Principal

Poignet

Qu'est-ce que l'arthrite articulaire: symptômes, diagnostic et méthodes de traitement

L'arthrite est l'une des maladies du siècle. Il affecte les articulations d'une personne et ses organes internes.

La maladie apparaît chez les jeunes et les moins jeunes, accompagnée d'un état général désagréable.

Tous les âges sont sujets à l'arthrite.

L'apparition de la maladie n'est pas associée à une faible mobilité, il s'agit d'un dysfonctionnement interne du corps, à la suite duquel une infection pénètre dans le tissu osseux. Comment diagnostiquer l'arthrite des articulations, et s'il faut traiter la maladie?

L'arthrite - qu'est-ce que c'est?

C'est une maladie du corps, dans laquelle les articulations deviennent enflammées.

Ils gonflent (augmentent de taille), sont incapables de se plier et de se redresser, douloureux.

Inflammation arthritique

Raisons

Les causes de l'arthrite sont différentes: infection, hypothermie, défaillance immunitaire, neurologie ou stress.
En outre, l'apparition d'arthrite contribue à la malnutrition, à des troubles métaboliques et à des blessures (souvent chez les sportifs ou les personnes dont le métier est associé à une surcharge constante et à des lésions des articulations).

L'inflammation des poches articulaires est clairement visible à l'œil nu. Les autres manifestations de la maladie ne sont pas toujours visibles (l'inflammation des organes internes au stade initial se produit sans symptômes).

Inflammation des poches articulaires

La prévention principale de l'inflammation douloureuse est le maintien de l'immunité, une bonne nutrition, le rejet de la contraception hormonale, un mode de vie sain. Et le traitement principal est les médicaments anti-inflammatoires, les agents antimicrobiens et les anesthésiques (anti-douleur, pommades, poudres).

Types d'inflammations articulaires

La classification des types d'arthrite est basée sur les différences d'évolution, la localisation de l'inflammation, le nombre d'articulations touchées:

  • Monoarthrite - inflammation d'une articulation;
  • Oligoarthrite - 2 articulations ou plus sont enflammées, mais pas plus de 4;
  • Polyarthrite - la défaite de plusieurs articulations.

Lisez à propos du traitement de la polyarthrite dans cet article...

Avec une infection généralisée, l'arthrite des bras ou des jambes peut être symétrique ou non.
Si la propagation symétrique de la maladie affecte les mêmes articulations des membres opposés (deux chevilles, ou articulations des doigts, ou arthrite des articulations du genou), cette maladie est souvent l'arthrite rhumatoïde. Au cœur du processus immunitaire.
Vous en apprendrez plus sur la polyarthrite rhumatoïde à partir de la vidéo:

Si les articulations sont touchées asymétriquement, il peut s'agir d'arthrite réactive. Lorsqu'il est possible une inflammation dans diverses articulations, par exemple - l'arthrite de la cheville de la jambe droite et de la hanche gauche.

La raison de la mauvaise réaction des anticorps aux cellules de l'articulation.

Pour les maladies concomitantes, l'inflammation psoriasique est excrétée - celle qui se produit à l'arrière-plan du psoriasis. Il est toujours asymétrique, affecte souvent les doigts, détruit la plaque à ongles.
Presque toujours, l'inflammation est aiguë. Mais parfois, il peut se transformer en une forme chronique lente avec des exacerbations périodiques.
Une telle évolution chronique de la maladie est lourde de complications - une destruction irréversible des articulations.

Cela est particulièrement vrai pour l'arthrite des jambes, qui subit des charges motrices maximales.

De plus, les maladies sont classées en fonction du moment de la manifestation et de l'âge du patient.
Dans la classification par âge, l’inflammation des articulations chez les enfants est appelée arthrite juvénile. L'arthrite chez les enfants est une conséquence de l'infection, il se produit souvent sur le fond des allergies ou des blessures. Il est également formé sur le fond de l'ajustement hormonal (en raison de l'immunité réduite). Il est donc considéré comme une maladie chez les adolescentes.

Symptômes de la maladie

Nous listons les symptômes de l'arthrite:

  • Douleur. En cas d'arthrite, des douleurs graves et déraisonnables se forment. Ils ne s'apaisent pas au repos et s'intensifient souvent la nuit. La douleur peut également «errer» dans le corps, se manifester sous différents membres, cheville, genoux, cuisses, épaules, doigts, colonne vertébrale;
  • Déformation: la déformation visible de l'articulation est due à un fort œdème. Les tissus articulaires eux-mêmes ne changent pas de taille (le cartilage n'est pas porté, ni épuisé, ni détruit). En outre, le joint devient rouge et chaud (au toucher);
  • Crunch Un fort craquement sec se produit en raison de la destruction de la couche de cartilage et du frottement des os à l'intérieur de l'articulation.

A cause de quoi d'autre les joints peuvent craquer, lisez ici...

Puisque l'arthrite est une maladie de l'organisme entier, en plus des modifications articulaires, on observe les symptômes d'une maladie courante:

  • la température;
  • la faiblesse;
  • pour certains types d'arthrite, il peut y avoir écoulement des yeux et des organes génitaux;
  • des frissons

L'inflammation aiguë affecte souvent les grosses articulations. Ainsi, l'inflammation de l'articulation du genou ou de la hanche se forme plus souvent que l'arthrite des doigts ou de la cheville.

Méthodes de diagnostic

Les méthodes modernes de diagnostic peuvent déterminer la présence de changements articulaires dans les premiers stades.
Le diagnostic de l'arthrite utilise les méthodes suivantes:

  • Inspection visuelle - la présence d'œdème, de rougeur;
  • Test sanguin - détermine le nombre de leucocytes et de ROE, qui indique une inflammation;
  • Un test sanguin pour le facteur rhumatoïde - vous permet de diagnostiquer une forme rhumatoïde de la maladie, mais ne détecte pas toujours la présence de corps rhumatoïdes;
  • Analyse du liquide intra-articulaire - détermine le nombre de leucocytes, la présence de pathogènes, les produits de décomposition des tissus articulaires;
  • Arthroscopie - examen de la cavité articulaire à travers un petit trou et prélèvement de liquide synovial (intra-articulaire);

L'arthroscopie permet un diagnostic précis

En savoir plus sur les méthodes de diagnostic du matériel dans cet article...

Traitement: principes généraux

Dans le diagnostic de toute arthrite, le médecin prescrit un traitement complet:

  • Anti-inflammatoires pharmaceutiques pour l'arthrite (non stéroïdiens et hormonaux). Les médicaments non stéroïdiens - réduisent la température et traitent les inflammations (aspirine, diclofénac);
  • Médicaments hormonaux ou glucocorticoïdes - prescrits pour l'inflammation générale sévère et les allergies. Ils ne devraient être utilisés qu'en cas d'absolue nécessité. Si vous pouvez vous passer de glucocorticoïdes, essayez de ne pas les prescrire (surtout s'ils traitent des adolescents, des enfants);
  • Analgésiques - utilisés pour les fortes sensations douloureuses afin de réduire les douleurs arthritiques;
  • Enzymes pour la digestion - améliorent l'absorption des tissus épuisés par la nourriture et la nutrition.

Les recommandations du médecin sur le traitement de l'arthrite se trouvent dans la vidéo:

Il est important de savoir que l'inflammation articulaire non traitée peut provoquer le développement d'arthrose, une maladie souvent liée à l'âge et qui se forme en raison de l'usure du cartilage articulaire.

Prévisions

L'arthrite est une maladie inflammatoire aiguë. Cela nécessite un traitement immédiat. Sinon, cela devient chronique.

Les formes négligées de la maladie sont les causes de l'arthrose, qui provoque des modifications dystrophiques (destructives) des articulations. Ce qui prive une personne de joie et ajoute de la douleur.

Pour traiter une inflammation aiguë et chronique est nécessaire. Il est important de choisir le bon moyen de traitement afin de nuire le moins possible aux autres organes du corps humain.

Quel est l'arthrite dangereux

L'arthrite juvénile est une maladie invalidante complexe.

