Principal

Poignet

Les signes de l'arthrose costo-vertébrale des articulations. Diagnostic et traitement

L'une des formes d'arthrose les plus rares est l'arthrose des articulations vertébrales costo-vertébrales. Il est caractéristique des personnes âgées qui ont porté le sac articulaire et le tissu protecteur, et les disques entre les vertèbres ont changé de structure. La maladie est détectée après les procédures d'IRM et de radiographie de la section problématique de la colonne vertébrale.

Espèces

L'arthrose des côtes peut être primaire et secondaire. La première forme de la maladie est mise dans les cas où la cause de son développement ne peut pas être identifiée, ainsi que dans la majorité des personnes âgées susceptibles de souffrir de la maladie en raison du grand âge.

Des problèmes dans certains systèmes du corps, des lésions articulaires, des processus inflammatoires dans le sac articulaire et d'autres causes qui provoquent le développement de l'arthrose, parlent d'une forme secondaire. Elle peut être causée non seulement par des blessures et une inflammation des articulations, mais même par des processus infectieux aigus dans les organes voisins, par exemple la tuberculose.

Les symptômes

L'arthrose costo-transversale peut être identifiée en attirant l'attention sur le symptôme principal et exact - une douleur aiguë dans cette zone. En règle générale, les sensations sont concentrées dans les zones où le disque vertébral est relié aux côtes et aux muscles. Dans la colonne vertébrale thoracique, la douleur est généralement absente ou légère.

Le matin, la douleur n'est généralement pas observée. Ils apparaissent lorsque vous êtes dans la même position pendant longtemps. Après un effort physique et une longue journée de travail, les symptômes de la douleur peuvent s'aggraver au point de nécessiter la prise d'analgésiques.

Fait intéressant, cette maladie affecte plus souvent la moitié faible de l’humanité - les femmes. L'arthrose vertébrale se développe également avec le temps chez les personnes handicapées sessiles et allongées. Habituellement, la lésion ne concerne que la colonne vertébrale supérieure et inférieure.

Il n’est pas rare pour une maladie de ne présenter aucun symptôme pendant plusieurs années et de ne se faire sentir qu’après une surcharge grave ou une blessure grave. Et parfois, cela ne peut être révélé que lors de l'examen d'une IRM ou d'une radiographie d'autres organes.

Aux premiers stades de la douleur sont locaux, il est concentré dans la zone touchée. À mesure que la maladie se développe, la douleur se propage à la colonne vertébrale et à la poitrine, ainsi qu’aux muscles et ligaments voisins. Parfois, il peut y avoir des douleurs et des crampes pendant la respiration profonde, par exemple, pendant l'exercice.

La dernière étape conduit souvent à une invalidité, car il se produit une destruction presque complète des tissus conjonctifs et des cartilages, ce qui entraîne l’immobilisation de ces articulations et l’invalidité du patient.

Le tissu cartilagineux va commencer à se régénérer, le gonflement va diminuer, la mobilité et l'activité des articulations vont revenir. Et tout cela sans interventions chirurgicales ni médicaments coûteux. Il suffit de commencer.

Pharmacothérapie et physiothérapie pour le traitement

Après le diagnostic de la maladie, l’hospitalisation est généralement prescrite (stade 2-3) ou un traitement à domicile avec les médicaments prescrits et une thérapie lors d’une visite à un hôpital de jour (stade 1).

Les médicaments sous forme de médicaments pour administration orale et injections sont utilisés pour soulager la douleur et rétablir la mobilité des articulations. Pour éliminer l'inflammation, appliquez les AINS, principalement par voie intramusculaire. En présence de spasmes intenses, des médicaments sont prescrits pour détendre les muscles. En complément du traitement principal, la chondroïtine peut être utilisée en cure complète.

La thérapie magnétique, les procédures de pheseo et la thérapie de boue sont également largement utilisées dans le premier stade de la maladie. Ils détendent les muscles, soulagent l'inflammation et aident à éliminer la douleur.

Qu'est-ce que et comment traiter l'arthrose des articulations vertébrales costales?

L'arthrose est une maladie endogène (due à des facteurs internes) aux propriétés aiguës ou chroniques. Au cours de laquelle surviennent des modifications dégénératives-dystrophiques dans les structures musculo-squelettique et cartilagineuse. La défaite des articulations vertébrales-costales est peut-être l'une des principales maladies du système musculo-squelettique (45 à 60% des personnes sont malades), mais en raison de la rareté des symptômes, peu de personnes sont attentives à ce processus pathologique. Si l'arthrose de la colonne vertébrale thoracique et des articulations vertébrales-costales n'est pas traitée, il est très probable que le patient soit envahi par l'apparition d'une invalidité progressive et la capacité de se servir lui-même.

Les causes du problème

Les causes d'ostéoarthrose des structures costo-vertébrales étant multiples, on peut donc affirmer que la pathologie décrite a un caractère polyétiologique.

La maladie ne commencera pas s'il n'y a pas combinaison de plusieurs facteurs énumérés ci-dessous à la fois:

  1. En surpoids. Le véritable fléau de l'humanité moderne. En raison du surpoids, des dépôts graisseux se forment dans l'abdomen et le thorax, augmentant ainsi la charge statique et dynamique sur le système musculo-squelettique et le système musculo-squelettique en général. Non seulement la région thoracique en souffre, mais également les genoux, les hanches et les autres grosses articulations. Conclusion - le surpoids affecte tout le squelette. En outre, une augmentation de poids plaide en faveur d'un métabolisme lipidique inapproprié. Au cours de ce processus pathologique secondaire ou primaire, des scories et des toxines se déposent dans le corps. Les substances nocives détruisent le cartilage et les tissus.
  2. Dommages traumatiques aux tissus des structures thoraciques et des côtes. On peut parler de contusions banales, de fractures partielles et complètes de différentes natures. Même après la guérison complète de cette dernière, le risque d'arthrose est élevé en raison d'une altération de la circulation sanguine normale dans les tissus.
  3. Blessures à la colonne vertébrale et aux structures environnantes. Affecte de la même manière négative l’état de l’ensemble du système musculo-squelettique.
  4. Mauvaise nutrition. Le facteur alimentaire est peut-être le facteur principal dans la formation du processus pathologique. On peut parler de diabète, d'hypothyroïdie, d'hyperthyroïdie et d'autres maladies du profil endocrinien.
  5. Anomalies congénitales de la colonne vertébrale. Causer un changement dans la nature de la distribution de la charge sur le squelette et les articulations. Le résultat est déjà clair. Les facteurs statiques et dynamiques détruisent le cartilage.
  6. Hypodynamie et, par conséquent, une violation de la posture. Outre les lésions congénitales et les pathologies de la colonne vertébrale, ce facteur entraîne une modification de la nature de la répartition des charges statiques et dynamiques.
  7. Maladies génétiques associées à des troubles de l'ostéogenèse et de la synthèse du tissu conjonctif.
  8. Exercice physique durable et lourd de nature statique. Par exemple, maintien prolongé de la charge sur des bras tendus, etc. Plus les facteurs mécaniques sont intenses, plus le processus pathologique est agressif.
  9. Pied plat.
  10. L'hérédité. Si l'arthrose est présente dans les antécédents familiaux, le risque de développement d'une maladie similaire dans le phénotype chez un patient particulier est élevé.
  11. Pathologies congénitales du système musculo-squelettique (dysplasie et autres).

Voici juste les causes les plus courantes qui ont été documentées à plusieurs reprises de façon clinique.

Pathogenèse et mécanisme de développement de l'arthrose

Au premier stade de l'arthrose des articulations vertébrales costo, des facteurs pathologiques affectent les structures de la colonne vertébrale et de la poitrine. Le corps répond localement par le développement d'une inflammation d'intensité variable. Plus le facteur est agressif, plus la réponse du corps à la cause provoquante est forte. Si pour arrêter le processus à ce stade, tout est normalisé et le développement de la maladie est arrêté. Sinon, le processus inflammatoire récidive régulièrement et devient chronique. Une variante stable de l'arthrose des structures costo-vertébrales est en cours de formation.

