Principal

L'arthrite

Que sont l'arthrite

En médecine, il existe plus d'une centaine de variétés d'arthrite. C'est une maladie articulaire associée à des processus inflammatoires d'origines diverses. Certaines causes de pathologie n'ont pas encore été clarifiées. Cet article explique ce qu'est l'arthrite, ses symptômes et son traitement. en quoi l'arthrite est différente de la polyarthrite rhumatoïde.

Qu'est-ce que l'arthrite?

C'est une maladie inflammatoire du tissu conjonctif des articulations. Absolument toutes les articulations du corps humain peuvent être touchées. Le processus inflammatoire provoque la destruction du tissu cartilagineux, ce qui entraîne également une déformation. Les causes de la maladie sont:

  • les blessures, à la fois nouvelles et anciennes; ceux-ci peuvent être des entorses, des fractures ou des entorses;
  • exercice intensif constant des muscles et des articulations;
  • surpoids;
  • conséquences des maladies infectieuses;
  • troubles endocriniens;
  • facteur auto-immunitaire;
  • processus de vieillissement du corps.

La pathologie est caractérisée par les symptômes suivants:

  • douleur dans les articulations, à la fois en mouvement et au repos;
  • gonflement et gonflement des articulations;
  • mobilité réduite due à la douleur;
  • rougeur de la peau;
  • raideur des articulations le matin;
  • troubles intestinaux;
  • manque d'appétit;
  • une augmentation de la température dans la zone du joint est un effet des «joints chauds».

Classification

Par le nombre d'articulations touchées, l'arthrite est divisée en monoarthrite et polyarthite. Dans le premier cas, une articulation souffre, dans le second, plusieurs. Selon le débit, il peut être aigu et chronique. Aiguë se développe rapidement, dans quelques jours, chronique peut durer des années.

Types d'arthrite et leur diagnostic

Parmi les nombreuses variétés de la maladie figurent celles qui surviennent le plus fréquemment:

  • rhumatoïde (articulation du genou, doigts);
  • réactif;
  • la spondylarthrite;
  • l'arthrose;
  • attaque goutteuse;
  • syndrome articulaire dans les maladies systémiques.

Cet article traitera des types d'arthrite les plus courants.

Le diagnostic "d'arthrite" est posé après un examen approfondi du patient, une collecte de sang, du liquide synovial de l'articulation, un examen aux rayons X, un traitement par résonance magnétique ou une tomographie assistée par ordinateur. Les patients avec un diagnostic établi sont envoyés pour consultation à un rhumatologue afin d'éliminer le caractère rhumatismal de la maladie.

La radiographie révèle un signe de polyarthrite rhumatoïde - le développement précoce de l'ostéoporose. Cela se voit dans la réduction de la taille de la fente inter-articulaire, la déformation des os et la formation de séquestrants. Dans la forme chronique de la maladie, des dislocations ou des subluxations apparaîtront sur la radiographie.

Différence entre l'arthrite et la polyarthrite rhumatoïde

Il se distingue par son origine auto-immune. Le processus inflammatoire est causé par les cellules du corps. Ce sont des anticorps qui détruisent les cellules de leur propre organisme, provoquant la destruction des tissus. Avec ce type de pathologie, les articulations symétriques sont touchées: poignets, doigts, pieds, genoux, chevilles.

Le plus souvent, cela concerne les femmes. La maladie commence par une douleur légère, accompagnée d'une fatigue rapide et d'une raideur des articulations. Au matin, la raideur est caractéristique, au toucher ils deviennent raides et chauds. La raideur matinale passe moins d'une heure après une activité physique. Peu à peu, ils perdent leur mobilité normale et commencent à se déformer.

Quelle est la différence entre l'arthrite et la polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde se caractérise par le fait qu’elle s’accompagne d’une inflammation aiguë et douloureuse des articulations; les lieux de défaite gonflent, la douleur augmente le soir et la nuit. Le matin il y a une forte raideur, avec le temps cela conduit à la déformation. Presque toujours, le coeur du patient est affecté.

En plus de son origine auto-immune, la maladie peut être déclenchée par une infection en «mode veille» dans le corps. L'hypercooling, la dépression, la dépression nerveuse ou la fatigue peuvent intensifier l'infection. Chez les jeunes enfants, la maladie peut apparaître comme une complication après un rhume.

Il existe des différences entre la polyarthrite rhumatoïde et les rhumatismes. Les deux pathologies sont associées à une inflammation des articulations, mais leurs causes, leur rythme de développement et leurs symptômes diffèrent. Le rhumatisme se développe dans le contexte d'autres maladies infectieuses au cours de périodes saisonnières d'affaiblissement du système immunitaire. Ils sont provoqués par une infection bactérienne. La maladie est accompagnée de fièvre et de pathologies bactériennes: otite, cholécystite, sinusite.

La polyarthrite rhumatoïde est chronique et n'est pas associée aux symptômes ci-dessus. Le rhumatisme se développe très rapidement et ses effets sont réversibles. Toutefois, en l’absence de traitement approprié, des problèmes cardiaques peuvent apparaître. La polyarthrite rhumatoïde se développe lentement et touche les articulations progressivement, une à une.

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde consiste à réduire les symptômes, à restaurer la fonction motrice et à obtenir une rémission stable.

Le traitement médicamenteux comprend l'utilisation d'analgésiques anti-inflammatoires, d'une hormonothérapie et d'un traitement immunosuppresseur (nimésulide, ibuprofène, diclofénac). La vitamine D améliore l'effet des médicaments et arrête le processus de destruction des tissus.

La physiothérapie rend le tonus musculaire et la force. La physiothérapie favorise une meilleure pénétration des médicaments dans les tissus, soulage la douleur, le gonflement et réduit l'inflammation. Appliquez différents types: phonophorèse, thérapie magnétique, thérapie au laser, échographie. Faire des applications de médicaments avec "Dimeksidom."

Arthrite septique

Elle est causée par une infection fongique ou bactérienne. Le plus souvent, il s'agit de streptocoques ou de staphylocoques. Il se développe à la suite d'une infection des articulations avec du sang. Les genoux et les hanches touchés. La maladie chronique est causée par la bactérie de la tuberculose. Les opérations d'implantation artificielle, le diabète sucré, les infections, les blessures ou les médicaments qui affaiblissent le système immunitaire peuvent provoquer la maladie.

Ce type de pathologie se développe rapidement. La température générale du corps augmente, de la fièvre et des frissons apparaissent, les articulations gonflent et rougissent. En règle générale, une articulation en souffre. Il y a une douleur vive lors du déplacement, ce qui diminue l'activité. Le plus souvent, souffrent de grosses articulations et d'une charge importante. Ce sont des articulations de la hanche, des genoux ou des épaules.

Arthrite réactive (auto-immune)

L'arthrite réactive est une maladie auto-immune. Les noms de consonnes soulèvent souvent la question: arthrite réactionnelle et polyarthrite rhumatoïde - quelle est la différence? Comme décrit ci-dessus, les cellules du corps sont la cause des dommages aux articulations. Les grosses articulations souffrent principalement: articulations de la hanche, du genou, parfois des articulations des mains et des orteils.

La maladie est accompagnée de fatigue, de raideur après le sommeil, de faiblesse dans tout le corps, de températures subfébriles, d'asymétrie des articulations touchées, d'un manque d'appétit, de douleurs persistantes aux articulations.

Arthrite goutteuse

Cette pathologie est associée à des troubles métaboliques - le dépôt de sels d'acide urique. Les raisons de cette violation sont un mode de vie sédentaire, une consommation importante de produits carnés et d’alcool. Il peut également se développer sur fond de diabète, d’hypertension ou d’obésité.

La maladie se caractérise par des douleurs paroxystiques le soir et la nuit, une asymétrie des articulations atteintes, une fièvre et une augmentation de la température des tissus de la zone touchée. L'exacerbation se développe souvent après avoir consommé des produits à base de viande ou des produits contenant de la purine.

Arthrite psoriasique

Il se développe dans le contexte du psoriasis - une maladie de la peau et des ongles. Les causes de cette pathologie sont un stress prolongé, une utilisation prolongée d'anti-inflammatoires et des modifications des niveaux hormonaux.

Les signes de la pathologie - douleur dans le calcanéum de la nature douloureuse, asymétrie des articulations enflammées et tonus de la peau rouge-bleu dans la zone touchée.

Affecte principalement les doigts et les orteils, ils gonflent. La maladie évolue assez rapidement: la période d'exacerbation est rapidement remplacée par la rémission. Un traitement insuffisant de la maladie peut entraîner une déformation des articulations et une perte de mobilité.

Conclusion

L'arthrite est aujourd'hui une maladie mal comprise mais curable. Avec une approche de traitement opportune et compétente, vous pouvez vivre de nombreuses années, en conservant l'activité habituelle et sans réduire la qualité de la vie. Les médicaments modernes, les méthodes de traitement, le régime alimentaire, l'autodiscipline et le désir du patient lui-même contribuent à une délivrance rapide et efficace de la maladie.

