l'examen aux rayons X ne peut pas réparer les premières manifestations de l'arthrose - les changements initiaux dans le tissu cartilagineux. Comme le cartilage d'une image radiographique normale n'est pas réfléchi, ses dommages ne peuvent être jugés que par des indicateurs indirects. Par conséquent, il n'est possible de reconnaître une arthrose que lorsque la destruction de l'articulation est déjà suffisamment avancée.

    Dans les premiers stades de l'arthrose, les grosses articulations (genou, hanche et épaule) peuvent être détectées par tomographie - par ordinateur ou par résonance magnétique. Dans le même temps, l’imagerie par résonance magnétique présente un net avantage sur l’ordinateur.

    En effet, dans le premier cas, les ondes magnétiques sont utilisées pour la recherche, comme son nom l’indique. Ils sont en mesure de refléter les moindres détails de l'articulation dans l'image résultante - non seulement sa structure osseuse, mais également son cartilage, sa capsule articulaire, etc.

    La seule différence est qu'avec la tomographie assistée par ordinateur, le scanner "déchiquette" l'articulation avec une série de rayons X. En conséquence, l'image est plus volumineuse et plus détaillée qu'avec la radiographie. Mais il reste inférieur en termes de contenu informationnel du tomogramme à résonance magnétique.

    Habituellement, après avoir reçu les données d'un examen tomographique, les médecins sont tellement sûrs de leur infaillibilité qu'ils ne jugent pas nécessaire de réexaminer les résultats de la recherche et de procéder à un examen personnel du patient. Le spécialiste du département de tomographie, qui déchiffre les images, est aussi un être humain et peut se tromper.

    Les médecins ont à plusieurs reprises rencontré des situations dans lesquelles les modifications habituelles liées à l'âge ou d'autres maladies similaires à l'arthrose étaient prises pour une arthrose. L'arthrose également détectée sur un tomogramme peut ne pas être la seule maladie du patient. Et la cause principale de la douleur, même en présence d'arthrose, peut être une autre maladie qui doit être traitée parallèlement à l'arthrose - par exemple, l'arthrite.

    Les ultrasons des articulations (ultrasons) au cours des dernières années ont été activement utilisés pour diagnostiquer les maladies des articulations. Après tout, une échographie, comme la tomographie, permet de voir les changements dans les tissus mous de l'articulation - par exemple, l'échographie permet de détecter l'amincissement du cartilage pendant l'arthrose ou l'augmentation de la quantité de liquide articulaire pendant la synovite; vous pouvez détecter des dommages au ménisque du genou, etc.

    Cependant, la méthode présente un inconvénient important: elle est très subjective et les données obtenues dépendent entièrement des qualifications du spécialiste qui effectue la recherche.

    L'autodiagnostic des conditions préalables au développement de la maladie peut être fondé sur les motifs suivants:

    • l'apparition de douleurs aiguës lorsque vous essayez d'atteindre le bout des petits doigts jusqu'au bout des pouces;
    • avec la flexion rapide et l'extension des doigts dans un poing, la main affectée sera en retard sur la main saine en vitesse;
    • si, lorsqu’on utilise un oreiller spécial sous le poignet en travaillant avec une souris d’ordinateur, une personne ressent le même malaise que si elle n’en était pas équipée, cela indique une maladie possible.

    En cas de détection d'un ou de plusieurs signes en vous-même, vous devez demander un diagnostic médical professionnel.

    Méthodes de traitement

    Après l’approbation de l’arthrose du poignet, le médecin décide comment traiter le mal. Le traitement de l'arthrose du poignet en médecine est généralement effectué par deux méthodes: conservatrice et chirurgicale. S'il y a d'autres problèmes dans la chirurgie de la main peuvent être assignés. Dans d'autres cas, une approche conservatrice permet le plus souvent de lutter contre l'arthrose.

    Le choix du traitement est assez typique pour toute arthrose. Nous listons les principaux moyens:

    • physiothérapie;
    • traitement médicamenteux;
    • médecine traditionnelle;
    • mode orthopédique;
    • exercices au poignet;
    • bonne nutrition.

    Les méthodes physiothérapeutiques ont pour objectif d'améliorer la circulation sanguine et de stimuler les processus métaboliques. Cela peut être des enveloppements, des compresses, le frottement de la brosse avec des pommades, des gels, l’utilisation de la cryothérapie (traitement par le froid).