À long terme (plusieurs mois-années), il y a une réponse compensatoire du corps. Structures osseuses spéciales, ostéophytes, se développent. Ils perturbent l'activité motrice normale dans les articulations costo-vertébrales. Il se produit une déformation de ces structures, qui entraîne une modification du relief du corps. Le processus est bouclé: la déformation entraîne une inflammation et l'inflammation provoque une déformation.

C'est le mécanisme typique pour la formation d'un processus pathologique, indépendamment du stade.

Formes et degrés de pathologie

Au total, il y a 3 étapes dans le développement de la maladie:

  • Au stade 1 de l'évolution du processus pathologique, la maladie évolue dans la phase latente (degré latent d'arthrose). Les symptômes d'arthrose d'un degré sont minimes, le tableau clinique est presque absent. Le patient ressent une légère douleur dans les structures des côtes. Gêne irradiant dans la colonne vertébrale. La raideur est minimale dans la colonne vertébrale.
  • Le deuxième degré a déjà des manifestations plus prononcées. Le syndrome douloureux devient beaucoup plus intense et hante le patient matin et soir. La formation de pathologie est aggravée par les déformations du tissu cartilagineux, mais la mobilité est toujours maintenue.
  • Le troisième degré est accompagné d'une douleur persistante et engourdie dans la colonne vertébrale et les côtes. Zones formées d'immobilité (ankylose) excluant l'activité fonctionnelle normale de la colonne vertébrale. C'est la dernière étape de la maladie. En règle générale, le handicap est exposé (groupe 3-2).

Les degrés déterminent directement l’intensité des signes de maladie.

Les symptômes

La symptomatologie dépend en général du stade du processus pathologique et de sa localisation.

Articulations des côtes

Dans cette localisation, les manifestations sont les suivantes:

  1. Syndrome de douleur d'intensité différente. C'est passager. Ainsi, la gêne augmente avec un changement de position du corps, avec un changement dans la nature de l'activité physique (repos, exercice et inversement). La force de la douleur varie de minime à maximale, insupportable. Les patients décrivent l'inconfort comme «pressant», «douloureux» ou «tirant». L'intensité de la manifestation est maximale la nuit, même le matin. Pendant la journée ou après le repos, le syndrome disparaît. Dans les cas avancés, la douleur ne disparaît pas du tout, elle nécessite un soulagement médical.
  2. Sensation de raideur dans les articulations touchées. Le patient ne peut pas se plier normalement, car la colonne vertébrale en souffre. Cependant, dans les premiers stades du processus pathologique, ce symptôme est totalement absent.
  3. La sensation de pression dans les côtes, la colonne vertébrale au niveau des lésions des structures anatomiques.
  4. La formation de l'immobilité complète dans les zones de destruction. Ce sont les soi-disant sites d'ankylose, qui apparaissent tôt ou tard.
  5. La formation de déformations. Visuellement, ils sont définis comme des zones de changement dans le soulagement du corps du patient.
  6. Augmentation locale de la température corporelle.
  7. Rougeur de la peau.

C'est important! Les manifestations ne se produisent pas simultanément. En règle générale, la maladie se développe progressivement. Tout commence par la douleur. Les déformations sont la dernière étape.

Joint costal du sternum

Les symptômes sont globalement identiques, à la seule différence que le patient présentant cette localisation de la lésion ne peut pas effectuer de mouvements de torsion horizontaux du corps.

La question du handicap

Seules les personnes atteintes du 3ème degré du processus pathologique décrit peuvent demander la constitution d'un groupe de personnes handicapées, mais ceci n'est pas une garantie. La nouvelle approche suppose que seules les personnes qui ne sont pas capables de vivre et de travailler avec la maladie peuvent demander l’affectation d’un groupe de personnes handicapées. Un rôle important est joué par des facteurs tels que:

  • Le degré de restriction de la mobilité dans la colonne vertébrale.
  • Le degré d'impact de la pathologie sur d'autres organes et systèmes.

Chacun des critères décrits est évalué par un certain nombre de points. S'il y a 40% ou plus, le troisième groupe d'invalidité est établi, etc.

Diagnostics

Les spécialistes en orthopédie ou en traumatologie sont engagés dans le diagnostic des pathologies du système musculo-squelettique, s’il ya eu une lésion de nature traumatique. L'accueil primaire implique un entretien oral avec le patient pour recueillir les plaintes, leur durée, leur durée, leur nature, leur intensité.

Il est également nécessaire de rassembler les antécédents individuels et familiaux afin d'identifier toutes les maladies susceptibles d'affecter négativement l'état de l'appareil locomoteur. Pour le diagnostic direct de l'arthrose, les manipulations suivantes sont présentées:

  1. Palpation des zones potentiellement touchées.
  2. Les tests fonctionnels ne déterminent pas les réactions à la douleur et le degré de mobilité des articulations vertébrales-costales.
  3. Radiographie de la côte et des structures vertébrales. Vous permet de déterminer la nature et l'étendue de la lésion. Dans le diagnostic de l'arthrose joue un rôle primordial.
  4. Études CT et IRM. L'IRM est considérée comme la méthode de référence pour examiner les patients chez qui on soupçonne une arthrose.
  5. Arthroscopie Il est utilisé relativement rarement.

Dans un complexe des recherches données, il suffit pour la déclaration et la vérification du diagnostic. Si possible, il est préférable de procéder à une imagerie par résonance magnétique en premier lieu.

Thérapie

Le traitement comprend la prise de médicaments, la physiothérapie et la thérapie par l'exercice. Le massage est appliqué moins souvent.

Traitement de la toxicomanie

Implique la prise de produits pharmaceutiques des groupes suivants:

  • Origine anti-inflammatoire non stéroïdienne pour le soulagement de l'inflammation (kétoprofène, kétorolac, Neise, diclofénac, ibuprofène, Nurofen et autres).
  • Corticostéroïdes. Utilisé dans les cas extrêmes, si une inflammation intense se développe, qui n'est pas soulagée par les médicaments non stéroïdiens conventionnels. C'est la prednisolone et la dexaméthasone.
  • Chondroprotecteurs, comme Struktum et ses analogues. Contribuer à la protection des structures cartilagineuses contre la destruction. Normaliser la nutrition des cellules localement.
  • Analgésiques Soulager la douleur Les moyens classiques à base de métamizole sodique feront: Analgin. Baralgin et autres.
  • Antispasmodiques et myorelaxants. Normaliser l'état des structures musculaires qui spasme et donner un syndrome de la douleur encore plus intense.

Les préparations de ces groupes se présentent sous forme de comprimés pour administration orale et sous forme de pommades et de gels à usage local.

Physiothérapie

Le but de la thérapie magnétique, de l'électrophorèse, du chauffage avec de la résine chaude est montré.

Exercise thérapeutique et massage

Des exercices spécifiques à la thérapie par l'exercice sont prescrits uniquement par un médecin, à la maison pour recourir à l'exercice est inacceptable. Tout doit se dérouler sous la surveillance du médecin traitant. Les complexes sont également sélectionnés par un spécialiste. Le massage est attribué dans la phase de compensation.

C'est important! La thérapie par l'exercice et le massage ne sont prescrits que dans la phase subaiguë de la maladie ou en rémission. Sinon, la probabilité d'arthrose est élevée.

Mesures préventives

La prévention n'est pas spécifique. Les événements suivants sont affichés:

  1. Refus de mauvaises habitudes: tabagisme et abus d'alcool.
  2. Passer des examens préventifs chez l'orthopédiste une fois par an.
  3. Réduction du poids à la normale.
  4. Changement de régime.
  5. Traitement rapide des maladies et correction des états pathologiques.

L'arthrose des structures côtelées-vertébrales est dangereuse et peut entraîner une invalidité. Pour éviter que cela ne se produise, il est recommandé de recevoir un traitement en temps voulu sous la supervision du spécialiste orthopédique traitant. Il est conseillé de ne pas perdre de temps. Dès que le malaise est apparu, allez chez le médecin.