Types d'arthrite et leur diagnostic

La rhumatologie est un domaine de la médecine complexe et en développement. Les maladies articulaires ont des manifestations cliniques similaires et divers processus pathologiques sous-tendent les maladies.

Il est extrêmement important de distinguer les symptômes de diverses maladies les unes des autres, car elles constituent la base d'un diagnostic et d'un traitement ultérieurs. Tout ce qui précède s'applique à une maladie telle que l'arthrite.

Types d'arthrite

Selon la terminologie médicale, l'arthrite est une maladie inflammatoire des articulations. Le terme doit être distingué de l'arthrose - une lésion non inflammatoire des articulations. Dans l'arthrose, les symptômes sont causés par une déformation et une dégénérescence des éléments de l'articulation et non par le développement d'une réaction inflammatoire.

Avec l'arthrite, l'inflammation peut être déclenchée par divers facteurs inhérents:

  • Pénétration de l'infection.
  • La formation d'anticorps dirigés contre les propres cellules du corps.
  • Micro-dégâts sous charge.
  • Blessures et fractures osseuses.
  • Accumulation dans la cavité des articulations de sels.

Toutes ces causes conduisent à diverses arthrites. Le traitement prescrit, les algorithmes de diagnostic, le suivi et la réadaptation des patients dépendent des mécanismes de développement de la maladie.

Il existe de nombreuses causes d'inflammation dans l'articulation. Comment sont-ils? Voici juste les types d'arthrite les plus courants:

  1. La polyarthrite rhumatoïde.
  2. Maladie de Stilla.
  3. Arthrite réactive.
  4. Inflammation infectieuse des articulations.
  5. Spondylarthrite.
  6. Arthrose.
  7. Attaque arthritique.
  8. Syndrome articulaire dans les maladies systémiques.

Il est nécessaire de traiter chacune de ces maladies plus en détail afin de comprendre quels symptômes indiquent la présence d'un type particulier de maladie.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est l’une des maladies rhumatologiques les plus courantes. Cette maladie appartient à la catégorie des maladies auto-immunes systémiques. Malgré le nom de la maladie est capable d'impliquer dans le processus pathologique presque tous les organes du corps humain.

Les causes de la pathologie n'ont pas été complètement identifiées. Le mécanisme repose sur la formation d'anticorps - des protéines immunitaires agressives dirigées contre les propres tissus de l'organisme, en particulier les protéines du tissu conjonctif des articulations.

La médecine moderne a mis au point des schémas thérapeutiques efficaces pour lutter contre les manifestations de la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, pour prescrire un traitement, vous devez confirmer le diagnostic.

Les caractéristiques distinctives de la polyarthrite rhumatoïde sont les suivantes:

  • Symétrie des dommages articulaires.
  • Implication dans le processus de petites articulations de la main et du pied, moins souvent de grosses articulations.
  • Marqueurs de haute activité de la maladie dans le sang.
  • Long cours de l'inflammation.
  • Absence de lésions des articulations interphalangiennes distales, premières carpo-métacarpiennes et premières métatarsophalangiennes.
  • La présence de manifestations extra-articulaires: nodules rhumatoïdes, inflammation des vaisseaux cutanés, polyneuropathie, pleurésie et péricardite, syndrome de Sjogren et inflammation des yeux.
  • Caractéristiques caractéristiques des rayons X: érosion, ostéoporose périarticulaire, subluxation et ankylose osseuse.

Les symptômes énumérés sont courants pour la polyarthrite rhumatoïde. Cependant, cette maladie varie considérablement dans ses manifestations cliniques.

On distingue les varines séronégatives et séropositives de la maladie, qui sont classées en fonction de la perte de la fonction articulaire et du stade clinique.

La maladie de Stilla

Cette pathologie est l'une des variantes cliniques de la polyarthrite rhumatoïde. Elle touche principalement les enfants et son deuxième nom est l'arthrite rhumatoïde juvénile (juvénile).

  • Première maladie dans l'enfance.
  • Fièvre - augmentation de la température corporelle pendant plusieurs jours, semaines et même plusieurs mois.
  • Anémie - diminution du taux d'hémoglobine dans le sang.
  • Dommages au coeur, aux poumons et au système nerveux, aussi bien qu'aux yeux.
  • Infection antérieure ou autres facteurs d'immunodéficience.
  • La condition radiologique des articulations est typique de la polyarthrite rhumatoïde.

Une prédisposition héréditaire au développement de cette maladie est possible. Cependant, les mécanismes du processus pathologique n'ont pas encore été clarifiés. La maladie peut passer dans la période adulte et nécessite un suivi médical constant.

Un schéma thérapeutique individuel de la thérapie de l'enfant est choisi par un rhumatologue.

Arthrite réactive

L'arthrite réactive constitue la position intermédiaire entre les maladies inflammatoires auto-immunes et infectieuses des articulations. Cette maladie est associée à la présence dans le corps de la source d'infection, mais pas dans l'articulation elle-même, mais dans d'autres systèmes organiques.

Le mécanisme de développement d'une pathologie est le suivant: en réponse à l'entrée de bactéries dans le corps, le système immunitaire déclenche une réaction inflammatoire. Les anticorps sont produits contre les microbes, qui visent à détruire les bactéries. Certaines protéines microbiennes ressemblant aux substances du tissu conjonctif des articulations, les anticorps anti-articulaires commencent à attaquer les propres articulations du corps.

L'inflammation réactive des articulations présente les caractéristiques suivantes:

  • Les symptômes se manifestent après l'apparition de la maladie sous-jacente, parfois après une infection. Il y a toujours un lien avec le processus infectieux.
  • Après avoir guéri la maladie sous-jacente, l'arthrite disparaît progressivement et ne nécessite qu'un traitement symptomatique.
  • La douleur matin et soir diminue après l'effort.
  • Puffiness, rougeur de la peau sur la zone d'articulation.
  • Plus souvent, lésion asymétrique d'une grosse articulation, moins souvent, plusieurs articulations sont impliquées.
  • Les déformations ne sont pas caractéristiques, toutes les modifications sont réversibles.
  • Syndrome de Reiter: lésions oculaires et génitales simultanées - indique la présence d'une infection à Chlamydia.

L'arthrite réactive est une maladie bénigne. Il suffit de guérir l'infection principale et les dommages aux articulations disparaîtront sans laisser de traces.

Arthrite infectieuse

Lorsqu'un virus ou une bactérie pénètre dans la capsule articulaire, une maladie grave appelée arthrite infectieuse se développe. Selon le type d'agent pathogène, il peut être purulent ou non purulent.

Les caractéristiques suivantes sont caractéristiques d’une lésion infectieuse:

  • Les symptômes de l'inflammation locale sont prononcés - l'articulation est œdémateuse, rouge, douloureuse à la palpation.
  • Caractérisé par une température corporelle élevée, une faiblesse, un malaise, des maux de tête.
  • Le liquide articulaire contient du pus, des microbes et un grand nombre de leucocytes.
  • Les antibiotiques, qui sont parfois injectés dans l'articulation, donnent un bon effet du traitement.
  • Les déformations de l'articulation ne sont pas caractéristiques, le traitement en temps utile des complications ne reste pas.

Ces symptômes et caractéristiques devraient être une raison pour un accès rapide à un médecin. La pénétration d'une infection d'une articulation dans le sang peut entraîner une septicémie et la mort.

Spondylarthrite

Une place particulière dans la classification des maladies inflammatoires du système musculo-squelettique occupe la spondylarthrite. Ces conditions sont caractérisées par des dommages à la colonne vertébrale et aux articulations périphériques. La nature de la maladie n’est pas complètement comprise, elle est auto-immune.

  • La défaite des articulations intervertébrales.
  • Inflammation des articulations iliaques.
  • L'arthrite périphérique est asymétrique.
  • Inflammation des yeux, des organes urogénitaux, des intestins, de la peau et des ongles.
  • Thrombophlébite.
  • Cas de maladie familiale.
  • Le jeune âge du début de la maladie.
  • Un début progressif.
  • Erosion, sclérose et ankylose aux rayons X.

Le traitement de la spondylarthrite est un processus complexe. Des progrès satisfaisants sont obtenus avec l'utilisation de préparations biologiques génétiquement modifiées.

Dans de nombreuses régions de notre pays, ces médicaments sont fournis gratuitement et le patient reçoit des injections dans des conditions d'hospitalisation de jour.

Goutte Arthrite

L’arthrite goutteuse n’est pas associée à une inflammation auto-immune ni à des processus infectieux. Les tissus des articulations deviennent enflammés en raison du dépôt d'urates, de sels d'acide urique, en eux.