    La médecine moderne offre un large choix de médicaments pour vaincre l'arthrose. Une solution courante consiste à utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), des corticostéroïdes, des analgésiques, prescrits strictement selon les recommandations du médecin. Leur action est justifiée en cas d'élimination des douleurs aiguës empêchant le patient de vivre.

    Pour stabiliser la position de l'articulation du poignet, il est recommandé de porter un bandage élastique ou un bandage spécial sur le bras. Ces méthodes orthopédiques réduiront considérablement la douleur. Dans le cas où l'effet souhaité ne se produirait pas, le gypse peut être appliqué pendant une courte période.

    Il est nécessaire de réduire l'effort physique - haltérophilie, sacs lourds qui ne sont pas renforcés, comme certains le croient, mais qui ne font qu'exacerber la situation. Un bon remède orthopédique pour ce type d'arthrose est un bracelet, qui minimise les mouvements brusques et réduit également la douleur.

    L'utilisation de chondroprotecteurs permet de restaurer le tissu cartilagineux de l'articulation du poignet, dont la déformation provoque une douleur intense. Il existe une grande variété dans la gamme. Comme tout autre médicament, vous devez discuter des nuances d'utilisation de votre médecin.

    Une bonne nutrition est également importante dans le traitement général de l'arthrose des articulations du poignet. Il est nécessaire, pour le métabolisme normal, de renforcer le cartilage articulaire. Les produits recommandés par les nutritionnistes seront typiques pour le traitement de tout type d'arthrose. Les légumes sont utiles, en particulier avec la teneur en vitamines B et C, le poisson maigre, le pain à grains entiers. Évitez les aliments en conserve et les additifs chimiques qui améliorent le goût et l'arôme.

    Parlons des procédures médicales qui apportent le maximum d'avantages en cas d'arthrose du poignet. Premièrement, comme pour tout type d'arthrose, vous devez veiller à saturer le cartilage endommagé de l'articulation avec des nutriments spéciaux - des chondroprotecteurs.

    Deuxièmement, nous devons essayer de restaurer le "jeu articulé", c’est-à-dire rendre la mobilité des os articulés dans l'articulation radiocarpien. La thérapie manuelle (méthode de mobilisation) est bien adaptée à cela. Habituellement, 3 à 4 séances de thérapie manuelle suffisent pour maximiser la mobilité de l'articulation du poignet du patient.

    La troisième tâche dans le traitement de l'arthrose du poignet consiste à améliorer la circulation sanguine dans celui-ci et à accélérer le métabolisme dans l'articulation. Pour résoudre ce problème, il existe un grand choix de procédures médicales. Avec succès, vous pouvez utiliser:

    • compresses avec de la bile médicale ou bischofite;
    • boue thérapeutique;
    • l'ozokérite;
    • traitement à la paraffine;
    • massage ou auto-massage avec des pommades à base de substances anti-inflammatoires (gel de Voltaren, fastum, crème longévité, etc.);
    • thérapie au laser;
    • thérapie magnétique;
    • électrophorèse.

    Enfin, dans le traitement des arthroses les plus graves, vous pouvez utiliser la méthode de saturation de l'articulation du patient avec des substances "lubrifiantes" spéciales - dérivés de l'acide hyaluronique (médicaments osténil, fermatron, aller-retour, giastat, etc.). L'utilisation de 3 à 5 injections d'acide hyaluronique dans l'articulation douloureuse, effectuée après un repositionnement manuel de l'articulation (et parfois sans elle), permet d'améliorer considérablement l'état de santé de 70 à 80% des patients.

    Si le traitement est effectué de manière exhaustive dans les quatre positions (utilisation de chondroprotecteurs, thérapie manuelle, amélioration de la circulation sanguine dans les injections articulaires et intra-articulaires de préparations d'acide hyaluronique), le résultat du traitement sera encore plus élevé.

    En utilisant un ensemble de mesures, la plupart des arthroses du premier stade peuvent être guéries. Bien que ce ne soit pas facile et que le médecin et le patient fassent de gros efforts communs, il est impossible de guérir complètement l'arthrose du deuxième stade, car avec l'arthrose du deuxième stade, non seulement le cartilage de l'articulation, mais aussi ses os sont endommagés - ils sont sensiblement déformés. Et il est clair qu'il est presque impossible de ramener les os déformés à leur forme antérieure.

    D’autre part, il est possible d’améliorer considérablement l’état des articulations du patient en améliorant l’alimentation des tissus cartilagineux spéciaux par des méthodes spéciales, en améliorant la circulation sanguine de l’articulation et en élargissant les extrémités articulaires des os, c’est-à-dire en élargissant le fossé articulaire.