Pendant de nombreuses années, vous avez eu des douleurs aux articulations sans succès?

Le responsable de l'Institut des maladies des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de soigner les articulations simplement en les prenant tous les jours.

L’arthrite juvénile provoque très souvent le développement de troubles complexes dans le corps de l’enfant et conduit souvent à une invalidité de celui-ci.

L'arthrite juvénile la plus dangereuse est la rhumatoïde, une maladie plutôt rare. Cependant, il occupe la première place dans le groupe des pathologies rhumatismales de l'enfant. Les enfants peuvent "s'atténuer" sur la maladie et peuvent recevoir un groupe de personnes handicapées.

Tout dépend du degré de développement de la maladie, de son type et de l'âge du bébé. Aux premiers signes d'arthrite juvénile chez les enfants, les parents devraient toujours consulter un médecin, ne retardez pas le voyage à l'hôpital.

Une telle "JRA" dangereuse et imprévisible

La polyarthrite rhumatoïde juvénile, en abrégé JRA, est une pathologie auto-immune accompagnée d'une inflammation chronique des articulations. Il affecte non seulement les tissus conjonctifs, le cartilage et les os, mais également les organes internes dans certains cas. La maladie est observée à l'âge de 16 ans.

La polyarthrite rhumatoïde est auto-immune. Qu'est ce que cela signifie? Le corps de l'enfant pour des raisons inconnues commence aujourd'hui à percevoir ses propres cellules comme étrangères.

L'immunité produit un complexe d'anticorps qui combattent activement "l'ennemi". C'est-à-dire que le corps commence à se détruire lentement.

Les anticorps agissent sur les articulations, provoquant une inflammation. Dans certains cas, selon le même schéma, ils perturbent le fonctionnement des organes internes - le coeur, les reins et le foie. L'évolution de la maladie s'accompagne d'une perte partielle ou totale des capacités fonctionnelles des articulations - impossibilité de plier les doigts ou les jambes en fonction de la localisation de l'inflammation.

La polyarthrite rhumatoïde juvénile est généralement classée en fonction du type de lésion, de la nature de la pathologie, de la localisation de l'inflammation et du type de développement.

Classification de la violation en détail

Il existe deux groupes de la maladie par type de lésion. Il s'agit d'une arthrite juvénile systémique et articulaire. Ce dernier a ses propres sous-groupes.

Groupe de système

L'arthrite systémique juvénile chez les enfants est caractérisée par des processus inflammatoires non seulement dans les articulations, mais également dans les organes internes. Ce type de pathologie est une accumulation dangereuse de liquide sérique, un autre nom qui est «séreux», dans les organes.

Cela affecte avant tout le travail du cœur et des poumons. Les ganglions lymphatiques sont enflammés. Parfois, ils peuvent être clairement observés sous la peau. Ils dépassent de la surface, sans douleur à la palpation.

Groupe mixte

Le type de maladie articulaire est caractérisé par des dommages aux articulations uniquement. En fonction du nombre de zones touchées, le type articulaire est subdivisé en:

  1. L'oligoarthrite implique une inflammation d'au plus quatre articulations. Et les sites enflammés avec un intervalle dans un an et demi sont ajoutés. La maladie peut toucher les enfants de tout âge - à partir d'une année de vie. Lorsque l'oligoarthrite touche à la fois les articulations métatarsophalangiennes et interphalangiennes, grandes et petites. Une maladie de ce type est assez dangereuse, car elle peut entraîner une croissance plus lente, une déformation des membres et un fauteuil roulant. Aussi pour ce type de violation est caractérisée par une déficience visuelle - l'uvéite se développe, et par la suite - une cataracte. En règle générale, la vision est rétablie au début du traitement, mais si la maladie est négligée, l'enfant peut perdre la vue de façon irréversible.
  2. Lorsque la polyarthrite touche les membres supérieurs et inférieurs, le nombre d'articulations enflammées est supérieur à 5. Cette maladie survient le plus souvent chez les filles. Les membres, mais aussi le cou et les mâchoires peuvent être touchés. La pathologie se caractérise par un traitement long et complexe, souvent à l'hôpital.

Le degré d'activité de l'inflammation

La maladie est divisée en quatre groupes en fonction du degré d'activité du processus inflammatoire. Il y a un groupe élevé, modéré, faible et une rémission. Avec le traitement réussi et le diagnostic opportun de la maladie, la maladie entre dans une phase de rémission.

Il est également d'usage de séparer l'arthrite juvénile sur une base immunologique. Un type séropositif est identifié, dans lequel le facteur rhumatoïde est détecté dans le sang. Le type séronégatif est caractérisé par l’absence de marqueur indiquant un facteur rhumatoïde.

La première catégorie est généralement plus difficile que la dernière - séronégative. La classification de la maladie inclut les groupes identifiés par la nature de la pathologie.

Maladie Aiguë et Subaiguë

La maladie peut se manifester de différentes manières.

Sharp et très douloureux

L'arthrite systémique juvénile a généralement un début aigu. La pathologie articulaire peut également avoir un cours agressif.

  • température corporelle élevée;
  • gonflement des zones touchées;
  • rougeur de la peau.

Non seulement les grands, mais aussi les petits groupes d'articulations deviennent enflammés. Il y a de la douleur quand on bouge et se repose. Il y a souvent une éruption allergique. Le cours aigu de la maladie est rare.

Période subaiguë

L'apparition subaiguë est caractérisée par des signes moins prononcés. La température corporelle n'est pas observée. Plus souvent, une grosse articulation est touchée, moins souvent deux ou trois.

La zone touchée augmente de taille, gonfle, mais pas de manifestations douloureuses. Les enfants de moins de deux ans bougent très mal ou cessent complètement de marcher. La rigidité matinale de l'enfant est une manifestation éclatante de la polyarthrite rhumatoïde d'apparition subaiguë. Après le sommeil, le bébé est difficile à déplacer, son état dure environ une heure, voire plus.

L'uvéite est un autre trait caractéristique de l'évolution subaiguë de la maladie: la défaite de la choroïde. La déficience visuelle se développe progressivement et peut prendre environ six mois avant de poser un diagnostic précis.

Cette caractéristique de la maladie est souvent caractéristique des filles jusqu'à 10 ans. L’apparition d’une maladie de cette nature est souvent accompagnée d’oligoarthrite, un sous-type de JRA.

Lors des premières manifestations d'un cours particulier de la maladie, vous devez vous rendre à l'hôpital et commencer l'examen.

Étiologie du désordre

La cause de la polyarthrite rhumatoïde juvénile est considérée comme une prédisposition génétique et une infection virale et bactérienne. Cependant, il ne s'agit que d'hypothèses et non d'une étiologie de la maladie établie avec précision.

Depuis plusieurs décennies, les scientifiques tentent de comprendre la nature de la maladie, mais en vain. On sait que plus de la moitié des patients souffrent de maladies rhumatismales dans la famille. Ceci a fourni la base pour établir comme cause de prédisposition génétique.

Il a également été constaté que de nombreux patients présentaient des infections virales et bactériennes, qui affectaient les articulations. Cependant, il n'a pas été possible de prouver ces facteurs.

Cependant, l'étiologie de la maladie a commencé à être considérée comme hypersensible aux facteurs externes.

Symptômes de la maladie

Selon le type de pathologie, différents groupes de symptômes sont distingués. Donc, la forme articulaire de JRA sera différente dans les symptômes du systémique.

Les manifestations de l'arthrite articulaire juvénile comprennent:

  • défaite de tous les groupes d'articulations - on observe un gonflement et des poches;
  • "Chaleur" du joint - augmentation de la température de la zone touchée;
  • douleur en se déplaçant et en se reposant;
  • raideur matinale - doit durer au moins une demi-heure, sinon le symptôme n'est pas inclus dans le tableau clinique;
  • les membres ne se plient pas, on observe des subluxations;
  • perte de la fonction articulaire dans les derniers stades de la maladie.