L’attaque articulaire goutteuse est l’un des symptômes d’une maladie métabolique complexe. Il se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  • Occurrence après 40 ans, principalement chez les hommes.
  • Le plus souvent l'inflammation d'un joint.
  • Rougeur de la peau sur l'articulation.
  • Inflammation asymétrique de l'articulation métatarso-phalangienne du premier doigt.
  • L'absence d'érosion sur la radiographie.
  • Niveaux élevés d'acide urique dans le sang.
  • Joints sous-cutanés typiques - tophi.
  • Lésions rénales.
  • Inflammation récurrente des articulations. Les articulations sont affectées après une forte diminution de l'acide urique dans le sang - les urates vont à l'intérieur des tissus.
  • La présence de cristaux de monourate de sodium dans le fluide articulaire.

Dans les conditions modernes, la goutte répond bien au traitement. Il est important de suivre un régime et de prendre des médicaments hypouricémiques, tels que l'allopurinol.

L'arthrite dans les maladies systémiques

La polyarthrite rhumatoïde n'est pas la seule maladie auto-immune systémique touchant les articulations. Le syndrome articulaire survient dans des maladies telles que le lupus érythémateux systémique, la sclérodermie systémique, la vascularite et la granulomatose.

Les caractéristiques communes à ces maladies sont les suivantes:

  • Manifestations cutanées - éruption cutanée hémorragique, hyperkératose, desquamation de la peau.
  • La défaite des organes internes, souvent des reins, du tractus gastro-intestinal.
  • Polyneuropathie.
  • Plus fréquent chez les femmes d'âge moyen.
  • Il y a une prédisposition génétique.
  • Les lésions des articulations sont d'une nature différente - de l'inflammation d'une seule articulation à la polyarthrite symétrique de petites articulations.

Les maladies systémiques sont difficiles à traiter. Il est nécessaire de consulter un spécialiste dès les premiers symptômes de la maladie.

Arthrose

Après l'ouest, le terme arthrose est de plus en plus utilisé en médecine domestique. Ainsi appelé en Europe et en Amérique déformant l'arthrose. Le terme met l'accent sur la présence d'un composant inflammatoire dans le tableau clinique de la maladie. C'est vraiment.

Lorsqu’une arthrose déformante ou de l’arthrose se développe dans les articulations, une inflammation récurrente se produit - synovite (synovite de l’articulation du genou). Cela conduit à la croissance d'ostéophytes et de déformations des articulations. Cependant, le processus primaire n’est pas associé à des réactions inflammatoires, mais à une dégénérescence des tissus. Le terme arthrose s’applique donc ici.

  • La synovite survient périodiquement et s'accompagne de signes typiques d'inflammation.
  • La maladie survient à un âge avancé.
  • Les articulations touchées par la plus grande charge sont affectées.
  • Entre les accès de synovite, on observe une douleur dans les articulations du rythme mécanique: pendant l'effort, le soir, elle s'affaiblit au repos.
  • Caractérisé par une déformation progressive des articulations.
  • Aucun marqueur infectieux ou auto-immun n'est détecté dans le sang.

Traiter l'arthrose n'est pas facile. Des préparations symptomatiques, des orthèses et des exercices thérapeutiques sont utilisés à cet effet. En cas d'inefficacité, un remplacement articulaire ou un autre type de traitement chirurgical est effectué.

Diagnostics

Les caractéristiques énumérées de chaque type de syndrome articulaire inflammatoire suggèrent un diagnostic. Cependant, pour que les symptômes soient confirmés, il est nécessaire de procéder à un diagnostic approfondi de la maladie.

À cette fin, des méthodes de laboratoire et instrumentales sont utilisées.

Le premier groupe comprend les méthodes de diagnostic suivantes:

  1. Analyse générale du sang et de l'urine.
  2. Etude biochimique du sang.
  3. Protéine C-réactive.
  4. Anticorps antinucléaires et antimitochondriaux.
  5. Facteur rhumatoïde.
  6. Analyse du liquide synovial.
  1. Radiographie des articulations.
  2. Arthrographie
  3. Tomographie par ordinateur.
  4. Imagerie par résonance magnétique.
  5. Échographie.
  6. Arthroscopie

En évaluant les symptômes et les résultats des procédures de diagnostic, le médecin sera en mesure de poser le diagnostic correct et de commencer le traitement.

Types d'arthrite et leurs caractéristiques

Dans les temps modernes, les personnes du troisième âge ne sont pas les seules à être exposées aux lésions du système musculo-squelettique. Souvent, cela affecte la population plus jeune en âge de travailler.

L'arthrite est le nom combiné de nombreuses maladies qui se manifestent par des lésions d'une ou de plusieurs articulations. Elle se caractérise non seulement par une douleur lors d'exacerbations, mais également par des changements pathologiques dans l'apparence et la fonctionnalité des articulations.

L'arthrite elle-même se caractérise par un trouble métabolique du sac articulaire et un amincissement du cartilage intra-articulaire, suivi d'un gonflement et d'une inflammation. Dans ce cas, la mobilité de l'articulation est altérée et, par la suite, sa déformation se produit souvent.

Structure commune

L'articulation comprend la capsule articulaire, la surface cartilagineuse des os et la cavité articulaire remplie de liquide. Les processus inflammatoires se déroulent généralement dans la partie interne du sac articulaire, sous l’influence de nombreux facteurs. Les processus inflammatoires qui se produisent à l’intérieur de l’articulation peuvent, avec le temps, se propager à d’autres parties de celle-ci, entraînant une inflammation secondaire des tissus périarticulaires.

Types d'arthrite par nature de la maladie

Par la nature de la maladie sont distingués:

  1. Stade aigu.
  2. Stade chronique.

Arthrite aiguë

L'arthrite aiguë est causée par une inflammation ponctuelle des articulations et est généralement associée à la présence d'une maladie infectieuse. Ce type d'arthrite est facile à traiter et ne nécessite pas, en règle générale, un traitement répété pour obtenir de l'aide médicale. Les symptômes courants de l'arthrite aiguë sont:

  • la présence de haute température;
  • douleur intense dans l'articulation.

Arthrite chronique

L'arthrite chronique se développe progressivement. Souvent, l'apparition d'une forme chronique peut déclencher une phase aiguë de la maladie si son traitement n'a pas fait l'objet d'une attention suffisante. Dans le même temps, l'arthrite chronique peut être ressentie comme une manifestation de douleur persistante et d'exacerbations récurrentes de la maladie. Une forme chronique est parlée lorsque les sensations douloureuses perturbent le patient pendant 3 mois ou plus. Les principaux symptômes de l'arthrite chronique sont les suivants:

  • douleur qui survient lors d'un mouvement dans l'articulation;
  • luxations et subluxations de l'articulation;
  • gonflement des tissus périarticulaires, dont la présence peut être détectée par la palpation.

Avec une longue phase d'arthrite chronique, ses conséquences peuvent être une perte complète d'élasticité et de mobilité de l'articulation, avec un handicap ultérieur, ainsi qu'une déformation inesthétique des membres, ce qui ne permet pas de maintenir le mode de vie précédent. Le traitement de l'arthrite chronique peut prendre plus d'un mois et les récidives ne sont pas exclues.

Types d'arthrite par la nature de la maladie et leurs symptômes

L'arthrite est une maladie qui affecte non seulement les personnes âgées. Aujourd'hui, même les enfants peuvent être sujets à des maladies douloureuses des articulations. Les manifestations de l'arthrite sont souvent observées pendant la saison morte et avec un changement radical des conditions météorologiques.

Les causes des manifestations de cette maladie peuvent être de nombreux facteurs, notamment une perturbation du système immunitaire, des complications de maladies infectieuses passées, un stress psychologique fréquent et une prédisposition génétique. Par la nature de la maladie, on distingue les types de maladie suivants:

  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • arthrite septique;
  • arthrite réactive;
  • arthrite goutteuse;
  • arthrite psoriasique.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde a tendance à toucher les petites articulations. La cause de la forme rhumatoïde de la maladie s'appelle la nature infectieuse, bien qu'il n'y ait pas de réponse définitive à la question des véritables causes de cette forme de la maladie chez les médecins. Les manifestations de la polyarthrite rhumatoïde sont basées sur des modifications pathologiques et dystrophiques du tissu conjonctif de l'articulation. En règle générale, cette forme est une lésion multiple, appelée polyarthrite. Dans les symptômes de la maladie sont distingués:

  • fatigue et faiblesse;
  • diminution de l'appétit;
  • raideur matinale ou immobilité des membres;
  • symétrie de l'inflammation d'articulations similaires;
  • douleur et gonflement de la zone touchée du corps;
  • fièvre de la peau dans la zone d'inflammation.

La polyarthrite rhumatoïde a une évolution variable de la maladie, caractérisée par des stades d'exacerbation et de rémission. La nature progressive de la maladie entraîne des déformations irréversibles des articulations, des modifications dégénératives du cartilage et une augmentation de la tension des tendons, entraînant leur étirement.

Arthrite septique

L'arthrite infectieuse ou septique est provoquée par la présence d'une infection dans le corps du patient, suivie de la pénétration d'agents pathogènes dans le tissu articulaire. Les symptômes de l'arthrite septique incluent:

  • forte augmentation de la température corporelle;
  • douleur dans le tissu musculaire autour de l'articulation enflammée;
  • la migraine;
  • gonflement progressif de l'articulation;
  • augmentation de la douleur pendant le mouvement, suivie de restrictions sur le mouvement et la position du membre;
  • changement de température de la peau dans la zone touchée.