Comment traiter l'arthrose des articulations vertébrales costo

L'épine thoracique est moins vulnérable, elle ne subit pas de charges lourdes et, en raison de la structure du squelette, sa mobilité est minimale. Par conséquent, l'arthrose est moins susceptible d'affecter cette zone.

Cependant, dans de rares cas, cela se produit. Le plus souvent, l'arthrose des articulations vertébrales costales de la région thoracique survient chez les personnes âgées et principalement chez les femmes. Cet article décrira l'arthrose des articulations vertébrales et costales de la région thoracique, ses causes principales et son traitement.

Raisons

L'arthrose costo-vertébrale se produit pour plusieurs raisons:

  1. Processus dégénératifs associés au vieillissement du corps ou à un grand effort physique.
  2. Blessures, compression des vertèbres.

Principalement commun chez les personnes âgées:

  • troubles métaboliques du cartilage, manque de vitamines et d’oligo-éléments;
  • troubles endocriniens et hormonaux.

Ceci est typique pour les personnes de tout âge et peut également se produire chez les jeunes:

  • inflammation du tissu cartilagineux dans les articulations des côtes avec le syndrome de sternum - Tietze;
  • la dystrophie des disques intervertébraux;
  • malformations congénitales et troubles génétiques.

Le développement d'arthrose de la région thoracique peut être provoqué par des facteurs tels qu'une mauvaise posture, un excès de poids, une mauvaise nutrition ou un mode de vie sédentaire.

Mécanisme de développement

Dans la région thoracique, il y a 12 vertèbres, elles ont un diamètre plus petit et une hauteur plus basse que les vertèbres lombaires. Les vertèbres sont reliées par une paire d'articulations symétriques, il s'agit d'articulations de la facette intervertébrale.

La différence entre les facettes articulaires de la région thoracique est qu’elles sont plates et sédentaires. Les côtes sont attachées à ces vertèbres. La jonction des côtes et des vertèbres forme une articulation. Les articulations sont de deux types:

  • costal-vertébral recouvert de cartilage fibreux;
  • costal-transverse avec cartilage hyalin.

Au cours de l'activité vitale, le tissu cartilagineux des articulations s'use et s'affaisse, ce qui entraîne par la suite la déformation des os articulés. Ainsi se développe une arthrose des articulations costo-vertébrales.

L'arthrose des articulations costo-vertébrales comporte trois étapes:

  • dans un premier temps, la maladie se manifeste très faiblement, la douleur est insignifiante, les sensations désagréables sont localisées dans le sternum. Ils passent rapidement et peuvent être intensifiés à l'inspiration-expiration, chez les patients présentant une fatigue marquée des muscles du dos;
  • dans le deuxième stade, la douleur augmente, il y a une destruction significative des articulations intervertébrales avec la formation d'ostéophytes, les vertèbres se rapprochent, pincant les racines nerveuses;
  • dans le troisième cas, il y a une dégradation des articulations avec une destruction importante du tissu cartilagineux, les vertèbres sont épissées ou déplacées.

Les symptômes

Au stade initial, l'arthrose se développe imperceptiblement et ne s'embarrasse pas de sensations inconfortables. Il peut y avoir une raideur matinale, une légère douleur aux côtes et à la région thoracique. Des sensations douloureuses apparaissent après un travail prolongé, une fatigue physique en fin de journée et une courte durée.

Avec la progression de la maladie, la douleur augmente, alors que respirer provoque des douleurs dans le mouvement des côtes, des spasmes du diaphragme se produisent, vous pouvez entendre le craquement ou le crépitement de la vertèbre lorsque vous vous penchez et vous pliez, la température dans la région des côtes atteintes augmente; l'homme commence à s'affaisser à cause de la douleur.

Dans les formes sévères d'arthrose, les racines de la colonne vertébrale peuvent être atteintes, ce qui se manifeste par des sensations d'engourdissement, de brûlures et de chair de poule, de lésions des organes internes et des vaisseaux sanguins.

Articulations des côtes

L'arthrose des articulations costo-transverses est plus courante et dépend de l'état de la colonne vertébrale, à savoir la présence ou l'absence de pathologies conduisant à une arthrose. Cela peut être l'ostéochondrose, l'arthrite et plus encore.

L'arthrose costo-transversale des articulations est caractérisée par les caractéristiques suivantes:

  • douleur localisée dans la région thoracique;
  • les spasmes douloureux dans la colonne vertébrale sont aggravés par l'inhalation et l'expiration;
  • un œdème et une sensibilité apparaissent à la place des articulations transversales;
  • les articulations de la colonne deviennent immobiles, ce qui empêche la personne de respirer normalement.

Joint costal du sternum

L'arthrose de l'articulation costo-sternale est rare. Les conditions préalables au développement peuvent être des maladies systémiques, des inflammations du médiastin ou des lésions de la poitrine.

Les symptômes suivants indiquent la maladie:

  • douleur localisée dans la poitrine;
  • douleur intense lors d'une grande respiration, la respiration devient superficielle;
  • La palpation peut révéler le gonflement et la douleur du segment;
  • le spasme musculaire réflexe ne se manifeste pas.

Diagnostics

Les méthodes de recherche modernes vous permettent de diagnostiquer rapidement et avec précision l'arthrose et de la différencier de maladies similaires.

La réception initiale commence par l'examen du patient, la palpation de la colonne vertébrale, la vérification des réflexes. Une radiographie et une IRM sont effectuées. Ils aident à établir un diagnostic précis et à déterminer le degré de développement de la maladie, la manière dont l'écart entre les articulations est rétréci, s'il y a des excroissances sur les vertèbres - ostéophytes, dans quel état se trouvent le cartilage, les muscles et les ligaments de la section thoracique. Un test sanguin est effectué qui aidera à identifier les processus inflammatoires et destructeurs.

Comme la maladie présente des symptômes similaires, un examen peut être nécessaire dans différentes directions. Pour exclure d’autres pathologies, un examen par un cardiologue, un neurologue, un rhumatologue, un gastro-entérologue et d’autres, si nécessaire, sera indiqué.

Thérapie

Le traitement de l'arthrose des articulations vertébrales-costales de la région thoracique consiste à empêcher la destruction du cartilage, à soulager la douleur et à prévenir le développement ultérieur de la maladie.

Pour ce faire, effectué un traitement médicamenteux. Il soulage la douleur, soulage l'inflammation, contribue à la nutrition des tissus cartilagineux endommagés. La physiothérapie a un effet bénéfique sur l'absorption du médicament et un bon métabolisme dans les tissus.

La thérapie physique et les massages aideront à maintenir le corps pendant la rémission et après le traitement, prévenant ainsi la progression de la maladie. Le traitement en spa est une excellente méthode pour compléter le traitement et la prévention de la colonne vertébrale.

Traitement de la toxicomanie

Lorsqu'un médicament est prescrit:

  • analgésiques anti-inflammatoires (Nimulid, Diclofenac, Ibuprofen);
  • des agents hormonaux sont utilisés si les AINS ne produisent pas d'effet positif;
  • Les complexes de vitamines et de minéraux sont utiles pour nourrir les tissus endommagés, le système nerveux et restaurer le corps dans son ensemble (Neuromultivitis, Calcemin, Complivit);
  • chondroprotecteurs sont montrés pour restaurer le cartilage des vertèbres (Artra, Chondroïtine);
  • des relaxants musculaires prescrits en cas de syndromes douloureux sévères et pour détendre les muscles contractés (Mydocalm, Sirdalud);
  • veinotonique - pour stimuler l’approvisionnement en sang (Trental);
  • Pour le soulagement de la douleur intense, des blocages anesthésiques locaux peuvent être indiqués.