Le type systémique de JRA et ses symptômes sont plus agressifs. La maladie a des symptômes prononcés. Parmi eux se trouvent:

  • température corporelle élevée - jusqu'à 40 ° C;
  • inflammation de tous les groupes d'articulations - un ou plusieurs peuvent être affectés;
  • des taches brunes caractéristiques apparaissent près des ongles;
  • troubles du coeur - essoufflement, douleur, arythmie, tachycardie ou bradycardie;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • l'uvéite;
  • foie hypertrophié, rate.

Outre les symptômes généraux de la JRA systémique, il existe deux syndromes - Still et Wiesler-Fanconi. Le premier est caractérisé par l'apparition d'une éruption allergique, une inflammation des membranes séreuses. La seconde comporte des signes tels que des taches sur la peau, une inflammation des tissus du cœur et une fibrose pulmonaire. Les deux syndromes sont accompagnés de symptômes caractéristiques du type systémique de la maladie.

Un signe d'inquiétude courant est le gonflement des articulations, leur gonflement. C'est-à-dire que l'arthrite chronique juvénile apparaît initialement, puis que le rhumatoïde est déjà diagnostiqué.

Méthodes de diagnostic

Pour diagnostiquer la maladie, ils utilisent des tests sanguins de laboratoire pour identifier les indicateurs d'EAS, de facteur rhumatoïde et d'ADC, un marqueur de la maladie.

Dirigez également le patient vers un ECG, une radiographie et une échographie. En plus de l'examen standard, le médecin recueille l'historique des antécédents médicaux de l'enfant, des parents et des proches parents afin d'identifier les pathologies rhumatismales du genre. Vous aurez peut-être besoin d'un examen par un ophtalmologiste et un rhumatologue.

Ce n'est que sur la base des résultats des analyses recueillies, des images et des conclusions d'autres médecins qu'un diagnostic précis peut être établi et que le type d'AJR peut être identifié.

Approche thérapeutique

Le traitement médicamenteux de l'arthrite juvénile chez les enfants comprend des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ils réduisent rapidement et efficacement la douleur, réduisent le gonflement des articulations et améliorent leur fonctionnalité.

  • Le piroxicam;
  • Le diclofénac;
  • Indométacine;
  • L'ibuprofène;
  • Naproxen et al.

Les médicaments sont pris oralement après les repas en cas de traitement prolongé. Pour un effet analgésique rapide et nécessaire, le médecin vous recommande de prendre le médicament 30 minutes avant un repas.

Les médicaments de ce groupe ne bloquent pas le processus de destruction des articulations. La même action inclut les médicaments du groupe des glucocorticoïdes. Ceux-ci comprennent:

  • La prednisolone;
  • Méthylprednisolone;
  • La bétaméthasone;
  • Triamcinolone.

Le groupe de médicaments glucocorticoïdes est utilisé pour obtenir une suppression rapide du processus inflammatoire. Avec leur aide, les symptômes douloureux sont arrêtés. Le médicament est rapidement excrété par le corps.

Cependant, il existe un certain nombre de contre-indications pour lesquelles des injections intra-articulaires ne peuvent pas être faites. Les médicaments ne s'appliquent pas pendant longtemps - il peut y avoir des complications, des effets secondaires.

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs utilisent avec succès Artrade. Vu la popularité de cet outil, nous avons décidé de l’offrir à votre attention.
Lire la suite ici...

Le traitement immunosuppresseur vise le processus même de destruction des articulations. Ce groupe de médicaments est conçu pour une utilisation à long terme sans interruption. Les médicaments sont prescrits une à trois fois par semaine, en fonction de la tolérance du corps.

Il y a les médicaments suivants:

Chacun est prescrit avec prudence et en tenant compte des caractéristiques de l'organisme, du type de maladie et de la tolérance des composants du médicament.

Exercice et régime

En plus du traitement médicamenteux, il est nécessaire de surveiller la mobilité de l'enfant. Vous ne pouvez pas immobiliser le corps. Montrant les promenades, la natation, le vélo et toute autre activité physique, ne comportant pas de mouvements brusques

En fonction du degré d'endommagement des articulations, une correction orthopédique est appliquée: port d'appareils spéciaux, corsets, pneus, attelles.

Comme la maladie peut affecter l’enfant comme perte de poids et son ensemble, un régime est nommé. Le médecin détermine sa liste en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Souvent prescrit pour manger des aliments contenant du calcium, de la vitamine D et des protéines. Régime alimentaire prescrit et comme prévention de l'ostéoporose - les conséquences de la JRA systémique.

Une approche intégrée du traitement sauvera l'enfant de son handicap et d'autres complications graves.

Pronostic et complications

La polyarthrite rhumatoïde juvénile, en règle générale, est guérie et ne laisse aucune conséquence sur le système musculo-squelettique. Souvent, les enfants "dépassent" la maladie.

Cependant, les stades avancés de la maladie, de nature systémique, ne passent pas sans laisser de traces. Il affecte non seulement les articulations, mais également d'autres organes. Rarement, mais ignorer la maladie peut être fatal.

Les complications comprennent la perte de vision, l'insuffisance rénale, l'ostéoporose et l'immobilité des articulations. En raison de l'ostéoporose, des fractures fréquentes surviennent. Malheureusement, la forme systémique de la maladie disparaît rarement sans laisser de trace.

Comment prévenir le développement de la maladie?

La prévention de la maladie ne peut être attribuée qu'à une observation attentive de l'enfant. Cela est particulièrement vrai dans les familles où les maladies rhumatismales ne sont pas rares.

Empêcher la maladie ne peut pas, car la cause de son apparition est inconnue. Cependant, la détection rapide des premiers signes d'arthrite aura déjà le caractère de prévention secondaire.

Retarder la visite chez le médecin et se soigner soi-même est impossible. Cela peut entraîner des complications et des conséquences graves.

Symptômes de l'arthrite du genou: manifestations chez les enfants et les adultes

La maladie inflammatoire de l'articulation du genou est appelée "arthrite". Il existe trois principaux types de maladie. Selon la cause de l'inflammation, les symptômes de l'arthrite du genou varient.

  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Arthrose du genou
  • Comment déterminer et comment traiter la maladie?

Polyarthrite rhumatoïde

Il s’agit d’un processus pathologique qui affecte généralement plusieurs articulations à la fois et qui présente des manifestations caractéristiques. La polyarthrite rhumatoïde peut se développer à la fois chez les enfants (appelés «juvéniles») et chez les adultes.

La cause de la maladie est encore inconnue. On pense que pour développer des lésions articulaires chez l'homme, l'un des gènes du système immunitaire doit être défectueux. Lorsque certains facteurs provoquants agissent sur le corps, l’immunité réagit de manière «fausse», l’articulation en pâtissant.

Les facteurs qui déclenchent l'apparition de la polyarthrite rhumatoïde sont les suivants:

  • maladies infectieuses: la mononucléose infectieuse et l'hépatite virale aiguë B jouent un rôle particulier;
  • stress sévère;
  • insolation significative;
  • hypothermie

En raison du facteur dommageable, des anticorps «faux» sont formés. Ces anticorps sont perçus par le corps comme des antigènes et des anticorps déjà «normaux» se forment contre eux (ils sont appelés «facteurs rhumatoïdes» et peuvent être déterminés par un test sanguin). Les complexes antigène-anticorps, bien que la protéine de sa propre immunité agisse en tant qu'antigène, endommagent les articulations: des modifications inflammatoires s'y produisent, qui entraînent des déformations irréversibles des articulations des os.

Comment se manifeste la polyarthrite rhumatoïde

L'articulation du genou est généralement la première à en souffrir. L'inflammation est souvent symétrique: au début, un genou souffre, puis le processus «se propage» à l'autre. En plus des genoux, d'autres articulations sont également affectées (surtout au niveau des mains), ainsi que souvent des organes internes.