En raison de l'origine infectieuse de la forme septique, les manifestations peuvent également toucher les enfants. Chez les enfants, les symptômes sont plus prononcés que chez les adultes. En règle générale, l'arthrite septique affecte les articulations soumises à un stress accru: les genoux, les épaules, les articulations de la hanche et le bas du dos. Les lésions de type infectieux provoquent souvent une polyarthrite. Cette forme d'inflammation nécessite des soins médicaux immédiats afin d'empêcher la progression de la maladie et des modifications pathologiques irréversibles de la structure et de la fonction des articulations.

Arthrite réactive

L'arthrite réactive est une inflammation non purulente du sac articulaire. Le plus souvent, les causes de l'inflammation réactive sont les maladies du système urogénital et du tractus gastro-intestinal liées au patient. Ce type de lésion dépasse souvent une population masculine jeune, qui est le plus susceptible à un ulcère de l'estomac. La maladie peut se développer graduellement et se caractériser par des symptômes soudains. Les orteils les plus communs sont les orteils et les mains, ainsi que les épaules, les articulations de la hanche et les genoux. Les symptômes de l'arthrite réactive incluent:

  • faiblesse et fatigue;
  • fièvre et maux de tête légers (jusqu'à 38 degrés);
  • inflammation asymétrique des articulations, se manifestant par des sensations douloureuses du côté droit ou du côté gauche du corps;
  • articulations rarement intenses et souvent douloureuses;
  • inflammation des voies urinaires;
  • déficience visuelle et rougeur des yeux;
  • parfois une indigestion.

La première manifestation d'arthrite réactive se poursuit en moyenne pendant environ deux mois, suivie du début de la rémission. Une caractéristique de ce type d'inflammation est l'aggravation de sensations douloureuses au repos ou au sommeil. En l'absence de traitement approprié, le type réactif peut entraîner le développement de cataractes oculaires. Lors de l'examen de la nature du tableau clinique, il est indispensable de tester la présence de maladies sexuellement transmissibles. Le traitement de cette maladie consiste en une antibiothérapie dont le déroulement est en moyenne de 7 à 14 jours.

Arthrite goutteuse

L’arthrite goutteuse est l’une des principales causes de désordres métaboliques caractéristiques de l’organisme, d’une teneur élevée en sels et d’une accumulation d’acide urique. Ce type de maladie affecte principalement les mains, les chevilles et les doigts. La maladie affecte les personnes de plus de 40 ans en raison de changements dans le corps liés à l'âge et d'une diminution de l'activité physique.

Très souvent, la goutte affecte des personnes souffrant de maladies telles que le diabète, l'obésité et l'hypertension. Le développement de la maladie provoque une quantité excessive d'alcool, d'aliments gras et de protéines dans le régime alimentaire du patient. Un signe caractéristique dans les phases initiales est la défaite d'un seul des joints. Les principaux symptômes de la goutte incluent:

  • une vive attaque de douleur qui survient le plus souvent le soir et la nuit;
  • décoloration de la peau dans la région de l'articulation enflammée;
  • l'apparition de la douleur associée à la consommation de viande;
  • disparition brutale de tous les symptômes de la maladie, même en l'absence de traitement thérapeutique pendant la période d'exacerbation de la maladie;
  • parfois, il y a une augmentation de la température corporelle ou cutanée dans la zone d'inflammation
  • asymétrie des processus inflammatoires.

Si l'apparence goutteuse n'est pas traitée à la première manifestation du tableau clinique, les joints dans les articulations associés au dépôt de sels commencent à apparaître au fil du temps. En l'absence du traitement nécessaire, les crises de goutte deviennent de plus en plus fréquentes.

Dans le même temps, la défaite de la goutte ne concerne pas seulement l’articulation initialement touchée, mais également les articulations voisines. Dans le traitement de ce type d’inflammation du sac articulaire, parallèlement à la prise de médicaments visant à éliminer l’acide urique et à améliorer le métabolisme, un régime strict comportant un apport hydrique accru est prescrit.

Arthrite psoriasique

L'arthrite psoriasique se développe en raison de lésions cutanées et d'une maladie des ongles. Ce type d'arthrite survient dans 10% des cas de psoriasis. Les causes de la maladie psoriasique peuvent être le stress chronique, l’utilisation à long terme de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, certains médicaments contre l’hypertension et les troubles hormonaux. Les symptômes de la maladie se manifestent comme suit:

  • douleurs douloureuses du calcanéum;
  • cours asymétrique des processus inflammatoires;
  • couleur rouge-bleu intense des tissus dans la région des articulations touchées;
  • manifestations directes du psoriasis.

Avec le type psoriasique, les doigts et les orteils sont généralement touchés, les manifestations douloureuses sont caractérisées par un gonflement des tissus. L'évolution de la maladie est caractérisée par un changement d'exacerbations et de rémissions.

En l'absence du traitement nécessaire, le rhumatisme psoriasique peut entraîner non seulement une déformation de l'articulation, mais également sa perte ou son intervention chirurgicale, en raison de la conjugaison de la maladie avec à la fois des troubles de la peau et des lésions de l'articulation.

Malgré de nombreuses maladies inflammatoires du système musculo-squelettique, leur diagnostic et leur traitement opportuns aideront à maintenir l'activité physique et la qualité de la vie à un niveau décent jusqu'à un âge avancé.

Les méthodes modernes de traitement offrent une approche intégrée de la guérison de la maladie, notamment la nomination de médicaments, la physiothérapie, des régimes spéciaux et un traitement avec des applications.

Arthrite - Description, symptômes, causes, degrés, premiers signes et traitement

L'arthrite est une maladie inflammatoire des articulations. Dans l'arthrite, une personne ressent des douleurs lors de mouvements actifs, de flexions et d'extensions, ainsi que lors de la marche, si les articulations des jambes sont enflammées. Parfois, la peau située au-dessus de l'articulation douloureuse commence à virer au rouge, il y a une fièvre locale ou une fièvre générale.

Examinons de plus près le type de maladie, les causes et les premiers signes qui en sont caractéristiques, ainsi que le meilleur traitement de l'arthrite chez l'adulte.

Qu'est-ce que l'arthrite?

L'arthrite est le terme cumulatif pour les maladies inflammatoires des articulations, dont le principal symptôme est une douleur aux articulations, en particulier lors de la marche ou de la force physique.

La maladie est causée par une altération des processus métaboliques au sein de l'articulation, entraînant une augmentation de la membrane synoviale, entraînant une prolifération des tissus et la destruction du cartilage. L'excès de liquide dans l'articulation entraîne la stimulation de l'inflammation et l'apparition de douleurs et de fièvre.

Les symptômes de l'arthrite peuvent se manifester progressivement, en commençant simplement par une légère sensation de gonflement et d'inconfort dans la courbure de l'articulation ou des phalanges des doigts, puis se manifestent par une douleur aiguë et d'autres symptômes.

L'arthrite est divisée par localisation:

  • monoarthrite - une maladie de l'arthrite d'une articulation;
  • oligoarthrite (deux ou trois zones touchées);
  • polyarthrite - une maladie de l'arthrite plus de 3 articulations.

Selon la nature des changements qui se produisent, l’arthrite est divisée en:

  • inflammatoire, qui se caractérise par la présence d'une inflammation,
  • dégénératif, quand il y a d'abord une malnutrition du cartilage, une dystrophie, un changement dans l'apparence de l'articulation touchée, suivie de sa déformation.

L'arthrite peut être aiguë et chronique:

  • L'arthrite aiguë se développe rapidement, accompagnée d'une douleur aiguë et d'une inflammation des tissus qui disparaissent en 2-3 jours.
  • L'arthrite chronique évolue progressivement et se transforme lentement en une maladie grave.

En raison de l'origine de la maladie:

  • Arthrite infectieuse ou purulente. Manifesté sous l'influence d'une infection spécifique.
  • La polyarthrite rhumatoïde. Formé en raison de la prévalence de maladies infectieuses-allergiques. Ce type est plus dangereux que le premier, car il débouche souvent dans une inflammation chronique. Si la polyarthrite rhumatoïde n'est pas traitée, le patient peut avoir des difficultés à marcher.
  • Polyarthrite rhumatoïde juvénile. Cette espèce se rencontre principalement chez les enfants de moins de 16 ans. Malheureusement, l'étiologie de la maladie reste inexplorée, mais elle a de graves conséquences: difficulté à marcher et invalidité des enfants.
  • Réactif. L'arthrite réactive se manifeste principalement par des modifications de l'immunité chez les personnes qui ont une localisation héréditaire due à l'utilisation inadéquate de complexes antigéniques. L'arthrite réactive devient parfois la conséquence de nombreuses infections. Le plus souvent, il s'agit d'une conséquence de l'entérocolite transférée.
  • Arthrite goutteuse. Une articulation est généralement touchée, une crise de douleur se développe généralement la nuit ou tôt le matin, sans traitement, les crises se reproduisent plus souvent et durent plus longtemps, le taux d'acide urique dans le sang est élevé.
  • Arthrose. Les joints échouent pendant plusieurs années. Un signe caractéristique est un resserrement des doigts ou des orteils. C'est dangereux qui peut frapper la colonne vertébrale. Peut commencer à gonfler et à faire mal.
  • Traumatique. Il se manifeste par la présence de lésions articulaires ouvertes et fermées et dans le cas de blessures légères régulièrement.
  • Le rhumatisme est une maladie chronique du tissu conjonctif avec une lésion primaire du cœur et des articulations. Son étiologie n'est pas claire non plus, pas plus que les causes de la polyarthrite rhumatoïde;
  • L'arthrose est une forme d'arthrite qui affecte particulièrement les articulations et les tissus périarticulaires sans toucher les autres organes.