Physiothérapie

La thérapie physique est utilisée avec des méthodes de traitement conservatrices et renforce l'effet du médicament. Appliquez ces types de physiothérapie, comme:

  1. L'électrophorèse contribue à la dilatation des vaisseaux sanguins et à l'amélioration de la circulation sanguine, normalise le métabolisme, améliore le métabolisme cellulaire, stimule la production de substances biologiquement actives, soulage les poches dues à l'élimination des excès de liquide, réduit l'inflammation, anesthésie et favorise la relaxation.
  2. La magnétothérapie a un effet vasodilatateur, soulage la douleur, réduit l'inflammation, renforce les fibres nerveuses, a un effet relaxant, favorise la production de son propre collagène dans le cartilage, stimule le système immunitaire et supprime l'exacerbation des processus chroniques.
  3. La thérapie au laser a les mêmes propriétés que celles énumérées ci-dessus avec la physiothérapie; En outre, il favorise la formation de nouveaux vaisseaux sanguins, est hypoallergénique et a un effet anti-inflammatoire prononcé.
  4. La thérapie par ondes de choc active les processus de régénération, stimule la restauration des tissus endommagés, bloque la transmission des impulsions par les récepteurs de la douleur et réduit ainsi la douleur et la sensibilité.

Ces procédures affectent favorablement le métabolisme dans les tissus, améliorent la microcirculation sanguine, favorisent une meilleure absorption des substances entrant dans le corps, soulagent la douleur et soulagent la tension musculaire dans la zone touchée.

La physiothérapie est utile pour combiner ensemble, elle vous permet d'accélérer le processus de rééducation, d'utiliser moins de médicaments et d'activer la capacité du corps à se régénérer.

Exercise thérapeutique et massage

La thérapie physique peut considérablement affaiblir le développement de la maladie. Attribuer un cours d'exercice ne peut qu'exercer un thérapeute ou un orthopédiste, car l'exécution indépendante peut causer plus de tort que de bien. Au début, les cours sont dispensés sous la supervision d'un médecin. Ensuite, le patient doit régulièrement et très soigneusement effectuer les exercices par lui-même.

La constance, la qualité de l'exécution des exercices, la lenteur et les soins sont très importants. Tous les exercices sont effectués en période de rémission et par la suite à titre préventif.

Le massage aidera à détendre les muscles à l'étroit, à améliorer le flux sanguin et à améliorer l'état général du corps. Le massage ne peut être effectué que par un spécialiste qualifié, vous ne devez donc pas vous soigner vous-même et ne pas aggraver la maladie. Des techniques de massage appropriées peuvent être obtenues auprès d'un chirurgien orthopédique ou d'un chiropracteur.

Prévention

Comme l'arthrose est chronique, il est nécessaire que le patient, tout au long de sa vie, surveille et soigne l'état de sa colonne vertébrale.

Vous devriez toujours suivre la posture correcte, si nécessaire, porter un corset orthopédique.

Suivre un régime, inclure dans le régime des aliments riches en collagène, en vitamines, selon les recommandations du médecin, pour utiliser des complexes de vitamines et surveiller le poids.

Il est très important de mener une vie active et de pratiquer régulièrement divers sports: natation, yoga, remise en forme pour le développement de la colonne vertébrale et des ligaments.

Se soumettre périodiquement à des examens et à des rééducations dans des centres médicaux améliorant la santé, assister à des pensions de famille dans des sanatoriums et à des cours de massage

Conclusion

L'arthrose costo-vertébrale est une maladie rare mais extrêmement défavorable. Malheureusement, il n’est pas possible de le guérir complètement, mais les approches modernes en matière de traitement aideront à améliorer considérablement la vie du patient, à améliorer sa qualité de vie et à prévenir l’invalidité.

Qu'est-ce que l'arthrose des articulations vertébrales et vertébrales et en quoi elle est dangereuse?

L'arthrose affecte souvent les grosses articulations des membres (hanche, genou) et les articulations intervertébrales de la colonne cervicale sacro-lombaire. L'arthrose des articulations costo-vertébrales et costo-transversales, localisée dans la région thoracique, est beaucoup moins courante. Cela s'explique par le fait que la mobilité de la colonne vertébrale dans cette section est limitée et que celle-ci n'est pas soumise à des charges intenses. Mais chez les personnes âgées, le risque d'arthrose des articulations vertébrales-costales augmente, les femmes sont plus sensibles à cette maladie.

Caractéristiques de la structure de la colonne vertébrale thoracique

La région thoracique est constituée de 12 vertèbres. Leurs corps ont un diamètre et un diamètre inférieurs à ceux des corps vertébraux de la région lombaire, mais les apophyses épineuses sont plutôt longues. Les vertèbres voisines sont articulées à l'aide d'une paire d'articulations symétriques situées entre les processus articulaires. Ce sont des intervertébrés à facettes ou à arcs. Ces articulations sont présentes dans tous les départements, à l'exception du sacré et du coccygien, qui consistent en des vertèbres accrétées. Les facettes articulaires de la région thoracique sont plates et sédentaires.

L'épine thoracique remplit une fonction spéciale, les côtes de la poitrine sont attachées aux corps et aux processus de ses vertèbres. Les vertèbres et les côtes sont des os séparés, il existe donc deux types d'articulations entre eux:

  • Les surfaces articulaires costo-vertébrales sont recouvertes de cartilage fibreux;
  • costal-transverse, avec cartilage hyalin.

L'extrémité postérieure de la côte est constituée de la tête et du cou qui passe dans le corps. Dans les corps des vertèbres, il y a des creux de côte, qui incluent la tête des côtes. Dans les côtes II-X, la tête est divisée en 2 parties et ressemble au peigne. Elle s’articule avec les fosses articulaires de deux vertèbres et les têtes non divisées des côtes I, XI et XII ne possèdent qu’une seule vertèbre. Ces articulations sont appelées costovertebral. Un autre groupe de fosses thoraciques est situé dans les apophyses transverses de la vertèbre, elles comprennent les buttes des côtes, situées à la jonction du col de l'utérus dans le corps. Les articulations costales-transversales sont formées uniquement par des nervures I - X, les 2 articulations inférieures ne le sont pas.

Comment et pourquoi la spondylarthrose se développe-t-elle dans la région thoracique?

Les articulations costo-vertébrales et costo-transversales forment un joint rotatif combiné. Les cartilages fibreux et hyalins sont sujets à l'usure et à la déformation des surfaces articulaires des os articulés (vertèbres et côtes). Le plus souvent, les changements dégénératifs-dystrophiques affectent les articulations avec la colonne vertébrale des côtes IX - X, moins souvent III - V, une autre localisation est presque introuvable.

Les principaux facteurs provoquant l'apparition de l'arthrose des articulations costo-vertébrales:

  • usure physique des articulations, due à l'âge ou à un effort physique intense;
  • des troubles métaboliques entraînant une détérioration de la nutrition du cartilage et affaiblissant la capacité de récupération du tissu cartilagineux;
  • changements dystrophiques dans la structure des disques intervertébraux.

L'arthrose primitive des côtes et des vertèbres est causée par le vieillissement naturel du corps, au cours duquel tous les processus susmentionnés se produisent. La forme secondaire de ce type d'arthrose se retrouve également chez les jeunes.

Le développement de l'arthrose au niveau de la colonne thoracique provoque:

  • blessures, dommages mécaniques aux capsules articulaires, compression des vertèbres;
  • processus inflammatoires dans les articulations contre l'arthrite et les maladies infectieuses, y compris la tuberculose;
  • arthrose des articulations intervertébrales du thoracique (dorsarthrose)
  • Syndrome de Tietze - inflammation du tissu cartilagineux des articulations des parties antérieures des côtes avec le sternum;
  • anomalies congénitales de la structure de la colonne vertébrale;
  • troubles génétiques;
  • troubles endocriniens.

Les facteurs de risque incluent les pieds plats, une mauvaise posture, le surpoids, une alimentation déséquilibrée, un mode de vie sédentaire, le travail sédentaire. Si une personne n'est pas habituée aux charges systématiques, une tension épisodique suffit à endommager les capsules articulaires.