Chez l'enfant, le plus souvent la polyarthrite rhumatoïde se présente sous forme aiguë: tout d'abord, faiblesse, apathie et élévation de la température corporelle. Et seulement après un moment l'articulation en souffre. La maladie peut aussi avoir un début subaigu, caractéristique des adultes:

  • la raideur matinale se produit dans l'articulation: il devient difficile de redresser la jambe pendant une demi-heure ou plus. Les enfants de moins de deux ans refusent généralement de marcher. Si une seule articulation est touchée (c'est typique des filles), la vision l'est aussi. Il est également possible que la polyarthrite rhumatoïde juvénile commence par des lésions oculaires, puis les articulations sont touchées.
  • le joint gonfle, la température monte dedans (ce n'est pas rouge, mais un peu plus chaud au toucher que sain);
  • l’apparition d’une douleur dans le genou, qui a un rythme caractéristique: se produit vers la fin de la nuit, fortement prononcée avant midi (à condition que la personne mène un style de vie «de jour»), puis la douleur s’efface sous l’effort de l’effort physique et de la marche. Le soir et jusqu'à 2-3 heures du matin, il n'y a pas de douleur;
  • Des nodules rhumatoïdes peuvent se former sous la peau. Il s’agit de phoques jusqu’à 2-3 cm de diamètre (comme un pois), indolores. Il n'y en a généralement que quelques-uns et ils sont souvent situés sous les coudes, mais ils peuvent aussi se trouver sur les mains, les pieds et d'autres endroits sous la peau. Ils sont clairement visibles sur la photo.

Vous souffrez presque toujours de polyarthrite rhumatoïde et des articulations des mains, qui sont soumises à une difformité si caractéristique que le diagnostic ne fait pas de doute.

La lésion rhumatoïde est la cause la plus courante d'arthrite chez les enfants. Chez l'adulte, à la suite de la polyarthrite rhumatoïde, un kyste de Baker se forme: formation dans la fosse poplitée résultant du flux de liquide inflammatoire entre les fibres du muscle gastrocnémien.

Arthrose du genou

Cette maladie est typique des adultes, en particulier ceux qui font de l'embonpoint ou qui ont subi de fréquentes blessures au genou.

Elle consiste en "l'usure" progressive du cartilage articulaire, auquel l'inflammation s'est jointe. Manifesté sous la forme d'une douleur dans l'articulation, qui peut au début ne pas être forte, être ressentie comme une gêne au genou. La douleur a tendance à augmenter. L'articulation gonfle, il devient difficile de plier et de plier la jambe.

La douleur et l'enflure de l'articulation s'aggravent le matin et après le repos en position assise ou couchée; le genou commence à faire mal après avoir monté les escaliers, marché, agenouillé. Aussi caractérisé par une douleur dans le genou "sur la météo."

Arthrite réactive

Il se produit en raison de maladies infectieuses causées par des virus, des bactéries, des protozoaires. Plus fréquent chez les enfants après une infection virale respiratoire aiguë, une maladie rénale ou du système urinaire, une scarlatine ou une infection intestinale.

Manifesté sous la forme de l'apparition d'un gonflement du genou, augmentant la température au-dessus de celui-ci, de la douleur lors de la marche et d'un simple mouvement (flexion-extension) dans l'articulation.

Comment déterminer et comment traiter la maladie?

Pour poser un diagnostic, le médecin est guidé par les plaintes du patient, l'examen et la palpation de l'articulation, les données radiographiques. Parfois, il est nécessaire d'effectuer une IRM ou une tomographie par ordinateur de l'articulation.

Ensuite, vous devez rechercher la cause de la maladie: il s'agit de l'arthrite rhumatoïde, réactive, de l'arthrose et également la différencier en tant que complication de la gonarthrose, de la spondylarthrite ankylosante, de la goutte. À cette fin, divers tests sanguins sont utilisés pour déterminer le facteur rhumatoïde et les anticorps anti-infection à Chlamydia. Parfois, une radiographie est également un outil important pour le diagnostic.

Le traitement dépendra de la cause de la maladie. Les activités générales comprennent:

  1. Il est nécessaire de réduire la charge sur le joint: étriers spéciaux, pneus, marche avec une canne, etc.
  2. Gymnastique médicale.
  3. Parmi les médicaments, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac, ibuprofène, paracétamol; celebrex, Viox) sont utilisés pour tous les types de maladies: ils soulagent l’inflammation et anesthésient.
  4. En cas d'inflammation importante de l'articulation, l'injection intra-articulaire d'hormones (hydrocortisone, kenalog) est utilisée.
  5. Le traitement ultérieur est déterminé par la cause de la pathologie: antibiotiques - pour l'inflammation purulente, préparations à base d'or - pour la polyarthrite rhumatoïde, allopurinol - pour la goutte.
  6. Massages et exercices physiques - procédures obligatoires, elles sont les seules à permettre de soulager l'inflammation de l'articulation.

On recommande également aux patients un régime alimentaire approprié et suffisamment de temps pour se reposer. Très important devrait être donné à un effort physique modéré.

Quoi et comment traiter l'arthrite des articulations du pied

L'arthrite est un concept généralisé de maladies inflammatoires des articulations d'étiologies différentes. Les formes cliniques d'arthrite sont nombreuses. Pour certains, la lésion des grosses articulations est caractéristique, pour d'autres, petite. Adultes et enfants prédisposés aux maladies. Les principes de traitement de l'arthrite des pieds ne diffèrent pas beaucoup du traitement des autres articulations, mais ils ont leurs propres caractéristiques.

Types de maladies

Dans toute maladie inflammatoire, une relation de cause à effet peut être recherchée. Si la cause de la classification de l'arthrite est basée sur l'image suivante des maladies:

  • traumatique;
  • caractère d'échange;
  • auto-immune;
  • dégénératif-dystrophique;
  • infectieux-allergique, ils sont également réactifs, non spécifiques.

Tous les types d'arthrite, quels que soient l'étiologie et l'emplacement de la lésion, sont unis par une seule chose: l'inflammation, qui se manifeste par la douleur, la chaleur, des rougeurs, un gonflement et un dysfonctionnement de l'articulation.

Thérapie combinée

Le résultat final d'un ensemble de mesures thérapeutiques est toujours la restauration de la fonction de la jambe malade. Le traitement de l'arthrite du pied comprend:

  • élimination du processus inflammatoire (général ou local);
  • changements dans la réactivité immunologique du corps;
  • restauration de la fonction des articulations du pied;
  • traitement de la maladie sous-jacente (si elle est la cause de l'arthrite).

Compte tenu de la gravité de la maladie, le traitement peut être hospitalier ou ambulatoire, mais dans tous les cas long. Dans la phase initiale du processus inflammatoire, le mode de protection joue un rôle important. Il est nécessaire que l'articulation assure un repos complet pendant un certain temps. Les principes généraux des mesures thérapeutiques complémentaires sont réduits au rendez-vous:

  • médicaments pharmacologiques;
  • la thérapie physique en tant que facteur de santé important;
  • physiothérapie;
  • auto-massage et massage;
  • traitement de spa.

Il n'est pas interdit de compléter les procédures médicales en utilisant des remèdes populaires sûrs. Mais vous devez d’abord consulter votre médecin.

Antibiotiques

Le processus inflammatoire est éliminé par l'un des types de substances médicinales ou leur combinaison:

  • des antibiotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • hormones glucocorticoïdes.

Les antibiotiques, les antimicrobiens, prennent une place importante dans le traitement de l'arthrite et sont dirigés contre les agents responsables de la maladie. Les antibiotiques sont utilisés pour l'inflammation purulente des articulations. Ils sont sélectionnés sur la base des résultats de tests bactériologiques pour la sensibilité aux médicaments.

Dans l’arthrite non spécifique (réactive) chez l’adulte, les antibiotiques tétracyclines à large spectre d’action sont préférés. Ils sont efficaces contre de nombreux microorganismes.

Avec la tétracycline et l'olététrine, la rolitétracycline présente un intérêt particulier. Le médicament est injecté dans le corps de différentes manières: par la bouche, par voie intramusculaire, par voie intraveineuse. Crée rapidement une concentration élevée de la substance active, élimine les symptômes d'inflammation. Les enfants atteints d'arthrite réactive se voient prescrire des antibiotiques plus bénins appartenant au groupe des macrolides.