Raisons

La cause exacte et non équivoque de l'arthrite n'est pas encore identifiée, mais les médecins ont identifié certains facteurs pouvant déclencher le développement de l'arthrite. Considérez-les:

  • infections causées par des bactéries, des champignons, des virus;
  • les allergies;
  • troubles métaboliques;
  • un traumatisme;
  • manque de vitamines (carence en vitamines);
  • apport insuffisant d'éléments nutritifs
  • maladies du système nerveux;
  • troubles du système immunitaire;
  • stress excessif sur les articulations;
  • mauvaise alimentation, incl. boire de l'alcool;
  • surpoids;
  • troubles des glandes endocrines;
  • prédisposition génétique;
  • les morsures d'insectes, telles que les guêpes, les abeilles, etc.
  • hypothermie (hypothermie);
  • certaines maladies: tuberculose, brucellose, goutte, dysenterie, gonorrhée.

Ces facteurs portent un coup assez grave aux articulations, qui peut à la longue causer le développement de l'arthrite. En outre, parmi les principaux facteurs responsables de la formation du processus inflammatoire dans les éléments de liaison, on trouve l'exercice excessif, les traumatismes, les troubles métaboliques, les maladies du système nerveux.

Les maladies héréditaires des articulations et des os, le tabagisme et le surpoids contribuent également à l'arthrite.

Symptômes de l'arthrite

Le symptôme principal de l'arthrite est la douleur dans une ou plusieurs articulations. Au début, ils sont faibles et n’ont pratiquement aucun effet sur la vie normale d’une personne. Au fil du temps, le syndrome douloureux augmente: la douleur devient onduleuse, aggravée par les mouvements, la nuit et plus près du matin. L'intensité de la douleur varie de légère à très forte, ce qui la rend très difficile pour tout mouvement.

  • raideur matinale
  • gonflement,
  • rougeur de la peau
  • augmentation de la température locale dans la zone d'inflammation,
  • détérioration de l'activité motrice du patient,
  • restriction de sa mobilité
  • la formation de difformités persistantes des articulations.

Il est important de se rappeler que les premiers signes d'arthrite sont la douleur. Au début, ils sont légers, particulièrement prononcés dans la période aiguë et peuvent changer dans l'arthrite chronique (faiblement exprimés pour très sévères et vice versa). Comme mentionné ci-dessus, les symptômes peuvent varier selon les types de maladie.

Quels sont l'arthrite et leurs symptômes?

Quels sont les types d'arthrite: classification des variétés

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Le responsable de l'Institut des maladies des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations simplement en les prenant tous les jours.

Depuis longtemps, les personnes de différents âges souffrent de troubles du système musculo-squelettique, même si on pensait auparavant que ces affections sont caractéristiques des patients âgés. Le plus commun d'entre eux peut être appelé arthrite.

En fait, l'arthrite est une notion collective. Il couvre de nombreuses maladies qui surviennent lors de la défaite d'une (monoarthrite) ou de plusieurs articulations à la fois (polyarthrite). Il y a une douleur non seulement pendant l'exacerbation, mais aussi pendant les processus pathologiques, les changements dans la fonctionnalité et l'apparence des articulations.

Pour l'arthrite même, les troubles métaboliques de la bourse (poches articulaires), l'amincissement du tissu cartilagineux intra-articulaire, l'œdème et l'inflammation sont inhérents. Il y a violation de la mobilité naturelle de l'articulation, ainsi que de sa déformation.

Classification de l'arthrite

L'articulation humaine est constituée de la surface cartilagineuse de l'os, de la capsule et de la cavité articulaire remplie de lubrifiant (liquide synovial). Tous les processus inflammatoires se produisent dans la partie interne du sac articulaire sous l’influence de nombreux facteurs.

Avec le temps, de telles conditions pathologiques peuvent se propager à d'autres parties de l'articulation, provoquant une inflammation secondaire du tissu périarticulaire.

Selon la nature du flux d'arthrite, il est habituel de distinguer les phases:

  1. forte. Une telle arthrite est provoquée par une inflammation ponctuelle dans l'articulation. Associez-le à la présence de la principale maladie infectieuse. Le traitement de l'arthrite aiguë est relativement facile et ne prévoit pas de traitement médical répété. Les symptômes les plus fréquents seront une augmentation de la température corporelle globale, un syndrome douloureux puissant dans la zone touchée par l'arthrite;
  2. chronique Elle se développe progressivement et la phase aiguë de la maladie peut être à l'origine de la chronique si son traitement n'a pas fait l'objet de l'attention requise. De plus, l'arthrite chronique est capable de manifester une douleur constante et des exacerbations occasionnelles. Cette phase est discutée si la douleur ne disparaît pas pendant 3 mois ou plus d'affilée. Les principaux signes seront: douleur lors du mouvement de l'articulation, subluxation, luxation, œdème des tissus périarticulaires, facilement détectable lors de la palpation.

Lorsque l'arthrite chronique est durable, les complications seront alors la perte complète de la mobilité articulaire, son élasticité naturelle. Le résultat sera une déformation inesthétique du membre malade, une invalidité pouvant survenir même à un jeune âge.

Le traitement de cette forme d'inflammation dans les articulations peut prendre plusieurs mois. La rechute n'est pas exclue.

La manifestation de l'arthrite est généralement observée lors de changements de conditions météorologiques et hors saison. Les raisons qui causent la manifestation de cette maladie sont nombreuses. Les principaux facteurs sont le travail inadéquat du système immunitaire humain, les maladies infectieuses récemment transmises, les prédispositions héréditaires et les chocs nerveux systématiques.

De par la nature des médecins émettent une telle arthrite:

  • rhumatoïde;
  • septique;
  • réactif;
  • goutteux;
  • psoriasique.

Polyarthrite rhumatoïde

Dans cette maladie, les petites articulations sont touchées. La raison du développement de la forme rhumatoïde dans l'infection, bien que les médecins ne peuvent pas répondre à cette question sans équivoque.

Au cœur du problème se trouvent les changements dystrophiques et pathologiques du tissu conjonctif articulaire.

Souvent, une telle arthrite affecte plusieurs articulations et est une polyarthrite.

Ses symptômes seront:

  1. fatigue excessive;
  2. augmentation de l'appétit;
  3. inflammation symétrique;
  4. raideur matinale ou immobilité complète du membre;
  5. douleur et gonflement de la zone touchée du corps;
  6. augmentation de la température des épidermes à proximité de l'inflammation.

La polyarthrite rhumatoïde est variable et présente des stades d'exacerbation et de rémission.

La nature progressive de la maladie provoque des déformations irréversibles des articulations, du tissu cartilagineux, une tension accrue des tendons, ce qui entraîne leur étirement.

Arthrite septique

Ce type d'arthrite est également appelé infectieux. Il résulte de la pénétration d'agents pathogènes dans le tissu articulaire.

Les signes d'arthrite septique comprennent: une augmentation de la température corporelle générale, des migraines fréquentes, des douleurs dans les muscles entourant l'articulation malade, une augmentation active des poches, une augmentation de la douleur lors des mouvements et une limitation subséquente de l'activité motrice, la position des membres.

De plus, il y a souvent un changement de la température locale du tégument (près de l'articulation douloureuse).

En raison de la nature infectieuse de l'arthrite septique, elle peut également déranger les enfants. Dans cette catégorie de patients, les symptômes apparaissent beaucoup plus brillants que chez les adultes. L'arthrite infectieuse affecte généralement les articulations les plus exposées au stress grave:

Il existe de nombreux cas où une maladie de type septique provoque une polyarthrite. Ce formulaire fournit le traitement le plus rapide pour l'aide d'un médecin.

Cela aidera à prévenir la progression de la maladie, des modifications irréversibles du fonctionnement de l'articulation et de sa structure anatomique.

Arthrite réactive (auto-immune)

Par arthrite réactive, il faut comprendre une inflammation non purulente du sac articulaire. La cause de cette maladie est souvent le transfert récent de maladies du système digestif et du système urinaire.

Très souvent, de telles lésions dépassent les hommes en bas âge. La pathologie peut se développer de différentes manières: progressivement, avec des symptômes croissants et brutalement.