Symptômes et diagnostic

Ce type d'arthrose depuis plusieurs années peut être asymptomatique, sous une forme latente. À un stade précoce, il peut y avoir une douleur à court terme dans les côtes et le sternum, la raideur matinale des mouvements de la colonne vertébrale. Dans la région du dos, la douleur est rarement localisée, principalement en accompagnement des pentes, mouvements dans lesquels la colonne vertébrale se plie. La survenue de la douleur contribue au travail debout. Le matin, ils ne se manifestent que sous une charge, et le soir, si une personne est fatiguée pendant la journée, elle peut être dérangée même au repos, mais rapidement, s’apaiser. L'inconfort s'étend aux muscles adjacents à la poitrine. La douleur peut être légère, intense ou intense.

À mesure que la maladie progresse, il devient difficile de respirer à cause de la douleur. Les mouvements des côtes, qui sont accompagnés d'inhalation et d'exhalation, provoquent une douleur. Le processus implique les muscles, les ligaments et les parties adjacentes de la colonne vertébrale. En outre, pour l'arthrose des articulations costo-transversales sont caractérisées par de telles manifestations:

  • avec des charges accompagnées d'une respiration intense, les muscles du diaphragme spasme;
  • dans la zone des articulations des côtes avec la colonne vertébrale, une augmentation de la température locale est ressentie;
  • en cas d'exacerbation gonflement des articulations;
  • les courbures, les courbures de la colonne vertébrale sont accompagnées de crepitus (crack, crunch);
  • le patient s'habitue à s'affaler pour réduire l'inconfort et la douleur.

La maladie est compliquée par la violation des racines de la colonne vertébrale. Il en résulte des sensations d'engourdissement, de chair de poule ou de sensation de brûlure, ainsi que des dysfonctionnements des organes internes. La spondylarthrose s'accompagne souvent de troubles gastro-intestinaux, de maladies vasculaires, d'une détérioration de la peau et des ongles.

Le diagnostic commence par la collecte de l'anamnèse, l'examen du patient et la palpation de la colonne vertébrale. Le diagnostic permet de confirmer la radiographie, la photo montre les manifestations typiques de l'arthrose: rétrécissement de l'interligne articulaire, formation d'ostéophytes. Pour évaluer l'état du cartilage, l'appareil musculo-ligamentaire, l'IRM est prescrite. L'arthrose peut survenir conjointement avec l'arthrite et d'autres maladies inflammatoires: un test sanguin général et biochimique est effectué pour clarifier le diagnostic. Un diagnostic différentiel avec une cardiopathie ischémique, une angine de poitrine, une névralgie intercostale, une cholécystite et des maladies gastro-intestinales est nécessaire, car les douleurs reflétées faussent le tableau clinique.

Traitement de l'arthrose costale

Dans cette forme d'arthrose, un traitement conservateur est indiqué. Il doit être complet et sélectionné individuellement. Les principales composantes du traitement:

  • traitement médicamenteux;
  • physiothérapie;
  • exercice thérapeutique;
  • thérapie manuelle et massage.

Le traitement médicamenteux vise à soulager la douleur, à améliorer la nutrition du tissu cartilagineux et à en ralentir les processus dégénératifs. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits pour réduire la douleur, les chondroprotecteurs pour protéger le cartilage de la destruction, les relaxants musculaires pour éliminer les spasmes musculaires, les pommades chauffantes pour stimuler la circulation sanguine et le trophisme tissulaire. Certains médicaments sont injectés directement dans la lésion pendant l’électrophorèse, la phonophorèse. Ils soulagent la douleur, les spasmes et améliorent le trophisme tissulaire, ainsi que d’autres procédures physiothérapeutiques: thérapie magnétique, thérapie au laser, échographie, décompression abdominale.

Un thérapeute manuel qualifié, un spécialiste du massage thérapeutique, peut considérablement améliorer l'état du patient. Mais il est extrêmement dangereux de faire confiance à des spécialistes dont les qualifications sont incertaines. La même chose s'applique à la technique populaire de médecine alternative - l'acupuncture. Avec la spondylarthrose, il est nécessaire de renforcer les muscles du dos, mais il est inacceptable de surcharger la colonne vertébrale. Un spécialiste doit donc sélectionner une série d'exercices pour chaque patient. Avec les formes avancées de la maladie et dans la phase d'exacerbation, la thérapie par l'exercice n'est pas prescrite. La phytothérapie, l'hirudothérapie, la thérapie de boue, l'érythrothérapie, les bains curatifs, le traitement par des méthodes folkloriques ont également un effet, mais toutes ces techniques sont auxiliaires.

L'intervention chirurgicale dans la défaite des articulations costo-vertébrales et costo-transverses est rarement utilisée. Une dénervation par radiofréquence des articulations est effectuée pour les douleurs sévères qui ne peuvent pas être éliminées de manière conservatrice. Les terminaisons nerveuses sont affectées par les courants UHF à travers les aiguilles de canule. La coagulation nerveuse se produit à la suite de la libération d’énergie thermique et le passage des impulsions de douleur est bloqué. C'est une intervention peu invasive. Si l'arthrose est compliquée par une lésion de la moelle épinière ou se poursuit sous une forme décompensée, une chirurgie de la colonne vertébrale est possible avec l'excision d'une partie du tissu osseux pour décompresser les racines de la colonne vertébrale et stabiliser la colonne vertébrale.

L'arthrose, dans laquelle les articulations des côtes avec la colonne vertébrale sont touchées, est le type le plus rare de spondyloarthrose. Il peut être asymptomatique pendant longtemps ou déguisé en maladie des organes internes. La réalisation d'un traitement efficace est entravée par un diagnostic tardif. Avec les formes avancées de la maladie qui entraînent une invalidité, 4% des patients qui ont été classés dans le groupe des personnes handicapées souffrent d'arthrose de la région thoracique, y compris les articulations vertébrales costo-vertébrales.

Arthrose vertébrale

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

L'arthrose, ou arthrose déformante, est une maladie dégénérative-inflammatoire des articulations. Ce processus peut se produire dans diverses articulations, mais affecte souvent les grosses articulations, ainsi que les plus petites de la main.

L'arthrose des articulations des côtes est un phénomène rare, généralement précédé de l'effet de certains facteurs dommageables.

Raisons

Une côte humaine se connecte avec un processus transversal de la vertèbre d'un côté et s'attache au sternum de l'autre. Puisque ces deux articulations subissent des charges complètement différentes, les causes de leur pathologie sont quelque peu différentes.

Les facteurs prédisposant au développement de l'arthrose peuvent être:

  • Prédisposition héréditaire.
  • Blessures au dos et à la poitrine.
  • Processus d'infection - médiastinite, ostéochondrose.
  • Arthrite de ces articulations de différentes étiologies.
  • Maladies endocriniennes.
  • Tuberculose
  • Pathologie congénitale du tissu conjonctif.

Plus souvent, l'arthrose affecte les articulations vertébrales-costales, beaucoup moins souvent le processus dégénératif affecte l'articulation costale-thoracique.

Mécanisme de développement

L'arthrose ne se développe jamais simultanément. Cette maladie traverse une série d'étapes successives dont la première ne gêne même pas le patient.

Le mécanisme de développement de l'arthrose des articulations costales peut être représenté comme suit:

  1. La zone d'articulation est affectée par un facteur provocant.
  2. Une réponse inflammatoire se produit dans la cavité articulaire.
  3. L'inflammation se reproduit à plusieurs reprises et devient chronique.
  4. Les réactions compensatoires du corps sont la croissance des tissus conjonctifs et des excroissances osseuses - les ostéophytes.
  5. Ces phénomènes violent la mobilité des articulations et entraînent leur déformation.
  6. Un cercle vicieux pathologique se crée - l'inflammation entraîne la déformation et la déformation provoque une réponse inflammatoire.

Progressivement, l'articulation change de forme et commence à faire très mal. Le mouvement est limité progressivement, et bientôt l'amplitude approche de zéro.

L'arthrose se manifeste par des processus inflammatoires récurrents dans la cavité articulaire - la synovite. Entre les exacerbations, le patient ne ressent aucun symptôme, sauf pour limiter les mouvements.

Les symptômes

Comme la plupart des côtes ont une articulation à chaque extrémité, les symptômes d'arthrose de ces articulations sont quelque peu différents.