Agents non stéroïdiens

Médicaments non stéroïdiens - dérivés des acides salicylique, idoluxacétique, phénylacétique, propionique. Le groupe des non-stéroïdes comprend également les dérivés de sulfonamide et l'oxicam. Tous ont un effet combiné - anti-inflammatoire, analgésique, anti-œdémateux. Ils sont largement utilisés dans la pratique du traitement de l'arthrite des jambes d'étiologies différentes dans les hôpitaux et à la maison. Les médicaments non stéroïdiens incluent:

  • acide acétylsalicylique,
  • voltaren,
  • diclofénac
  • ortofen,
  • méloxicam
  • indométacine,
  • le piroxicam,
  • célocoxib et des dizaines d’autres outils.

La plupart des médicaments sont disponibles sous différentes formes: comprimés, injections, suppositoires, pommades, gels. Disponible dans le commerce dans la chaîne de pharmacie. Mais la consommation de drogues est un danger non systématique. Trop de réactions allergiques à notre époque. À la réception, il est nécessaire de prendre en compte les effets secondaires, les contre-indications. Seul un médecin sait comment traiter l'arthrite du pied sans nuire à la santé.

Médicaments hormonaux

Les représentants les plus typiques et les plus courants du groupe des glucocorticoïdes sont l'hydrocortisone et la prednisone (cette dernière est 4 à 5 fois plus active). Ils sont largement utilisés dans les processus pathologiques caractérisés par une réactivité accrue du corps. Il s'agit de maladies du tissu conjonctif (collagénose), notamment de l'arthrite rhumatoïde, infectieuse et goutteuse du pied. Lorsque les infections des articulations sont utilisées en même temps que les antibiotiques, les corticostéroïdes sont utilisés.

Avec la localisation de l'inflammation dans plusieurs articulations faire des injections intra-articulaires. Les médicaments sont actifs dans l'application locale, bien pénétrer la peau. Par conséquent, les onguents hormonaux sont utilisés pour traiter l'arthrite du pied. Le temps d'effets thérapeutiques des hormones est court. Persiste jusqu'à ce qu'ils soient dans le corps. Dans les maladies chroniques, le retrait prématuré du médicament sans autorisation préalable peut provoquer une exacerbation indésirable.

Avec l'utilisation prolongée de corticostéroïdes, il existe un certain nombre de signes d'effets secondaires:

  • dépôt de graisse excessif et inégal dans le tissu sous-cutané;
  • hyperglycémie - augmentation du taux de sucre dans le sang;
  • glycosurie - la présence de glucose dans l'urine;
  • troubles menstruels chez les femmes;
  • croissance excessive des poils du visage, du corps;
  • le taux de guérison des plaies diminue.

C'est indésirable en tant qu'usage à long terme de médicaments et annulation brutale. Un «syndrome de sevrage» peut se développer, il est dangereux pour l'exacerbation de la maladie, le développement de symptômes d'insuffisance rénale aiguë.

Thérapie concomitante

Pour intensifier le processus de traitement, il est nécessaire d'utiliser un certain nombre d'autres médicaments nécessaires pour aider à éliminer la cause de l'arthrite du pied:

  • vitamines du groupe B, acide ascorbique, acide folique, rutine;
  • immunomodulateurs - polyoxidonium, aquitine, licopide;
  • chondroprotecteurs - médicaments à base de sulfate de chondroïtine et de glucosamine. Ils agissent sur la formation et la conservation du cartilage et de ses composants - fluide intra-articulaire, acide hyaluronique, collagènes.

La physiothérapie donne de bons résultats - électrophorèse, procédures thermiques, courants dynamiques. En dehors de l'aggravation, un massage des pieds en douceur est recommandé. Développer les articulations progressivement avec l'utilisation de la thérapie par l'exercice complexe. Les résultats du traitement des articulations du pied sont fixés dans les sanatoriums, le risque de récidive est réduit, la période de rémission des maladies chroniques est prolongée.

Recettes folkloriques - une autre occasion de soulager la condition du patient. Les bains chauds sont utiles pour les pieds avec décoctions de plantes anti-inflammatoires - feuilles de bouleau, herbe de camomille, millepertuis, sauge.

Le remède suivant agit sur la cause de la maladie. Les sels d'acide urique pour la goutte proviennent de l'utilisation de thé au rein (disponible dans les pharmacies) avec du lait. 2 cuillères à soupe de thé (ortosiphon) est versé dans un verre de lait bouillant. La capacité est recouverte d'un couvercle, infusé pendant 40 minutes, filtré. Il est pris trois fois par jour, 3 c. cuillère pendant une demi-heure avant de manger pendant une semaine. Suit ensuite une pause d'un mois.

La décoction d'avoine est le meilleur remède contre l'immunité affaiblie. La nuit, un litre d'eau bouillante est versé dans un thermos, 8 c. cuillères d'avoine lavée. Le matin, la décoction est prête. Après le filtrage, utilisez une demi-tasse 3 à 4 fois par jour.

Cas spéciaux

Les os du pied, hormis les doigts, sont formés par les 12 os du tarse et du métatarse. Lorsque la goutte, le psoriasis, l'arthrose-arthrite affecte principalement les petites articulations des orteils. Dans le contexte des autres formes d'arthrite, les maladies énumérées se distinguent par des symptômes spéciaux, leur évolution et les méthodes de traitement.

La goutte, qui se développe sous forme de mono- et polyarthrite des articulations des pieds, est associée à une altération du métabolisme de la purine. En plus des médicaments non stéroïdiens, il est démontré que des médicaments éliminent l'acide urique de l'organisme et en réduisent la synthèse - allopurinol, milurat. Lorsque l'exacerbation du jeûne recommandé, boisson alcaline, régime strict.

L'arthrose-arthrite dans une maladie combine deux types de pathologies:

  • arthrose dégénérative dystrophique;
  • arthrite inflammatoire.

Dans l'arthrose et l'arthrite, le cartilage est détruit avec la formation de croissances osseuses provoquant une inflammation réactive des tissus périarticulaires. Dans les articulations interphalangiennes des orteils, des nodules douloureux de Heberden apparaissent, avec le temps, les doigts se déforment.

Le psoriasis arthropathique affecte la peau, les petites articulations du pied, les ongles. Au stade progressif, avec des médicaments non stéroïdiens, des pilules hormonales, des pommades (flucinaire, fluoro-cort), des sédatifs, un complexe de vitamines, des diurétiques sont prescrits. Régime de calcium aide, photochimiothérapie.

L'arthrite du pied apporte une souffrance physique et morale au patient. La capacité de travailler est perdue, le mode de vie habituel est perturbé. Une personne ne peut pas toujours affecter le cours de la maladie. Mais parfois, il peut réduire le risque de maladie. Il suffit de ne pas trop refroidir les jambes, de réduire la charge sur les articulations en réduisant le poids, sans tenir compte des talons hauts.

Quel est le risque de polyarthrite rhumatoïde pour le cœur?

Causes de l'arthrite

Informations sur la façon dont la maladie des articulations, n'est pas spécifiée. Le processus inflammatoire débute souvent par une maladie auto-immune, lorsque le système immunitaire est défaillant et que les globules blancs attaquent les cellules saines des articulations. Les causes de l'arthrite peuvent être:

  • Les mauvaises habitudes peuvent être la cause de la maladie.

mode de vie sédentaire;

  • mauvaises habitudes
  • régime alimentaire malsain;
  • maladies infectieuses;
  • la levée de poids régulière et le stress sur les articulations;
  • l'hérédité;
  • dépôt de sel.
  • DOA articulation de la hanche 1, 2, 3 degrés: symptômes et traitement de l'arthrose de l'articulation de la hanche

    Symptômes: comment reconnaître une maladie articulaire?

    Les symptômes de l'arthrite dépendent de l'origine et du type de la maladie. Parfois, la maladie est presque asymptomatique et dans certains cas - avec fièvre, détérioration générale de la santé, perte d’appétit.