Si un type d'arthrite auto-immune est diagnostiqué chez un patient, il a très probablement mal au genou, aux articulations de la hanche, aux orteils et aux orteils. Aussi aux symptômes de la maladie doivent être comptés:

  1. fatigue et faiblesse même après une nuit de sommeil ou de repos;
  2. maux de tête et légère augmentation de la température corporelle (pas plus de 38 degrés);
  3. processus inflammatoire dans les voies urinaires;
  4. inflammation asymétrique des articulations (la douleur est ressentie uniquement à gauche ou à droite);
  5. troubles digestifs;
  6. douleur constante dans les articulations (rarement intense, aiguë);
  7. rougeur des yeux, vision floue.

Les premiers signes d'arthrite réactive durent environ 2 mois. Après cela vient l'étape de la rémission. Une caractéristique de cette inflammation sera la douleur, même pendant le sommeil ou un état de repos complet.

Si un traitement adéquat n'est pas entrepris, cette arthrite constitue le début du développement de la cataracte oculaire. Pendant le diagnostic, le médecin dirigera le patient vers un examen pour les maladies transmises lors des rapports sexuels.

Le traitement de l'arthrite réactive nécessite un traitement antibiotique d'une durée d'une semaine à deux.

Arthrite goutteuse

La cause fondamentale de la goutte est une violation du métabolisme normal du corps. Il y a une augmentation de la concentration de sels d'urate et l'accumulation de leurs cristaux dans les tissus et les articulations. Cette arthrite touche le plus souvent les doigts, les mains et la cheville.

Les pathologies touchent les personnes qui ont dépassé l'âge de 40 ans, car l'activité physique diminue et le corps subit des changements.

Il y a quelques années, on croyait que l'arthrite goutteuse était une maladie purement masculine, mais selon les statistiques médicales, de plus en plus de femmes développent la goutte. Le groupe à risque comprend les personnes qui mènent une vie sédentaire et qui font de l'embonpoint.

L'arthrite goutteuse est également souvent diagnostiquée chez les personnes atteintes de diabète, d'hypertension et d'obésité à divers degrés. Le développement de la maladie peut provoquer une abondance dans le régime alimentaire des boissons alcoolisées, des protéines et des aliments gras.

Un symptôme frappant des premiers stades de la maladie sera la défaite d'une seule articulation. Les autres signes doivent être appelés:

  • une attaque violente et douloureuse qui se manifeste la nuit ou le soir;
  • disparition complète de la douleur lors de l'exacerbation (même sans l'utilisation de médicaments);
  • décoloration du tégument autour de l'articulation malade;
  • asymétrie des articulations enflammées;
  • augmentation générale de la température ou locale.

En outre, le patient peut remarquer que les symptômes de l’arthrite goutteuse se développent après avoir consommé de la viande et d’autres aliments riches en purines.

Si cette arthrite n'est pas traitée, il est fréquent que les articulations se cachent. Ceci est causé par l'accumulation active de sels autour d'eux. Au mépris total des prescriptions du médecin, les épisodes de maladie se produisent plus fréquemment. Il faut comprendre que la défaite de l'arthrite goutteuse se produit non seulement dans l'articulation initialement douloureuse, mais également dans les articulations adjacentes.

Pendant le traitement, le patient doit faire attention aux médicaments prescrits par le médecin. Il est donc recommandé d’utiliser les moyens qui soulagent l’inflammation dans le sac articulaire, destinés à l’évacuation des sels de l’acide urique et à l’amélioration des processus métaboliques.

En outre, une personne doit adhérer strictement à un régime strict et boire le plus de liquide possible.

Arthrite psoriasique

Compte tenu des types d'arthrite, il est impossible de ne pas mentionner le psoriasis. Il se produit en raison de lésions cutanées et de maladies des plaques à ongles. Environ 10% des patients atteints de psoriasis développent cette arthrite.

Les raisons en sont le stress chronique, le traitement prolongé avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, l’utilisation de certains médicaments contre l’hypertension et la diminution des niveaux hormonaux.

Les symptômes du problème seront:

  1. douleur douloureuse dans le calcanéum;
  2. manifestation directe du psoriasis;
  3. inflammation asymétrique;
  4. couleur rouge-bleue saturée de la peau dans la zone touchée.

Dans le rhumatisme psoriasique, les orteils et les mains sont généralement touchés. La douleur se fait sentir tissu gonflant. L'évolution du problème est caractérisée par un changement rapide d'exacerbation et de rémission.

En l'absence de traitement approprié, une telle maladie entraînera des déformations de l'articulation touchée et la perte de son activité physique. Cela est dû à la conjugaison de troubles de la part de l'articulation et de la peau qui l'entoure. Se débarrasser de la maladie ne peut être que chirurgicalement.

Malgré les multiples maladies inflammatoires du système musculo-squelettique, sous réserve d'un diagnostic opportun et d'un traitement adéquat, il sera possible avant le grand âge de maintenir pleinement l'activité physique habituelle, un niveau de vie décent.

Les méthodes modernes de traitement offrent une occasion d'aborder la solution du problème dans le complexe. Il y a des cours de médicaments, physiothérapie, bonne alimentation.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Sur la nature de l'arthrite et ce qui peut être fait avec un tel diagnostic, dans la vidéo de cet article.

Traitement de l'arthrite, symptômes, signes, causes, analyse complète de la maladie

En médecine, on connaît un certain nombre de maladies dont les causes, la psychosomatique et l’étiologie ne sont toujours pas étudiées ou très mal étudiées. Parmi ceux-ci peut être appelé une maladie des grandes et petites articulations - l'arthrite. Les causes de l'arthrite peuvent être complètement différentes. Les types d'arthrite sont déterminés en fonction de l'origine, des symptômes, du degré de négligence de la maladie et du traitement de l'arthrite en fonction de ces indicateurs.

Description

L'arthrite est le nom collectif des maladies des articulations (petites et grandes), caractérisées par une lésion articulaire unique (monoarthrite) ou massive (polyarthrite), qui consiste en un amincissement du tissu cartilagineux de l'articulation douloureuse.

La maladie est causée par une altération des processus métaboliques au sein de l'articulation, entraînant une augmentation de la membrane synoviale, entraînant une prolifération des tissus et la destruction du cartilage. L'excès de liquide dans l'articulation entraîne la stimulation de l'inflammation et l'apparition de douleurs et de fièvre. Une telle maladie n’est pas inhabituelle chez les médecins. Dans la seule Fédération de Russie, le nombre de cas augmente chaque année. Tous les six ans, une personne atteinte de cette maladie devient invalide.

Psychosomatique

Cela peut sembler étrange, mais les causes de l'arthrite ne sont pas seulement des facteurs externes, c'est-à-dire ceux qui ont influencé l'organisme de l'extérieur, mais aussi des facteurs internes, c'est-à-dire ceux qui sont sortis de l'essence humaine. Les psychosomatiques de la maladie incluent les raisons suivantes:

  1. La dépression.
  2. Expériences
  3. Mauvaise humeur.
  4. Anomalies mentales.
  5. Se sentir seul.

Cependant, les psychosomatiques ne sont pas la seule raison de l'apparition d'une inflammation, les provocateurs agissent également comme des phénomènes tels que:

  • Boire de l'alcool;
  • Mauvaise nutrition;
  • Âge avancé;
  • Surpoids;
  • Pas assez actif ou, au contraire, un style de vie trop actif;
  • Augmentation des niveaux d'acide urique.

Causes des maladies articulaires

Depuis la découverte de la maladie, aucune génération ne s'est demandée quelle en est la cause et comment se débarrasser de l'arthrite. Les médecins n’ont pris aucune décision. Cependant, la plupart d’entre eux, selon les résultats de nombreuses études, ont conclu que les causes de l’arthrite peuvent être les suivantes:

  1. L'hérédité.
  2. Faible immunité.
  3. Maladies infectieuses.

Les causes de l'arthrite et de ses substances psychosomatiques sont encore mal comprises. Cependant, il est certain que la maladie recherche un faible d'esprit. Les personnes à risque sont celles qui ne peuvent pas être qualifiées de résistantes au stress.

L'arthrite est dangereuse car avec les lésions multiples des articulations, leur déformation commence et le mouvement des articulations est complètement perturbé. L’arthrite des articulations est également dangereuse car, si le traitement ne commence pas à temps, l’incapacité de la personne est garantie après 5 à 10 ans de la maladie.

Les symptômes

Comme toute autre maladie, l'arthrite articulaire a ses propres symptômes. Ceux-ci incluent les symptômes communs qui caractérisent la présence d'articulations et les symptômes de l'arthrite propres à cette maladie.

  1. Douleur dans les articulations pendant le mouvement et le repos.
  2. Difficulté de mouvement causée par la déformation et le gonflement.
  3. Joint gonflé qui ressemble à un mamelon envahi par la végétation.
  4. Déformation des petites articulations, qui affecte généralement les doigts.
  5. Rougeur de la zone touchée et fièvre.
  6. Fièvre pendant l'exacerbation. Dans de tels cas, la personne "tremble", elle ne peut pas se réchauffer même sous une couverture très chaude. La fièvre est généralement accompagnée de membres douloureux.
  7. Changements dans la structure du tissu de l'articulation lors de la visualisation de la radiographie. La photo montre les lésions et le degré d'épuisement du tissu cartilagineux.