    Et bien que nous ne puissions pas redonner à l'articulation douloureuse sa forme d'origine et assurer un glissement parfait des surfaces cartilagineuses, nous pouvons au moins faire en sorte que la douleur diminue et que la mobilité de l'articulation s'améliore. Il est possible de différer l'opération, voire de l'éviter, pour une durée indéterminée.

    Avec l'arthrite du troisième stade, le traitement thérapeutique des articulations est beaucoup plus compliqué. Comme nous l’avons déjà mentionné, au troisième stade de l’arthrose, seule une couche amincie minimale de tissu cartilagineux inadéquat reste dans l’articulation douloureuse ou ne la reste pas du tout.

    De plus, les os de l'articulation à ce stade sont généralement gravement déformés, il n'y a plus d'espace entre eux. L'os sus-jacent est «pressé» dans l'os sous-jacent. La mobilité dans l'articulation est complètement absente. Le plus souvent recommander une intervention chirurgicale.

    Remèdes populaires pour l'arthrose des mains

    L'effet positif de la médecine traditionnelle n'est pas immédiatement perceptible, mais pour les patients qui souhaitent utiliser des produits inoffensifs, la médecine traditionnelle constituera une bonne alternative aux préparations chimiques et s'ajoutera au traitement traditionnel. Lors du choix des recettes et des méthodes de traitement, vous devriez consulter votre médecin et, de préférence, un phytothérapeute.

    Voici quelques recettes populaires pour l'arthrose du poignet.

    Numéro de recette 1. Craie avec des produits laitiers. Moudre finement la craie blanche ordinaire. Verser la craie hachée avec du yaourt, du kéfir ou de la crème sure et bien mélanger. Appliquez la pâte obtenue sur le joint douloureux, couvrez d’un film et appliquez un bandage. Une telle compresse est faite la nuit. Soulage la douleur, réduit l'enflure et améliore la circulation sanguine.

    Numéro de recette 2. Traitement de l'avoine arthrose. Prenez trois ou quatre cuillères à soupe de flocons d'avoine, couvrez-les d'eau bouillante et laissez cuire à feu doux pendant cinq à sept minutes. La quantité d'eau utilisée devrait fournir une bouillie épaisse qui devrait être refroidie et utilisée comme compresse pour la nuit. Utilisez uniquement des flocons fraîchement bouillis. La bouillie d'hier pour la compresse ne convient pas

    Numéro de recette 3. Soulagement de la douleur avec du jus de chou. Pour obtenir du jus de chou, hachez-le, puis rincez-le bien avec vos mains ou avec un mortier dans un récipient non oxydable. Tout verser dans le presse-agrumes et presser le jus. Prenez un tissage épais et doux en laine naturelle sans impuretés synthétiques, humidifiez-le bien avec le jus de chou obtenu et appliquez une telle compresse sur le point sensible.

    Stocker le jus de chou pour une compresse ne peut être plus de trois jours, alors vous devriez en faire un nouveau. Une telle compresse de jus de chou est particulièrement efficace pour soulager les douleurs résultant des changements climatiques.

    Numéro de recette 4. Utilisez en cas d'arthrose des feuilles de fougère fraîches, enveloppées dans un tissu fin ou de la gaze. Appliquez-les la nuit, et cela peut vous apporter un soulagement.

    Numéro de recette 5. Rodage de miel de fleurs pour arthrose. Prenez des parts égales en volume de miel floral, de glycérine, d'iode et d'alcool. Bien mélanger et laisser reposer pendant 2-3 heures. Frottez le joint avec ce rodage, en déplaçant votre main dans la direction de bas en haut. Moudre le produit non seulement sur le joint douloureux, mais aussi en le retirant de haut en bas.

    En conséquence, vous pouvez rapidement soulager la douleur, améliorer la circulation sanguine et le mouvement des nutriments sur le site du frottement. Il est permis d'utiliser du vinaigre de fruits naturel au lieu de l'alcool, ce qui donnera également de bons résultats.

    Numéro de recette 6. Collection aromatique pour frotter. Prenez une partie d'eucalyptus, de cyprès, d'aiguilles de pin, d'hysope et de deux parties de camomille, mélangez et remplissez cette collection d'huile végétale naturelle, de maïs ou d'huile d'olive. Laissez-le brasser dans un endroit sombre et frais pendant la journée.