    Lorsque le type psoriasique est observé éruption cutanée. Dans les maladies infectieuses, les caractéristiques de la maladie principale dominent et le tableau clinique de l’inflammation des articulations semble flou.

    En général, les premiers symptômes de l'arthrite peuvent être définis comme suit:

    • fatigue, malaise, vertiges;
    • douleur dans l'articulation touchée;
    • raideur de mouvement;
    • gonflement et gonflement;
    • douleur lorsque pressé;
    • éruption cutanée, démangeaisons, desquamation;
    • rougeur;
    • le crunch;
    • forte fièvre;
    • nausées ou vomissements en réaction à la douleur.

    Caractéristique symptomatique

    Le syndrome de Reiter se développe 1 à 3 semaines après une urétrite ou une infection intestinale. L'apparition de la maladie est aiguë.

    Les patients développent de la fièvre, de la fatigue, une perte de poids et une oligoarthrite des articulations des membres inférieurs. L'arthrite asymétrique, affecte souvent l'articulation du genou après une ou deux semaines et affecte les nouvelles articulations: la cheville, le métatarso-phalangien et l'interphalangienne.

    L'arthrite est accompagnée de douleurs intenses et d'un épanchement massif, en particulier lorsque l'articulation du genou est touchée. L'arthrite aiguë passe rapidement, mais il est possible qu'elle soit récurrente et chronique.

    Symptômes: comment reconnaître une maladie articulaire?

    L'arthrite débutante est difficile à détecter car elle peut se manifester à la suite d'une autre maladie. Il est donc nécessaire de consulter plusieurs spécialistes, notamment un arthrologue, un immunologiste, un infectiologue, un dermatologue, un chirurgien orthopédiste, un rhumatologue.

    Le développement de l'arthrite des grandes et petites articulations aide à déterminer les analyses de sang générales et biochimiques et les études immunologiques. Le diagnostic radiologique de l'arthrite (rayons X) est utilisé à partir de méthodes matérielles.

    Il donne une description de tous les changements pathologiques de l'articulation et de l'étendue de la lésion. Pour un diagnostic plus précis, une échographie, un scanner, une IRM sont prescrits, une arthroscopie et une arthrographie sont effectuées.

    Comment traiter?

    Les objectifs du traitement sont les mêmes que dans le traitement de la spondylarthrite ankylosante. Afin de réduire la douleur dans les articulations enflammées, le repos au lit est recommandé aux patients. Afin de préserver la fonction des articulations et d'éviter les contractures, un ensemble d'exercices physiques est prescrit.

    La principale méthode consiste à utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Il doit commencer par l'indométacine par voie orale à une dose de 75 à 150 mg / jour en 2 à 3 doses. En raison de son efficacité, la phénylbutazone est administrée par voie orale à raison de 100 mg 3 à 4 fois par jour. Mais il a des effets secondaires graves.

    En cas d’arthrite réactionnelle prolongée, la sulfasalazine peut être efficace. Elle est prescrite à raison de 2 à 3 g / jour en plusieurs doses. En l'absence d'effet des AINS, des immunosuppresseurs sont prescrits: azathioprine 1–2 mg / jour ou méthotrexate 7,5–15 mg / semaine. Mais en raison du grand nombre d'effets secondaires, ces médicaments sont contre-indiqués pour de nombreux patients.

    Les corticostéroïdes sont principalement utilisés pour l'administration intra-articulaire en l'absence de l'effet du traitement des AINS. Pour une utilisation systémique, les glucocorticoïdes ne sont généralement pas utilisés. Aux premiers stades du syndrome de Reiter, un traitement prolongé à la tétracycline peut améliorer l'état des patients et prévenir le passage de la maladie à la forme chronique.

    Il n'est pas toujours possible de guérir l'inflammation articulaire. Surtout si la maladie est négligée et se présente sous une forme chronique. Cependant, il est possible de soulager l'évolution de l'arthrite et d'obtenir une rémission stable. Tous les médicaments ne doivent être prescrits que par un médecin, l'auto-traitement est dangereux pour la santé. En plus de la pharmacothérapie, les méthodes populaires de traitement, de gymnastique et de diététique seront efficaces.

    Qu'est-ce que l'arthrite réactive: signes (symptômes), traitement et prévention

    Tout d'abord, les facteurs à l'origine de la maladie doivent être éliminés. Il faut abandonner les mauvaises habitudes.

    Essayez de rester actif, bougez plus, marchez, faites un exercice réalisable. Suivre strictement le régime et le régime de consommation.

    Cela est particulièrement vrai pour le groupe d'âge des personnes qui, au fil des ans, ont les articulations usées et mal restaurées. Et il est également nécessaire de passer régulièrement des tests d'urine pour la détermination des sels d'acide urique et de ne pas rater l'apparition de la goutte.

    En cas d'affections virales ou bactériennes, respectez scrupuleusement le repos au lit et suivez les prescriptions de votre médecin. Les maladies chroniques doivent être maintenues au stade de rémission stable.

    Arthrite réactive: tout sur la maladie et son traitement

    Le contenu

    L'une des maladies les plus courantes du système musculo-squelettique est l'arthrite réactive. Cette maladie du système ostéo-articulaire est accompagnée d'un processus inflammatoire purulente au niveau des articulations du genou, de la cheville, du coude et du poignet. Les principaux symptômes de cette maladie sont formés sur la base des processus pathologiques qui se développent dans les petites et grandes articulations du corps humain. Un code individuel a été attribué à cette pathologie pour ICB-10, ce qui correspond au marquage M-02. 9 (arthropathie réactive).

    Un fait intéressant! Le terme «arthropathie» susmentionné n’est pas un diagnostic clinique indépendant. Cette terminologie implique des lésions articulaires aiguës ou chroniques qui se produisent sur le fond d'une maladie dans le corps humain.


    Les principales causes d'arthrite réactive à des degrés divers sont associées à la pénétration d'agents pathogènes dans le corps humain, avec le développement ultérieur d'une réaction infectieuse-inflammatoire.

    En se rendant sur le forum, dont le sujet est l'arthrite réactive, on peut évaluer la diversité des agents pathogènes infectieux, dont les effets néfastes conduisent les gens au développement de cette maladie. Des examens de patients d'âges différents confirment le fait que des groupes d'agents pathogènes infectieux intestinaux, urogénitaux et nasopharyngés peuvent provoquer une arthrite réactionnelle. Leur activation se produit sous l’action de facteurs provocants, dont l’une est une forte diminution du statut immunitaire d’une personne.

    Il existe une classification clinique distincte de cette maladie du système ostéo-articulaire. Étant donné les causes de la pathologie, il existe de tels types:

    • Arthropathie causée par une infection bactérienne du système génito-urinaire
    • Arthrite réactionnelle déclenchée par des agents pathogènes d'infections intestinales.

    Selon la nature du processus pathologique, on distingue les types de maladie suivants:

    Forme aiguë d'arthrite réactive, qui dure moins de 60 jours

    • Forme prolongée d'arthrite réactive (durée allant jusqu'à 12 mois);
    • Arthrite chronique réactive (d'une durée supérieure à 12 mois);
    • Forme récurrente de la maladie (l’écart entre les rechutes de la maladie est d’environ six mois).

    Diagnostics

    Afin de confirmer la présence d'un diagnostic d'arthrite réactive, une personne doit réussir les tests appropriés et se soumettre à certaines procédures d'examen instrumental. S'agissant des tests à effectuer en cas de suspicion d'arthrite réactive, il est nécessaire de se familiariser avec la liste des techniques de laboratoire les plus informatives. Quelles méthodes incluent:

    1. Test sanguin clinique général. En effectuant un test sanguin général pour le traitement de l’arthrite réactive, les spécialistes du diagnostic de laboratoire sont capables de détecter des marqueurs spécifiques de l’inflammation, notamment une augmentation de la RSE et une leucocytose;
    2. Prise de sang pour détecter les anticorps dirigés contre les gonocoques et la chlamydia;
    3. Analyse d'urine;
    4. Test sanguin pour le facteur rhumatoïde;
    5. Recherche d'anticorps anti-nucléaires;
    6. Analyse des matières fécales pour Shigella et Salmonella;
    7. Méthode de scr avec suspicion d'arthrite réactive. Cette abréviation désigne les anticorps anti-peptide citrulliné cyclique. Cette nouvelle méthode de diagnostic en laboratoire permet d’identifier le titre d’anticorps spécifiques.