Les symptômes de l'arthrite peuvent se manifester progressivement, en commençant simplement par une légère sensation de gonflement et d'inconfort dans la courbure de l'articulation ou des phalanges des doigts, puis se manifestent par une douleur aiguë et d'autres symptômes.

L'arthrite, qui présente des symptômes très similaires à ceux de l'arthrose, présente deux signes distinctifs: douleur et état de repos (l'arthrose ne blesse que pendant le mouvement de l'articulation) et fièvre, qui n'est pas observée pendant l'arthrose.

Types d'arthrite

Les symptômes de l'arthrite apparaissent différemment et pas toujours immédiatement lorsque la maladie commence tout juste à apparaître. Des symptômes spécifiques apparaissent en fonction du type d'arthrite diagnostiqué chez le patient.

Les types d'arthrite sont divisés en deux groupes:

  • Primaire;
  • Apparaissant simultanément avec d'autres maladies.

L'arthrite primaire est une maladie spontanée et l'inflammation n'est provoquée par aucun symptôme étranger.

Le groupe primaire comprend plusieurs types d'inflammation du cartilage:

  1. Rhumatoïde.
  2. Arthrose.
  3. Spondylarthrite.
  4. La goutte
  5. Maladie de Stilla.
  6. Septique
  7. Juvénile (idiopathique).

Le deuxième groupe est un tel groupe de la maladie, l'inflammation dans la région du tissu cartilagineux de l'articulation est une conséquence de l'évolution d'une maladie infectieuse. Ceux-ci comprennent plusieurs groupes d'arthrite:

  • La brucellose arthrite;
  • À facettes;
  • La borréliose;
  • Purpuraozny;
  • Hémachromateux;
  • Psoriasique;
  • Arthrite réactive.

Pour un exemple plus clair, prenons l'arthrite de Brucella. La brucellose est une maladie transmise à l'homme par le biais de produits fournis par les animaux (lait, viande). Lorsqu'elle est infectée par la brucellose, l'arthrite touche presque tous les systèmes organiques, y compris les articulations. La maladie à l'origine de l'apparition de l'arthrite et à l'origine de l'infection par la bactérie Brucella est appelée arthrite de Brucella (c'est-à-dire arthrite provoquée par la brucellose).

Diagnostics

Pour poser le bon diagnostic, déterminer le type d'arthrite et les raisons qui ont conduit à l'inflammation, un diagnostic correct est nécessaire.

Le diagnostic de ce processus inflammatoire au niveau des articulations est un processus complexe. Les difficultés sont dues au fait que les causes, l'étiologie et les substances psychosomatiques de la maladie ne sont pas bien comprises.

Le diagnostic primaire consiste à rechercher les causes de l'inflammation, la localisation de la lésion et l'intensité de la douleur. En outre, le patient est interrogé en détail sur son mode de vie, son régime alimentaire, la présence / l'absence d'allergies, une liste des maladies infectieuses passées, des maladies héréditaires, etc.

Le diagnostic secondaire consiste à attribuer les tests nécessaires pour confirmer un diagnostic suspect. Pour ce faire, sont généralement affectés:

  • Arthroscopie;
  • Radiographie;
  • Échographie:
  • CTG et IRM;
  • Quelques autres tests de laboratoire.

Ainsi, le diagnostic des maladies du cartilage a plusieurs objectifs principaux.

  1. Faites un historique détaillé de la maladie (afin qu'aucun détail ne soit oublié).
  2. Établissez un diagnostic préliminaire et révélez son «union» avec d'autres maladies (infectieuses et non infectieuses).
  3. Créer un tableau clinique caractéristique de la survenue d'une inflammation.
  4. Identifier les méthodes de recherche (de laboratoire et instrumentale).
  5. Enquêter sur le liquide synovial.

Une telle variété de méthodes est due au manque de connaissances sur la réponse à la question de savoir comment guérir l'arthrite. De plus, les méthodes traditionnellement utilisées pour poser le bon diagnostic et le type de maladie ne permettent pas toujours de déterminer avec précision la cause de la douleur et de prescrire un traitement.

Traitement

Comment traiter l'arthrite et que faire de l'arthrite est la principale question qui intéresse les lecteurs de cet article.

Le traitement de l'arthrite et les méthodes choisies dépendent du type de maladie, des raisons de l'apparition d'une inflammation, du degré de négligence de celui-ci et de la durée de l'évolution de la maladie.

Le traitement de l'arthrite comprend généralement plusieurs étapes:

  1. Il est nécessaire d'éliminer l'inflammation.
  2. Pour apaiser la douleur.
  3. Prendre des corticostéroïdes pour prévenir le retour de la maladie.
  4. Parfois prescrit une cure d'antibiotiques.
  5. Un cours de massage thérapeutique et d'exercices thérapeutiques est prescrit.

Les méthodes faisant appel à des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont obligatoires pour le traitement de toute maladie associée au système musculo-squelettique. Médicaments habituellement prescrits tels que:

  • Ortofen;
  • Le diclofénac;
  • L'ibuprofène;
  • L'imdométacine;
  • Le kétoprofène;
  • Acide acétylsalicylique.

Le choix de ces médicaments dépend des caractéristiques individuelles du corps humain, de l’âge, du type de maladie, de la présence de maladies interdisant l’utilisation de médicaments non stéroïdiens. Habituellement, les médicaments non stéroïdiens soulagent parfaitement la douleur, mais si le syndrome douloureux est fortement prononcé, des analgésiques puissants sont prescrits.

Les corticostéroïdes ne sont prescrits que dans les cas les plus extrêmes où il n'était pas possible d'éliminer le processus inflammatoire avec des médicaments non stéroïdiens. Mais, comme il s’agit d’un groupe de médicaments contenant des hormones, les doses et les conditions d’administration sont minimales et sont strictement prescrites par le médecin. Elles sont prises sous son contrôle.

Une cure d'antibiotiques est prescrite en cas d'intervention chirurgicale visant à prévenir le développement d'une gangrène, d'infections, etc.

Le traitement des remèdes traditionnels contre l'arthrite ne doit être effectué que sous la surveillance du médecin traitant.

Réhabilitation

Le traitement de rééducation n’est effectué qu’après inflammation, douleur, élimination de la déformation des articulations, suppression de la fièvre et recul de la maladie. La réadaptation comprend plusieurs activités pour lesquelles des méthodes spéciales ont été développées.

Le cours de rééducation comprend:

  1. Physiothérapie.
  2. Massage thérapeutique.
  3. Thérapie physique.
  4. Natation
  5. Régime spécial.
  6. La présence d'émotions positives.
  7. Maintenir un mode de vie sain.

Conclusion

Ainsi, l'arthrite est une maladie qui porte toute une gamme de problèmes articulaires et désigne le nom collectif de toutes les lésions du tissu articulaire. Les psychosomatiques de la maladie ne sont toujours pas bien compris, mais beaucoup pensent que l’état psychologique affecte à la fois la survenue d’une inflammation et la vitesse de récupération. Le diagnostic de l'arthrite implique un ensemble complexe d'études qui doivent être réalisées pour confirmer le diagnostic et déterminer le type de maladie.

Le traitement de l'arthrite vise principalement à soulager l'inflammation et la douleur, puis seulement à restaurer la structure du cartilage et à éliminer les autres symptômes. En outre, le déroulement du traitement dépend de la cause d'un phénomène aussi désagréable que l'arthrite des articulations. Si, en plus des modifications dans les tissus, une infection est présente dans le corps, toutes les actions sont immédiatement envoyées pour la supprimer. Il est important de se rappeler que plus tôt le patient se plaint et que le diagnostic est posé, plus il est probable que la personne réparera le tissu cartilagineux sans autres complications.

Compte tenu de toutes les caractéristiques de l'évolution de l'arthrite, le traitement doit être instauré le plus rapidement et le plus complètement possible. Eh bien, c'est tout pour aujourd'hui, laissez votre opinion sur l'article d'aujourd'hui dans les commentaires sur la façon dont vous avez traité ou traité l'arthrite.

Lorsqu'un mouvement du corps provoque une douleur aiguë aux côtes, cela peut indiquer une maladie aussi rusée que la névralgie intercostale. Le fait est que les muscles costaux ont un très grand nombre de terminaisons nerveuses, grâce auxquelles le corps est capable de remplir diverses fonctions de déplacement. Lorsqu'un nerf est blessé ou enflammé, une douleur est déclenchée, ce qui indique la présence de cette maladie.

Reconnaître la névralgie intercostale est extrêmement difficile en soi, car ses symptômes sont similaires à ceux de nombreuses autres maladies non liées au sternum. Nous analysons plus en détail comment diagnostiquer correctement la maladie et sur quoi vous devez compter.