Il y a des points communs. L'arthrose conduit toujours à une douleur du rythme mécanique:

  • Les sentiments apparaissent toujours et augmentent sous la charge.
  • La douleur dérange à peine le patient seul.
  • La raideur matinale des articulations n’est pas caractéristique, elle ne dure généralement pas plus d’une demi-heure.
  • Parfois, les symptômes ne sont présents qu’au début du mouvement - douleur initiale.
  • Les gonflements et les rougeurs aux articulations sont modérés, parfois complètement absents.

Au fur et à mesure que la maladie progresse, les symptômes de la synovite deviennent plus fréquents et la douleur devient un rythme mixte. Il peut être accompagné d'une raideur sévère et perturber le patient tout au long de la journée.

Les manifestations restantes de la maladie doivent être analysées à l'aide de l'exemple des dommages causés à des articulations spécifiques des côtes.

Articulations des côtes

L'arthrose des articulations costo-transverses est plus fréquente que dans la région du sternum. Cela est dû à la dépendance directe de la maladie sur l'état de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose, le spondylolisthésis, la hernie discale, le spondylarthrose peuvent provoquer une arthrose côte-vertébrale. Bien entendu, cela ne se produit que si la cause de la maladie a frappé la colonne vertébrale thoracique. C'est de ses côtes.

L'arthrose des articulations vertébrales-costales s'accompagne des symptômes suivants:

  1. Il y a une douleur dans la région thoracique du dos.
  2. Les symptômes sont aggravés par la respiration profonde et les mouvements de la colonne vertébrale.
  3. Au niveau des articulations vertébrales, il se produit un gonflement des tissus et une sensibilité locale.
  4. Le processus transverse devient douloureux, il y a un spasme réflexe des muscles de la colonne vertébrale.
  5. Les articulations perdent leur mobilité et le patient ne peut bientôt plus respirer profondément.

L'augmentation des manifestations cliniques après une tension prolongée du dos - en fin de journée de travail, après une position debout prolongée est particulièrement caractéristique.

Plus souvent, la maladie affecte les femmes âgées de 40 ans. Articulations principalement enflammées dans la partie inférieure de la région thoracique.

Joint costal du sternum

La connexion des côtes avec le sternum est beaucoup moins souvent enflammée. Les facteurs prédisposants peuvent être des maladies inflammatoires du médiastin, des traumatismes, des maladies systémiques.

À la suite de la maladie, le tableau clinique suivant est observé:

  1. La douleur survient au milieu de la poitrine - sur le bord du sternum.
  2. L'inhalation maximale peut être accompagnée d'une douleur intense.
  3. Les articulations sont légèrement enflammées, car leur cavité articulaire est très petite.
  4. À la palpation, vous pouvez sentir un gonflement et identifier la douleur.
  5. Le spasme musculaire réflexe n'est pas observé.
  6. La restriction des mouvements ne se produit qu'après une longue période.

Cette pathologie a un cours plus bénin. Même une arthrose prononcée limite rarement sérieusement les mouvements thoraciques et entraîne des déformations importantes.

Cependant, la douleur qui accompagne la maladie nécessite un traitement avec toutes les méthodes disponibles.

Diagnostics

Le diagnostic de l'arthrose sterno-costale est généralement facile, mais la défaite des articulations costo-transverses peut être masquée pour d'autres maladies du dos.

Vous pouvez confirmer la pathologie en utilisant diverses méthodes instrumentales:

  1. Radiographie de la colonne vertébrale thoracique - réalisée en plusieurs projections. La photo montre les ostéophytes, signes indirects d'inflammation dans l'articulation. Les déformations prononcées sont facilement détectables par un spécialiste.
  2. La tomodensitométrie - au début de l’arthrose est plus informative que la radiographie. Malheureusement, il n’existe pas dans toutes les cliniques et c’est une technique plus coûteuse.
  3. L'imagerie par résonance magnétique est peut-être la meilleure méthode de détection précoce de l'arthrose. L'IRM vous permet d'évaluer l'état des articulations, des tissus mous et de définir le stade d'arthrose.

La synovite peut être détectée à l'échographie. De plus, cette méthode est utilisée pour le diagnostic différentiel avec d'autres processus pathologiques.

Les tests de laboratoire pour l'arthrose sont extrêmement non spécifiques, dans certains cas, ils ne sont pas du tout modifiés. Par conséquent, ils ne sont pas utilisés pour diagnostiquer la maladie.

Traitement

Traiter l'arthrite est très difficile. Cette maladie évolue progressivement et ne peut être guérie une fois pour toutes. Les articulations des côtes étant très petites et rarement touchées, le traitement chirurgical de l'arthrose est très difficile.

Les méthodes conservatrices sont principalement utilisées en thérapie:

  • L'utilisation de médicaments.
  • Physiothérapie des articulations.
  • Exercice thérapeutique.
  • Massages
  • Remèdes populaires.

Dès les premiers signes de maladie, vous devez penser à la prévention secondaire. Pour prévenir l'arthrose, vous devez perdre du poids, bien manger, changer la nature du travail et du repos.

Des conseils plus détaillés sur les changements de mode de vie peuvent être obtenus auprès de votre médecin.

Médicamenteux

L'utilisation de médicaments pour le traitement de l'arthrose est symptomatique, à l'exception des chondroprotecteurs. Ce groupe de médicaments rétablit le métabolisme à l'intérieur des articulations touchées, ce qui contribue à leur réparation. La douleur disparaît 3 à 6 mois après le début du traitement, mais la dégénérescence ralentit dès les premières semaines de traitement.

Les médicaments symptomatiques comprennent:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens - un groupe important de médicaments pour le traitement de l'inflammation et de la douleur.
  2. Les glucocorticoïdes - médicaments anti-inflammatoires hormonaux, sont utilisés très rarement.
  3. Les relaxants musculaires sont utiles pour les arthroses costo-transverses. Soulager la douleur en relâchant les muscles du dos.
  4. Les irritants locaux - pommades, gels et crèmes avec des analgésiques naturels. Particulièrement efficace dans l'inflammation des articulations du sternum.

La nomination de tout médicament doit être faite par votre médecin. L'usage incontrôlé de médicaments peut entraîner des complications.

Physiothérapie

Dans le traitement de l'arthrose des articulations des côtes, la physiothérapie a trouvé un usage particulièrement répandu. Cette méthode affecte favorablement les symptômes de la maladie et ralentit sa progression.

Parmi les méthodes d’impact physique les plus précieuses:

  • Traitement au laser.
  • Magnétothérapie.
  • Échographie et phonophorèse.
  • Galvanisation
  • L'acupuncture

Ces techniques sont largement représentées dans les sanatoriums, où le traitement de l'arthrose sera le plus complet et le plus efficace.

Hirudothérapie, traitement manuel, phytothérapie - méthodes dont l’effet sur le corps n’a pas été suffisamment étudié. Il n'est pas recommandé d'appliquer aux guérisseurs traditionnels sans l'approbation du médecin.

Exercise thérapeutique et massage

N'oubliez pas l'éducation physique. Ce sont les exercices thérapeutiques pour l'arthrose qui aident à affecter significativement la maladie.

La thérapie par l'exercice est effectuée selon l'algorithme suivant:

  • Les premiers cours sont recommandés sous la supervision d'un spécialiste.
  • Le médecin vous aidera à choisir le meilleur cours d’exercice.
  • Vous devez effectuer une éducation physique quotidienne, au moins une demi-heure par jour.
  • La charge et la fréquence de la formation devraient augmenter progressivement.
  • Ne faites pas d’exercices en période d’exacerbation.
  • Pendant la rémission est recommandé de visiter la piscine.

Après tout exercice, il est recommandé de détendre les muscles. Cela peut aider avec un massage. La procédure doit être effectuée par un spécialiste afin de ne pas aggraver l'état de santé.

L'arthrose des articulations des côtes peut être contrôlée, il est important de suivre les conseils d'un spécialiste et de demander de l'aide à temps.