    Le mélange obtenu est utilisé pour frotter et masser les articulations malades. Il est recommandé de frotter deux fois par jour - le matin et le soir. Masser l'articulation douloureuse quotidiennement et si vous ressentez de la douleur. La combinaison du frottement avec le massage est possible.

    Numéro de recette 7. Les œufs de poule aident à traiter l'arthrose. Mélangez deux cuillères d'ammoniac avec la même quantité d'essence de térébenthine. Battre dans le mélange obtenu deux œufs de poule crus et bien mélanger. Cette composition doit être utilisée pour broyer les articulations au coucher. Cependant, ne pas utiliser le produit plus de cinq jours de suite, car chaque application ultérieure exacerberait l’effet négatif de l’essence de térébenthine sur votre peau.

    Numéro de recette 8. Traitement de l'arthrose à la propolis. Faites fondre la quantité de propolis dont vous avez besoin dans un bain-marie et mélangez-la avec de l'huile de tournesol ou de maïs. Refroidir le mélange et frotter la peau au niveau de l'articulation en cas de douleur et pendant la nuit.

    Numéro de recette 9. Pommade d'hellébore caucasienne pour le traitement de l'arthrose. Pour préparer la pommade, vous aurez besoin d'une plante telle que l'hellébore caucasienne, dont 20 grammes doivent être complètement broyés en poudre. Ajoutez ensuite 10 grammes d’huile végétale, 20 grammes de miel et 5 grammes de moutarde en poudre.

    Chauffer le mélange dans un bain d'eau et laisser refroidir. Conserver dans un endroit sombre à la température ambiante. Aide particulièrement efficacement à l'apparition de douleurs dans les articulations des mains et des pieds.

    Numéro de recette 10. Teinture de laurier pour le traitement de l'arthrose. La moitié du paquet (10 grammes) feuille de laurier, versez un verre d'eau bouillante, allumez le feu et continuez à faire bouillir pendant cinq minutes. Laissez le bouillon infuser pendant cinq heures. Avant de prendre, il est nécessaire de procéder à un nettoyage des intestins pour éviter tout écoulement allergique possible.

    Prenez le bouillon devrait être tout au long de la journée une petite gorgée. Le bouillon doit être préparé et pris dans les trois jours. Une semaine plus tard, il est recommandé de répéter la procédure. Cet outil contribue à éliminer les sels accumulés du corps et à nettoyer les voies d'approvisionnement en nutriments des articulations. Par conséquent, une telle procédure est très utile à effectuer une ou deux fois par an.

    Malheureusement, la médecine traditionnelle, comme la médecine traditionnelle, ne connaît pas les méthodes permettant de guérir complètement l'arthrose. Cependant, pour améliorer l'échange et l'apport de nutriments aux articulations, pour prolonger leur vie, il est tout à fait capable.

    Prévention

    Essayez d'éviter les blessures. Non seulement les blessures des doigts, mais aussi celles du poignet, l'endroit où la main se joint à l'avant-bras, peuvent être le moteur du développement de l'arthrite. Ne pas abuser de fitness, des exercices avec des haltères. Soyez prudent dans la glace, car, en tombant, une personne lève involontairement les mains. Les recommandations suivantes aideront à éviter les blessures et les microtraumatismes du poignet:

    • Lorsque les premiers symptômes d’inconfort apparaissent aux poignets, arrêtez-vous ou modifiez leur charge physique;
    • saisir des objets avec votre pinceau entier, en saisissant vos doigts uniquement avec votre poignet;
    • lorsque vous travaillez avec des outils vibrants, utilisez des gants spéciaux qui supportent la brosse, ainsi que des tampons absorbant les vibrations;
    • pendant l'exercice, utilisez des dispositifs de sécurité au poignet;
    • toutes les heures de travail à l'ordinateur, faites des pauses de 5 à 10 minutes, accroupissez-vous, étirez les doigts et serrez les mains; porter des chaussures confortables et stables pour éviter les chutes;
    • s'abstenir de soulever des objets lourds - il est préférable de revenir plusieurs fois pour transférer la cargaison en pièces.