Pourquoi la douleur survient-elle?

Premièrement, il convient de souligner que la névralgie intercostale n'est pas en elle-même le symptôme d'une maladie particulière, mais simplement un état pathologique indiquant la présence et la nécessité de traiter des maladies plus graves. Les causes de la douleur correspondante dans les côtes peuvent être les suivantes:

  • courbure rachidienne chronique;
  • la présence de tumeurs et de tumeurs dans les côtes et le sternum;
  • hernie discale intervertébrale ou son déplacement par rapport à l'axe;
  • fractures des côtes ou étirement des fibres musculaires qui régulent leur mobilité;
  • encéphalite transmise par les tiques, causant des lésions générales aux fibres nerveuses du corps;
  • intoxication du corps;
  • hypertrophie des muscles vertébraux;
  • infections virales qui ont longtemps été laissés sans traitement approprié.

Les conditions préalables à l'apparition d'une névralgie intercostale peuvent également être des processus tels que:

  • stress fréquent;
  • manque de repos convenable;
  • séjour prolongé en position assise;
  • l'abus d'alcool et le tabagisme;
  • problèmes dans le système endocrinien (en particulier la présence de diabète);
  • troubles métaboliques, ainsi que le manque d'absorption de calcium et de magnésium;
  • inhalation de vapeurs de substances toxiques entraînant l'accumulation dans les tissus de sels métalliques;
  • activité physique anormale.

En fait, les causes de la douleur causée par la névralgie intercostale peuvent être beaucoup plus importantes. Tout dépend du mode de vie d'une personne, de ses habitudes et des caractéristiques du travail.

Symptômes de névralgie du côté droit


En médecine, toute névralgie a un «sous-texte», désignant une maladie plus grave. Il n'est pas facile de différencier la majorité des maladies qui présentent des symptômes identiques. Mais il existe plusieurs principes de base pour aider à garantir qu'il y a une maladie.

Symptômes principaux

Les principaux symptômes comprennent les manifestations suivantes:

  1. La douleur survient soudainement et disparaît aussi soudainement. Sur le côté droit de la poitrine, il peut augmenter avec les mouvements ou même par inhalation d'air.
  2. Il a de l’intensité, c’est-à-dire qu’il peut disparaître au repos et s’activer au cours d’une activité motrice.
  3. À la palpation du côté droit, la douleur s'intensifie et reste pendant un certain temps même au repos, ne rayonnant pas vers d'autres zones.
  4. Avec une toux aiguë, des éternuements et une mauvaise tournure, il peut y avoir une douleur constrictive qui empêche la poitrine de revenir rapidement et sans douleur à sa position naturelle.
  5. Il peut se manifester par temps pluvieux humide et disparaître complètement en été.
  6. Ne dépend pas des fluctuations de la pression artérielle.
  7. Non manifesté dans l'enfance et l'âge scolaire.

La névralgie du côté droit est moins fréquente dans la pratique que dans le cas du côté gauche, mais il est plus facile d'éliminer ses symptômes dans cette zone, notamment lorsque le nerf est endommagé, ce qui entraîne généralement une perte totale ou partielle de la sensibilité de la peau.

Symptômes auxiliaires

En plus des symptômes principaux, d'autres symptômes apparaissent également au niveau subconscient. Celles-ci comprennent quatre positions dominantes:

  1. La position du corps. L'épine dorsale et la cage thoracique s'inclinent légèrement vers la gauche, permettant une compression minimale correcte des terminaisons nerveuses.
  2. La zone de pincement du nerf acquiert une teinte clairement différente de la couleur principale. La perturbation des terminaisons nerveuses provoque un manque d'oxygène dans les tissus voisins, provoquant une anémie.
    Perturbation du sommeil
  3. En raison de la manifestation de la douleur, une personne ne peut pas dormir correctement et par conséquent, la douleur ne fait que s'accumuler et devient insupportable, ce qui oblige le patient à consulter un médecin.
  4. Manque de plénitude des poumons. Une personne instinctive commence à respirer plus souvent, mais la profondeur de ses respirations est insignifiante. De là, il y a un essoufflement.

En association avec les symptômes et l'ensemble des tests primaires, on peut diagnostiquer une névralgie intercostale du côté droit, en la distinguant des autres affections.

Comment faire la distinction entre douleur et décrire correctement votre état?

Beaucoup de patients qui viennent à la réception ne peuvent pas décrire correctement la nature de la douleur, basée uniquement sur sa localisation. Cela complique grandement le processus de collecte des informations primaires et peut entraîner un diagnostic erroné. Par conséquent, il est utile de savoir quel type de douleur est caractéristique de la névralgie intercostale du segment droit de la poitrine.

  1. La direction de la douleur. Un nerf pincé provoque habituellement une douleur liée au zona, qui est dirigée le long du contour des côtes et ne se manifeste pas ailleurs.
  2. La nature de la douleur Il peut être aussi tranchant, tranchant et brûlant et huilé. Ici, il est important de prendre en compte le fait dans quelles conditions il augmente (avec la palpation, avec l'inspiration, avec le mouvement). Cet indicateur est essentiel et aide le médecin à distinguer les maladies des organes internes des névralgies intercostales.
  3. La vraie cause de la douleur. Le médecin vous demandera exactement après quel moment le malaise est apparu. Il est important de rappeler en détail les jours précédents et de dire honnêtement, après quoi la maladie a commencé à se rappeler d'elle-même.
  4. La présence de maladies chroniques de la colonne vertébrale.

En évaluant votre état et en décrivant correctement les sensations, vous pouvez non seulement faciliter le travail des spécialistes, mais aussi accélérer le processus de guérison en vous évitant des diagnostics inutiles et longs.

Caractéristiques de la névralgie droite


La douleur du zona dans la partie droite est moins dangereuse car elle élimine complètement le risque de pré-infarctus et d'autres maladies graves du système cardiovasculaire. Cependant, dans cette partie du corps, le traitement ralentit considérablement, pour lequel il n’existe aucune explication scientifique à part entière. Il existe des situations où les nerfs sont atteints simultanément sur deux plans, ne permettant pas à une personne de mener à bien ses processus naturels.

L'utilisation de médicaments antidouleur n'est pas toujours efficace, car vous devez trouver la cause réelle de la manifestation de la douleur et la neutraliser. On utilise à cet effet des diagnostics, qui peuvent être réalisés à la fois superficiellement et plus en détail à l'aide d'équipements de haute précision.

Diagnostic et traitement

Il est possible de diagnostiquer la maladie en quatre étapes:

  1. Prise d'histoire basée sur des symptômes visibles.
  2. Palpation de la zone touchée et fixation des réactions lors de sa mise en œuvre.
  3. Exclusion de maladies d'organes internes.
  4. La présence de maladies osseuses chroniques.

Habituellement, les symptômes et la palpation suffisent, mais dans de rares cas, un électrocardiogramme et une radiographie de la zone touchée sont prescrits afin d'exclure toutes les causes possibles de douleur.

L'objectif principal du traitement est d'éliminer la cause des névralgies intercostales du côté droit. À cet égard, le traitement est choisi individuellement, entièrement basé sur la maladie concomitante identifiée. Les médicaments suivants peuvent être utilisés en traitement:

  • analgésiques - capables de réduire la sensibilité des fibres nerveuses à la douleur;
  • chondroprotecteurs - soins pour la restauration du tissu osseux et cartilagineux;
  • coups de feu, soulageant la douleur aiguë - sont injectés directement dans le centre de la douleur, en l'éliminant complètement ou partiellement;
  • onguents et frottements, soulageant les douleurs musculaires.

En outre, une accélération du processus de guérison aidera à la thérapie par l'exercice, qui est effectuée exclusivement sous la supervision de spécialistes. La thérapie physique n'interférera pas, dont les méthodes dans le plus bref délai rendront au corps l'ancienne mobilité indolore.

Prévention


Ce n’est un secret pour personne qu’il est toujours plus facile de prévenir que de guérir. Et non seulement plus facile, mais aussi moins cher. Les mesures préventives sont les suivantes:

  • maintenir un mode de vie sain avec la présence de sports au moins trois fois par semaine;
  • rejet des aliments nocifs riches en calories et des boissons gazeuses;
  • pendant le travail sédentaire, chaque heure s'échauffe un peu en modifiant l'emplacement du corps;
  • prévenir les dommages étendus aux tissus infectieux et viraux;
  • souffrant de maladies chroniques des os et des fibres musculaires, à se soumettre à un examen médical en temps voulu.

Ainsi, la névralgie du côté droit n'est pas une maladie indépendante, mais présente des symptômes que l'on confond souvent avec des maladies du cœur ou de la colonne vertébrale. Un diagnostic précoce vous aidera non seulement à vous débarrasser de la douleur le plus rapidement possible, à identifier la véritable cause, mais vous fera aussi souffrir de douleur pendant longtemps.

Quelles autres maladies de la région thoracique peuvent provoquer des sensations douloureuses? Lire la suite ici.