Traitement et symptômes de l'ostéochondrose de la colonne thoracique

Ostéochondrose - traduit du grec ancien signifie cartilage osseux. Sous ce terme, comprendre les changements dystrophiques dans le cartilage des articulations. Cette maladie peut être observée dans n'importe quelle articulation de l'appareil de soutien humain, mais le plus souvent elle se produit dans l'espace intervertébral, dans le cartilage du disque.

  • Ostéochondrose de la colonne thoracique
    • Caractéristiques de la structure des vertèbres thoraciques
    • Pathogenèse
  • Causes de l'ostéochondrose de la colonne thoracique
  • Symptômes de la maladie
    • Complications dans les formes "courantes" d'ostéochondrose
  • Diagnostic de l'ostéochondrose thoracique
  • Traitement
    • Prévention de l'ostéochondrose

En fonction de la luxation de la gravité vertébrale, l'ostéochondrose est divisée en 3 groupes:

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

  1. Ostéochondrose de la colonne cervicale
  2. Ostéochondrose de la colonne thoracique
  3. Ostéochondrose de la colonne lombaire

La différence entre ces changements dystrophiques réside dans les caractéristiques de la structure anatomique des unités structurelles de l’axe principal de support du squelette - les vertèbres.

Ostéochondrose de la colonne thoracique

L'ostéochondrose des vertèbres thoraciques est beaucoup moins fréquente que celle des cervicales ou lombaires, car la mobilité des os est plutôt limitée ici. Par conséquent, le cartilage intervertébral est moins susceptible de se blesser. Pour la survenue d'ostéophytes (une sorte de croissance osseuse), la colonne vertébrale thoracique n'est également pas une priorité.

Caractéristiques de la structure des vertèbres thoraciques

Toutes les vertèbres, quelle que soit leur position en gravité, ont à peu près la même structure:

  • Le corps est une pièce massive qui supporte toute la charge principale.
  • L'arc est un demi-cercle postérieur délimitant l'ouverture de la moelle épinière.
  • Processus épineux - excroissances osseuses s'étendant de l'arc en arrière

Entre chaque vertèbre se trouvent des disques intervertébraux, qui réunissent tout en une seule corde.

Les vertèbres thoraciques (il y en a 12) ont en outre les fosses des côtes inférieure et supérieure, puisque ce sont les vertèbres de cette section qui sont reliées à la cage thoracique. De plus, ils ont des surfaces articulaires, également articulées avec des nervures. Dans la région de la cyphose thoracique, les apophyses épineuses de la vertèbre sont les plus longues et dirigées vers le bas, grâce à quoi elles s’ajustent parfaitement à la colonne vertébrale, comme un revêtement en mosaïque, et protègent les cordons des dommages mécaniques externes.

Pathogenèse

Au cours du processus de croissance, des changements irréversibles dans tout l'organisme se produisent. Cela ne contourne pas le côté de la colonne vertébrale, car la réduction des conduits des vaisseaux sanguins se produit et la nutrition des cartilages devient gouttelette et défectueuse, ce qui affecte leur récupération pendant les microtraumatismes et un stress important. Cela affecte leur élasticité.

Causes de l'ostéochondrose de la colonne thoracique

Les raisons de l'apparition de cette maladie sont nombreuses. Mais le plus souvent, il se manifeste chez les personnes âgées (à partir de 40 ans). Mais avec les maux de dos et d’autres symptômes de l’ostéochondrose, même les jeunes médecins (âgés de plus de 18 ans) se tournent vers les médecins.

Les causes les plus courantes sont:

  • Blessures à la colonne vertébrale
  • Courbure (l'ostéochondrose est plus fréquente avec la scoliose)
  • Prédisposition héréditaire ou génétique
  • Manque de liquide dans le corps
  • Hypermobilité des vertèbres thoraciques
  • Exercice excessif
  • Le stress
  • Le tabagisme

Symptômes de la maladie

Classification conditionnelle de la douleur dans l'ostéochondrose du sein:

  1. Dorsalgie - douleur prolongée pouvant entraîner un dysfonctionnement de la totalité de la région cervico-thoracique ou lombo-thoracique. Ce n'est pas brillant, tant de personnes essaient de supporter l'inconfort et de "commencer" l'ostéochondrose. Après cela, un traitement plus grave est nécessaire, allant jusqu'à une intervention chirurgicale.
  2. Dorsago - attaques de douleur aiguë caractéristiques dans la région du cartilage endommagé, dans certains cas avec difficulté à respirer.

Symptômes communs d'ostéochondrose de la région thoracique:

  • Douleur au dos faible et constante, "donnant" dans le membre
  • Douleur dans la poitrine, dans la poitrine, dans les poumons.
  • Réflexes réduits
  • "Tir" douleur provenant du mouvement.

Complications dans les formes "courantes" d'ostéochondrose

Si vous ne commencez pas à traiter les symptômes de l'ostéochondrose thoracique à temps, vous pouvez obtenir un certain nombre de «bonus» sous la forme d'autres maladies plus graves:

  1. La saillie est la saillie du noyau gélatineux du cartilage au-delà du disque sans casser la coque externe (fibreuse). La préfiguration d'une hernie intervertébrale.
  2. Hernie discale - la saillie de la substance pulpeuse du cartilage au-delà du disque intervertébral avec une rupture de la coque externe (fibreuse). Il est traité par une intervention chirurgicale.
  3. Cyphose - courbure de la colonne vertébrale dans la région thoracique ou cervicale postérieure, entraînant une bosse.
  4. La radiculite est une inflammation des racines nerveuses de la moelle épinière.

Diagnostic de l'ostéochondrose thoracique

Si ces symptômes vous tourmentent, vous ne devriez pas reporter la visite à un neurologue. Un diagnostic préliminaire est posé au patient lors de l'examen initial sur la base de plaintes et / ou de métamorphoses externes du corps, déviées de la norme.

Pour examiner visuellement la colonne vertébrale d’une personne, le médecin doit mettre le patient bien droit, le mettre sur un canapé, s’asseoir sur une chaise, regarder les gestes tout en marchant. Le médecin examine également la symétrie des coins supérieurs de l’Ilium et des coins inférieurs des omoplates. L'étape suivante est la palpation des apophyses épineuses des vertèbres ou, d'une autre manière, de la ligne médiane du dos. Cela déterminera l'emplacement d'une éventuelle déformation de la vertèbre, de la douleur causée par une blessure et de la présence d'une courbure.

En plus de la colonne vertébrale, les muscles paravertébraux sont également palpables, ce qui aide à comprendre la tension des fibres musculaires. Sur la base des données obtenues, des études supplémentaires sont prescrites, par exemple la tomodensitométrie (TDM), l’IRM (imagerie par résonance magnétique), les ultrasons (ultrasons). Après avoir reçu les réponses, le neurologue s’appuie sur la tactique du traitement et décide de la gravité des dommages.

Traitement

Comme mentionné précédemment, le traitement est sélectionné par un neurologue. Tout cela se produit en tenant compte des caractéristiques physiologiques individuelles du patient. La colonne vertébrale humaine est une sorte de bunker pour la moelle épinière, l'un des composants du système nerveux central. Par conséquent, l'auto-traitement dans une telle situation est fortement découragé, car cela peut avoir des conséquences plutôt tristes.

Dans la plupart des cas, les médecins tentent d'éviter les mesures radicales, mais des cas particuliers nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. En outre, le traitement chirurgical a lieu si les méthodes conservatrices ne donnent pas de résultats.

Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique comprend:

  1. Le traitement médicamenteux est une intervention invasive pour soulager les symptômes de l'inflammation, soulager la douleur et améliorer les processus métaboliques.
  2. Physiothérapie - échographie, électropulse, laser, intervention des ondes dans le corps du patient.
  3. La kinésithérapie (exercices de physiothérapie) est utilisée pour décompresser les racines nerveuses de la colonne vertébrale, améliorer la nutrition des disques intervertébraux, renforcer les fibres musculaires et réduire la charge sur la colonne vertébrale. C'est un complexe d'exercices physiques sur des simulateurs de rééducation, qui fournissent une charge suffisante pour la récupération du corps.
  4. Les blocages thérapeutiques sont divisés en blocages épiduraux, intra-osseux et à trois points. Ils sont utilisés pour les syndromes douloureux extrêmement aigus. Ils durent plus longtemps que les injections analgésiques. Après les blocages, il n'y a pas de muscle hypotonique, de processus inflammatoires et d'autres symptômes d'activité perturbée du corps.
  5. Thérapie manuelle - il est utilisé pour restaurer la mobilité des organes, améliorer la circulation sanguine et corriger la posture.
  6. Massage - utilisé pour soulager la tension musculaire, améliorer la circulation sanguine et éliminer les douleurs musculaires. En fait, il s’agit d’une combinaison d’effets physiques sur le corps humain résultant du frottement, des vibrations, de la compression et de la pression.
  7. Réflexologie - effets physiques sur les points réflexes et d'acupuncture du corps humain.
  8. Traction (étirement de la colonne vertébrale) - cette procédure vise à augmenter l'espace intervertébral et à soulager la charge exercée sur les disques intervertébraux.

Prévention de l'ostéochondrose

Le traitement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique peut prendre de un à trois mois. Tout dépendra de la gravité des symptômes de la maladie et de ses complications. Pour cette raison, il est plus facile de suivre quelques règles pour la prévention de l'ostéochondrose:

  • Faire de l'exercice - Le renforcement du système musculaire peut aider à prévenir un certain nombre de blessures physiologiques.
  • Fiz. La culture, bien sûr, est une bonne chose, mais une bonne devrait aussi être modérée. Charge de dose.
  • Évitez l'hypothermie.
  • Ne restez pas longtemps dans la même pose. Lorsque vous travaillez dans un bureau, essayez le plus souvent possible de faire de simples exercices pour tendre la colonne vertébrale, redresser vos épaules, vous pencher légèrement et marcher pendant 5 à 10 minutes une fois par heure Aux premiers symptômes de fatigue de la colonne vertébrale, essayez de bouger un peu. Aidez également les exercices de "torsion".
  • Et surtout, renforcez le système immunitaire, car la plupart des maladies ont pour origine le rhume élémentaire.

Ostéoarthrite des articulations vertébrales-costales: symptômes et traitement des articulations

L'arthrose des articulations vertébrales costales est une forme rare d'arthrose. La localisation de l'arthrose dans les articulations vertébrales est un type de spondyloarthrose, qui provoque des troubles dégénératifs-dystrophiques au niveau de la colonne vertébrale et des côtes (les neuvième et dixième côtes souffrent le plus souvent).

En règle générale, la maladie se développe chez les personnes âgées et résulte de l'usure des articulations, de troubles métaboliques et de la structure des disques intervertébraux. Il est possible de révéler cette arthrose par IRM ou par radiographie.

Types de maladie

Comme d'autres formes d'arthrose, l'arthrose des côtes et de la colonne vertébrale est divisée en primaire et secondaire par étiologie. Quand les causes de la maladie n’ont pas été identifiées, les médecins parlent de la forme primaire et floue de l’arthrose costo-vertébrale.

Le groupe à risque comprend les patients âgés chez qui une arthrose se développe pendant le vieillissement physiologique des articulations et des perturbations dans le fonctionnement de plusieurs systèmes.

Quand la raison est claire, nous parlons de la forme secondaire d'arthrose des articulations costales transverses. Ces raisons incluent:

  • problèmes endocriniens;
  • blessures subies;
  • processus inflammatoires;
  • infections passées.

Provoquer une forme d'arthrite secondaire des articulations costo-vertébrales peut:

  1. dysplasie;
  2. pathologie génétique;
  3. processus inflammatoires et purulents dans les articulations;
  4. la tuberculose;
  5. l'arthrite;
  6. Syndrome de Tietze.

Signes d'arthrose costo-vertébrale

L'arthrose dans les articulations vertébrales côtières a un caractère dégénératif-dystrophique. Le symptôme principal est la douleur, localisée principalement dans les côtes. Dans la colonne vertébrale, la douleur est moins prononcée.

La douleur apparaît avec un long séjour de la personne sur les jambes. Dans la colonne vertébrale, la fatigue est notée après une dure journée de travail. Le matin, le patient ressent une raideur de la colonne vertébrale lors de la flexion. Les femmes sont plus susceptibles à cette maladie. Les hommes souffrent d'arthrose céphalorachidienne beaucoup moins souvent.

Les enquêtes statistiques auprès de la population handicapée ont révélé que 4% des personnes atteintes d’arthrose de l’articulation vertébrale-costal étaient atteintes. Le plus souvent, la localisation de la maladie se situe aux 3ème, 9ème et 10ème vertèbres.

L'arthrose des côtes peut être absolument asymptomatique pendant de nombreuses années. L'arthrose latente est généralement diagnostiquée sur la base d'une radiographie ou d'une IRM.

Au stade initial, la douleur disparaît rapidement. Si la maladie progresse, le patient note des difficultés respiratoires. En inspirant et en expirant, les mouvements de la poitrine provoquent une douleur importante.

La troisième phase de l'arthrite costale est caractérisée par la destruction du tissu cartilagineux, accompagnée d'un syndrome douloureux intense. Ces patients reçoivent un groupe invalide.

Traitement

L'arthrose dans la région des articulations vertébrales-costales (comme toute autre arthrose) est traitée de manière globale en utilisant:

  1. drogues (comprimés, injections, onguents);
  2. physiothérapie (ultrasons, magnétothérapie, traitement au laser, compresses);
  3. remèdes populaires;
  4. hondoprotecteurs de cours;
  5. acupuncture;
  6. Hirudothérapie;
  7. traitement de spa.

Pour supprimer les symptômes lumineux de l'arthrose des articulations vertébrales, le médecin prescrit un médicament. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) aident à soulager la douleur intense et l'inflammation. Avec des spasmes importants dans la partie vertébrale, les relaxants musculaires sont utilisés pour affaiblir les muscles du dos.

Faites attention! Les médicaments peuvent rapidement éliminer les principaux symptômes de la maladie, mais vous ne pouvez pas en influencer la cause à l'aide de médicaments.

De plus, les pilules, les injections et les pommades ont souvent des effets secondaires.

Hondoprotectors, à leur tour, sont spécifiquement conçus pour renforcer le tissu cartilagineux. Ainsi, ils affectent la source de la maladie. Dans les chondoprotecteurs, les ingrédients actifs sont la glucosamine et le sulfate de chondroïtine, dont la composition est très proche du tissu cartilagineux.

Les chondoprotecteurs sont fabriqués à partir de composants naturels - cartilage, os et tissus d'animaux. Le traitement de l'arthrose costale avec des chondroprotecteurs est un processus assez long, mais pratiquement inoffensif.

Les méthodes non traditionnelles de traitement de l'arthrose des articulations vertébrales-costales incluent l'utilisation de la médecine traditionnelle, l'hirudothérapie, le traitement au miel, la phytothérapie et les pratiques orientales.

Cependant, cette approche du traitement de l'arthrose des articulations vertébrales-costales est souvent critiquée par les sommités de la médecine officielle. Néanmoins, les adeptes de méthodes non conventionnelles de traitement des maladies des articulations ne deviennent pas moins affectives.

La plupart des recettes populaires sont basées sur des plantes médicinales et d'autres ingrédients naturels qui ont un effet bénéfique inestimable sur un organisme affaibli par l'arthrite. Mais pour obtenir des résultats positifs, de nombreux remèdes populaires nécessitent un long cours.

La thérapie manuelle joue un rôle important dans la récupération réussie des vertèbres. Avec l'aide d'un massage, vous pouvez soulager les spasmes, étirer les muscles rachidiens, augmenter la circulation sanguine dans les tissus.

L'arthrose dans la région des articulations vertébrales-costales est une maladie assez compliquée qui (malgré la faible prévalence dans le groupe des arthroses), tout en respectant tous les principes de la thérapie, est traitée avec beaucoup de succès.