    Massez régulièrement vos mains. Cela aidera à soulager la tension, à éliminer les spasmes musculaires. Et également améliorer la circulation sanguine dans les mains, ce qui normalisera le métabolisme dans les articulations. Les astuces de base sont simples:

    1. Frottez activement vos mains pour garder vos mains au chaud.
    2. Avec votre pouce et l'index d'une main, frottez doucement chaque doigt de l'autre, d'abord de la base au clou, puis dans le sens opposé.
    3. Prenez un doigt et faites-le pivoter avec votre main, comme pour tailler un crayon.
    4. 15 à 20 fois rapidement, pliez et dépliez les doigts sans serrer le poing.
    5. Rassemblez vos paumes et appuyez fermement vos doigts les uns contre les autres, suivez pendant 1-2 minutes.
    6. Répétez la même chose en laissant vos doigts joints, mais en écartant vos paumes au maximum.

    Prenez des médicaments protecteurs. Ils améliorent la régénération des cellules cartilagineuses, augmentent la teneur en acide hyaluronique, qui retient l'eau, rendant le cartilage plus durable et plus élastique. Pour normaliser la nutrition du tissu cartilagineux de l'articulation du poignet, il est recommandé de prendre de telles vitamines et micro-éléments:

    • Vitamine A. C'est vraiment un compagnon précieux pour les processus dégénératifs dans les articulations en raison de ses propriétés antioxydantes connues. Il contribue à renforcer le système immunitaire, augmente la résistance aux maladies infectieuses et a un effet bénéfique sur le tissu épithélial. Élément pour la croissance des cellules du tissu cartilagineux de l'articulation.
    • Vitamine C. Sa fonction principale est la synthèse du collagène. Collagène - le principal matériau de construction du tissu conjonctif, qui contribue à la restauration du cartilage. On sait que la vitamine C possède de bonnes propriétés antioxydantes: elle renforce l’organisme dans son ensemble, active les anticorps qui neutralisent les bactéries et les virus qui causent une pathologie des articulations. On sait également que la vitamine C contribue à une meilleure absorption des vitamines A et E et d’un autre antioxydant, le sélénium.
    • Vitamine E. Appelé pour lutter contre les radicaux libres qui endommagent les cellules de la membrane articulaire. Contribue à améliorer les processus de réparation des tissus et à ralentir le vieillissement cellulaire. C'est un élément essentiel des compléments alimentaires recommandés pour les maladies auto-immunes, en particulier pour l'arthrite des articulations.
    • Vitamines B6 et B5. Pyridoxine et acide pantothénique, respectivement. Contribuer à l'amélioration de l'immunité, la restauration des surfaces des articulations, réduit la douleur.
    • Cuivre Un des outils utilisés dans les maladies des articulations, qui nous est venu de l'Antiquité. Rappelez-vous de l'histoire: lorsqu'ils ont été meurtris, ils ont appliqué une pierre de cuivre. Le cuivre a toujours été associé à des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires. Le cuivre empêche la formation de radicaux libres, réduit leur nombre, affecte la saturation des cellules en oxygène, protège le tissu cartilagineux.
    • Sélénium. Il a un large éventail d'effets sur notre santé. Aucun élément ne sera aussi important dans les mécanismes de défense antioxydants du corps. Le sélénium renforce la défense immunitaire et favorise la guérison des surfaces endommagées des articulations. Lui seul est capable de réduire et même d'arrêter la douleur aiguë dans les articulations. Le sélénium participe activement à la formation des enzymes de la membrane synoviale du cartilage articulaire.
    • La glucosamine. Il s'agit d'une substance impliquée dans la réparation du tissu cartilagineux. La glucosamine est produite par nos cellules cartilagineuses, mais sa production diminue considérablement au cours des maladies des articulations. Dans notre nourriture, la glucosamine se trouve en très petite quantité.
    • Chondroïtine. Il participe à la création de notre cartilage. La chondroïtine est obtenue à partir de cartilage (porc, requin ou cétacés) et est ensuite transformée en complément alimentaire. Avec la nourriture, la chondroïtine peut être ingérée à partir du même cartilage animal.

    Tenir des séances de paraffine. La paraffine cosmétique dégage lentement de la chaleur et chauffe les zones à problèmes. Cela favorise la circulation sanguine dans les doigts et améliore le métabolisme dans l'articulation. En outre, la paraffine, le refroidissement, réduit et donne un effet de massage.

    Recommandé pour la pathologie des articulations des mains, les exercices sont assez simples. Les plus efficaces d'entre eux sont les suivants:

    1. placez vos mains sur la table et frappez légèrement la table avec vos doigts, imitant ainsi le piano;
    2. étirez votre main de manière à ce que la distance entre le pouce et le milieu soit maximale et effectuez des transitions sur la table comme si vous marchiez;
    3. mettez les deux mains devant vous, puis connectez rapidement vos pouces et index, puis grands et moyens, etc.