    En tant que méthode supplémentaire de diagnostic en laboratoire, la ponction de l'articulation lésée peut être utilisée avec une investigation ultérieure du liquide intra-articulaire.

    Le diagnostic instrumental de l'arthrite réactive implique l'examen aux rayons X de toutes les articulations impliquées dans le processus pathologique. Avec un faible contenu d'informations d'images radiologiques, il est recommandé au patient de réaliser un ordinateur ou une imagerie par résonance magnétique. Si le patient se plaint de troubles cardiovasculaires, on lui prescrit une échographie du coeur (échocardiographie), ainsi qu'une technique d'électrocardiographie.

    Symptômes et traitement des femmes

    Les symptômes cliniques de cette maladie du système musculo-squelettique peuvent être légèrement différents chez l’adulte et l’enfant. Étant donné que l'arthrite réactive est une lésion secondaire de l'appareil articulaire, une personne peut se plaindre de signes pathologiques d'autres organes. Les changements pathologiques affectent souvent la peau, les organes de la vision, ainsi que les muqueuses des organes génitaux et de la cavité buccale. L'arthrite réactive se caractérise par un début aigu, accompagné par une faiblesse et un malaise général, ainsi que par de la fièvre. Ci-dessous sont énumérées les principales manifestations de cette maladie, se produisant avec la même fréquence, chez les hommes et les femmes d'âges différents.

    Manifestations cutanées

    Si le processus infectieux-inflammatoire a affecté la peau, une maladie appelée kératodermie se forme à la surface. L'essence de la pathologie réside dans la kératinisation systématique de la peau. Une personne présentant des manifestations cutanées d'arthrite réactive se plaint de sécheresse excessive, de desquamations et de démangeaisons.

    C'est important! Les manifestations cutanées de l'arthrite réactive affectent la partie plantaire du pied et de la paume. Une éruption vésiculeuse (papules) se forme sur ces zones, qui contiennent souvent un secret sanglant. De plus, les doigts des pieds d'un tel patient peuvent acquérir une teinte jaunâtre avec une fragilité caractéristique des ongles.

    Syndrome articulaire

    Les manifestations articulaires caractéristiques de l'arthropathie dans l'arthrite réactive se manifestent par les signes suivants:

    • Œdème des tissus périarticulaires;
    • Douleur et limitation de la mobilité dans les articulations du coude, du genou, de la cheville et du poignet
    • Rougeur de la peau autour de l'articulation endommagée;
    • Augmentation locale de la température corporelle à l'épicentre du processus inflammatoire.

    Le plus souvent, dans l'arthrite réactive, on observe des dommages inflammatoires aux grosses articulations de l'un des membres inférieurs. Le processus implique les articulations de la cheville et du genou, ainsi que l'articulation au niveau du gros orteil. Les articulations intervertébrales sont le lieu de localisation du processus inflammatoire le plus rare.

    Lésions muqueuses de la membrane

    La propagation du processus inflammatoire sur la membrane muqueuse du tractus urogénital, accompagnée d'une sensation de brûlure dans la région des organes génitaux externes, ainsi que des sensations douloureuses en urinant. Chez certains patients, une lésion infectieuse-inflammatoire de la membrane muqueuse du col de l'utérus, une cystite et une inflammation de la prostate (prostatite) se développent. Avec la participation de la membrane muqueuse de la cavité buccale, de petites ulcérations se développent, s'étendant à la zone du palais mou et dur, ainsi qu'à la surface de la langue.

    Symptômes oculaires

    La conjonctivite oligosymptomatique est caractéristique des personnes présentant des manifestations oculaires d'arthrite réactive, avec des signes de rougeur des yeux, de larmoiement, de sensation de sable dans les yeux et de sécheresse constante.

    Triade de Reiter

    Dans le diagnostic clinique de l'arthrite réactive, la présence de trois symptômes clés à l'appui de ce diagnostic est d'une grande importance. Ces symptômes incluent la conjonctivite, l'arthrite et l'urétrite. La triade Reiter a reçu son nom en l'honneur du nom du médecin spécialiste allemand, qui a identifié ces symptômes comme des signes fiables d'arthrite réactive.

    Directives cliniques

    En ce qui concerne les questions de diagnostic et d’assistance aux personnes confrontées à la forme réactive d’arthrite, il existe des recommandations dites nationales, dont la liste inclut les principales méthodes de diagnostic de cette maladie, les critères de diagnostic ainsi que les principales méthodes de traitement de la pathologie. Ces recommandations ont été élaborées conformément aux normes internationales pour le diagnostic et le traitement des maladies du système musculo-squelettique.

    Les statistiques mondiales de l'incidence de l'arthrite réactive indiquent que le pic d'activité de cette maladie se produit entre 20 et 45 ans. Les hommes souffrant de maladies chroniques d'organes ou de systèmes sont les plus à risque de développer la pathologie. L'arthrite réactionnelle causée par une infection urogénitale à Chlamydia représente jusqu'à 3% de tous les cas de morbidité. Les agents d’infection intestinale causaux représentent environ 4% de tous les cas.

    Selon les directives nationales, la thrombocytose, la leucocytose et une augmentation de la RSE se retrouvent dans la phase aiguë de la maladie lors d'études en laboratoire sur le sang de patients chez lesquels une arthrite réactionnelle est suspectée. Au cours de la pathologie chronique, le diagnostic de laboratoire révèle une anémie normocytique ou modérément normochrome, indiquant une évolution lente du processus inflammatoire. Lors de l'analyse du fluide intra-articulaire, une mauvaise formation d'un caillot de mucine, une faible viscosité, une augmentation de la concentration en protéines et en complément, ainsi qu'une leucocytose avec une prédominance de leucocytes du type à noyau segmenté sont déterminées.

    Les personnes qui ont eu des manifestations cliniques d'arthrite réactive ont une question sur le médecin qui traitera ces symptômes. Le rhumatologue et le thérapeute s’occupent du diagnostic et du traitement de cette maladie. En outre, lorsque d’autres organes et systèmes sont impliqués dans le processus inflammatoire infectieux, une personne aura besoin de la consultation en personne de spécialistes aussi étroits qu’ophtalmologiste, urologue, spécialiste des maladies infectieuses, gynécologue, hépatologue, néphrologue et cardiologue.

    Le pronostic futur pour les personnes atteintes d'arthrite réactionnelle dépend directement du degré de lésions infectieuses et inflammatoires du corps, ainsi que de la nature des complications. Si un patient présente une triade de Reiter, la probabilité de développer une forme chronique de la maladie est d'environ 40 à 50%. L'invalidité permanente est observée chez 15 à 20% des personnes ayant un diagnostic établi. Le pronostic le plus défavorable en matière de santé et de vie est associé à la formation de cardiopathie amyloïde.

    C'est important! La gravité maximale des manifestations cliniques et des complications de cette maladie est caractéristique des patients atteints d’arthrite réactionnelle associée à une infection par le VIH. Cette gravité est due à l’absence de réserve immunitaire pour lutter contre les lésions infectieuses et inflammatoires du corps.

    A propos du traitement

    Les principaux symptômes cliniques et le traitement de la forme active de cette maladie dépendent directement de la gravité des modifications pathologiques dans le corps humain. Quel que soit le degré de gravité des signes caractéristiques de la maladie, il est formellement déconseillé de le traiter, en choisissant indépendamment les médicaments et leur posologie. En outre, un traitement avec des remèdes populaires peut entraîner une détérioration de l'état général et exacerber la gravité du processus inflammatoire. Le schéma thérapeutique de l'arthrite réactive n'est sélectionné que par un rhumatologue spécialiste, en tenant compte des particularités de l'organisme d'un patient particulier. Dans le cas de ce diagnostic, un traitement avec des antibiotiques et d'autres groupes de médicaments est pratiqué. Le taux de récupération et le pronostic de l'arthrite réactive dépendent de nombreux facteurs, notamment la négligence de la pathologie, l'adéquation du traitement choisi et l'état de l'immunité humaine.

    Comment ne pas se faire mal

    La question de savoir comment guérir cette maladie sans risque de formation de complications est pertinente tant pour les patients que pour les professionnels de la santé. Les principales méthodes de traitement non médicamenteux et médicamenteux de l’arthrite réactive sont formées sous la forme d’un tableau.

    Traitement médicamenteux - groupes de médicaments

    C'est important! Les personnes qui s’intéressent à la question de savoir comment traiter les formes traditionnelles de l’arthrite avec des remèdes populaires doivent comprendre que cette maladie représente un grand danger pour le corps humain. C'est pourquoi, le traitement par des méthodes non conventionnelles entraîne un risque injustifié pouvant entraîner une détérioration de l'état général.

    De nombreux parents ont des doutes sur la possibilité de faire des tests tuberculiniques à un enfant, car il a été rapporté que cette procédure peut provoquer l'apparition d'une arthrite réactive chez un bébé. La tuberculine en elle-même est un composé biologique sûr. La question de savoir s'il faut faire de la manta un enfant n'a pas de droit spécial à la vie.

    Antibiotiques de thérapie5

    Étant donné que la maladie a un caractère infectieux, des médicaments antibactériens à large spectre sont utilisés pour lutter contre ses agents pathogènes. Les médicaments utilisés ont généralement un effet néfaste sur les microorganismes parasitaires dans la cellule. Les tétracyclines, les macrolides et les fluoroquinolones ont un effet maximal. Les médicaments de choix pour le traitement de l'arthrite réactive sont la spiramycine, la doxycycline, la clarithromycine et l'azithromycine. Si, pour une raison quelconque, le patient présente une intolérance individuelle aux médicaments susmentionnés, un traitement antibactérien est formé à partir des médicaments de la rangée 2. Ces médicaments comprennent la loméfloxacine, l’ofloxacine et la ciprofloxacine.

    Avec les antibiotiques, le traitement médicamenteux de l’arthrite réactionnelle implique l’utilisation de médicaments immunosuppresseurs, particulièrement efficaces dans les maladies graves et prolongées. Les représentants efficaces de ce groupe de médicaments sont la sulfasalazine et le méthotrexate. Auparavant, les professionnels de la santé pratiquaient largement l'utilisation de l'azathioprine.

    Un régime thérapeutique visant à améliorer le métabolisme et à maintenir un poids corporel normal est essentiel pour lutter contre les manifestations cliniques de l'arthrite réactive. Les nutritionnistes identifient les critères suivants pour un régime équilibré avec une arthrite réactive:

    • Les repas doivent être aussi variés que possible.
    • La réduction maximale de la quantité d'aliments gras consommés;
    • Limiter au minimum le sel de table consommé;
    • Interdiction totale d'utiliser des aliments contenant de grandes quantités de cholestérol et de glucose.

    Maladies des enfants

    Comme mentionné précédemment, même les enfants ne sont pas assurés contre l’incidence de cette pathologie du système musculo-squelettique. Les principales causes d’arthrite réactionnelle chez l’enfant sont également directement liées à la présence d’un foyer inflammatoire infectieux dans le corps de l’enfant. Des symptômes tels qu'une augmentation de la température corporelle, un gonflement des tissus mous autour d'une articulation, un malaise général et des signes d'intoxication générale du corps favorisent cette maladie pendant l'enfance.

    Le diagnostic et le traitement de cette pathologie chez l'enfant ne diffèrent pas beaucoup des mesures similaires chez l'adulte. On prescrit aux bébés des médicaments antibactériens, des anti-inflammatoires non stéroïdiens à usage externe et interne.

    Il existe des directives cliniques fédérales décrivant en détail les spécificités de l'arthrite réactive chez des enfants de différents âges, les étapes et les critères de diagnostic, ainsi que les principales techniques de traitement de cette maladie. Au début du développement du processus inflammatoire, les résultats des diagnostics de laboratoire peuvent indiquer une légère diminution de l'hémoglobine et de l'hématocrite, une neutrophilie et une leucocytose modérées, une augmentation de la RSE et de la thrombocytose. La survenue d'une arthrite réactive pendant l'enfance entraîne des conséquences graves qui peuvent toucher n'importe quel organe ou système du corps.

    Si asat augmente chez un enfant souffrant d'arthrite réactive, cet indicateur peut indiquer que le cœur est impliqué dans le processus infectieux-inflammatoire.

    Sur Internet, de nombreuses ressources sont consacrées au problème de l'arthrite réactive chez les enfants de différents âges. Le forum ne va pas aider à guérir cette maladie chez un enfant, mais il peut unir les parents confrontés à ce problème. Ces ressources virtuelles peuvent être utilisées pour évaluer le succès du traitement de cette maladie chez le nouveau-né, ainsi que chez un enfant de 3 ans et plus. Une attention particulière est accordée à l'arthrite réactive chez les adolescents, qui sont également activement discutés dans les forums consacrés aux questions de rhumatologie pédiatrique et de pédiatrie.

    Type de maladie chronique

    Non seulement l'arthrite réactive aiguë, mais aussi sa forme chronique méritent une attention particulière. Dans la pratique médicale, on distingue les maladies entérogènes et les maladies urogéniques classées selon les types d'agents pathogènes infectieux. La transition d'une toxicité aiguë à une toxicité chronique est observée chez 40% des patients avec un diagnostic établi. Dans la pratique médicale des rhumatologues, il existe une arthrite réactionnelle post-streptococcique qui se produit sur fond de maladies infectieuses précédemment transférées provoquées par la microflore du streptocoque.

    Il existe souvent un traitement contre l'arthrite chlamydia qui implique l'utilisation de fluoroquinolones 2 à 3 générations, de macrolides et de tétracyclines. Les antibiotiques à la pénicilline et les céphalosporines ne sont pas recommandés pour le traitement de cette forme de la maladie, car ils provoquent une résistance à la chlamydia aux antibiotiques.

    Les perspectives de traitement de la forme chronique de cette maladie demeurent incertaines, car les principaux éléments de la thérapie visent à réduire l’intensité des manifestations cliniques de cette pathologie et non à éliminer la cause fondamentale.

    Aggravation après ARVI

    Comme toute autre maladie infectieuse, une infection virale respiratoire aiguë peut affecter le développement de l'arthrite réactive. Cela est particulièrement vrai pour les enfants d'âge préscolaire et scolaire, ainsi que pour les adolescents. L'entrée de microorganismes pathogènes dans l'environnement interne et la diminution des défenses immunitaires jouent un rôle crucial dans le mécanisme de formation de l'arthrite dans les infections virales respiratoires aiguës. Un obstacle au développement de cette maladie n’est pas la grossesse. De plus, les femmes qui portent un enfant souffrent d'une immunodéficience sévère, qui est un terrain fertile pour le développement d'un processus inflammatoire infectieux.

    Outre les symptômes de l'arthrite réactive mentionnés ci-dessus, il convient de faire attention à la durée de la température sous-fébrile chez l'homme. Si cet indicateur reste inchangé pendant 1 à 1,5 semaine et que des douleurs et des malaises se manifestent au niveau des articulations, il est recommandé à chaque personne de demander immédiatement conseil à un médecin spécialiste en rhumatologie. Sa température sous-fébrile indique un foyer infectieux et inflammatoire lent et caché. Confirmez ce fait par des diagnostics de laboratoire et une inspection visuelle des articulations.

    Malgré le fait que l'arthrite réactive menace la santé humaine et son handicap, sa présence ne constitue pas une peine. Les diagnostics qualitatifs opportuns et le traitement choisi garantissent le soulagement des manifestations aiguës de la maladie et le retour à des conditions de vie normales.